Partagez|

God must hate me [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: God must hate me [Terminé] Jeu 18 Avr - 20:28

Ce soir-là, Juliana n’était pas trop d’humeur. Après ce qui s’était passé avec Elliot à la caserne, elle avait bien besoin de se changer les idées mais, chose exceptionnelle, voulait du changement. Au lieu de se rendre au bar habituel, sa seconde maison, elle se rendit au Warehouse, la boîte de nuit visiblement huppée de Shady Cove. Au moins, là, elle risquait d’être dépaysée. Même si la seule chose à laquelle elle aspirait, c’était se briser les tympans en écoutant de la musique de tarés, se faire accoster par des crétins de vingt ans en feignant d’en avoir vingt-cinq, et noyer son chagrin dans l’alcool. Comme à son habitude, c’est vrai.

Elliot obnubilait ses pensées. Même si elle le connaissait à peine, son cœur se serrait quand elle songeait à son regard encore enfantin, ses baisers passionnés, ses attentions tellement touchantes. Elle se surprit à songer qu’elle était folle, de se comporter telle une gamine en proie à son premier amour. Ce n’était certainement pas ça. De l’amour, on en était encore loin. Et puis elle avait passé l’âge de ce genre de choses. Mais quand même, Elliot restait là, bien présent dans sa mémoire. Et plus elle voulait le chasser, plus il revenait à la charge. Bon sang, il n’était qu’un maudit collègue. Rien de plus. Elle le retrouverait les jours suivants et devrait feindre de ne pas le connaître. Comment bosser dans de telles conditions ?
Jul’ ne pouvait s’empêcher de se torturer ainsi les méninges, de s’en vouloir à cause de ça. Qu’avait-elle fait pour mériter ça ? Devoir être tiraillée de cette façon ? Elle aurait aimé comprendre. Même si elle ne croyait pas en Dieu, elle s’interrogeait sur le sujet ; pour lui infliger une telle punition, il devrait vraiment la détester.

Ainsi donc, ce fut avec toutes ces pensées moroses qu’elle pénétra dans la boîte de nuit, un peu à l’ouest, la musique dans les oreilles, s’efforçant de ne pas écraser trop de pieds en passant. On la dévisageait parfois, elle s’en fichait éperdument. Après de longues minutes à errer, à se perdre, Jul’ parvint enfin au bar, grimpa sur un haut tabouret et avisa le barman, un jeune homme blond à la mine séduisante. Elle le détailla brièvement avant de s’exclamer sans un sourire :

« Servez-moi ce que vous avez de plus fort, s’il vous plaît ! »

Ce qu’elle voulait à cet instant précis, c’était seulement boire. Qu’importait le reste, qu’importait le monde qui l’entourait, elle était venue pour essayer désespérément de se détendre, et cette détente-là passait principalement par la boisson !

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Jeu 18 Avr - 20:46

Sérieusement. Je déteste commencer des soirées comme celles-là. Une femme est entrée, à vomi, et une bagarre s'est déclenchée. Oh, et ça fait 30 minutes que j'ai pris mon service. Tout est normal. J'aurais pu aller chez Elliot et continuer à parler de Vegas, voyage qui approche à très grands pas, mais non, bah non, Nickounet d'amour me fait travailler ce soir parce que l'autre barman est malade. Tu parles. Du coup je me tiens là, au milieu du bar, en train de faire quelques déhanchés, profitant du fait que les consommateurs se fassent rares. Je murmurais quelques "Vegaaaaaas baby" d'excitation quand j'arrivais à les caler sur la musique, c'est-à-dire jamais, et espérait que personne ne remarquerait tout ça.

Et puis une chevelure blonde vient se poser sur un de mes tabourets. Conséquence, mes hanches arrêtent de danser et je reprends mon air de "je suis trop sexy comme barman t'as vu". Elle me demande de lui servir quelque chose de fort et je distingue à nouveau un accent anglais, qui me fait directement penser à Aly. Je souris et reprends mes esprits.

- Bien sûr.

Je m'affaire à lui préparer un "5 O'clock in the morning", composé de tequila, rhum, brandy, schnapps gin et vodka. Ah, je pouvais vraiment pas trouver plus fort. J'espère juste qu'elle vomira pas sur le bar, j'en ai ma claque du vomi. Je lui mets le cocktail devant elle.

- Ca fera 17$ s'il vous plaît. Et puis une bonne gueule de bois demain, si vous voulez mon avis. Et croyez-moi, je l'ai tenté souvent ce cocktail, mais on en ressort jamais indemne! On finit souvent avachi dans un buisson sur la route principale. Mais bon, je vais me taire, je parle trop je crois. Vous êtes la première cliente sobre de la soirée alors j'en profite avant que vous soyez avachie sur le comptoir ! je lui dis en souriant.

Je la taquine un peu. Bon, en même temps, j'ai rien de mieux à faire alors j'espère bien engager une conversation avec elle. Mon portable vibre et je sors discrètement mon portable de ma poche, voyant un rappel que j'ai fais pour Vegas. Le petit onglet affiche fièrement "J-7". Souriant comme un débile, je donne un petit coup de hanche et murmure à nouveau "Vegas babyyyyyyyyyy". J'y peux rien, c'est plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Jeu 18 Avr - 21:02

Le barman n’avait pas l’air méchant, il accepta sa commande sans même sourciller, même plutôt heureux. Une fois le verre sous ses yeux, Jul’ ne put réprimer un froncement de sourcils. Avec ça, si elle ne finissait pas totalement ivre à la fin de la soirée… Elle aurait dû s’en vouloir, évidemment. Se prendre des cuites plusieurs fois par semaine, non merci. En fait, cela ne lui arrivait que rarement – la plupart du temps, elle savait à peu près se tenir. Mais pas ce soir. Ce soir, il y avait seulement Eliott. Elle remercia l’inconnu d’un hochement de la tête, fouilla dans son sac, en tira un billet de vingt dollars qu’elle jeta négligemment sur le comptoir, avant de pencher la tête vers sa commande.

Elle esquissa un sourire amusé, se déridant légèrement alors que le jeune homme semblait d’assez bonne humeur. Comme il n’y avait pas beaucoup de monde, il n’était pas débordé et donc, visiblement, pas beaucoup stressé. Ce qui n’était pas plus mal, dans le fond, puisque Juliana avait la fâcheuse habitude de discuter régulièrement avec les serveurs, barmans et autres individus travaillant là. Et généralement, en fin de soirée, elle les considérait comme ses meilleurs amis pour la simple et bonne raison que, soit ils connaissaient déjà toute sa vie, soit elle était trop bourrée pour faire la différence !

« J’bosse pas demain, je peux bien me permettre ça… Et dans ce cas, je vais essayer de rester sobre le plus longtemps possible ! »

Elle trempa ses lèvres dans le breuvage particulier, qui lui arracha une violente grimace. Passée la surprise, elle le trouva fort délicieux. Un peu fort, elle ignorait si elle réussirait à tout boire avant de se retrouver la tête dans le buisson, comme disait le barman, mais elle essaierait. Au nom de son honneur. D’ailleurs, alors qu’elle le dévisageait sans aucune discrétion, le jeune homme jeta un coup d’œil sur son téléphone portable et elle entendit vaguement quelques mots lui échapper.

« Vegas ? » répéta-t-elle en fronçant les sourcils. « Vous partez à Las Vegas ? »

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Jeu 18 Avr - 22:43

Après lui avoir annoncé le prix, elle me dépose un billet de 20$ sur le comptoir. Je l'encaisse rapidement tout en lui rendant sa monnaie. Elle semble assez réceptive à ma tentative de discussion et c'est tant mieux, c'est toujours agréable d'avoir des clientes sympathiques. En plus dans des soirs comme celui-ci, où les clients se bousculent pas vraiment, si ce n'est sur la piste de danse.

- J’bosse pas demain, je peux bien me permettre ça… Et dans ce cas, je vais essayer de rester sobre le plus longtemps possible !
- Dans ce cas, je ne vous retiens pas d'avaler ce cocktail ! Mais si vous voulez essayer de rester sobre, buvez-le lentement. Très lentement.

Je lui pose un verre d'eau à côté de son verre, juste au cas où. En même temps, il n'y a que des alcools forts, alors une goutte d'eau ne pourrait pas lui faire de mal entre deux gorgées. Mais ce n'est que mon avis, après tout ! Et puis l'eau, c'est gratuit. Je range mon portable après avoir vu le rappel, sans oublier d'envoyer un sms à Elliot, lui disant que dans 7 jours, lui et moi ne répondrons plus de rien. Mon murmure n'est pas passé inaperçu aux oreilles de la cliente, et elle me demande si je vais à Vegas. Mon sourire s'élargit, et fièrement, je lui dis :

- Oui, dans 7 jours ! C'est mon meilleur ami, Elliot, qui me l'a offert pour mon anniversaire. Bon, il a fait comme il a pu avec les moyens économiques du bord, il travaille quelques fois dans l'auberge de sa soeur. Du coup, on va pas dormir dans un palace, mais on aura tout notre argent pour les casinos, et l'alcool... Et les filles, aussi.

Je souris encore, les images de Vegas en tête. On sera dans un motel sur le strip, donc à portée de toutes les distractions possibles.

- En parlant de voyage, vous êtes anglaise, non ? Vous êtes pas la seule à Shady Cove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 9:26

Juliana décida de suivre son conseil et ne pas se descendre le cocktail d’un trait. De toute manière, elle aurait été incapable de le boire ainsi, tant il était fort. De nouveau, elle but une minuscule gorgée et sa gorge la brûla quelques secondes, lui arrachant une nouvelle grimace. Bon sang, qu’est-ce que ça faisait du bien. Quand le barman évoqua Las Vegas, Jul’ faillit pousser une exclamation triomphante. Ainsi donc, elle avait vu juste ! Las Vegas ne l’attirait pas plus que ça, en réalité. Ce n’était pas le genre de villes qu’elle aimait, et à part les casinos, il n’y avait que peu de choses à faire. Jul’ préférait largement la tranquillité de Shady Cove à la vie tumultueuse de Vegas.

Toutefois, Juliana tiqua quand le jeune homme évoqua un certaine Elliot. Elliot ? Non, ce ne pouvait pas être le même. Et puis Elliott était un prénom suffisamment répandu, il devait y en avoir un certain nombre en ville. Elle voyait mal le shérif-adjoint de la ville, futur pompier qui plus est, s’adonner aux casinos, à l’alcool, et aux filles ! Il avait bien trop de responsabilités pour partir en virée à Las Vegas. Prise d’un doute, elle fronça les sourcils et demanda :

« Elliot, Elliot… Vous parlez de cet homme aux cheveux couleur charbon et au regard de cocker ? »

Drôle de description, mais bon, elle ne savait pas comment le décrire autrement. Jul’ demeurait sur ses gardes, mais détendue néanmoins. De toute évidence, ce n’était pas le même ! Pas de quoi monter sur ses grands chevaux. En attendant la réponse du jeune homme, elle but de nouveau une gorgée de son breuvage.

« Ouais, j’suis bien anglaise, je suis arrivée il n’y a pas longtemps ici… Juliana Stewart, enchantée ! Mais ici, tout le monde m’appelle Jul’ ».

Ce « tout le monde » se résumait pour l’instant à sa sœur et à deux ou trois personnes croisées au détour de ses pérégrinations, mais bon !

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 10:39

Je lui raconte les plans prévus avec Elliot pour Vegas et sourit fièrement, un peu rêveur. A l'évocation du prénom de mon meilleur ami, je vois la cliente prendre une moue bizarre. Je lève un sourcil ; comment pourrait-elle le connaître, de toute façon ? Elle n'est pas étudiante, n'est pas une cliente régulière du Warehouse et ce n'est pas une amie de la famille Fisher. Elle me fait une description rapide, le voyant comme un homme aux "cheveux couleur charbon" et au "regard de cocker". C'est bien la première fois qu'on me décrit Elliot comme ça ; je ris en essayant de remplacer ses yeux par des yeux de cocker.

- Oui, je pense que c'est celui-là. Enfin, pour le regard de cocker je suis pas sûr, mais sinon oui c'est lui.

Remarquant son accent anglais qui me rappelle Aly, je lui demande si elle vient du Royaume-Uni. Elle me répond par l'affirmative, me laissant enfin découvrir son prénom : Julianna Stewart.

- Ah, voilà, je savais que vous me rappeliez quelqu'un. Vous êtes la soeur d'Aly, non, l'animatrice radio ? Je l'ai... Rencontré, il y a peu.

Je souris à ce souvenir ; après tout, je l'ai rencontré au même endroit, dans presque les mêmes conditions, sauf que, sans la vexer, Aly est bien plus... Ténébreuse. Avec ses longs cheveux bruns et ses grands yeux. M'enfin, je suis pas très objectif non plus.

- Enchanté, cela dit. Moi c'est Reese Hastings. Mon frère, Nick, est le gérant du bar, si jamais vous le connaissez. Et donc, vous connaissez Elliot ?

Peut-être une ancienne nounou, ou une nouvelle amie de sa soeur. Je l'abandonne rapidement pour servir un autre client et revient vers elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 11:40

L’esprit de Juliana fut soudain assailli de doute. Parlaient-ils réellement du même Elliot ? Oui, visiblement. Et puis Shady Cove était une petite ville. C’était forcément le même. Mais elle ne parvenait à comprendre qu’est-ce que le barman était en train de lui dire. Pourtant elle était sobre, à peu près réveillée et disposait de toutes ses fonctions mentales. Mais la phrase de son interlocuteur demeurait inscrite dans sa mémoire. En tant que shérif-adjoint, Elliot ne devait avoir de problèmes d’argent. Alors pourquoi avait-il fait « avec les moyens du bord » ? Et où trouvait-il le temps pour donner un coup de main à l’auberge de sa sœur ? Il devait être débordé. Non, vraiment, Jul’ ne comprenait pas. Et elle tâcherait de mettre les choses au clair. Pour l’heure, soit le barman se trompait d’Elliot, soit il la faisait tourner en bourrique. Mais elle le voyait très mal se rendre à Las Vegas et abandonner ses importantes fonctions !

Puis la discussion embraya quelques instants sur Alyssa, et le regard de Jul’ s’illumina. Au moins une personne dont elle pouvait parler dans ce bas monde.

« C’est bien moi ! Je vis chez elle pour l’instant ».

Le nom Hastings lui était totalement inconnu, tout comme ceux de Reese et de Nick. Comme d’habitude, elle espérait connaître davantage le premier, et rencontrer le second. Sa sociabilité légendaire l’a rendait très facile d’approche, même son comportement pouvait détonner par-moments. En effet, elle avait une fâcheuse tendance à s’emballer pour un rien !

« Oui, je… je l’ai rencontré, chez les pompiers ».

De nouveau, l’image de leur rencontre s’insinua dans son esprit. Ah, il lui manquait déjà terriblement ! Elle était impatiente à l’idée de le retrouver à la caserne – seulement en tant que collègues. Mais soudain prise d’un doute, elle demanda, suspicieuse :

« Qu’est-ce que vous avez dit qu’il faisait, comme métier, déjà ? »


______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 11:51

Après la description rapide faite de mon meilleur ami, je ris et lui confirme que nous parlons sûrement du même. De toute façon, je ne connais pas d'autre Elliot à Shady Cove, donc bon. Après avoir un peu parlé de sa soeur, je me présente à mon tour et lui demande où elle a rencontré Elliot, et sa réponse est plus que surprenante. Chez les pompiers. Je me retiens de rigoler avant d'essayer de trouver un lien logique entre les pompiers et Elliot. Soudain, je me souviens du stage qu'il devait faire, et tout devient logique.

- Ah, oui, je vois ! Du coup, vous êtes pompier ?

Elle était peut-être sa tutrice, ou une collègue temporaire. Son visage se détend rapidement, avant de se fermer à nouveau. C'est vraiment trop bizarre. J'arrive pas à cerner sa relation avec Elliot, et, surtout, je me demande pourquoi Elliot ne m'en a pas parlé. Bon, c'est vrai, en ce moment ça commence à devenir difficile pour nous deux de passer quelques moments ensemble, le bar me prend de plus en plus de temps et Elliot commence à stresser pour ses examens. Je ris en pensant qu'on forme vraiment un vieux couple avec ce pingouin.

Je suis coupé dans mes réflexions par la question de Juliana, qui me demande de répéter le métier qu'il faisait.

- En soi, il est étudiant. Quelques fois il aide sa soeur à tenir l'auberge. Et ça va, il était pas trop chiant, pendant le stage chez les pompiers ?

Je l'imagine bien tester tous les boutons à l'intérieur des cabines des camions d'intervention, descendre le long des barres et s'amuser avec les lances à eau.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 12:01

Comme Reese répondit par l’affirmative, Juliana se sentit soulagée, du moins au début. Il ne sembla pas surpris quand elle lui expliqua avoir rencontré Elliot chez les pompiers, heureusement ! Au moins, c’était véridique. Quand il lui demanda si elle aussi, était pompier, elle hocha vigoureusement la tête et but une nouvelle gorgée de son cocktail, prudemment. Elle adorait parler de son métier, sa vie, il s’agissait du genre de sujets dont elle ne se lassait jamais, au contraire ! En outre, la réaction des gens lui faisait toujours plaisir. Quand elle annonçait qu’elle pratiquait un tel métier, tout le monde était surpris, puis content pour elle. Jul’ en était terriblement fière.

« Oui, je bosse à la caserne ! Elliot aussi, à ce que j’ai cru comprendre… »

Hélas, la suite de la conversation lui parut tout de suite beaucoup plus bizarre. Et puis son sang se glaça. Elle crut un instant avoir mal compris, se repassa la phrase dans la tête, mais de nouveau, fronça les sourcils. Non, il devait y avoir un malentendu. Ce Reese devait se tromper quelque part. Elliot n’était pas un simple étudiant, il était d’une part trop âgé pour cela – à vingt-huit ans, généralement, on avait fini ses études ! – et puis il était shérif-adjoint. Bon sang, il était le shérif-adjoint de Shady Cove !

Elle releva la tête, cligna des yeux et répondit :

« Hum... Excusez-moi, mais… Comment ça ? Elliot n’est pas en stage chez nous, il est pompier ! Vous devez faire erreur ».

Il devait se moquer d’elle, voilà tout. Rien de plus. Malgré tout, son cœur s’accéléra et sa gorge devint sèche, comme si elle craignait quelque chose. Quelque chose qu’elle était bien incapable de définir.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 12:13

J'apprends que Julianna est pompier, et je ne peux pas m'empêcher de lui faire un grand sourire. Après tout, l'image que la société véhicule des pompiers est une des plus glorieuse. Par contre, je manque de m'étouffer lorsqu'elle me dit que Elliot bosse aussi à la caserne. Je la regarde, les yeux grands ouverts. Il n'a bossé qu'une semaine là-bas ! Je lui précise qu'il est étudiant et que sa semaine chez les pompiers était un stage. Et je reste abasourdi lorsqu'elle me dit que Elliot travaille là-bas, en tant que pompier.

Bordel Elliot, qu'es-ce que t'as foutu ? Qu'est-ce qui t'es passé par la tête ? Il faut qu'il arrête de serrer ses casquettes aussi fort, je crois que ça lui a détruit quelques neurones. Mais du coup, je ne peux pas révéler à Juliana que si, Elliot est un pauvre étudiant qui lui a menti pour je ne sais quelle raison, même si je me doute que c'était pour flirter avec elle, et qu'il n'est pas pompier du tout. Il a peur de la flamme d'un briquet, comment pourrait-il être pompier, sérieusement ?

Je toussote et regarde un peu partout, comme si une solution allait apparaître devant mes yeux. J'ai aucune idée pour rattraper le coup, là. Enfin si, mais du coup c'est plus du tout cohérent avec ce que j'ai pu lui dire avant, mais bon. Ah, et il faut que je me rappelle d'avoir une discussion sérieuse avec ce pingouin.

- Je pense qu'on ne parlait pas du même Elliot, tout compte fait. Celui que je connais est étudiant. Il s'appelle Elliot Ping. Un asiatique. Blond. Enfin, il se teint les cheveux en blond. Et il est gay, aussi. Mais il n'est certainement pas pompier. A la base il avait les cheveux noirs, d'où le quiproquo lorsque vous me l'avez décrit physiquement !

Si un mec asiatique avec les cheveux blonds pouvait habiter à Shady Cove, ça me dépannerait. Je lui garde une place dans mon garage s'il veut, je peux lui installer une chambre et tout. Sans problème. Et puis son nom de famille... Pingouin... Ping... Imagination, niveau zéro, mais ce n'est pas nouveau. Je me sers rapidement une bière et bois quelques gorgées. Je me sens vraiment mal à l'aise. Il aurait au moins pu me mettre au courant de sa supercherie, le con !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 14:09

Tout d’un coup, Juliana devint beaucoup plus froide. Reese se rattrapa, certes, du mieux qu’il put. Mais trop tard, Jul’ avait l’étrange sensation qu’il se moquait d’elle et que quelque chose clochait. Ses mains devinrent moites. L’explication donnée par le barman ne réussit à la convaincre et elle le fusilla du regard. Quand Reese évoqua un certain Elliot Ping, Jul’ eut l’intime conviction qu’il se foutait effrontément de sa tête. Et cette idée la rendait malade.

Il existait peut-être une possibilité que deux Elliot puissent se ressembler physiquement et porter le même nom, mais Juliana en doutait sérieusement. Elle plissa les yeux, soupçonneuse, avant de cracher :

« C’est quoi ce plan, bon sang ? Dites-moi la vérité au lieu de me raconter vos salades. Elliot m’a dit qu’il était le shérif-adjoint de Shady Cove et qu’il voulait abandonner son poste pour devenir pompier ! »

Elle n’abandonnerait pas la partie, au contraire. Son plus grand défaut, ou sa plus grande qualité, était son entêtement inébranlable face à une situation qui lui tenait à cœur. Elle ne voulait pas se prononcer pour l’instant, persuadée que Reese n’était pas très clair, mais elle craignait tout de même la suite des révélations. Elliot n’était pas un simple étudiant, c’était tout bonnement impossible. C’était n’importe quoi. Elle se sentait en colère, mais pour l’instant, plus contre Reese que contre Elliot. Celui-ci ne lui avait pas menti, il était bien trop honnête pour ça !

« Alors répondez-moi » ordonna-t-elle. « Dites-moi qui est Elliot… »

Son ton était devenu presque suppliant.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 19 Avr - 16:32

Elle a pas l'air bien. Et puis moi, je flippe un peu. Surtout quand elle me lance son regard noir. Voilà qu'elle est énervée contre moi, alors que je n'ai absolument rien fait ! Elliot, je vais te tuer. Promis. Elle s'énerve sérieusement, en me disant que Elliot lui a dit qu'il était shérif-adjoint de Shady Cove en passe de devenir pompier. Je me retiens vraiment d'éclater de rire ; quel débile bon sang ! Elliot, le mec qui termine derrière les buissons avec moi et qui va faire plein de conneries encore, shérif-adjoint. Bien sûr. Et mon frère est gay.

Elle me demande de lui dire qui est Elliot. Je soupire, parce qu'à vrai dire, je suis sacrément mal à l'aise. C'est pas à moi de faire ça ! Je pose mes deux mains sur le comptoir et la regarde rapidement. Elle a l'air vraiment mal ; je me demande jusqu'où ils sont allés tous les deux. J'écarte rapidement les verres, histoire qu'elle me les jette pas dessus, et me lance.

- Hum... Non, bah Elliot c'est mon meilleur ami. Il est pas vraiment shérif-adjoint, il est très loin de l'être d'ailleurs, il pense pas du tout à se reconvertir, et il est étudiant. Il travaille quelques fois à l'auberge de sa plus grande soeur, Eleanor, et Emily Fisher est son autre soeur. Il a 24 ans, comme moi. Mais s'il vous a menti là-dessus, il y a sûrement une raison. Il voulait sûrement voir qu'il était assez mature pour vous séduire sans que vous ayez de préjugés par rapport à son âge. M'enfin. C'était pas à moi de vous dire tout ça, j'étais même pas au courant que vous aviez croisé son chemin. Mais sachez qu'à part le métier et l'âge, Elliot a la même personnalité que celle que vous avez pu voir à la caserne, je pense. Il est maladroit, un peu débile, assez attachant, généreux.

Je la regarde, attendant sa réaction. Ça doit foutre un coup, quand même. Et puis moi, je fulmine aussi. Il m'a caché Juliana et l'histoire qui va avec, et surtout, c'est à moi de faire en sorte de le sortir de là. Génial. J'attrape une serviette et un stylo et note le numéro de Elliot, avant de lui tendre.

- Tenez. C'était à lui de vous révéler tout ça, pas moi. Donc il vaudrait mieux entamer une discussion avec lui, plutôt qu'avec moi, je pourrais rien vous dire de plus, j'étais au courant de rien. Désolé. Mais ne soyez pas trop énervée contre lui.

Il me faut une bière. Et voir Elliot.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Dim 28 Avr - 8:59

Scandalisée, Juliana écouta Reese sans prononcer le moindre mot. Et visiblement, il en avait, des choses à dire. Elliot, seulement étudiant ? Non. C’était impossible. Il ne pouvait être un simple étudiant paumé de vingt-quatre ans. Bon sang ! Huit ans d’écart. Elle n’était pas du genre à sortir avec des mecs à peine sortis du bac à sable. Elle se mordit furieusement la lèvre tandis que les paroles de son interlocuteur s’incrustait dans son esprit. Maladroit, attachant, généreux ? N’importe quoi. Cette ordure s’était jouée de ses sentiments. Il avait osé la manipuler, elle qui venait tout juste de débarquer, qui manquait cruellement de repères et qui avait désespérément besoin qu’on l’aide. Quelle ville de cinglés, vraiment !

Mais ce n’était pas possible. Pas Elliot, pas l’homme qui l’avait fait craquer, qui l’avait profondément chamboulé. Elle se souvenait encore de ses baisers, de son regard illuminé, de son sourire ravageur. Elle le trouvait parfait. Il ne l’était pas. Il ne l’avait jamais été…

« Vous êtes vraiment tous tarés ! » s’emporta-t-elle avec véhémence. « C’est quoi son problème, hein ? Il se permet de jouer avec les sentiments de gens comme un gamin totalement abruti ! Il n’avait pas le droit ! Il n’avait pas le droit… »

Elle imagina imprimer la photo d’Elliot pour l’accrocher dans sa chambre, et s’en servir comme jeu de fléchettes. Son sang ne fit qu’un tour. Si seulement elle avait eu le cran, elle aurait craché : Elliot, espèce d’enflure, je vais bousiller ta p’tite vie, je vais la faire devenir un enfer, je vais tellement te faire souffrir que tu ne ressembleras même plus à un être humain après ça ! Hélas, la décence le lui interdisait. Elle songea à tous les supplices possibles et inimaginables, mais rien ne serait suffisamment fort. Alors elle resta plantée là, les bras ballants, la bouche entrouverte, devant un parfait inconnu qui se disait son meilleur ami.

Comment avait-elle pu être aussi stupide ? Elle qui croyait tellement avoir une chance avec Elliot. Que malgré tout, ils se reverraient, ils échangeraient, ils pourraient peut-être aller plus loin. Elle but une nouvelle gorgée de son cocktail et se leva subitement, décidée à en finir.

« Ok, je vais le tuer » grinça-t-elle en serrant les dents.

Elle ignorait où il était actuellement, son adresse lui était inconnue, mais elle avait pour ambition de d’abord se rendre à l’auberge des Fisher. Elle aviserait ensuite. Elle fusilla Reese du regard, comme s’il s’agissait de sa faute puis posa les yeux sur le numéro de téléphone inscrit sur le papier.

« Hors de question que je m’explique avec lui. Qu’il aille en enfer ! »

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Lun 29 Avr - 18:30

Je me lance dans une description de Elliot, et tente tant bien que mal d'atténuer l'erreur que ce pingouin a commis. Mais ça n'a pas l'air de marcher, en fait. Elle se lève et semble bien énervée, ce qui est compréhensible dans une situation comme celle-là mais je suis pas Elliot moi, faut pas s'énerver sur moi ! Ça va encore me traumatiser et je vais me réfugier sous ma couette pendant trois jours. Enfin, peut-être pas non plus, mais c'est l'envie que j'ai là, tout de suite.

- Ok, je vais le tuer.

Je retiens un haussement de sourcil dans le genre "Elliot te maîtrise facilement, tu sais, tu pourras pas aller bien loin" mais je pense qu'elle est déjà assez énervée comme ça. J'écris le numéro de mon meilleur ami sur un papier et lui tend, tout en lui expliquant que c'était à lui qu'elle devait dire tout ça et non pas à moi. Et là... Bon sang, si elle avait des revolvers à la place des yeux, je serais déjà à la morgue.

- Hors de question que je m’explique avec lui. Qu’il aille en enfer !

Je crois que la mission "mon meilleur ami est trop génial" est un échec. Je soupire et réfléchit à ce que je peux dire. J'ai jamais été dans une situation comme celle-là moi, je suis un peu perdu ! Nick, t'es où ? Viens à mon secours ! Quelqu'un ! A l'aide !
Allez, je me lance. On va se la jouer fine. Faut calmer le jeu, sinon elle va foutre le feu à mon bar.

- Gardez le numéro et calmez-vous, vous aurez peut-être envie de vous expliquer avec lui plus tard ? Sinon libre à vous de le jeter, enfin, vous faites ce que vous voulez, quoi ! Vous pouvez terminer votre verre aussi, ça vous aidera, un peu, peut-être, enfin comme vous voulez, désolé.

Pourquoi je m'excuse moi ? J'ai peur d'une femme ? ... Bon à vrai dire là elle est plutôt flippante, j'ai l'impression qu'elle en a après moi, alors que je ne suis qu'un pauvre petit barman sans défense. Je vais peut-être investir dans un gilet pare-balles, un jour.

- Vous voulez que je vous appelle un taxi pour rentrer ? Ou vous voulez rester encore ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Lun 29 Avr - 19:15

Juliana fulminait vraiment, elle avait rarement été dans cet état-là. Plus que de la colère qui la tourmentait, il s’agissait véritablement d’un profond désespoir. Celui d’avoir été trahi par celui sur lequel elle comptait, d’avoir cru pouvoir faire confiance, d’avoir été manipulée de la sorte. Et elle s’en voulait terriblement. Comment avait-elle pu se laisser berner ainsi ? Elle peinait à s’en remettre. Toutefois, le barman en face d’elle semblait vouloir l’apaiser, mais elle n’était vraiment pas d’humeur à l’écouter. Ce n’était pas de sa faute, le pauvre, mais il fallait bien qu’elle passe ses nerfs sur quelqu’un !

Et puis quelle idée d’avoir un meilleur ami tel qu’Elliot. Reese l’avait bien cherché ! Son regard se posa de nouveau sur le mouchoir en papier, elle hésita, mais non. Elle était bien irritée pour vouloir le rappeler, que ce soit aujourd’hui ou demain. Au pire, si elle voulait vraiment parler à ce crétin, elle n’irait qu’à passer à l’auberge Fisher pour mettre la main dessus et le découper en tranches fines. Alors, le cœur battant à tout rompre, elle saisit le mouchoir, le froissa violemment et le jeta au visage du barman.

« Je vous interdis de me dire ce que je dois faire ! » hurla-t-elle, quitte à s’attirer les foudres et les regards surpris des autres clients.

On aurait dit une folle qu'il faudrait canaliser d'urgence. Ensuite, elle aperçut son cocktail et le doute l’étreignit. Elle n’avait pas payé dix-sept dollars pour un verre à moitié achevé, alors elle le prit, en but une immense gorgée avant de le reposer farouchement sur le comptoir. Au moins, avec ça, elle finirait encore totalement bourrée et oublierait son malheur. Elle était habituée de toute manière. L’alcool faisait partie de son lot quotidien. Quand Reese lui demanda si elle préférait rentrer, elle haussa les épaules. Pas grand monde ne l’attendait chez elle, et elle n’avait pas envie que sa petite sœur, Alyssa, la trouve dans cet état-là. On aurait dit une espèce de folle hystérique. Et puis si elle montait dans un taxi, elle aurait été capable d’énerver tellement le chauffeur qu’il l’aurait abandonné sur le bord d’une route. Ensuite, elle se serait perdue dans les rues de Shady Cove, elle se serait laissé tomber sur le trottoir et on l’aurait prise pour une SDF avant de l’embarquer au commissariat de police pour la placer en cellule de dégrisement. Triste programme.

« J’vais rester » siffla-t-elle, décidée à déverser toute sa bile sur le pauvre barman en face d’elle.

Elle en avait bien besoin de toute façon. Son cœur venait d’exploser en mille morceaux, on l’aurait cru lacérer de plusieurs coups de couteau et, quand elle se rendrait compte de la situation, elle exploserait en sanglots en maudissant sa vie. Pour l’instant, alors que l’alcool ne lui montait pas encore au cerveau, elle était suffisamment lucide pour être en colère.

« Il n’avait pas le droit de me faire ça ! Et il va m’le payer. Il va m’le payer très cher ! »

Sur ce, elle adressa un nouveau regard à Reese avant de descendre une nouvelle gorgée de son cocktail.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Ven 10 Mai - 11:24

Je lui écris le numéro de mon meilleur ami sur un bout de papier, histoire de, au cas où. On ne sait jamais. Bon, si elle l'appelle, j'espère que le volume sera réglé au minimum parce que madame sait crier. Elle sait crier sur moi, surtout, un pauvre innocent ! Je lui fais glisser le bout de papier sur le comptoir, sait-on jamais.

- Je vous interdis de me dire ce que je dois faire !

Bon, très bien. Je retire ce que j'ai dis. Elle ne crie pas, elle hurle, et dérange tout le monde par la même occasion. Un des vigiles lance un regard en ma direction mais je lui fais comprendre qu'il ne faut pas la faire sortir. Enfin, pas encore. Je lui demande si elle veut que je lui appelle un taxi histoire de se défouler chez elle et non pas devant mes clients mais elle décide de rester. Bien. Elle continue à haïr Elliot du plus profond d'elle-même je pense, répétant qu'elle va se venger. Elliot, si tu m'entends, cours. Loin.

- Je comprends l'envie que vous avez de lui faire payer mais bon... Essayez de comprendre, aussi. Après tout, je vous ai seulement révélé son âge et ce qu'il fait dans la vie. Sur tout le reste, Elliot a été sincère.

Je pense que je parle dans le vide. Elle doit être tellement énervée qu'elle ne voudra même pas entendre ce que je dis. Certes c'est compréhensible mais je suis un pauvre petit barman sans défense et je déteste que l'on me crie dessus lorsqu'il n'y a aucune raison. Et c'est exactement le cas. Je vois son verre presque vide - et dieu sait qu'il y avait beaucoup d'alcool là-dedans.

- Vous voulez boire autre chose, sinon ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Jeu 23 Mai - 17:13

Heureusement, Reese semblait décidé à jouer la carte de l’apaisement. En même temps, c’était plutôt normal, il était quand même le barman… Même s’il y avait des vigiles pour la faire sortir. Dans son état, Juliana se sentait incapable de rester seule, et la mettre dehors aurait été une grave erreur. Si elle devait noyer ses chagrins dans l’alcool, autant que ce soit en compagnie d’autres, histoire de parer à tout risque. Reese tenta de défendre Elliot, et il y parvint. Jul’ se mordit furieusement la lèvre. Mais tout de même. Ils n’avaient pas fait que discuter gentiment, ils s’étaient embrassés, avec passion, avec fougue. Elle lui avait offert, l’espace de quelques secondes, son cœur et il l’avait brisé d’une façon aussi cruelle. Elle le savait pourtant ! Ne jamais faire confiance à un homme. Elle en avait déjà fait l’amère expérience.

« Comment j’pourrais comprendre, hein ? Comment ? Il aurait pas pu me dire ça directement ? »

Bon, d’accord. Elle aurait sans doute réagi différemment si Elliot lui avait expliqué clairement qu’il était stagiaire, qu’il avait vingt-quatre ans et certainement pas le shérif adjoint de la ville. Elle n’aurait jamais accepté – enfin, ça, elle l’ignorait – d’embrasser un étudiant un peu paumé. Et maintenant ? Jul’ était totalement perdue. Si seulement ce crétin avait été là ! Elle l’aurait incendié, insulté, peut-être même frappé, telle la furie qu’elle était dans ces moments-là.

« Ouais » répondit-elle, déjà un peu patraque. « Donnez-moi autre chose ».

Juliana acheva son verre et le tendit vers Reese. L’alcool commençait à faire effet. Elle se sentait lasse, fatiguée, mais souhaitait un autre verre. N’importe quoi, n’importe quel cocktail, elle s’en fichait. Comme toujours, pour oublier. Il s’agissait d’une vieille habitude chez elle, même si elle ne l’avouait jamais. Pour l’heure, personne n’avait remarqué sa relation ambigüe avec l’alcool. Et c’était très bien ainsi. Après tout ! Pourquoi s'en soucier ?


______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé] Mar 11 Juin - 16:23

J'essaye encore d'atténuer sa colère mais ça m'a l'air vain, elle veut encore boire. Je lui sers un cocktail beaucoup moins fort que le premier que je lui ai donné et prends quelques instants pour réfléchir. J'hésite à lui appeler un taxi, ça ne sert à rien qu'elle se saoule ici et elle regretterait de s'être mise dans cet état demain. Et puis, malheureusement, moi, je ne peux rien pour elle, il faut qu'elle aille discuter avec Elliot directement. Je m'éloigne discrètement et choppe le téléphone, avant de commander un taxi, lui demandant d'arriver dans une quinzaine de minutes. Reposant le téléphone, je prends deux commandes avant de retourner vers elle.

- Je vous ai commandé un taxi. Il arrivera d'ici 10 minutes maintenant, je préfère vous savoir saine et sauve chez vous que saoule dehors quelque part.

Je fais sortir le ticket de caisse et lui donne - j'ai plus le droit d'offrir des boissons aux clients maintenant, merci Nickounet - avant de l'encaisser.

- Je suis encore désolé pour ce que Elliot vous a fait subir, il est un peu débile parfois.

Et je la laisse partir, assez heureux de me débarrasser de cette histoire dans laquelle je n'avais rien à voir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: God must hate me [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

God must hate me [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Commerces & Divertissements
 :: Discothèque
-
Sauter vers: