Partagez|

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 28 Juil - 13:16

Shady Cove, Mardi matin, 2h34.

En se reculant contre le dossier de sa chaise, Christopher baille à s’en décrocher la mâchoire et se passe une main dans les cheveux.  Se penchant à nouveau en avant, il pose ses coudes sur la table et soupirant, se masse les paupières avec la paume de ses mains. Restant quelques instants dans cette position afin de reposer ses yeux fatigués, il décide finalement de les rouvrir. Il faut qu’il trouve une solution maintenant. Il ne peut pas se permettre de passer une énième journée sans avoir trouvé cette putain d’offre qu’il recherche.

Alors, c´est avec un lourd soupire que Christopher se redresse. Posant sa main sur la souris, il reporte son attention sur l’écran de son ordinateur portable et continu à lire les propositions. C’est, en regardant en bas de l’écran qu’il voit ce qu’il recherche. Avec un soulagement sans nom, il clique sur le site et, sans hésiter d’avantage, réserve deux billets.

Shady Cove, Mardi après midi 14h34, une semaine plus tard.

Bras croisés, genou gauche plié, son poids reposant sur son pied droit, Christopher observe sa valise. Ou plus spécialement observe-t-il le contenu de sa valise. A-t-il vraiment tout ? Il sait que le temps à New-York peut varier, tout comme celui au Canada ou sur Rhodes Island. Quoique la météo n’ait pas prévu qu’il fasse moche. Et puis merde quoi ! Même la pluie ne gâchera pas le plaisir à Christopher d’être à nouveau sur un bateau !

Car oui, c’est bel et bien les offres pour une croisière qu’il cherchait. Trouvant qu’il a passé bien trop de temps sur la terre ferme, il pense qu’il est grand temps de passer à autre chose et quitter Shady Cove pour 10 jours. Bien qu’il s’y plaise vraiment beaucoup maintenant, le fait de repartir en mer est tout de même plus réjouissant que de passer ses journées dans cette ville.  Et même si une croisière n’est aucunement à mettre au même niveau que les sorties en mer qu’il a faites avec la Navy, le principe reste le même : la navigation sur la mer et la découverte d’autres horizons. C’est ça qui est bon et c’est ce qu’il veut faire découvrir à Morgan.

Revenant sur terre en secouant doucement la tête, Christopher se redresse et décroise les bras. Après un dernier coup d’œil dans sa valise, il referme cette dernière, jugeant les habits assez adéquats pour cette croisière. Attrapant  la valise par la hanse, il la descend du lit puis sort de sa chambre et dépose la valise en haut de l’escalier. Son regard se posant sur la chambre d’ami dans laquelle se trouve encore les habits de Morgan, celui-ci ne venant dans son lit que pour dormir et quand il a envie d’autre chose, Christopher remarque que la porte est légèrement ouverte. Lentement, il la pousse, discrètement il entre et se dirige vers le plus jeune qui se trouve dos à lui.

« Alors mon chéri ? » demande-t-il en lui entourant par l’arrière les épaules de ses bras et en posant son menton sur son épaule « Tu es près ? L’avion décolle dans un peu moins de 2h30 et dans exactement 2 jours on sera sur l’océan Atlantique … »

Souriant, il dépose un baiser sur la tempe du plus jeune et le sert d’avantage contre lui, sentant l’excitation et la hâte grandir subitement en lui. Enfin il pourra partager sa passion de la mer avec son Morgan.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 1 Aoû - 7:48

Plusieurs fois, lorsque Morgan allait se coucher, il était seul. Christopher restait parfois sur l'ordinateur jusque tard. L'anglais s'était déjà réveillé une fois vers 2 heures du matin, et la place à côté de lui était toujours froide. Dans le grand lit de Chris, il n'aime pas vraiment être seul, mais il fait avec puisqu'il sait que l'américain vient tôt ou tard le rejoindre. Bref. Depuis quelques jours donc, Chris passe plusieurs heures sur le net, le soir, mais il n'a pas voulu expliquer pourquoi. Il répondait plus que vaguement aux questions, et Merlin a fini par abandonner, se disant qu'il saurait bien un jour. Et ce jour arrive finalement. Bien qu'il n'en sache pas plus sur leur destination — peut-être une croisière d'après les informations qu'il a grapillé —, il se retrouve à faire sa valise pour prendre l'avion. L'ancien militaire lui a dit d'être prêt pour 14h30, et de prévoir pour le froid et pour le chaud. Il ne l'a prevenu qu'il y a quelques jours en plus ! Une chance que le britannique ait l'habitude des valises.

Il est presque l'heure, et il fait un dernier récapitulatif mental. Se connaissant, il pourrait oublier quelque chose d'aussi simple qu'une brosse à dents, alors il fait toujours triplement attention. Il lui semble avoir tout ce qu'il faut, autant pour la pluie que pour le soleil. Il ferme alors sa valise et, se redressant, il sent soudain deux bras l'entourer. Il n'a pas le temps de sursauter que la voix de Chris lui parvient. L'anglais ne l'a pas entendu entrer dans la chambre d'ami, là où se trouve encore ses affaires puisque la chambre de l'aîné ne lui sert qu'à dormir. Ou à faire autre chose. Bref. Un sourire naît sur ses lèvres en entendant le petit surnom affectif, et lorsque Christopher pose son menton sur son épaule, Morgan passe une main dans ses boucles. Il sourit davantage quand il entend qu'ils seront sur l'océan dans deux jours. Il a donc vu juste en pensant à une croisière. Il profite un instant de l'étreinte, ressentant facilement la hâte de l'américain, puis se dégage un peu et se tourne face à lui.

— Prêt ! lance-t-il avec un grand sourire, avant de passer ses bras autour de la taille de Chris. Ma première croisière, j'ai hâte... souffle-t-il, et juste après il va déposer un baiser sur le coin des lèvres de l'aîné.

Un bateau, c'est tout ce que Christopher aime. Ça sera évidemment différent de la Navy, mais ça s'en rapproche toujours plus que de rester sur le continent. Pour Merlin en tout cas, ce sera une première. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il n'a jamais été en croisière avec ses parents, qui auraient pourtant pu s'en payer des dizaines. Ils en ont fait quelques-unes, mais ne l'avait pas emmené. Sans doute juste pour un séjour en amoureux. Et en parlant de ça, c'est, au final, exactement ce que vont faire Morgan et Chris. Des petites vacances, loin, ensemble. Le britannique ne peut s'empêcher de sourire à cause de cela. Il est heureux de toute façon. Voir l'ancien militaire aussi agréablement impatient, aussi enthousiasme, comme un enfant attend Noël, c'est tout ce qu'il lui faut pour avoir la pêche. Après s'être un peu reculé, il va cette fois-ci voler un baiser à Christopher avant de se détacher complètement, et d'attrapper sa valise.

— Au fait, tu ne m'as pas dit, mais on va où exactement ? demande-t-il tandis qu'il sort de la chambre avec sa valise et la dépose en haut des escaliers.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 1 Aoû - 10:26

La joie et la hâte de Christopher sont visiblement partagées avec Morgan. Profitant de l´étreinte pour passer ses doigts dans les boucles du plus grand, l´anglais lui affirme être prêt. L´ancien premier maître qui, sous les douces caresses, avait fermé les yeux, les rouvres lorsque le plus jeune se détache pour lui faire face. Après lui avoir dit que lui aussi avait vraiment hâte de partir, les lèvres de Christopher s´étirent d´avantage. ça va être bon tout ça. Morgan l´embrasse furtivement au coin de la bouche puis se détache à nouveau.

Le regard de l´ancien militaire se pose sur la valise de l´anglais. Instinctivement, il se demande si ce dernier n´aurait pas oublié quelque chose de banal mais important. Faut dire ce qu´il en est: il le connait bien, ce Morgan et sait qu´il est très souvent tête en l´air. D´un côté, Christopher ne veut pas trop l´aider avec sa valise et se dit que s´il a oublier quelque chose de primordial ce sera de sa faute et c´est lui qui devra vivre avec les conséquences. D´un autre côté, l´américain ne veut pas non plus mettre des batons dans les roues du plus jeune et ne veut pas lui rendre la vie plus dure qu´elle ne le sera.

Car oui, la vie sur un bâteau c´est carrément autre chose que la vie sur terre ferme. D´après Christopher, il faut être né pour pouvoir vivre plusieurs jours de suite sur un navire et ne voir que l´océan s´étendre à perte de vue. A sa connaissance, Morgan n´a jamais mit les pieds sur un bâteau. Du moins, pas sur un bâteau de croisière quoi. Et n´a surement encore jamais vécu de tempête. Cette idée peint un sourire amusé, presque moqueur, sur les lèvres de Christopher. Si leur bâteau se retrouve prit dans une tempête, c´est évident que ce sera lui qui aura l´avantage. Même s´il est sans doute rouillé et que l´habitude lui manquera, Christopher sait que ses reflex reviendront rapidement.

Mais le baiser de Morgan coupe court à ses pensées. Souriant intérieurement, il répond à la douceur de ces lèvres puis fait un pas en arrière lorsque le plus jeune attrape sa valise et la descend de son lit. Sans perdre son sourire, Christopher laisse Morgan passer devant et sort derrière lui dans le couloir.

"Tu verras" répond-t-il sur un ton mystérieux lorsque la curiosité de Morgan revient au galop "On arrivera à New-York ce soir." reprend-t-il en attrapant sa valise et en commençant à descendre les escaliers "On passera deux nuits chez Daniel O´Leary, un ancien collègue de la marine ... qui lui est toujours actif" il sourit, descend la dernière marche de l´escalier et fait encore quelques pas avant de se tourner vers Morgan "Je l´ai déjà prévenu et ... il est courant pour nous." Il s´arrête devant le plus jeune et le regarde "Daniel s´était un collègue, mais avant tout un très bon ami. On partageait beaucoup de chose comme les grades, par exemple." il rigole doucement puis reprend son sérieux "Enfin. Comme dit, il est courant pour nous et m´a dit n´avoir aucun souci avec ça"

Après avoir tapoté la joue de Morgan et l´avoir furtivement embrasser, Christopher se redresse et épaule son sac à dos, dans lequel il a fouré sa veste, puis se dirige vers la porte d´entrée et l´ouvre. Avant de sortir, il se tourne vers Morgan et le détail quelques instants.

"T´as rien oublié j´espère ? Au pire on aura une journée à New-York pour acheter ce qu´il faut"

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 2 Aoû - 7:04

Morgan est vraiment impatient de prendre le large, avec Chris. Il se rend surtout compte qu'il a un besoin presque vital de voyager, de découvrir d'autres horizons, de rencontrer d'autres personnes, d'apprendre de nouvelles choses. Son passé constitué de déménagements est sans doute à l'origine de ce trait de personnalité. Et il n'a pas vraiment pu faire tout ça les années précédentes. Avec les études, les tensions avec ses parents, ce n'était jamais le bon moment. Alors aujourd'hui, il se fait une joie d'aller poser ses valises ailleurs, de surcroît sur un bateau, pour un petit moment. Il n'a aucune idée de comment il réagira une fois au milieu de l'océan, ni comment sera la vie pendant ce séjour. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir hâte d'embarquer. Il était déjà heureux de partir, et le fait que ce soit pour une croisière l'enchante encore plus. Sans attendre plus longtemps, il décide de descendre sa valise, en laissant sa curiosité s'exprimer.

Cependant, ladite curiosité est mise à mal, car Christopher n'a visiblement pas l'intention de dévoiler quoique ce soit. Et son ton mystérieux de conspirateur tire une moue contrariée au britannique. Tout ce que ce dernier sait, c'est qu'ils seront à New-York ce soir. Il n'est d'ailleurs pas mécontent de retourner dans cette ville, même si elle est insupportable au bout d'un temps, quelques jours ne font pas de mal. Ils y passeront au moins une journée dans tous les cas, si ses calculs sont bons. Le brun prend les escaliers en premier, suivi par l'ancien militaire, qui continu sur sa lancée et confirme d'ailleurs les pensées du plus jeune. Puisqu'ils dormiront deux nuits là-bas, ils auront bien une journée en ville. Il acquiesce tranquillement, faisant plutôt attention à ne pas glisser et/ou louper une marche. Ce qui serait catastrophique avec une valise en plus. Il note tout de même dans un coin de sa tête le nom du collègue de Chris, toujours en activité, chez qui ils vont dormir.

Puis, heureusement que l'étudiant est déjà parvenu en bas, car en entendant que ce Daniel est au courant pour sa relation avec l'américain, il aurait pu en oublier une marche. Il croise alors le regard de l'aîné, mais se dire que c'est officiel, qu'ils sont vraiment ensemble, et que Christopher l'a dit comme ça, comme s'il s'était trouvé une fille, ça avait quelque chose de bizarre. C'était normal, d'un côté. Mais c'était nouveau pour l'anglais. Il ne s'y était toujours pas fait. Néanmoins ça viendra petit à petit, comme tout. Se demandant surtout comment l'homme a réagi en apprenant la nouvelle, Morgan passe à côté de la plaisanterie. Un peu dans la lune, il a au moins retenu que c'était un très bon ami. Quoique ça ne fait pas tout lorsque l'on apprend du jour au lendemain que son ami sans antécédent du type est gay. Le plus jeune se demande d'un coup quelle serait la réaction de William s'il apprenait pour eux. Cependant, un baiser le ramène sur terre. Puis une question.

— Non je.. je crois que j'ai tout, c'est bon, répond-il, encore un peu dans les nuages. Ah non, attends, se reprend-il immédiatement.

C'est en voyant le sac à dos de Chris qu'il a tilté. Merlin tourne les talons et remonte en vitesse les escaliers. Il se rend dans sa chambre, attrape son propre sac, et, au passage, son téléphone portable, qu'il glisse dans sa poche. Le reste est déjà dans son sac en bandoulière. Encore un peu, et il l'oubliait tout simplement, déstabilisé par l'annonce. Il a quand même besoin d'un temps d'adaptation, son rythme à lui est plus lent à se mettre au diapason de tout ce que veut dire être en couple avec quelqu'un. Comme au début, où chaque baiser de Christopher le faisait rougir dans la seconde. Bref. Sans plus tarder, il ressort ensuite de la chambre d'ami aussi sec. Et il se retrouve dans le hall en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Là, il sourit à l'ancien militaire et le rejoint vers la porte, ayant au passage attrapé sa propre valise.

— Là c'est bon, j'ai tout, lance-t-il joyeusement en sortant à la suite de l'américain.

C'est d'ailleurs à ce moment-là qu'une voiture se gare juste devant la maison. Le taxi. Quelle synchro. Le chauffeur descend de la voiture, et salue les deux hommes, avant d'aller ouvrir le coffre. Une fois la porte fermée à clef, un dernier tour effectué pour voir si tout est fermé, les bagages mis dans le coffre, et quelques banalités échangées, Morgan et Chris se retrouvent à l'arrière du taxi. Direction l'aéroport maintenant.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 2 Aoû - 15:02

Evidement, Christopher a bien remarqué la surprise sur le visage du plus jeune lorsqu’il annonce que Daniel est au courant de leur situation. Sur le coup, un doute s’immisce dans l’esprit de l’ancien militaire. Avait-il raison de dire que Morgan et lui sont un couple ? Tôt ou tard, son ancien collègue l’aurait découvert de lui-même. Comment aurait-il réagit à ce moment là ? Pour Christopher c’est évident que lui et Morgan forment un couple. Mais est-ce aussi l’avis du plus jeune ? Ce n’est pas sûr. Mais Christopher les considère comme tel et il en est fier.

C’est avec un sourire amusé, presque moqueur, que Christopher observe Morgan faire demi-tour après qu’il lui ait demandé s’il ne lui manquait rien. Secouant doucement la tête, l’ancien militaire dépose sa valise sur le sol, croise les bras et attend. Quelques minutes plus tard, le plus jeune refait son apparition avec son sac en bandoulière.

« Je te l’ai déjà dit, un jour tu oublieras ta tête » se moque-t-il gentiment « Heureusement que je suis là ! »

Souriant pour faire comprendre à Morgan qu’il n’est pas sérieux, il attrape sa valise et fait un pas en arrière, laissant Morgan passer la porte. Après l’avoir fermé à double tour, il rejoint son amant –dieu que cette appellation est bizarre- au taxi. Saluant le chauffeur, il laisse les deux hommes s’occuper de mettre les affaires dans le coffre, tandis que lui-même va faire le tour de la maison. L’inspection est faite bien rapidement et, après quelques formalités et paroles de circonstances, les deux hommes se retrouvent sur la banquette arrière, direction l’aéroport.

Le voyage ne nous intéresse guère, si ce n’est l’angoisse grandissante de Christopher. Cette même nervosité qui augmente lorsqu’ils entre dans l’aéroport, qui grandit lorsqu’ils passent sous le détecteur de métaux et qui connait sont paroxysme lorsqu’ils sont assit au terminal, attendant que leur vol ne soit appelé.

Penché en avant, regard rivé sur le sol, Christopher se triture nerveusement les doigts et ne peut empêcher les mouvements rapide de sa jambe droite, signe d’un stresse évident. Soupirant et soufflant lentement, il se passe une main sur le visage puis dans les cheveux et se redresse. Du coin de l’œil il remarque le regard de Morgan posé sur lui.

« Je déteste les avions. » avoue-t-il finalement, tout en se disant que Morgan s’en doute fortement « Je l’ai prit une fois et … non franchement, le bateau me convient bien mieux … »

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 3 Aoû - 9:49

Lorsque l'ancien militaire lui lance une pique en plaisantant, comme quoi il oublierait un jour sa tête, Morgan lui tire la langue dans un geste de maturité extrême. Mais il ne peut ensuite s'empêcher de sourire. De toute façon, le taxi arrive à l'instant. Le voyage passe relativement rapidement. De son côté en tout cas, puisque l'anglais a tout le loisir de réfléchir à leur destination. Il ne fait aucun doute que New-York n'est que le départ. Mais il veut savoir la suite. Sa curiosité lui demande sans cesse de questionner Christopher, mais il se retient. Perdu dans ses pensées, il sent néanmoins l'américain devenir nerveux. Doucement mais sûrement. Le brun ne le remarque pas spécialement dans les gestes, mais plutôt il le perçoit plutôt comme un état. En descendant du taxi, un rapide coup d'oeil confirme ce qu'il savait déjà. Cependant, il n'a pas le temps de s'épencher avec tout ce qu'il y a à faire avant d'entrer dans la salle d'embarquement.

Alors que Merlin est le calme incarné — pour une fois —, l'aîné montre de plus en plus de signes nerveux. Le britannique a l'habitude des vols en avion. Et il est patient. Donc attendre dans la salle n'est qu'une formalité pour lui. De plus, traverser le pays de la côte Ouest à la côte Est ne lui fait pas peur. Il a déjà fait Seattle-Paris plus d'une fois. Il ne compte même pas le nombre de voyages en avion qu'il a effectué dans sa courte vie. Bien plus que la plupart des personnes de son âge en tout cas. Voir plus que la plupart des personnes tout court. Et parmis ces personnes, il y a Christopher. Adossé correctement à sa chaise, droit, comme sa mère le lui a apprit, il a tout le loisir de détailler son amant. D'habitude si sûr de lui, il est étonnamment nerveux. Le connaissant bien, il apparaît comme une évidence à Morgan que l'ancien officier a peur, stressé par l'avion. Alors qu'il se redresse, il avoue d'ailleurs détester les avions, qu'une fois lui a suffit, et qu'il préfère de loin être sur l'eau.

— Il n'y a pas de raison de t'en faire, il y a des vols comme ça tous les jours, lance le plus jeune avec un sourire tendre, partant directement du principe que "ne pas aimer" signifie "avoir peur". Bon, 7 ou 8h, ça va sans doute être long, mais tout va bien se passer, rajoute-t-il en allant passer un coup sa main dans les boucles de Chris.

Il lui relance un sourire, rassurant et attendri à la fois, parce que voir l'américain comme ça, ça lui rappelle qu'il est humain. Il aurait bien envie de l'embrasser là, maintenant, tout de suite. Mais le public le gêne un peu. De son point de vue, c'est déjà comme si tout le monde le dévisageait. Alors autant ne pas aggraver les choses. A la place, il va discrètement chercher la main de Chris et la presse un peu, avant de la lâcher. Pour lui apporter un peu de soutien. Et parce que traverser les États-Unis en avion, ce n'est pas la mer à boire. Quelques minutes passent ensuite, plutôt rapidement, et l'embarquement commence. Les deux hommes se lèvent, font la queue, présentent enfin leurs titres de transport, passe par la passerelle, et finnissent dans l'avion. Après avoir saluer les membres de l'équipage, Morgan, étant devant, cherche leurs places, en essayant de ne pas gêner ceux qui sont en train de s'installer. Il les trouve finalement, l'une à côté de l'autre, à une fenêtre, à peu près au milieu.

— Je prends la fenêtre, s'exclame le plus jeune par réflexe, et aussi parce qu'il se doute qu'avoir une vue sur l'altitude n'est pas ce que recherche Chris.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 3 Aoû - 13:01

Chris déteste les avions, ces machines volantes qui ne sont pas des plus fiables. Comment est-ce plusieurs centaines de tonnes peuvent-ils volé sans se crasher ? Bon la question est aussi valable pour un bateau mais … ce n’est pas la même chose, ça ! Bref, l’ancien militaire n’est vraiment pas rassurer, même pas par les paroles de Morgan. Il a beau lui dire de ne pas s’en faire, son argumentation ne tient pas franchement la route : il y a des vols comme ça tous les jours. Mais qu’entend-t-il par « comme ça » ? Non vraiment, Christopher n’est pas rassuré du tout, là.  

S’efforçant tout de même de garder une respiration calme, ses efforts bien trop rapidement mis à mal par l’appel de leur vol. Morgan se lève en premier. L’ancien premier maître regarde son amant puis soupire doucement et, attrapant son sac à dos, se lève. Pour une fois, il préfère rester derrière Morgan. De toute manière, lui s’y connait bien mieux que lui-même et le fait d’être plus ou moins guidé par le plus jeune est tout de même rassurant quelque part.

Ils montrent leur billets, s’avancent dans le couloir et se retrouve bien trop rapidement dans l’avion. Saluant furtivement les hôtesses de l’air, il s’empresse de rejoindre le plus jeune qui, après avoir trouvé leur place, s’exclame que c’est lui prendra la place au hublot. Christopher n’est pas contre. Pas du tout, même. Au contraire. Pas qu’il ait le vertige ou quoique ce soit. C’est juste que voir comment l’avion décolle puis comment il vol n’est pas ce qu’il souhaite voir le plus.

S’installant donc dans la place du milieu à côté de Morgan après avoir ranger leurs affaires dans la place adéquate, il soupire lourdement et se passe le dos de sa main sur le front. Christopher ne savait pas qu’il pouvait être aussi nerveux. Avant son premier vol il avait aussi connu un stresse à cause de la peur, mais cette fois-ci c’était tellement plus intense. Heureusement, il sait que ce n’est que pour 8h et qu’il y avait 8 jours de navigation à la clef, sinon il se serait débrouillé pour ne pas avoir à prendre l’avion. Soit.

Les hôtesses se mettent à parler, explique les règles de sécurité que Christopher n’écoute que d’une seule oreille distraite. Il ne prend réellement en compte les paroles que lorsqu’il s’agit de boucler la ceinture. L’instant d’après, un vrombissement traverse l’avion et, alors qu’il se met en route, Christopher recule sa tête contre le dossier et ferme les yeux. Ses mains s’accrochant aux accoudoirs, il remarque comment l’avion prend la vitesse, avant d’être complètement poussé dans son siège lorsque l’engin  décolle.  

L’ancien officier n’ouvre seulement les yeux que lorsque l’avion est stabiliser en l’air, mais garde son regard rivé sur vers l’avant. Ce n’est que maintenant qu’il prend en compte la présence de la jeune femme asiatique à ses côtés. Fronçant légèrement les sourcils, il se demande comment et quand elle a prit place là, mais ne dit rien.

- Ne vous inquiétez pas, dit-elle avec un sourire bienveillant, vous avez plus de chances de mourir en tombant que d’un crash d’avion.

« Ah ben me voilà fortement rassurer … » grogne Christopher entre ses dents sur un ton très peu aimable.

Sans doute son ton est encore plus agressif qu’initialement prévu. Toujours est-il que la jeune femme se renfrogne brusquement et se détourne en marmonnant quelque chose d’incompréhensible. Christopher, lui, ne se laisse pas déranger pour autant, bien trop occuper à prier tous les dieux de la terre et même ceux des autres univers.

Mais, sentant au bout de 10 minutes qu’il n’arrive toujours pas à se calmer, il tourne la tête vers Morgan et le fixe jusqu’à ce que celui-ci ne retourne vers lui.

« Pose-moi des questions » souffle-t-il « Peu importe le sujet, mais engage une conversation s’il te plait … »

C’était peut-être le meilleur moyen de penser à autre chose. Même si pour ça il devait révéler plus sur le voyage qu’il ne le voulait réellement ou parler de son passé à la marine. Peut-être Morgan réussira-t-il à le calmer ainsi

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 3 Aoû - 20:35

Morgan n'est pas particulièrement content ou mécontent de prendre l'avion. Il le doit c'est tout, ça n'a jamais été une source de grande joie. Mais tout de même, le décollage est sans doute son moment préféré, avec l'atterrissage. C'est seulement avec un avion que l'on peut sentir cette puissance. Il se met donc du côté de la fenêtre, d'une part par égoïsme, et de l'autre parce que Chris n'en a sans doute pas envie. Ça ne ferait qu'accentuer sa peur, et elle a déjà l'air d'être intense. Une fois que tous les passagers sont assis et les affaires rangées, les hôtesses font leur language des signes. L'anglais ne les écoute pas vraiment, il connaît déjà toutes ces mesures inchangées depuis des lustres. Il remarque du coin de l'oeil la jeune asiatique assise à la place de libre, à côté de Christopher, mais n'y prête pas plus attention que cela. Du moment qu'elle ne fait rien de suspect...

Et puis la machine se met en marche. Le brun a bouclé sa ceinture depuis un moment déjà, et le décollage se passe très bien pour lui. Cependant, il voit bien que ce n'est pas la même chose pour l'ancien militaire. Les yeux fermés, crispé, il ne se décide à bouger que lorsque l'avion se stabilise. Morgan, qui avait posé sa main sur la sienne dès que les vombrissements avaient annoncé le départ, la retire quand il rouvre les yeux. Il s'empare alors d'un des magazines fournis, histoire de commencer à passez le temps. Il n'a pas envie d'ennuyer Chris pour le moment. D'ailleurs, la jeune femme à la gauche de l'américain essaie de le rassurer, avec un sourire bienveillant, mais il lui répond peu aimablement. Merlin lui jette un rapide coup d'oeil, ne s'étonnant même pas de ce ton cassant. Et il n'a besoin d'aucune vérification pour savoir que l'asiatique l'a mal pris. N'importe qui l'aurait mal pris. Sauf Morgan.

Une bonne dizaine de minutes passent, durant lesquelles le plus jeune s'intéresse à, à peu près, tous les articles qui lui tombent sous la main. Il sent soudain le regard de Chris sur lui. Relevant doucement les yeux, il attend naturellement que l'américain prenne la parole dans le but de lui demander quelque chose. Il lui dit alors de lui parler, de lui poser des questions, d'engager la conversation. Sans aucun doute pour qu'il pense à autre chose qu'au vol et au fait qu'il y a des kilomètres et des kilomètres qui le séparent de la terre ferme. L'étudiant arbore alors un magnifique sourire. Il a conscience qu'il peut l'interroger sur n'importe quoi, qu'il a l'avantage. Pourtant, il ne compte pas user de ce joker. Christopher est déjà mal, ça ne serait pas juste de le faire parler de lui-même alors que c'est loin d'être sa tasse de thé. Mais il ne peut s'empêcher de poser une question que sa curiosité réclame.

— Très bien, alors... C'est quoi le programme de la croisière ? lance-t-il joyeusement, avant de laisser passe un peu de temps, puis de rire légèrement. C'est bon, je sais que tu veux garder ça secret, si tu ne veux rien dire je ne te forcerais pas.

Il referme son magazine, et le pose sur ses genoux. Se mettant à réfléchir sérieusement, il se dit qu'il y gagnerait autant à lui raconter une légende, ou un mythe. Comme sa mère faisait pour l'endormir quand il était petit. Il écoutait tout jusqu'au bout, mais ça le fatiguait d'être concentré alors il sombrait dans le sommeil dès la dernière syllabe prononcée. C'était infaillible. Il a d'ailleurs une histoire en tête, pour passer le temps, mais un sujet attire d'un coup son attention. Daniel O'Leary. Il a plein de questions dans la seconde d'ailleurs. Il tourne alors son regard sur Christopher.

— Daniel, tu l'as rencontré lorsque vous étiez en formation ? Vous bossiez souvent sur le même bateau ? Il est comment ? Question caractère je veux dire, conclu-t-il, estimant qu'il a déjà posé assez de questions comme ça.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 3 Aoû - 21:05

Christopher ne veut que pouvoir se changer les idées. Il ne veut pas penser au fait d’avoir pu vexer la jeune femme à ses côtés ni au fait qu’ils se trouvent au-dessus des nuages là où on ne peut plus respirer. Il est même près à répondre aux questions du plus jeune. Même si ces questions concernent leur destination. D’ailleurs, c’est justement le sujet que choisit l'irlandais. Mais, alors que Christopher avait ouvert la bouche pour répondre, Morgan se reprend. Fronçant légèrement les sourcils, l’ancien premier maître se demande ce qui lui prend d’un coup avant d’esquisser un demi-sourire lorsque les autres questions concernent Daniel.

Morgan veut savoir si les deux amis se sont rencontrés en étant en formation, s’ils avaient souvent bossés sur le même bateau puis, s’intéressant plus personnellement à Daniel, il souhaite avoir des informations sur le caractère de ce dernier. Tandis que Christopher réfléchit rapidement à une formulation adéquate de sa réponse, il sent, inconsciemment comment son plan fonctionne : bien que minimal, il commence à se détendre. Son rythme cardiaque et sa respiration se normalisent, tandis que ses mains crispées sur les accoudoirs se relaxent.

« Oui, j’ai rencontré Daniel en formation. Il a 1 an de plus que moi. » commence-t-il à raconter « Au début on ne s’entendait pas. On était les deux meilleurs de la classe et on était toujours en compétition » il sourit doucement « Mais au bout d’un moment, après s’être violemment prit la tête avant un examen on s’est dit qu’on est quand même trop con. Et depuis cette explication on est devenu inséparable. » il  relâche complètement les accoudoirs et délit les muscles de ses avants bras « On a toujours fait en sorte d’être affecté sur le même navire et ça a souvent réussi. » il prend une profonde inspiration afin de se calmer totalement « On est monté en grade en même temps. » il se tourne complètement vers Morgan « Il est passé Major la semaine dernière » il hausse les épaules « Au niveau du caractère … on diffère assez. Il a beau adoré son boulot, je ne pense pas qu’il serait aussi pessimiste que moi s’il était obligé de le quitter. » son sourire se fait quelque peu amusé « Il est très ambitieux et très minutieux. Il est du genre à tout faire pour que tout soit parfait … un peu comme moi. Mais je crois bien qu’il est plus facile à vivre que moi »

Christopher rigole doucement. Effectivement, dans ses souvenirs, Daniel n’est pas aussi strict et pas aussi accès sur l’ordre que lui. Il est plus cool dans ce sens. Mais il possède tout de même un sacré caractère et s’énerve plus facilement que lui. Bref. Comme avec Will, Daniel et Christopher sont aussi différent que complémentaires et c’est sans doute pour ça qu’ils s’entendaient aussi bien.

Le reste du vol se déroule sans encombre. Les deux premières heures, ils les passent à discuter de tout et de rien. Christopher répond à toutes sortes de questions de Morgan, soient-elles des plus loufoques et des moins réfléchis. Et finalement, l’ancien militaire parvient à se détendre complètement et réussi même à s’endormir devant un des deux films qu’ils choisissent de regarder. Il ne se réveille que lorsque Morgan le pousse gentiment afin qu’il mette sa ceinture pour survivre à l’atterrissage.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 3 Aoû - 21:10


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


Daniel est debout à la baie vitrée de l’aéroport. Bien que d’apparence calme, on peut voir, en l’observant de plus près, les minimes tic de stress. Sa lèvre inférieure pliée est légèrement mâchouillée par ses dents et il se triture nerveusement les doigts de ses mains croisées dans son dos. Le dos bien droit, les épaules reculées, il prend une profonde inspiration et souffle doucement. Son regard brun scrute le ciel et il lui semble que son cœur rate un mouvement lorsqu’il aperçoit l’avion qui vient d’atterrir.  D’instinct, et avant même que les hauts parleurs ne le disent, il sait que c’est l’avion qu’il attend.

Son stress est un mélange de joie et de hâte, mais aussi de panique d’incertitude. Aujourd’hui il accueille Christopher Nicholson, un ancien collègue, mais surtout un ami. Après plus d’un an sans l’avoir vu et plus de 5 mois sans lui avoir parler –sauf ces trois derniers jours pour l’organisation- la hâte de le revoir est grande. Pourtant, Daniel ne sait pas comment il réagira face à Christopher … et son amant.

Faut dire que mine de rien, l’histoire de la relation de son ami avec un autre homme ne le laisse pas de marbre. Il n’a, certes, aucun problème avec ça, mais il a tout de même du mal à se faire avec l’idée que Christopher, celui qui est monté en grade en même temps de lui, soit homosexuel. Aussi, se demande-t-il sérieusement comment se porte son ami. Il y a 5 mois, lors du déménagement de ce dernier, l’ancien militaire lui a semblé aller très mal. Autant  au niveau physique qu’au niveau mental. Et, bien que lors du dernier appelle, Christopher avait l’air d’aller plutôt bien, Daniel ne peut s’empêcher de se poser des questions à son sujet.

Mais il n’a pas le temps à laisser d’avantage libre court à ses pensées, que la porte du terminal s’ouvre. Il sait que Christopher et Morgan ne tarderont plus désormais. Coup de stresse. Reconnaitra-t-il son ami ? Pourtant, lorsque son ancien collègue sort de la porte, son sac à dos sur une épaule, la panique et le stress de Daniel se dissipe subitement. C’est, maintenant, un grand sourire jovial qui prend place sur les lèvres du Major O’leary alors qu’il s’avance vers Christopher.  Il croise furtivement le regard de ce dernier puis se retrouve dans ses bras. Sans perdre son sourire, il le sert contre lui et lui tapote le dos.

- Bienvenue à New-York ! déclare-t-il en se reculant d’un pas avant de regarder vers le jeune homme aux côté de Christopher, et toi tu dois surement être Morgan. Enchanté !

Il tend la main au plus petit et le détaille rapidement.  Plus petit que lui, même regard bleu que Christopher –quoique ses iris soient plus foncé-, il a les cheveux noir et de grandes oreilles. Evidement, c’est bien la première chose qui saute au regard de Daniel. Mais tout ça donne un air sympathique à l’amant de son ami.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 4 Aoû - 8:10

Finalement, l'astuce de la conversation marche plutôt bien. Christopher se détend peu à peu. Il explique que lui et son ami se sont rencontrés en formation, et que Daniel a un an de plus. Au début, ils ne se supportaient pas, ils étaient même en concurrence, et puis après une violente dispute, ils se sont rendu compte que c'était stupide. Et ensuite ils sont devenus inséparables. Fin. Mais non, pas "fin". La suite, c'est qu'ils ont tout fait pour être dans le même équipage, et qu'ils ont fini par monter en grade en même temps. D'ailleurs, Daniel est passé major il y a peu. Puis Chris détaille un peu le caractère de celui-ci. Il adore ce qu'il fait, mais n'aurait sûrement pas déprimé s'il avait subi une retraite anticipée. Ambitieux, minutieux, un peu comme Christopher finalement, il fait tout de sorte que ce soit parfait, mais il serait plus facile à vivre. Morgan, attentif du début à la fin, se retient de dire que ce n'est pas bien difficile d'être plus facile à vivre que l'ancien officier.

Il comprend en tout cas qu'ils sont assez différents, mais complémentaires, comme avec Will. Comme avec lui, aussi. Ce doit être difficile de trouver plus différent que Chris et lui, et pourtant, ils s'aiment. Par la suite, et ce pendant presque 2h, le britannique a le loisir de poser tout un tas de questions. Banales ou recherchées, irréflechies ou posées... Sur pas mal de sujets. L'américain n'est plus stressé, et parvient même à s'endormir. Merlin ne se fait pas prier non plus. La tête posée contre l'épaule du plus âgé, il n'a pas tardé à dormir, un bouquin encore sur les genoux. Finalement, il est minuit passé lorsqu'il se réveille. Reprenant pied, il se rend compte qu'ils vont bientôt arriver. Mais il ne réveille Chris, en douceur, qu'au dernier moment. L'atterrissage se fait sans encombres. Il est environ 1h du matin. Le brun est bien content de pouvoir enfin délier ses jambes et marcher un peu, même s'il baille tout les trois pas.

La sortie est d'une lenteur exagérée. Morgan a juste envie d'un lit. Néanmoins, l'appréhension se fait de plus en plus présente dans son esprit. L'incertitude de ne pas savoir comment Daniel va réagir en les apercevant. En l'apercevant lui, l'amant de Christopher. Le petit copain de son ami. Le coeur battant, stressé, il le cache du mieux qu'il le peut mais ne peut s'empêcher de se dire qu'il va avoir droit à un accueil froid, à des regards en coin, à un jugement. Et pourtant, c'est l'inverse qui se produit. Il remarque sans peine l'homme de haute stature, carré, avec un immense sourire lui barrant le visage, s'avancer vers Chris. Un peu en retrait depuis le début, Morgan observe les deux amis, qui ne se sont pas vu depuis un an s'il a suivi, s'étreindre. Il détaille surtout ce Daniel. Il fait partie de ce genre d'hommes, comme Chris, qui tout dans leur physique, attitude, posture, aura, cri au monde entier qu'ils sont militaires. Que ce soit l'air, la mer, ou la terre. Le New-Yorkais leur souhaite la bienvenue, puis s'adresse directement au plus jeune. Ce dernier hoche la tête, puis arbore un sourire.

— Ravi de faire votre connaissance, répond-il poliment mais sincèrement, tout en serrant la main tendue.

Il est un tantinet intimidé. Il faut dire que l'on pourrait rentrer deux Morgan dans la carrure du major. Il y a de quoi se sentir petit. D'autant que Daniel est aussi plus grand en taille. Cependant, comme à chaque nouvelle rencontre, l'anglais ne le trouve pas antipathique. De toute façon, s'il est ami avec Chris, c'est qu'il est forcément sympa et a sans aucun doute son petit caractère. L'ancien officier n'est pas du genre à s'entourer de personnes molles et sans personnalités. Enfin, après quelques banalités échangées entre les deux vieux amis tout en suivant le chemin pour sortir de l'aéroport, le petit groupe atteint enfin la voiture. Ils rangent les valises dans le coffre, et Christopher va se placer devant,  côté passager, peut-être histoire de rattraper le temps perdu. Quant à Morgan, il s'assoit tranquillement sur la banquette arrière. Et durant le trajet, il retrouve New-York. Entre deux baillements, des souvenirs remontent. Néanmoins, avant d'arriver chez le major, l'anglais s'est endormi, bercé par les mouvements du véhicule.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 4 Aoû - 8:49

Alors que l’avion atterrie dans la nuit, Christopher sent à nouveau sa nervosité monter d’un cran. Non seulement prie-t-il pour survivre à l’atterrissage, mais aussi se demande-t-il si Daniel est là. Il a oublié de lui envoyer un sms avant de monter dans l’avion. Mais il sait que son ami est assez intelligent pour regarder sur internet l’heure exacte de l’arrivée du vol. Soit. Lorsque l’avion s’arrête et que le pilote coupe le moteur, Christopher détache sa ceinture puis se lève. Descendant leurs affaires du porte-bagage, il tend le sac en bandoulière à son propriétaire, épaule le sien puis se dirige vers la sortie de l’avion.

Soupirant lourdement lorsqu’ils posent les pieds au sol, Christopher s’immobilise un instant. Fermant les yeux, il prend une profonde inspiration et expire toute la pression du vol, avant d’afficher un sourire. Rouvrant les yeux, il lance un coup d’œil à Morgan qui l’a rejoint et, ensemble, ils se mettent en route. Bien qu’ayant vraiment hâte de revoir son ami, l’ancien militaire à tout de même la bonté d’esprit de se caler sur le rythme lent de son amant. Soit. Après avoir récupérer leur valise, ils passent la porte du terminal. En entrant dans le hall, Christopher chercher, d’instinct, Daniel des yeux … et ne met pas longtemps à le trouver.

Cheveux noirs coupés assez court, yeux bruns, carrure de militaire et maintient de Major, il se dirige, sans hésiter, vers eux. Et plus il s’approche, plus Christopher remarque le sourire qu’il a affiché sur son visage. Rassuré dans l’idée de ne pas avoir droit à un accueil froid et distant, l’ancien premier maître affiche à son tour un grand sourire joyeux et, ignorant Morgan, accélère. Juste devant Daniel, il lâche sa valise et attrape son ami dans ses bras. Avec une joie bien visiblement partagée, il l’étreint pendant plusieurs instants avant de le relâcher. Sans perdre son sourire, Christopher l’écoute leur souhaiter la bienvenue à New-York avant de se tourner vers Morgan. L’ancien officier regarde son amant qui répond être ravis de faire la connaissance de Daniel. C’est fout comment c’est rassurant tout ça ! Au moins maintenant Christopher et bel et bien conforté dans l’idée que le Major n’a vraiment aucun problème avec son orientation sexuelle. Bref.

Christopher reprend sa valise en main et le petit groupe se met en route vers la sortie de l’aéroport. Les américains échangent plusieurs paroles et, lorsqu’il s’agit de monter dans la voiture, Christopher choisit le siège passager. Faut dire qu’en un an il s’est surement passer beaucoup de chose dans chacune de leur vie. Et puis, Christopher a bien envie de parler. Après avoir passé 8h avec Morgan, celui-ci n’y verrait surement aucun inconvénient, d’autant plus qu’il décide de lui-même de prendre place sur la banquette arrière.

La route vers la maison de Daniel ne se fait pas en silence. Comme prévu, l’ancien officier et le major ont énormément de choses à se dire. Durant tout le trajet, il n’y aucun blanc dans leur conversation qui est même ponctuée de plusieurs éclats de rires. C’est tellement agréable tout ça que Christopher adorerait rouler encore longtemps. Malheureusement, ce n’est pas le cas et ils arrivent bien trop rapidement à la maison de Daniel. En sortant de la voiture, il remarque que le silence de Morgan est du au fait qu’il s’est endormi en court de route.

« Tu veux bien prendre ses affaires ? » demande doucement Christopher à l’attention de son ami « Je crois que le décalage horaire ne convient pas à tout le monde ici » reprend-t-il en souriant.

Daniel rigole doucement puis acquiesce et sort les affaires de la voiture avant de se diriger vers la porte d’entrée. Pendant ce temps, Christopher ouvre la porte du côté de Morgan et se penche vers lui.

« On est arrivé, hein » dit-il doucement en lui caressant la joue « Je crois d’ailleurs que tu seras plus confortablement installé dans un lit qu’ici » reprend-t-il avant de l’embrasser tendrement afin de réveiller complètement.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 4 Aoû - 9:17


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


La joie de cette rencontre est bien visiblement partagée par son ami, quoiqu’elle soit quelque peu étonnante.  Il ne se souvient pas que l’ancien militaire soit quelqu’un d’aussi tactile. Non pas que ça lui déplait,  il est juste surprit de se retrouver dans les bras de son ancien collègue. Mais c’est franchement agréable. Soit. Après avoir laissé durer cette étreinte pendant quelques instants, Christopher se recule et Daniel leur souhaite simplement la bienvenue, avant de se tourner vers celui doit être l’amant de son ami. C’est avec un grand sourire qui en dit long sur ses pensées, qu’il lui dit être vraiment enchanté de faire sa connaissance. Et ce Morgan lui répond être du avis … mais utilise la deuxième personne du pluriel.

- S’il te plait, tutoie moi » dit-il avec un sourire bienveillant J’ai beau avoir 30 ans, je ne pense pas que tu sois tellement plus jeune que moi

Peut-être que Morgan pense tout simplement à le vouvoyer parce qu’il connait son statut de Major ? C’est fort possible. Et puis, s’il avait eu affaire à quelqu’un d’autre, Daniel n’aurait jamais proposé le tutoiement à l’anglais. Mais comme il s’agit là de l’amant de son ancien collègue … bref. Ce dernier reprend bien rapidement la parole et, tandis qu’ils engagent une conversation, ils se dirigent vers la sortie de l’aéroport. Les deux américains se calent sur le rythme du plus jeune, Daniel ayant bien remarqué qu’il a du mal à suivre. Sans doute est-ce la fatigue. Toujours est-il qu’ils mettent un certain temps avant d’atteindre sa voiture.

Après avoir ranger toutes les affaires dans le coffre,  le major s’installe au volant et remarque avec joie que Christopher prend place sur le siège passager, tandis que Morgan, lui, occupe la banquette arrière. C’est tant mieux. Au moins comme ça ils pourront continuer tranquillement leur conversation. Et ça ne tarde pas ! Bien que s’étant juré de parler doucement afin de ne pas trop déranger le plus jeune qui semble vraiment fatigué, sa promesse est bien rapide mise à mal. Enfin, tant pis, c’est la faute à Christopher de toute manière. D’ailleurs, en l’entendant parler, Daniel ne peut s’empêcher de sourire. Apparemment il va bien mieux et a réussi à se sortir de sa déprime. C’est une bonne chose. Une très bonne chose même. Sa joie est contagieuse et les éclats de rire ne sont pas en reste.

Malheureusement, ils arrivent bien trop rapidement à la maison du New-Yorkais. Après s’être garé et avoir coupé le moteur, il sort et tourne son regard vers Christopher lorsque celui-ci prend la parole. Après un rapide coup d’œil vers Morgan qui est profondément endormi, il hoche la tête.

- J’te montre tout de suite sa chambre »  dit-il sortant les affaires du coffre Enfin … votre chambre

Avec un clin d’œil, il passe le sac de l’anglais autour de ses épaules et attrape sa valise, avant de se diriger vers l’entrée de sa maison. Sur le perron, il se tourne encore une fois vers sa voiture, au moment même où il voit Christopher embrasser Morgan. Souriant, quelque peu attendrit par cette vue, il ouvre la porte et pose les affaires du plus jeune dans le couloir, avant de faire demi-tour et prendre la valise et le sac de son ancien collègue.

- La chambre est à l’étage, deuxième porte à droite  dit-il à l’attention de Christopher et Morgan qui, avec un tête d’endormi, est sortit de la voiture Vous pouvez déjà y aller, je m’occupe de vos bagages
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 4 Aoû - 19:43

Morgan est complètement k.o. Il ne sait pas si c'est du au vol, ou à que ce soit d'autre, en tous les cas, il a un bon coup de barre. Peut-être aussi que le fait que ce soit le milieu de la nuit y est pour quelque-chose. Tout comme le fait qu'être grand n'aide pas à être confortable dans un avion. Ainsi, l'anglais s'endort sans même s'en rendre compte dans la voiture. Et d'un sommeil profond, pas le même que lorsqu'ils étaient en vol, où il se réveillait toutes les 15 minutes. Là, ce sont même les voix et les rires des deux américains qui lui ont servi de berceuse. Mais rien n'a réussi à le tirer du pays des rêves. Rien, à part la douce voix de son amant. Il ne comprend pas tout de suite le sens des mots, mais il sait que Chris s'adresse à lui. D'ailleurs, un petit courant d'air lui indique que la porte est ouverte. Sentant une main sur sa joue, c'est ensuite un baiser qui le réveille plus ou moins complètement. Il y répond furtivement, par habitude. Puis, le baiser prenant fin, il rouvre les yeux sur l'ancien militaire et sourit doucement.

— Un lit... Je ne rêve que de ça depuis des heures, souffle-t-il.

Il s'étire ensuite, tandis que Chris se recule, avant de sortir de la voiture. D'une main, il se recoiffe machinalement, puis referme la portière. C'est alors que Daniel revient vers eux, leur expliquant l'emplacement de leur chambre, ajoutant qu'ils peuvent déjà y aller car il s'occupe des bagages. Le britannique aimerait bien protester, mais il remarque que ses affaires à lui ne sont déjà plus dans le coffre. De plus, honnêtement, il n'a pas vraiment la force de dire quoi que ce soit. Il hoche donc simplement la tête. C'est vraiment gentil de la part de Daniel. Encore que Christopher pourrait s'occuper de sa propre valise, mais Morgan ne pense pas réussir à grimper les escaliers avec sa valise. Déjà qu'il n'a pas franchement de force, il est crevé. Se connaissant, il pourrait tomber avec encore plus de facilité puisqu'il ne serait pas concentré sur ses mouvements.

— Merci beaucoup, dit-il avec un sourire reconnaissant, mais fatigué, et aussi désolé de ne pas être en état pour se charger de ses affaires.

Il ne pensait pas que le décalage horaire l'achèverai à ce point. C'est avec un baillement qu'il rentre dans la maison, avec Chris à ses côtés. Il prend quand même au passage son sac en bandoulière, estimant que c'est la moindre des choses. Du coin de l'oeil, il ne peut s'empêcher de détailler l'intérieur. Tout est droit, propre, rangé. Cependant, certains détails trahissent une présence fémine dans l'habitation. Et pas que féminine d'ailleurs, puique quelques cadres montrent un enfant en bas-âge. Sûrement leur fils. Peut-être Daniel est-il marié d'ailleurs. Morgan n'a pas remarqué d'alliance, mais il n'y a pas non plus fait attention. Enfin soit, l'intérieur est plutôt chaleureux, pour une maison de militaire. Grimpant les escaliers, il prend ensuite la porte indiquée. Après un rapide coup d'oeil à Christopher par réflexe, il ouvre la porte et entre. Un lit. Un grand lit. Un putain de grand lit qui a l'air super confortable. Morgan en aurait presque des étoiles dans les yeux. Un peu comme un type qui n'arien avalé depuis trois jours peut enfin manger son plat préféré. Le brun dépose son sac au pied de la chaise de bureau.

— Je pourrais presque dormir tout habillé tellement je suis fatigué, soupire-t-il, alors qu'il enlève pourtant sa veste et son t-shirt.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 5 Aoû - 6:33

C’est sans hésiter que Daniel s’occupe des affaires de Morgan. Christopher le gratifie d’un sourire et d’un hochement de tête avant d’aller tendrement réveiller le plus jeune. Ce dernier ne met pas longtemps avant de revenir parmi le commun des mortels et, lentement, il sort de la voiture. Faisant un pas en arrière et sur le côté, Christopher le laisse sortir et entend comme Daniel reprend la parole, proposant de s’occuper aussi des affaires de l’ancien premier maître. Celui-ci est tenté de répondre que ce n’est pas la peine, mais Morgan est déjà sur l’escalier pour entrer dans la maison. Ni une ni deux, Christopher l’y rejoint et monte derrière lui, juste au cas où.

Après de longs instants, ils arrivent enfin ensemble à la chambre. Entrant derrière son amant, Christopher reste tout de même à l’entrée et observe la pièce avec étonnement. C’est la chambre à couché de Daniel, cela ne fait aucun doute. Jamais il n’aurait mit un tel lit dans une chambre d’amis et jamais il n’aurait accroché son uniforme autre part que dans sa propre chambre. Effectivement, le regard de l’américain est, comme automatiquement, attiré par l’habit accroché à l’armoire. Le même que le sien. Magnifique. Mais en voyant les insignes et les galons prouvant que Daniel est maintenant major, Christopher a un pincement au cœur. Si tout s’était déroulé comme prévu, son propre uniforme serait pareillement décoré.

Mais la prise de parole de Morgan le sort de ses pensées. Souriant doucement, Christopher s’approche du plus jeune et lui caresse tendrement les épaules.

« Tu fais ce que tu veux. Mais à ta place j’enlèverais au moins le pantalon » sourit-il avant de l’embrasser sur la tempe.

Un bruit de porte qu’on ouvre. Christopher tourne simplement la tête et observe au-dessus de son épaule comment Daniel pose leurs valises dans la chambre, avant de se tourner complètement vers son ami.

« C’est ta chambre. Tu … »

Il n’a pas le temps d’en dire d’avantage, car Daniel le coupe et lui dit que pour deux nuits il se privera bien de son lit. Sachant pertinemment qu’il ne sert à rien de discuter et de tenter de convaincre le major du contraire, Christopher se contente d’hocher la tête et le remercier. Puis, après leur avoir souhaiter une bonne nuit et de bien dormir, il se détourne et referme la porte derrière lui.

L’ancien militaire, lui, se dirige vers sa valise, la fouille rapidement et en sort son pyjama. Jugeant que les températures sont assez élevées pour ce faire, il décide de ne mettre que le bas. C’est donc, torse nu, qu’il retourne vers le lit et se glisse sous la couverture. Adosser contre la tête de lit, il observe les mouvements lents de Morgan et joue furtivement avec l’idée d’aller l’aider. Mais au même moment le jeune anglais se tourne vers le lit et l’imite en prenant place à ses côtés. S’allongeant sur le côté, Christopher entoure les épaules du plus petit avec son bras et le sert contre lui.

« Repose-toi bien » souffle-t-il en l’embrassant délicatement sur la nuque, puis ferme les yeux.

Bien rapidement, Christopher tombe dans un doux sommeil, bien reposant.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 5 Aoû - 6:51


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


Daniel reste encore quelques instants arrêté devant le coffre ouvert de sa voiture et regarde Christopher monter les escaliers derrière son amant, souriant. Son ancien collège a l’air d’être vraiment amoureux de ce jeunot, même si tout semble les opposer. Ce Morgan a réussi là où lui-même et les autres ont échoué : sortir Christopher de sa déprime, lui faire voir la vie sous un nouvel angle et le rendre vivable.  Et rien que pour ça il mérite une médaille renommé. Mais comme c’est impossible, Morgan n’aura droit qu’à toute la gratitude du Major.

Secouant doucement la tête pour revenir sur terre, Daniel sort la valise et le sac de son ami du coffre, ferme sa voiture à clef puis entre à son tour dans sa maison. Il monte ensuite les deux valises, toque furtivement à la porte de sa chambre puis entre. Déposant les valises à l’entrée de la pièce, il marque un rapide temps d’arrêt lorsqu’il aperçoit Christopher embrasser Morgan sur la tempe. Mais, lorsque son ami se retourne, il lui sourit gentiment. Sourire qui, pourtant, disparait lorsque l’ancien militaire prend la parole.

-Tais-toi, Chris dit-il en levant la main et soupirant lourdement Oui c’est ma chambre et non ça ne me dérange pas de vous la laissez pour les deux prochaines nuit. Mon canapé me convient amplement et est très confortable. il sourit, attendant une quelconque réplique de son ancien collègue … mais rien ne vient. Alors, souriant, il se dirige à nouveau vers la portebonne nuit et dormez bien

Ce disant, il sort de la chambre et ferme la porte derrière lui. S’immobilisant quelques instants dans le couloir, il se décide finalement de descendre dans le salon. Sa montre à beau indiquer 3h du matin, le major sait qu’à exactement 7h30 pile il sera à nouveau réveillé. C’est une habitude qu’il à depuis de nombreuses années et de laquelle il ne peut tout simplement pas se défaire.
*
Et comme prévu, c’est quatre heures et demie plus tard que Daniel est automatiquement réveillé. Sachant qu’il ne réussira plus à dormir, il se lève. Rapidement, il passe à la salle de bain et s’habille, avant de redescendre prendre le petit déjeuné.

Assit à la table avec une tasse de café fumant et en face du journal, il entend des pas à l’étages puis une porte qui s’ouvre et se ferme et le bruit de l’eau. Un de ses deux invités doit être entrain de prendre une douche. Ou peut-être est-ce les deux en même temps qui se trouve sous la douche ? Cette pensée fait quelque peu sourire le Major O’leary qui se prépare déjà mentalement à entendre des bruits qu’il penserait pas entendre de ci-tôt.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 5 Aoû - 16:44

Morgan n'a même pas remarqué que c'était la chambre qu'occupait à la base Daniel. Il n'a pas paris le temps de l'observer, pensant bien trop au confortable lit qui l'attend. Il comment à se déshabiller, disant qu'il serait même prêt à ne pas le faire et à se coucher immédiatement tellement l'oreiller l'appelle fort. Chris s'approche et, l'embrassant sur la tempe, lui propose d'au moins enlever son pantalon. Il entend alors le bruit de la porte, et aperçoit Daniel déposer leurs valises. Puis, alors qu'il enlève son t-shirt et va le poser sur le dossier de la chaise vers laquelle se trouve son sac, le brun entend alors une protestation de Chris, bien vite coupée par le calme ferme du major. C'est en effet sa chambre, mais pour deux nuits, il veut bien s'en passer, arguant que son canapé est de toute façon confortable. L'anglais s'arrête et se tourne vers lui, puis jette un coup d'oeil vers Christopher. Alors qu'il aurait d'habitude insisté, là il se contente de hocher la tête et de le remercier.

Le britannique le remercie aussi, tandis qu'il se dirige vers la porte en leur souhaitant bonne nuit. Une fois la porte refermée, Merlin observe plus attentivement la pièce. C'est vrai que le lit est un peu trop parfait pour une chambre d'amis. Et le lieu fait très vivant pour une pièce censée être utilisée de temps en temps. Et surtout, surtout... L'uniforme. Un magnifique uniforme identique à celui de Christopher mais avec différents galons et insignes, indiquant un grade supérieur. L'habit accroché à l'armoire ne laisse aucun doute, c'est bien la chambre à coucher du major, et non une chambre d'amis. Lorsque le brun parvient à se décrocher de l'observation de la pièce, il remarque que Chris est déjà sous la couverture, adossé à la tête de lit. L'américain n'a mis que le bas, mais Morgan se décide à ne rester qu'en caleçon. Collé contre le plus âgé, il aura de toute façon chaud. Il prend quand même son temps pour se débarrasser de ses fringues, mais ne tarde pas vraiment à rejoindre son amant.

S'allongeant dos à lui, Morgan se retrouve bien rapidement dans ses bras. Souriant doucement au moment où il l'embrasse sur la nuque, il lui lance un bonne nuit plutôt fatigué. Et il s'endort dans la seconde. Il ouvre un oeil lorsqu'il sent Chris bouger. Ayant tourné dans la nuit, il se replace dos à l'ancien officier pour le lâcher et lui permettre ainsi de se lever. Il marmonne un truc incompréhensible lorsque Christopher lui parle, et remonte la couverture sur lui en enfouissant sa tête dans l'oreiller. Il n'a vraiment pas envie de se lever. Il n'a aucune idée de l'heure qu'il est, mais il est encore trop tôt à son goût. Il entend furtivement les pas de l'ancien militaire, deux trois mots dont "douche", des bruits de portes, puis l'eau qui se met à couler. Il essaye alors de se rendormir, au moins quelques minutes, mais il se rend compte que le sommeil l'a déserté.

Il se rélève avec un gros soupire, sort du lit pourtant si douillet, et s'habille convenablement. Pieds nus par contre, moins de risque de tomber. Lorsque son regard s'accroche de nouveau à l'uniforme, il a un petit pincement au coeur. Chris aurait pu porter l'exacte copie de ce vêtement, avec les mêmes décorations. Il aurait pu continuer sur sa lancée, et devenir très haut-gradé. Morgan est persuadé qu'il était déjà excellent dans son boulot, ça n'aurait été qu'une question de temps. Bien sûr, d'un autre côté, ils ne se seraient pas retrouvés. En sortant de la chambre, l'anglais essaye de laisser ces sentiments mitigés derrière lui. Guidé par son besoin chronique de thé, il descend les escaliers et trouve facilement la cuisine et le major déjà installé à table avec journal et café. Un grand sourire s'empare alors des lèvres de l'étudiant.

— Bonjour, lance-t-il en s'approchant, avant de s'immobiliser, regardant un instant la tasse fumante, puis il reporte son attention sur Daniel. Hm.. Est-ce que... Est-ce que vous auriez du thé, par hasard.. ? demande-t-il, oubliant complètement la question du tutoiement.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 5 Aoû - 17:13


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


En entendant les pas qui viennent vers la salle à manger, Daniel s’efforce d’afficher une mine neutre, histoire de ne pas laisser paraître pensées. Reportant son attention sur l’article qu’il était entrain de lire, il prend une gorgée de son café et relève le regard lorsqu’il entend quelqu’un entré dans la pièce. C’est avec un sourire qu’il accueil Morgan et sa bonne humeur. Ce même sourire qui se fait plus amusé lorsque le jeune homme demande s’il a du thé.

-Ah ces anglais et leur besoin quotidien de thé sourit-il en reposant sa tasse et en se levant. Il se dirige vers la cuisine ouverte sur la salle a mangé et ouvre un placard, hm, tu as le choix entre du English breakfast tea il pose la boite sur le plan de travail puis se dresse un peu pour fouiller plus profond dans le placard ou alors … du thé à la camomille. il se tourne vers Morgan Je suppose que tu prendras plutôt le premier, non ?

Et effectivement, il voit juste. Avec un hochement de tête, Morgan lui confirme qu’effectivement il préfère le premier. Daniel met donc de l’eau à chauffer et traverse la cuisine pour aller chercher une tasse.

-T’as de la chance que Sara ne boit que ça explique-t-il, tandis qu’il laisse tomber un sachet de thé de la tasse Son père est anglais et lui a inculquer le célèbre Tea time qu’elle ne louperait pour rien au monde il sourit et verse l’eau dans la tasse Et donc toi t’es aussi anglais, c’est ça ? demande-t-il en se tournant vers Morgan et en s’adossant au plan de travail, croisant les bras Sara est a Cambridge avec Logan, le petit dernier son sourire s’attendrit, comme toujours quand il parle de son fils.

Tandis que Morgan lui répond, Daniel se détourne furtivement, le temps de sortir le sachet de la tasse et le mettre à la poubelle. Puis, attrapant la tasse en main, il se dirige à nouveau vers la table et dépose la tasse devant le plus jeune.

-Et voilà pour toi dit-il en s’installant J’imagine que Chris est entrain de se doucher. il désigne la table bien garnie de pains, croissant, œuf, jambon, bacon, céréales Il n’aura surement rien contre le fait qu’on commence déjà. Sert toi

Ce disant, il attrape un pain aux céréales et le garni de beurre et confiture faite maison.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 5 Aoû - 22:52

Tout de suite, et le britannique se fait cataloguer. Seulement, seulement, la réflexion de Daniel sur la relation entre anglais et thé est on ne peut plus vraie. Pour Morgan en tout cas. C'est vrai que s'il n'a pas sa tasse le matin, il n'est pas bien. Le tea time est aussi une habitude prise, mais s'il le loupe une ou deux fois, ce n'est pas catastrophique. S'il y a de bonnes raisons derrière, attention. En tout cas, il s'est dit que peut-être, éventuellement, sa femme boirait du thé. Il ne sait tout d'abord pas s'il a vu juste, mais il y a bien du thé dans cette maison. Le major lui en propose deux sortes, et le brun prend le premier sans hésiter. Il observe ensuite l'homme s'affairer pour attraper une tasse et mettre l'eau à chauffer, lui n'a pas bougé, près d'une chaise, et commence à faire jouer ses doigts contre le dossier. Éducation à la stricte.

Enfin, il écoute tout de même Daniel parler d'une Sara, sa femme à n'en pas douter, et il apprend que le père de celle-ci est anglais, ce qui explique pour le thé puisqu'elle ne louperait pour rien au monde l'heure du thé. Merlin ne peut s'empêcher alors de sourire. C'est bien une caractéristique anglaise en effet. Son père, bien qu'à demi Irlandais, avait cet habitude tenace, et sa mère, américaine, avait vite pris le plis, étant déjà à la base d'une famille aisée et donc le thé faisant parti de ses habitudes. Des fois, Morgan se demande s'il n'y avait pas eu du thé dans son biberon quand il était petit, à tout hasard. Lorsque Daniel lui demande s'il est anglais, il hoche la tête, puis remarque facilement le sourire particulier qu'a le militaire en évoquant son fils, Logan, parti à Cambridge avec sa mère. Sûrement pour les vacances. Le jeune homme sourit lui aussi.

— C'est très beau Cambridge, lâche-t-il d'abord, avant d'afficher un air curieux. Quel âge a votre fils ? Oh mais d'ailleurs, d'où savez-vous que je suis britannique ? C'est le thé qui m'a trahi ? rigole-t-il légèrement.

Il a retrouvé la forme, alors que le vol en avion l'a complètement achevé hier. Là ça va beaucoup mieux, preuve en est de ses questions à la chaîne. Et il en a d'autres. Le sourire attendri et fier peint sur les lèvres de Daniel lui a fait se demander ce que pensait Chris des enfants. Certes, il ne le voit pas avec une ribambelle de gamins, mais c'est dans la vie de chaque être humain de souhaiter un jour avoir un enfant, non ? Lui-même est encore carrément jeune, mais Christopher a presque trente ans, il a bien du y penser un jour. De toute façon, ça va être compromis pour eux de ce côté-là. Cependant, l'anglais est beaucoup trop curieux, pour son propre bien-être il devrait apprendre à se retenir. La tasse déposée devant lui coupe court à ses pensées, et, la considérant comme l'invitation, il s'assoit à table.

— Merci, souffle-t-il, avant d'observer un peu ce qu'il y a sur la table. Il ne devrait pas en avoir pour longtemps de toute façon, lâche-t-il machinalement, habitué, tandis qu'il s'empare d'un croissant. Il laisse traîner un silence, détaillant la viennoiserie, avant d'oser reprendre la parole. Je peux vous poser une question.. ? demande-t-il poliment, puis il continue au hochement de tête. Il était comment Chris quand il était plus jeune ? A l'école, et en mer.. ?

Ce n'est pas l'ancien officier qui répondrait à ça. Et puis un avis extérieur est meilleur pour ce qui touche au caractère d'une personne. Autant en profiter, donc.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 7:52


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


Evidement, du coin de l’œil, Daniel remarque que Morgan ne s’est pas assit de lui-même. Peut-être attend-t-il le feu vert du Major. Toujours est-il que ce dernier trouve cette attente respectable. C’est une preuve indéniable que ses parents ont bien réussi son éducation, ce qui est une excellente chose pour plus tard. Enfin. Lorsque le jeune homme reprend la parole, c’est pour dire que Cambridge est une belle ville avant de poser des questions à son tour. Il veut tout d’abord savoir quel âge à Logan puis d’où il sait qu’il est britannique. Daniel rigole de bon cœur et retourne à la table avec la tasse.

- Le thé, la peau blanche, le petit accent. il le fixe d’un air sérieux Et mes dons de devin Posant la tasse sur la table, il réaffiche son sourire puis secoue doucement la tête Non plus sérieusement, c’est Chris qui me l’a dit. Enfin, ce n’est pas non plus un secret d’état, non ? il s’installe et attrape un pain aux céréales Et mon fils à 6 mois reprend-t-il Gentil, calme, qui ne pleur pas … un amour de petit garçon Il l’aime son fils. Ça s’entend à sa voix et ça se voit à son air quand il l’évoque.  Soit.

Beurrant son pain, il relève à nouveau le regard lorsque Morgan brise le silence. Curieux, il souhaite savoir comme était Chris plus jeune, à l’école et en mer. Un sourire silencieux peint ses traits tandis qu’il se prend encore le temps d’étaler de la confiture sur son pain et de mordre dedans.

-Si je devais choisir un seul mot pour le décrire, ce serait ambitieux dit-il finalement, après avoir avalé sa bouché Je crois que je n’ai jamais vu quelqu’un qui voulait à ce point réussir cette formation il sourit et hausse les épaules Les débuts ont été assez difficiles. Je ne voyais en lui que celui qui veut réussi peu importe le prix. Il était impulsif, s’énervait pour un rien. Bref, je le détestais. Peut-être est-ce parce qu’on avait tous les deux envies de réussir et qu’on était constamment en compétition ? il hausse les épaules puis rigole doucement Et pourtant tout cela à changé lorsqu’on a passé le premier examen et qu’on s’est retrouvé en binôme lors des épreuves pratiques. Finalement, Chris et moi avons découvert qu’on est bien plus complémentaires que différents. Et c’est comme ça qu’on s’est vraiment connu enfaite il reprend une bouché de son pain, mâche et avale Enfin je te raconte ça, mais ce n’est pas ce que tu voulais savoir à la base il rigole doucement Après l’examen et lors de la première sortie en mer j’ai découvert un tout nouveau Chris. Droit, minutieux, courageux, son côté ambitieux n’a que fait de s’accroître au fur et mesure des passages de grades … jusqu’à être mis à mal par son accident.

Son sourire disparait subitement et il baisse le regard. Il n’était pas affecté sur le navire lorsque c’était arrivé, mais la situation de son ami, avait foutu un sacré coup à son propre moral. Enfin, l’important c’est que tout ça ce soit arranger. Quoique …

Dit, Morgan … reprend-t-il Il va comment Chris ? Je veux dire, physiquement…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 12:36

Ainsi, c'est le thé, la peau blanche et l'accent qui ont trahi le secret de Morgan : il est anglais. Ce n'est tellement un secret non plus, et puis Chris a bien le droit de le dire à qui il veut. De toute façon le brun est fier de ses origines. Il est juste curieux, et il n'aurait pas imaginé que son amant ait parlé de lui. Daniel répond d'ailleurs à une autre de ses curiosités. Logan est donc un adorable bambin de 6 mois. L'étudiant voit rien qu'à la tête du père tout l'amour qu'il porte à son fils. Intérieurement, il se demande si son propre père a un jour éprouvé un tel sentiment pour lui. Pour Will ça ne faisait aucun doute, mais pour lui, il se posait vraiment la question. Son père avait don pour cacher ses émotions, don qu'a reçu l'aîné, avec l'insensibilité qui va parfois avec. Pensant soudain à autre chose d'on ne peut plus intéressant, il interroge le major au sujet de Christopher.

Après s'être assis, il attrape un croissant et entoure la tasse d'une main, appréciant sa chaleur. Croquant distraitement un bout de son croissant, il ne quitte pas des yeux Daniel et détaille inconsciemment son expression. Mine de rien, certains disent plus de choses par là que par les mots. Il y voit donc l'amitié qu'il lui porte, et quelque part la nostalgie du bon vieux temps. Daniel commence dire que son ancien collègue était ambitieux. Chris voulait à tout prix réussir dans cette voix. Là, les versions des deux amis se rejoignent : au début ils ne s'aimaient pas, étaient en compétition. En contre-partie, Christopher était impulsif et s'énervait facilement. La deuxième partie n'a pas vraiment changée, la première s'est atténuée, mais elle était aussi présente lorsqu'il était au lycée, l'anglais s'en souvient. La major explique comment leur amitié est née ensuite, en disant qu'ils sont complémentaires finalement.

Le plus jeune hoche la tête, mangeant son croissant sans vraiment y faire attention, prenant parfois une gorgée de thé. Daniel se recentre ensuite, et décrit l'américain comme il était sur un bateau. Le sourire calme de Merlin s'élargit au fur et à mesure, baissant les yeux sur sa tasse, il se l'imagine parfaitement. Cependant, il relève un instant les yeux, et tout sourire disparaît lorsque le major évoque l'accident. Christopher était vraiment ambitieux, et il voulait, et aurait pu, aller très loin. Mais un coup du sort en a décidé autrement. Morgan a soudain l'impression que jamais plus Chris ne pourra être complètement heureux, qu'il ne pourra jamais lui être utile, et que le bouclé aura encore des regrets jusqu'à la fin de sa vie. Et ça, ça lui fout un sacré coup au moral. Il n'en aurait plus faim. Reportant son attention sur Daniel lorsque celui-ci reprend la parole, Morgan se prend tout de même le temps de réfléchir, finnissant sont croissant.

— Physiquement... C'est assez aléatoire... commence-t-il lentement, le regard baissé. Ces temps-ci, je crois que sa cheville ne le fait plus souffrir. Mais parfois, elle se réveille, et là... Il peut être incapable de marcher correctement et sans avoir mal pendant plusieurs jours.

Il se tait ensuite. Cette situation est vraiment difficile parfois. Il y a des jours où il est obligé de tout faire à la maison car Chris ne peut pas se déplacer sans peine. Ce qui le dérange ce n'est pas de s'occuper de tout, c'est que l'américain souffre. Il reprend quelques gorgées de son thé, en silence. Pensif aussi. Déjà il se dit que sa boisson n'est vraiment pas mauvaise, et il ne peut aussi s'empêcher de penser à son amant. Il espère que la croisière leur permettra de passer de bons moments, du genre inoubliables, sans que la cheville de l'ancien premier maître ne vienne les déranger. Ensuite, sans même s'en rendre compte, le britannique reprend la parole.

— Mais mentalement, il va beaucoup mieux qu'il y a quatre mois, souffle-t-il avec léger sourire.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 13:29


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


La disparition de leur sourire est presque synchronisée, comme si quelqu’un avait appuyé sur un bouton afin d’enlever toute trace de joie sur le visage des deux hommes. Aussi, baissent-ils ensemble le regard, aucun des deux n’osant reprendre la parole. De toute manière, qu’auraient-ils pu dire de plus? Aucune parole prononcée n’arrangera la situation de son ancien collègue. C’est finalement le Major qui reprend la parole, voulant savoir exactement comment se porte Christopher. Ou plutôt sa cheville. Il se rappelle encore bien des dires des différents médecins qu’ils sont allé voir. Chacun d’eux à dit que l’ancien militaire devra apprendre à vivre avec une douleur quasi constante.

Relevant le regard vers Morgan, il l’écoute prendre la parole. Bien que restant évasif sur le sujet, il répond tout de même que, pour l’instant, la blessure de Christopher ne fait pas des siennes. Tant mieux. Quoique Daniel n’aime pas l’expression « pour l’instant ». Ça voudrait dire que ce n’est toujours le cas. Et effectivement, l’anglais reprend que parfois, quand ça va pas, il est impossible à Christopher de marcher normalement sans douleur.

- Je vois souffle-t-il et se passe une main dans les cheveux

Il n’a pas le temps d’en dire d’avantage, car Morgan reprend en disant qu’au niveau du moral ça va bien mieux qu’il y a 4 mois. Daniel sourit doucement et hoche la tête.

-J’ai remarqué aussi dit-il en prenant une gorgé de son café Il  a quitté New-York la veille de mon départ en mer. Autant dire que les aux revoir n’étaient pas ce qu’il y a de plus joyeux et sont resté très … sobre, diront-nous. il hausse tristement les épaules Je t’avoue très franchement que j’étais contre le fait qu’il déménage à Shady Cove. Au moins ici, à New-York il aurait eu quelqu’un qui aurait put s’occuper de lui… il soupire doucement puis sourit doucement  Mais finalement ce déménagement c’est avéré être une bonne chose vu qu’il t’a rencontré toi.

Daniel est plus que sincère dans ce qu’il dit. Si Christopher n’avait pas déménagé et s’il était resté à New-York, il aurait été bien plus en contact avec les arrivées et départs des navires et des marins, même ceux venus d’autres pays. Bref, il n’aurait pas pu se changer les idées. A Shady Cove, il est loin de toute cette agitation.

- Et donc demain vous partez pour une croisière, c’est ça ? reprend-t-il pour changer complètement de sujet ça va lui faire du bien de revoir la mer … tout comme ça peut le déprimer et le faire encore regretter sa vie marine …
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 14:12

Le stress et la panique c’est achevant déjà en temps normal. Ajouté à cela 8h passé assit et même si les 30 minutes de route passées à discuter avec Daniel étaient des plus agréables et revitalisantes, la fatigue a tout de même très rapidement rattraper Christopher. A peine eu-t-il fermé les yeux que le sommeil l’a attrapé dans ses bras et l’as tendrement bercé …

… jusqu’ a le jeter comme on jetterait un déchet à la poubelle. A 7h40, Christopher ouvre les yeux. Allongé mi sur le dos mi sur le côté, il met quelques instants à savoir où il se trouve, avant d’entendre un grognement lui provenir de la masse à ses côtés. C’est Morgan qui lui tourne à nouveau le dos, tirant sa couverture au-dessus de sa tête. Ok. Donc il est avec son amant dans … la chambre de Daniel. Voilà. Sa mémoire est très rapidement à nouveau en place. Mais se dire qu’il est a New-York là, et que le lendemain il sera sur un bateau, ça l’empêche de dormir.

Alors, repoussant sa couverture, il se lève. Baillant et se passant une main dans les cheveux, il soupire doucement puis se lève, rassemble ses affaires, sort de la chambre et va dans la salle de bain. Il referme la porte derrière lui, attrape une serviette puis entre dans la douche. Il reste pendant bien 20 minutes sous l’eau jusqu’à ce que toute sa fatigue se soit envolée. Après s’être séchés et s’être habillé, Christopher ressort de la sale de bain et passe par la chambre de Daniel dans le but de réveiller Morgan … mais il n’y est plus. C’est qu’il doit surement être en bas déjà. Ni une ni deux, l’ancien premier descend -pied nu et vêtu d’un simple jeans bleu foncé et d’un t-shirt en lin vert olive - à son tour.

« Et donc demain vous partez pour une croisière, c’est ça ? …»

« DANIEL ! » s’exclame-t-il vivement en entrant dans la salle à mangé « T’es obligé de toujours TOUT raconter ? » il soupire lourdement puis secoue la tête, tandis qu’un sourire discret s’empare de ses lèvres.

Passant à côté de Morgan, il lui pose une main sur l’épaule et la caresse tendrement en guise de bonjour, pas très friand des embrassades en public –même si ce n’est que Daniel qui est là …- et s’installe à la troisième place de libre. Tour à tour il regarde Morgan puis Daniel puis à nouveau Morgan, puis à nouveau Daniel puis hausse innocemment les épaules.

« Continuez de parler hein, j’voudrais pas vous déranger dans votre conversation » dit-il en attrapant la cafetière « Faites comme si je n’étais pas là »

Il remplit la tasse qui se trouve devant lui puis attrape le bol. Il y mélange des flocons d’avoines avec une banane et une pomme, y ajoute un peu de miel puis recouvre le tout de yaourt, avant de mélanger et de commencer à manger. Au bout de trois cuillérées, remarquant qu’aucuns des deux ne parlent, il relève le regard et les observe à nouveau tour à tour.

« Vous avez parlez sur moi ? Et maintenant vous avez mauvaise conscience ? C’est pour ça que vous ne dites plus un mot ? »

Rien dans son ton ou son expression ne montre qu’il est sérieux dans ce qu’il dit. Quoique …

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 17:02

Depuis son arrivée, Morgan repère chaque jour des signes disons encourageants chez Christopher. Les débuts étaient houleux, certes, mais petit à petit, il a remarqué que l'ancien militaire se portait mieux au niveau du mental. Il était moins déprimé, moins sombre, moins pessimiste. Le britannique se disait que peut-être, éventuellement, il y était pour quelque chose. Mais même si c'est le cas, jamais il ne s'en vanterait. Daniel a aussi noté un changement dans l'état d'esprit de son ex-collègue. Il parle ensuite un peu du départ de Chris pour Shady Cove, et avoue qu'il était contre au départ. Mais ce fut une bonne chose puisque cela a permis à lui et Morgan de se revoir. Ce dernier, ayant bien sûr écouté avec attention, essaie de retenir, en vain, un grand sourire.

Malgré tout ce que Chris a pu dire sur cette ville, Shady Cove est la meilleure chose qui aurait pu lui arriver après sa blessure. Dans l'idéal il ne serait pas tombé, mais quand la vie nous pose des embûches, on fait avec. Il fallait pour le bien de l'américain qu'il se détache du monde de la marine, au moins le temps de faire assez le deuil de sa vie passée. Qu'il n'ait plus de cauchemars, par exemple. Daniel reprend alors la parole et change totalement de sujet parlant de la croisière. Néanmoins, même s'il ajoute que ça peut faire du bien à Christopher, il temporise en disant que ça peut aussi le faire replonger et regretter encore plus sa vie sur la mer. Reprenant une gorgée de thé, Morgan hoche doucement la tête. Baissant sa tasse, il s'apprête à répondre avant de sursauter en entendant la voix forte de son amant. Il ne l'a ni vu, ni entendu arriver. Chris réprimande gentiment Daniel, soupirant, lui demandant s'il est obligé de tout raconter à chaque fois.

L'anglais se remet de sa surprise assez rapidement, ne s'étant pas attendu à une telle entrée. Il sourit cependant à Christopher lorsque celui-ci lui caresse l'épaule. Même s'il aurait préféré un baiser, il se dit que la présence de Daniel, qui les regarde, les gêne l'un comme l'autre. Il laisse son regard traîner sur ses boucles humides alors que l'ancien officier s'assoit. Il a bien envie de jouer avec, mais il se retient. A la place, il se passe une main dans les cheveux et les coiffe par habitude. Il doit bien ressembler à un hérisson mal réveillé, ou avoir seulement quelques épis, comme toujours. Son attention portée sur une tranche de pain blanc qu'il tartine de beurre, il ne perçoit pas franchement le regard de girouette de Chris. Lorsqu'il prend la parole, Merlin arque un sourcil en relevant un regard en coin sur lui. Ses yeux bleus se déplacent ensuite sur Daniel, pour voir sa réaction, avant de se poser sur le pot de confiture qu'il attrape.

Comme il n'a personnellement rien à dire, il garde pour une fois le silence, s'occupant de sa tartine et évitant d'en mettre partout. Leur conversation a été coupée par Christopher, et il ne se voit reprendre paer quelque chose du genre "C'est vrai, j'espère que la croisière lui fera vraiment plaisir, qu'elle ne le rendra pas dépressif, et qu'elle ne lui donnera pas envie de se suicider". Finnissant de tartiner sa tranche de pain en silence, il se lèche conscencieusement les quelques doigts qui ont reçu de la confiture ou du beurre. C'est de nouveau l'ancien militaire qui brise le silence. Le plus jeune s'étonne un peu que le major n'ait rien dit avant, et le regrette d'autant plus que Chris devine tout de suite avoir été le sujet de conversation. Morgan le connaît, et il sait que même s'il n'a pas l'air et n'est pas vraiment sérieux, il pourrait le devenir. Vivre avec lui, c'est marcher sur des oeufs. Il lève alors les yeux sur lui, un doigt encore dans la bouche qu'il retire rapidement pour parler.

— Tu penses vraiment qu'on a dit du mal de toi... ? demande-t-il, pour lui faire prendre conscience que sa deuxième question était stupide. On ne parle pas seulement parce qu'on n'a plus rien à dire, c'est tout, explique-t-il en jetant un coup d'oeil à Daniel, avant de hausser les épaules. Enfin personnellement c'est pour ça.

Il s'aventure pas plus loin, sinon il serait obligé de mentir. Et il n'est vraiment pas doué à ce jeu-là. Passer à côté de la vérité est plus aisé pour lui. Détourner la conversation subtilement est un bon moyen de ne pas dire ce que l'on veut garder pour soi. Ça ne marche pas à tous les coups avec Christopher, parce qu'il n'est pas stupide, mais ça a tout de même plus de chances de réussir que si Morgan mentait purement et simplement. Même sur un détail du genre "On n'a fait que t'évoquer, c'est tout". Pour montrer qu'il en a fini pour l'instant, et aussi parce qu'il n'a pas beurrée et garnie de confiture sa tranche pour rien, le britannique mord dedans à pleines dents.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 6 Aoû - 20:22


Daniel O'Leary, 30 ans, Major.


Daniel n’a pas vu Christopher venir. Pourtant, il est bien le dernier à se laisser surprendre de la sorte. Mais là, il a baissé sa garde. Tressaillant lorsque son ancien collègue le réprimande de toujours tout raconter, Daniel relève vivement la tête et le fixe, cherchant à savoir s’il est sérieux ou pas. Finalement, le sourire de Christopher le détend et il secoue doucement la tête, amusé.

Reportant son attention sur la table, il plie le journal afin de faire un peu de place à ses deux invités. C’est à ce moment là que Christopher reprend la parole, autorisant les deux autres à continuer à parler s’ils le souhaitent. Daniel lance un coup d’œil à Morgan, croise son regard, puis hausse les épaules et continue à manger comme si de rien n’était.

Après que le silence se soit installé à table, c’est Christopher qui décide de le briser. Les sourcils légèrement froncés, Daniel l’écoute poser trois questions consécutives et remarque sans mal que son ami n’est, encore une fois, pas sérieux dans ses paroles. Pourtant Morgan, lui, semble être sur la défensive. Après lui avoir demandé s’il pense réellement qu’ils aient dit du mal sur lui, il lui fait part que lui-même n’a rien à ajouter. Voyant bien que Christopher compte montrer son côté cynique à son amant, il s’empresse de prendre la défense du pauvre anglais.

- oh oui ! dit-il avec sérieux Tu ne peux pas t’imaginer à quel point les choses que j’ai dites sur toi sont horribles il esquisse un demi sourire Je lui ait raconté en détail combien de fois tu as vomit par-dessus bord et comment tu as du nettoyer le pont parce que tu avais mal fait ton lit il se tourne vers Morgan et désigne Christopher avec le couteau croit-le ou pas, ton chéri là était franchement bordélique à ses débuts. Si maintenant il est tellement pénible ce n’est qu’à cause du Major Nelson il se retourne vers l’ancien premier maître et lui offre un grand sourire N’est-ce pas Chrisounet?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: A L’EXTÉRIEUR DE SHADY COVE :: 
Autres destinations
-
Sauter vers: