Partagez|

Le bourré et la joggeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Le bourré et la joggeuse Ven 10 Mai - 18:10

Spoiler:
 

Oh, ma tête. Je sors d'une soirée, bon, il est 7h du matin, mais je suis même pas trop bourré ! Un peu, forcément, sinon on aurait pu appeler ça un miracle, mais je suis surtout tellement fatigué ! Ça fait au moins une demi-heure que je marche, j'ai l'impression d'habiter à des kilomètres d'ici, et puis le gazon a l'air super confortable, je pourrais peut-être faire une sieste ici... Ouais non, je préfère mon lit, quand même. Perdu dans mes réflexions, je m'effraie lorsque quelqu'un passe à côté de moi.

Une femme fait son jogging, et je ne l'ai jamais vu ici. Elle a l'air jeune et plutôt canon. Ni une, ni deux, je m'élance derrière elle, tentant de la rattraper.

- Mademoiseeeelle !

J'essaye de l'interpeller plusieurs fois mais elle n'a pas l'air de m'entendre. Je décide d'accélérer, mettant mes poumons à rude épreuve après une soirée passée majoritairement à fumer mes clopes, et atteint enfin sa hauteur. Je lui tapote l'épaule et m'aperçoit qu'elle a des écouteurs.

Je prends alors encore un peu plus d'élan, la devance légèrement et m'arrête tout en me retournant pour faire face à elle. Faut juste qu'elle s'arrête de courir à un moment, sinon, elle va me rentrer dedans.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Ven 10 Mai - 18:45

J'avais débarqué dans cette toute nouvelle ville hier après-midi. Ma famille d'accueil était certes, gentille, mais comme je redoutais, vu leur âge, un peu vieux jeux. Ils m'avaient vite mise au courant de leurs 5 règles et n'étant pas une fille très fêtarde ni extravertie ou bruyante, ça ne me posait pas trop de problèmes. La première règle était de les informer de l'endroit où j'allais. La deuxième était d'être rentrée pour maximum 22 heures, la troisième : pas de bruit après 20 heures. La quatrième disait que je devais mettre la main aux tâches ménagères et la dernière m'interdisait de ramener un garçon. Sur le moment, j'avais vite déjanté, je ne m'attendais pas du tout à ça, mais quand j'y réfléchissais, ces règles n'allaient pas vraiment me pourrir la vie.

Ce matin, j'avais, comme tous les matins, décidé d'aller faire un jogging. George, le monsieur de cette famille d'accueil m'avait conseillé l'espace plein de verdures, pas loin de la rivière qui traversait la ville. Il disait que c'était un bon endroit pour s'aérer et surtout, que faire du sport dans un milieu naturel tel que celui-là, il n'y avait rien de mieux. J'avais souri à ce dernier et j'étais partie enfiler un petit short et un pull à capuche. J'avais également pris mes écouteurs et j'étais partie pour une séance de cardio.

J'essayais, durant mon jogging, de retrouver le chemin qui menait à ce petit court d'eau tout en me laissant emporté par la musique. Il était tôt et les rues étaient vides. Les habitants dormaient encore, certains se baladaient ou promenaient leurs animaux et d'autres que moi faisaient eux aussi, leur sport matinale. Arrivée enfin à l'endroit voulu, je longeais la rivière toujours en maintenant mon rythme quand je sens une main sur mon épaule, je regarde légèrement derrière moi ne voyant rien ni personne. Je tourne la tête droit devant moi quand je vois un garçon qui me fait sursauter de peur. Forcément à l'arrêt. Je reprends mon souffle.

Vous m'avez fait peur !

Sur le moment, j'observais l'inconnu. Il était glauque. Déjà, il puait presque l'alcool, il avait des yeux un peu bizarre et sa dégaine était... étonnante. Je le regardais en fronçant les sourcils et me reculais. Deuxième jour et j'étais déjà en galère, déjà en train de stresser. Je sentais mon coeur battre la chamade dans ma poitrine.
* Sav', calme toi, rien ni personne ne te dit qu'il va te faire quoique ce soit *

Je prenais mon courage à deux mains et pris la parole d'une voix hésitante :

Euh... Je.. Je peux faire quelque chose pour vous.. ?

Je reculais encore d'un pas, tenant mes écouteurs dans ma main en attendant que le garçon réponde.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Ven 10 Mai - 19:00

Il faut que je sache qui est cette fille. Alors je la dépasse et m'arrête devant elle parce que, avec ses écouteurs, c'est sûr qu'elle ne va pas m'entendre. Je la vois me voir et sursauter... Ouais bon, au moins, elle ne m'est pas rentrée dedans.

- Désolé, je ne voulais pas t'effrayer.

Mes excuses ont l'air vaines puisque je lui fais peur apparemment. Elle fronce les sourcils et recule, alors je me recule aussi. Je veux pas l'effrayer, je suis gentil. Bon d'accord, je dois pas être beau à voir mais en même temps ça fait longtemps que je n'ai pas dormi. Et l'alcool n'aide pas.

- Euh... Je.. Je peux faire quelque chose pour vous.. ?
- Oui, enfin non, tutoie-moi déjà, je suis pas vieux, mais heu, je t'ai jamais vu à Shady Cove, et c'est assez petit, du coup je me suis dit que j'allais venir à ta rencontre parce que si t'es nouvelle tu connais personne et ce serait un plaisir d'être ta première rencontre. Enfin je suis déjà ta première rencontre je pense, désolée d'ailleurs je suis pas au meilleur de ma forme mais je reviens d'une soirée et en plus j'ai un peu d'alcool dans le sang alors ça aide pas et je suis une vraie pipelette quand je suis fatigué alors REESE TAIS-TOI.

Oui, je m'auto-ordonne. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour me taire. Je tente un regard, un peu peur de la réaction qu'elle peut avoir parce que bon, si je l'avais un peu effrayé avant, là elle doit être carrément terrifiée.

- Mais je suis pas méchant, promis. Enfin pas à ma connaissance. Bon les policiers me connaissent mais c'est seulement parce que je suis souvent bourré. Enfin souvent faut pas abuser non plus parce que j'ai un job et j'y tiens mais je vais me taire parce que je recommence à trop parler.

Je soupire et tend ma main devant moi.

- Reese Hastings. Enchanté...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Ven 10 Mai - 19:33

Le garçon qui se trouvait face à moi s'excusait. Apparemment, il ne voulait pas m'effrayer. Trop tard, c'était chose faite. Je le regardais d'un air sceptique. Je ne le connaissais ni d'Adam, ni d'Eve, forcément. Pour commencer, il m'invitait à le tutoyer. Il n'était pas vieux, mais il l'était plus que moi en tout cas. J'observais toujours le garçon blablater sans presque prendre le temps de reprendre son souffle et mon attention s'arrêtait sur "alcool". Donc, il avait bu, il était saoul et il était devant moi à me demander presque de faire connaissance. Charmante pour une "première rencontre". Je le regardais d'un air toujours aussi interrogateur. Il reculait d'un pas. Il me disait aussi qu'il ne m'avait jamais vu ici... Au moins il était un minimum observateur. J'hésitais à parler. Je ne savais pas si c'était une bonne idée de lui dire que j'étais nouvelle etc. Il me faisait un peu peur et je ne le connaissais absolument pas. Peut-être était-ce un psychopathe? Je soupirais, ne sachant que lui dire sans lui dévoiler toute ma vie d'un coup. J'observais les alentours avant de poser mes grands yeux bleus sur ce jeune homme.

Non... En effet. Je suis... arrivée de France hier.

Je détournais le regard. Je n'aimais pas fixer les gens, j'avais toujours peur de leur réaction. De plus, ça me mettait moi aussi, mal à l'aise. J'étais pas une personne avec beaucoup de caractère et l'inconnu me faisait peur et lui là, face à moi il était non seulement inconnu, mais en plus il était alcoolisé. Il se lançait dans un deuxième monologue sur son compte et plus il en disait, plus il m'effrayait. Cette fois-ci, mon attention s'était arrêtée à "Alcool, policier, bourré". Je le regarde avec des yeux effrayés. Et s'il était SDF et qu'il voulait totalement me dépouiller. Je tendais mon lecteur MP3 au garçon, n'ayant rien d'autres à lui donner.

Euh... T....Tiens! J'ai...J'ai rien d'autre, promis!

Je reculais encore de quelques pas, prette à m'enfuir sur le champ. C'était le comble du comble pour un premier jour. Tomber sur un type glauque bourré et qui voulait surement me voler tout ce que j'avais, sauf que manque de bol j'avais rien d'autres. Il me tendait la main et se présentait. Je le regardais toujours aussi sceptique; mes yeux jonglaient entre son visage et sa main. Un certain Reese. Avec beaucoup d'hésitation, je me rapprochais du garçon et lui tendais la main à mon tour, lentement.

Savanah...

J'avais pas vraiment envie de lui dire "enchantée" parce qu'encore là, il me faisait plutôt peur. Sur le moment, une question me brulait la langue. C'était certes, franc, mais au moins il serait au courant de mon état d'esprit.

Euh... Ca t'arrive d'être sobre où être bourré c'est ton état naturel? Parce que tu me fais peur quand même....
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Ven 10 Mai - 19:44

Après mon petit monologue sur le sujet "je ne t'ai jamais vue ici", elle me répond qu'en effet, elle est arrivée de France hier. Je la regarde avec envie ; j'ai toujours voulu visiter ce pays !

- C'est vrai ? Je suis jaloux !

Je croise les bras sur mon torse, l'air de dire que je la boude. Je les décroise cependant rapidement, me rendant compte que je suis assez ridicule, comme ça. Bon, c'est pas comme si j'avais pas l'habitude, cela dit. Soudain, elle me tend son MP3, et recule. Je me demande d'abord si c'est une coutume française d'offrir un objet à quelqu'un que l'on vient de rencontrer avant de comprendre... Elle pense que je veux l'agresser ! Je rigole vu le ridicule de la situation, même s'il est vrai que mon état ne doit pas la rassurer plus que ça. Je m'excuse rapidement et me présente, histoire d'essayer de lui faire comprendre que je suis quelqu'un de gentil. Savanah accepte de me serrer la main et je souris ; peut-être qu'elle est rassurée, maintenant ! Et puis je lui rends son MP3, aussi.

- Euh... Ca t'arrive d'être sobre où être bourré c'est ton état naturel? Parce que tu me fais peur quand même....
- Oui, désolé ! Non là je reviens d'une soirée donc c'est particulier, sinon je suis sobre hein, j'ai un boulot comme dit, mais bon. Tu sais comment c'est, quand t'es un tant soi peu bourré t'es plus vraiment toi-même. Désolé si je te fais peur, encore. Je peux te montrer ma carte d'identité, tu verras, j'existe vraiment en tant que gentil !

Je tâte les poches de mon jean à la recherche de mon porte-monnaie... Qui est introuvable. Merde, merde, merde ! Non, je peux pas l'avoir perdu ! Je refuse, c'est pas juste ! Il est peut-être tombé quand j'ai couru...

- J'ai perdu mon porte-monnaie !

Je retourne un peu sur mes pas et cherche pour mon petit bébé en cuir. Il y a tout dedans bordel ! J'ai envie de pleurer ! C'est pas possible, sérieusement, qu'est-ce que j'ai fais pour mériter ça ? Dépité, je m'assois sur l'herbe tout en continuant à regarder autour de moi. Et puis j'ai la tête qui tourne aussi, mais bon.

- Bordel, putain, mon porte-monnaie...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Sam 11 Mai - 10:47

Je venais d'avouer à mon interlocuteur que je venais de France. Bon, j'avais hésité. J'aurais très bien pu lui dire que je venais du Canada (bien que l'accent m'aurait probablement trompée), et lui dire que mon prénom était Cunégonde. Je ne savais rien de lui, peut-être était-il dans la même école que moi? Si ça tombe, on était même voisins! Du coup, autant jouer la carte de la franchise directement. Au moins, il n'aurait pas à me dire, un jour, que je lui ai menti. Finalement, je ne sais pas ce que donnera mon futur dans cette petite ville. Ce dernier jouait le garçon jaloux en croisant ses bras sur son torse. Je souriais légèrement. Au moins, il savait un peu détendre l'atmosphère. Je me demandais pourquoi, était-il fan de la France?

Oui c'est vrai. Mon père est américain et ma mère française. Je suis née en France et je n'avais jamais mis les pieds en Amérique jusqu'à hier. Je suis toujours restée en France. T'aimes tant que ça ce pays?

D'un coup, je m'étais faite tout un film dans ma tête. Je me disais que ce garçon était peut-être un SDF prêt à m'agresser. Je ne savais pas ce qu'il voulait et à part mon MP3, j'avais rien d'autre sur moi qui pouvait l'intéresser. Je le regardais avec frayeur lorsqu'il se mit à rigoler. Je fronçais les sourcils, il n'y avait rien de drôle selon moi, Il s'était ensuite excusé, s'était présenté et m'avait même rendu mon MP3.

Il tenait à m'expliquer le pourquoi de son état actuel. Il venait d'une soirée. Je n'avais jamais mis les pieds dans ce genre d'endroit. C'était un milieu que je ne connaissais pas et qui me faisait un peu peur, surtout quand on entendait tout ce qui se passait lors de ces fêtes. Il me faisait remarquer que, "comme je savais" quand on était un peu bourré on était pas vraiment pareil qu'en étant sobre. Je le regardais d'un air sceptique. Moi, je ne connaissais pas non plus cette sensation d'être "bourrée". J'hésitais un instant, je sentais que je rougissais avant même de m'exprimer.

Euh... Désolée mais, je n'ai jamais été bourrée ni même bu d'alcool et encore moins été en soirée...

J'évitais le regard de Reese un instant lorsqu'il se mit à chercher son porte-monnaie. Il voulait me montrer qu'il était bel et bien une personne gentille, mais sur le coup, il se mit à stresser. Je le regardais étonnée de son nouveau comportement quand il disait l'avoir perdu. Il était paniqué, peut-être même énervé et se mit à chercher partout après. J'étais un peu ennuyée pour lui et le regardais s'asseoir dans l'herbe. Je m'approchais de lui.

Si tu l'avais il y a dix minutes, il ne devrait pas être loin. A cette heure-ci à par toi en train de décuver et moi en train de courir, il n'y a personne. C'est un peu perdu comme endroit, non?

Je m'accroupissais devant Reese et le fixais et repris avec hésitation et malaise.

Euh.. Si tu veux.. Je.. Fin tu... Fin on peut peut-être refaire le chemin... Pour retrouver ton... Ton porte-monnaie?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse Sam 11 Mai - 15:19

Elle m'annonce qu'elle vient de France et je fais mine de la bouder, l'enviant carrément. Ce qu'elle remarque, bon en même temps c'était pas fait pour être discret, et elle me demande si j'aime tant que ça ce pays.

- Bah je peux pas dire que je l'aime vraiment puisque j'y suis jamais allé, mais de ce que j'en entends ou vois, c'est un de mes rêves d'aller le visiter. De faire autant Paris que les provinces. Donc je suis jaloux.

Je décroise mes bras, rigole lorsqu'elle me tend son MP3 me prenant pour un criminel et lui rend, avant de faire les présentations. Mesdames et messieurs de Shady Cove, voici Savanah !

- Euh... Ca t'arrive d'être sobre où être bourré c'est ton état naturel? Parce que tu me fais peur quand même....
- Oui, désolé ! Non là je reviens d'une soirée donc c'est particulier, sinon je suis sobre hein, j'ai un boulot comme dit, mais bon. Tu sais comment c'est, quand t'es un tant soi peu bourré t'es plus vraiment toi-même. Désolé si je te fais peur, encore. Je peux te montrer ma carte d'identité, tu verras, j'existe vraiment en tant que gentil !
- Euh... Désolée mais, je n'ai jamais été bourrée ni même bu d'alcool et encore moins été en soirée...

Je suis à la recherche de mon porte-monnaie lorsque j'entends qu'elle n'a jamais été en soirée. J'écarquille les yeux, un peu surpris quand même parce que bon, tous les jeunes que je connais ont au moins fait une soirée ! Enfin non, tous les jeunes que je connais font beaucoup de soirées mais soit. J'ai pas le temps de lui faire passer ma surprise que je sens que mon porte-monnaie n'est plus là. Oké, je panique légèrement là. Si je dois refaire tous mes papiers ça va me coûter une fortune et je crois qu'il me restait 20 dollars ! Je regarde un peu derrière moi, mais ça me donne un peu le vertige et puis j'ai une très forte envie de pleurer, alors je m'assois. Je suis carrément dépité.

- Si tu l'avais il y a dix minutes, il ne devrait pas être loin. A cette heure-ci à par toi en train de décuver et moi en train de courir, il n'y a personne. C'est un peu perdu comme endroit, non?
- Pour tout te dire je sais même pas si je l'avais il y a 10 minutes... Normalement je m'en sépare jamais donc c'est bien possible mais cette nuit j'étais pas trop en état de le surveiller...

J'ai envie de me taper la tête contre le sol. Je suis con putain, la prochaine fois j'y attache une chaîne et je me le mets autour du cou, au moins personne ne pourra me le prendre sans me décapiter.

- Euh.. Si tu veux.. Je.. Fin tu... Fin on peut peut-être refaire le chemin... Pour retrouver ton... Ton porte-monnaie?

Je la regarde un instant et me dis qu'en fait, je dois bien la faire chier. Elle était gentiment venue faire son jogging et bon, déjà je lui ai fais peur mais elle a peut-être des trucs à faire aussi. Je me relève, un peu difficilement certes mais j'y arrive et recommence à regarder partout.

- Non t'en fais pas, je t'ai déjà assez retardé, je suis désolé d'ailleurs encore de t'avoir effrayé, mais te dérange pas pour moi, je vais essayer de le retrouver... Il doit être quelque part, je sais pas où mais quelque part, forcément.

Je tourne autour de moi pour tenter de définir par où je vais commencer mes recherches. Bon, je suis venu du chemin là-bas, ça fait un bon moment que j'y marche mais je vois pas comment je l'aurais perdu. Au pire il faudra que j'aille voir mes amis du commissariat pour leur déclarer la perte, parce que je doute qu'on me l'ait volé. Je suis dans le cacaaaaaaaaa.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le bourré et la joggeuse

Revenir en haut Aller en bas

Le bourré et la joggeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Commerces & Divertissements
 :: Rogue River
-
Sauter vers: