Partagez|

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 8 Sep - 15:59

Ce sont les mains d’une déesse qui le masse. Il n’y a pas d’autres explications possibles. Au bout de même pas cinq minutes, la masseuse réussi à mettre Christopher dans un état second. Un état de profonde relaxation. Tellement profond que l’ancien militaire parvient sans peine à s’endormir. Et cette fois-ci, c’est un sommeil des plus reposant … qui ne se fini que trop tôt.

C’est donc un Christopher encore à moitié endormi et complètement détendu qui sort de la pièce avec Morgan. Celui-ci ne peut s’empêcher de demander s’il à bien dormi. Avec un sourire encore quelque peu endormi, l’ancien officier hoche la tête puis prend une profonde inspiration et se masse les paupières. Hochant la tête à la proposition de Morgan de se prélasser encore un peu au soleil, il suit son amant à la cabine. En voyant le lit, il joue furtivement avec l’idée de laisser son amant aller seul à la piscine, mais ils font cette croisière à deux et pas en individuel. Ainsi donc, ils se changent et vont donc sur le pont principal pour profiter de l’eau ainsi que des transats.

En retournant quelques heures plus tard à leur cabine, Christopher remarque aussi que le temps change. Le ciel initialement bleu immaculé est maintenant presque gris. L’air aussi est lourd, comme avant un orage. Ce n’est pas bon. Ce n’est vraiment pas bon. Mais l’ancien militaire ne se pose pas trop de question, ne voulant pas effrayé Morgan. Quoiqu’il pourrait le prévenir quand même. Mais non. Le jeune anglais découvrira son bonheur bien assez tôt.

Ainsi donc, ils vont se changer puis retourne au réfectoire pour le diner. Dans la joie et la bonne humeur, ils reprennent leur discussion. Pourtant, Christopher ne peut s’empêcher de lancer quelques rapides coups d’œil vers l’extérieur, voyant au loin comment les vagues commencent à se former. Heureusement qu’il n’a pas choisi un repas bien lourd pour ce soir. Une simple salade, ce qui dénote un peu de ses habitudes. Morgan lui, a choisit de se reprendre à deux reprises des spaghettis carbonara. Christopher observe son assiette d’un drôle d’œil lorsque l’anglais revient la deuxième fois du buffet.

« T’es sûr que tu veux manger tout ça ? » demande-t-il avant d’hausser innocemment les épaules en captant le regard interrogateur de son amant « Oh non, juste comme ça. Ça m’étonne juste que … »

Il n’en dit pas plus car son regard porte vivement vers l’extérieur. A-t-il rêvé ou a-t-il réellement vu un éclair ? Il n’était pas assez rapide pour le voir. Mais, en observant les autres passagers qui ont l’air quelques peu paniqués, Christopher se dit qu’il n’a surement pas rêvé. C’est alors qu’il entend le tonnerre. Assez loin, mais tout de même bien audible.

« Je ne sais pas ce qu’il a fait Loki, mais Thor m’a l’air d’être en colère … » dit-il avec un sourire malicieux.

Sourire qui s’agrandit un peu plus en voyant le regard étonné que lui lance Morgan. Pour une fois que c’est lui, l’ancien officier, qui fait une référence à la mythologie alors que c’est la spécialité de son amant ! Il en est plutôt fier, faut l’avouer. M’enfin.

Au même moment que Morgan reprend une bouchée de ses pates, Christopher sent que le bateau bouge d’avantage. Un regard vers les ustensiles sur la table lui confirme le tout : le navire est prit dans une tempête. Après un second éclair et un grondement de tonnerre plus proche et plus net, l’ancien premier maître sauve in extremis la poivrière qui veut se faire la male ainsi que la salière qui veut se jeter de la table. Avec un haussement de sourcils, il désigne l’assiette de son amant.

« Tu devrais faire att … »

Il ne peut en dire d’avantage car ce qu’il craignait arrive. Dans un mouvement plus vif du bateau, l’assiette du plus jeune glisse et déverse son contenu sur lui. Occupé à ne pas rigoler, Christopher ne remarque pas que sa propre assiette en fait de même. Celle-ci, par contre, se casse seulement en plusieurs morceaux sur le sol, ne déversant sa sauce que sur les chaussures de Morgan. Ignorant les plaintes du plus jeune lorsqu’il s’essuie tant bien que mal le t-shirt, Christopher se lève, s’avance de deux pas et se baisse pour ramasser les débris de son assiette. En se relevant, il est un instant surpris et ne s’équilibre qu’en s’accrochant à la chaise de Morgan. Une main occupé par les bouts de l’assiette, l’autre toujours posée sur le dossier de la chaise, Christopher observe la salle d’un regard critique. Les tables ont beau être fixées, les chaises, elles, ne le sont pas.

« Je l’avais dit que la sécurité n’est pas vraiment au beau fixe sur ce bateau … » grogne-t-il puis tapote l’épaule de Morgan « Vient, ont y va »

Allez ou ? Le mobilier dans leur cabine est, lui aussi, libre de bouger comme bon lui semble…

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 8 Sep - 21:00

Morgan ne sait pas ce qu'il se prépare. Il n'en a aucune idée. Le plat de spaghettis à la carbonara lui fait envie, alors il se sert. Et même plutôt deux fois qu'une. Alors qu'il revient à table, Chris lui demande s'il va vraiment avaler tout ça, avant de répondre à son regard interrogateur qu'il disait juste ça comme ça. L'anglais est un peu sceptique, mais ne s'en formalise pas plus que ça. Ces pâtes sont délicieuses de toute façon, même par gourmandise il en mangerait. Il attaque ensuite son assiette, moins garnie que la première, il faut bien l'avouer. Lui ne remarque pas l'éclair, mais entend bien le tonnerre. Avalant sa bouchée, il tourne le regard vers l'extérieur. Puis son amant lance une référence une la mythologie nordique, à Thor.

Merlin arbore un air surpris. C'est son domaine normalement, les références aux légendes ou aux mythes. Il est aussi amusé par Christopher et son sourire. Secouant doucement la tête, il reprend une bouchée de ses pâtes. Occupé à manger, qu'il n'a que peu conscience au début que le bateau bouge plus qu'à l'accoutumé. Ce n'est que qu'au moment où les couverts s'animent qu'il comprend que quelque chose ne va pas. Un deuxième coup de tonnerre, plus proche, lui parvient. Il observe Chris chopper la poivrière et la salière juste à temps. Cependant, lui se fait surprendre par sa propre assiette qui se déverse, traîtreusement, sur lui. Il la retient à peine quelques secondes trop tard. Heureusement, il ne s'est pas tout reçu. Puis c'est l'assiette de l'ancien militaire qui va se briser au sol et, comme de par hasard, c'est les basket de l’étudiant qui se reçoivent un peu de sauce.

Après un soupire, il se plaint un instant essayant d'essuyer son t-shirt du mieux qu'il le peut. a un moment, il est lui-même déséquilibré, bien qu'étant assis. L'américain, ramassant les gros débris de son assiette, est d'ailleurs obligé de se rattraper à la chaise du brun. Se redressant, il jette un coup d'oeil à la salle, et Morgan fait de même. Les gens ne sont pas le moins du monde rassurés. Sauf certains, peut-être les habitués, et le personnel. Les chaises sont visiblement mouvantes, alors que les tables restent fixent. Lorsqu'il entend Christopher dire que la sécurité n'est pas au beau fixe sur le bateau, le britannique commence vraiment à s'inquiéter. Une tempête, vraiment. Fallait vraiment que ça leur arrive ? Hier c'était les Petersons, aujourd'hui la météo. Il faut croire qu'ils n'auront pas une soirée de paix. Puis Chris décide d'y aller.

— Mais où ? interroge l'anglais en se levant.

Pas moins de quelques secondes plus tard, et il se retrouve obligé de s'agripper pour ne pas être déséquilibré par une secousse. C'est lui ou les balancements sont de plus en plus forts ? Il n'est pas rassuré, vraiment pas du tout. Et il ne sait même pas combien de temps cette tempête va durer. Ces maudits nuages. Un nouveau coup de tonnerre parvient ses oreilles. Ça aide vachement à le calmer. Inspiration. Expiration. Ce paquebot en a vu d'autres. Jetant un regard à Chris qui ne se veut pas paniqué, il lui demande s'il pense sérieusement retourner à la chambre.

— Mais les meubles dans sa chambres ne sont pas fixés n'est-ce pas.. ? Alors, on va où ?

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 9 Sep - 14:48

Hier la tempête d´Anna Peterson, aujourd´hui la tempête tout court. Et franchement, Christopher préfère sérieusement cette dernière option de tempête. Alors que Morgan lui, ne semble vraiment pas rassurer, l´ancien officier se dit qu´il a connut bien pire. Aussi, est-il très heureux de ne pas avoir perdu ses réflex d´habituer des navires. En plus ce bateau est grand, il a donc plus de surface. Le seul truc qui diffère franchement, c´est le mobilier. Alors que dans la navy tout était fixé de manière à rester immobile lors des éventuelles tempêtes, ici ce n´est pas le cas.

Après avoir observer le refectoire d´un oeil critique, il dit à Morgan qu´ils vont y aller. Celui-ci se lève tant bien que mal puis met les pensées de l´ancien officier en parole, demande oú ils peuvent bien aller, étant donné que leur chambre n´est pas non plus au top de sécurité. Christopher grimace légèrement, mais est sorti de ses pensées par une compagnie de chaises qui, passant devant lui, vont s´éclater contre le mur.

"Peut importe oú, tant qu´on ne trouve pas sur la ligne de mire de chaise ou meuble" répond Christopher

Il avise la sortie du réfectoire, réfléchit rapidement au meilleur moyen pour l´atteindre, puis lance un coup d´oeil à Morgan et, lui faisant comprendre de le suivre, il se met en route. Le pont n´a pas l´air d´être bien loin ... mais c´est sans compter sur les mouvements du bateau. Un coup à gauche, un coup à droite, de côté ... bref, le navire est à la mercie des vagues, qui s´éclatent contre les ponts.

C´est, alors qu´il atteint la sortie, qu´il entend un cri derrière lui. Instantanément, il se retourne avant de faire quatre choses à la fois: il se stabilise, s´accroche à la porte de sa main gauche, attrape de l´autre main le poignet de Morgan qui menace de tomber et le tire vivement vers lui. L´attirant contre lui, Christopher secoue doucement la tête.

"règle d´or lors d´une tempête: toujours rester debout." il hoche la tête "Oui je sais c´est plus facile à dire qu´à faire, mais une fois à terre tu n´as pas beaucoup de chance de te relever." il sourit puis dépose un baiser dans les cheveux de son amant "Aller, reste derrière moi. On va traverser le pont et t´approche pas de la rambarde."

Ils sortent du réfectoire. L´écume des vagues, se mélangeant avec l´eau de la pluie torrentielle, fait en sorte qu´ils sont bien rapidement trompés. Marchant d´un pas rapide, faisant attention dans les escaliers, Christopher s´assure à chaque deuxième pas que Morgan est bien derrière lui. Le plus jeune a bien du mal à garder un équilibre digne de ce nom. Les gens en paniquent qui les frôlent en courant n´y arrangent rien. Mais l´ancien militaire est tout de même forcé de constater que l´anglais se débrouille plutôt bien. Lui-même n´était pas mieux lorsqu´il a vécu sa première tempête. Enfin.

Virant à droite, il s´immobilise à l´abrit dans un couloir et se tourne vers Morgan. Une fois arrêté, Christopher remarque bien évidement la pâleure maladive de son amant. Sans doute est-ce la peur et le stresse par manque d´équilibre ... quoique les deux plats -ou le plat et demi- de pâtes carbonara n´y est pas pour rien non plus. Souriant, l´ancien officier pose une main sur son épaule.

"J´crois qu´on va retourner dans la chambre, ne serait-ce que pour être près des toilettes" dit-il en affichant un sourire quelque peu moqueur.

Ce disant, il se redresse et, plus doucement, se remet en route vers leur cabine. Intérieurement, il se félicite d´avoir penser à sa chevillère, comme s´il se doutait que le temps allait se gater. Sans ça, il n´est pas dit que son articulation tienne le coup que l´équilibre de l´ancien premier maître soit ainsi mit à rude épreuve. soit.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 9 Sep - 18:53

Les chaises ne sont pas fixées, et se balladent. Sans gène. C'est quelque peu perturbant. Les gens sont tout, sauf calmes. Plusieurs tombent en essayant de rejoindre un point d'ancrage. La situation aurait pu être drôle, si Morgan n'était pas directement concerné. Christopher le sort de ses pensées, en disant qu'ils iront n'importe où, du moment qu'il n'y a pas de chaises agressives. L'anglais hoche une fois la tête, puis comprend à son regard que la sortie du réfectoire est leur but le plus proche. Ils y vont alors, tant bien que mal. Surtout mal pour le plus jeune en fait. Il a l'impression que la navire est secoué par de fortes vagues, et il se dit que dehors, le temps doit être exécrable. Et puis un mouvement du bateau achève son pauvre équilibre. Déjà pas bien à l'aise, il se sent basculer  et un cri de surprise lui échappe.

Il se voit à terre. Mais Chris réagit et lui aggrippe vivement le poignet pour l'attirer contre lui, tout en s'aidant de la porte pour se stabiliser. Le coeur battant, plaquer contre l'américain, l'étudiant se prend le temps d'apprécier d'être encore debout. Lorsque l'ancien officier lui dit qu'il faut toujours rester bout, il s'apprête à lui répondre que c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais il se fait couper l'herbe sous le pied. Christopher ajoute qu'une fois à terre, tu as peu de chance de te relever. Merlin se reçoit ensuite un baiser dans les cheveux, puis l'entend dire de rester derrière lui et de ne pas s'approcher de la rambarde. Ça, aucun risque. Le britannique ne va pas tenter le diable avec son habileté exceptionnelle.  Ils sortent alors du de la salle de restaurant, et se retrouvent sur le pont en peu de temps. Et se font tremper jusqu'aux os en encore moins de temps.

Néanmoins, ce n'est pas le froid qui fait trembler le brun. Il est habitué à ça. Ce qui l'angoisse, c'est la violence des vagues. Certes c'est un gros navire, mais tout de même. Il n'imagine même pas son état s'il avait été sur un plus petit bateau. Les tempêtes, il déteste ça, c'est sûr. Redoublant d'attention dans les escaliers, faisant tout pour suivre Chris, il veille surtout à rester debout. Ce doit bien être la partie la plus difficile. Surtout à cause de l'émotion ambiante et des gens ne faisant même pas attention à qui ils bousculent. Morgan fait appel à toute sa concentration. Et ça a l'air de payer. Sauf pour une chose. Il a mal au ventre. La peur, mais aussi les pâtes qui donnent le typique mal de mer.. Alors que Christopher s'arrête, il le remarque sans peine, et lui dit qu'ils vont retourner à la chambre, rien que pour la proximité des toilettes.

— Je vais te vomir dessus, si t'insiste, souffle-t-il en lui lançant un regard noir.

Merlin n'a pas le coeur à en rajouter tellement il l'a aux bords des lèvres. Donc il reprend sa marche derrière l'américain. Il se force à penser à autre chose qu'à son ventre. Il pense plutôt à son équilibre, chose peu aisée à conservée. Lorsqu'il aperçoit la porte de leur cabine, une émotion indescriptible l'envahit. C'est comme apercevoir enfin un oasis en plein désert. Sauf qu'il sait qu'il ne sera pas moins ballotté une fois à l'intérieur. Chris ouvre la porte, entre, puis le britannique entre à son tour et referme la porte derrière lui. Inutile de préciser la pagaille qui règne. Ou plutôt, quelques vêtements et effets personnels sont de-ci de-là. Pour l'ordonné ancien militaire, cela devait s'apparenter à un bordel sans nom.

En plus de l'estomac retourné, Morgan a logiquement envie de vomir. Enfin au calme — tout est relatif —, il s'adosse à la porte et ferme les yeux. Prenant de grandes respirations, il essaye de faire fuir la nausée qui commence à poindre. Même si ce n'est pas le moment, il se dit qu'être une femme enceinte nauséeuse doit être la pire chose au monde. A moins que ce ne soit être sujet au mal de mer des qu'on a le pied sur un bateau, et qu'on est condamné aux galères. Ça lui permet au moins de penser à autre chose qu'à son assiette de pâtes qui veut refaire surface. Relevant les yeux sur Chris au bout d'un temps, il a la force de lui sourire de façon plutôt rassurante.

— Ça va aller, lâche-t-il, aussi bien pour lui-même.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 10 Sep - 14:48

Morgan a vraiment l´air d´aller mal. Mais, occupé à se concentrer un minimum sur sa marche pour ne pas faire un faux pas avec son pied gauche, Christopher ne le remarque réellement que lorsqu´ils se retrouvent dans la cabine. Refermant la porte derrière eux, l´ancien officier se retourne vers son amant. Adossé à la porte, yeux mis-clos, il prend une profonde inspiration puis souffle que ça va aller. Christopher ne sait pas si ces paroles lui son adressées à lui ou si Morgan ne veut que se donner du courage. L´américain s´avance vers lui puis se penche un peu en avant pour être à sa hauteur et pose une main sur son épaule.

"Oui, ça va aller" lui dit-il avec un sourire qui veut rassurant.

Bon, il taira bien évidement le fait que, si Morgan à vraiment le mal de mer, il va avoir l´impression de mourir et tout ce qui s´y apporte. Enfin. Après lui avoir déposé un doux baiser sur le front, Christopher se détourne et va s´assoir sur un des lits. Finalement, ils semblent fixés, eux. Peut-être sont-ils pourvus de fixations automatiques en cas de tempête? Ce n´est pas à exclure, même si Christopher n´a jamais rien entendu de tel.

"Demain on atteindra Montréal" dit-il en enlevant ses chaussures"Si tu veux on va pouvoir aller voir un match de ..."

Il ne peut en dire d´avantage car, ayant relever le regard, il voit Morgan débucher vers la salle de bain. Quelques secondes plus tard, le bruit de gorge caractéristique parvient à Christopher. Fermant les yeux, refoulant sa répugnance, il se lève. Lentement, il se dirige vers la salle de bain, s´arrête à la porte, puis s´avance. Tirant la chasse d´eau pour enlever la vue et l´odeur, il s´accroupi à côté de Morgan. Lui caressant délicatement le dos et les cheveux, il sourit doucement.

"Ce n´est un qu´un mauvais moment, mon chéri" dit-il tendrement, sans cesser ses caresses "Tu sais, je ne connais personne qui a survécu à sa première tempête sans vomir au moins une fois" il sourit, amusé puis s´avance vers l´oreille de son amant "Moi le premier" souffle-t-il, amusé, puis lui dépose un baiser sur la tempe "Tu veux que j´aille te chercher un thé?"

Christopher ne peut rien faire de plus. C´est comme lorsque sa cheville fait des siennes: Morgan ne peut rien faire contre la douleur, si ce n´est attendre. Et c´est de ça dont l´ancien officier à horreur: être impuissant face aux faiblesses de ses amis.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 10 Sep - 19:57

Morgan relève les yeux lorsqu'il sent Christopher proche de lui, qui le rassure et l'embrasse sur le front. Pourtant, l'anglais va tout sauf bien. Alors que l'ancien militaire rejoint le lit et commence à parler, le brun devine que son heure approche. Sans même savoir comment, il atteint la salle de bain sans se casser la gueule et rend son dîner en moins de temps qu'il ne lui en a fallu pour l'avaler. Il a l'impression que toute la tuyauterie interne va suivre. Mais finalement, il n'a rapidement plus rien à vomir. Il crache une ou deux fois, par réflexe, avant d'esquisser un geste pour actionner la chasse d'eau. Or, Chris lui coupe l'herbe sous le pied. Le britannique se laisse atterir à genoux, fermant les yeux.

Il déglutit, passant sur le goût âcre. Puis il sent l'ancien militaire commencer à lui caresser le dos et les cheveux. Merlin se laisse faire. Pour l'instant, son mal de ventre est en majorité passé. Ce n'est qu'un mauvais moment, c'est tout. Christopher explique qu'il n'a jamais vu personne ne pas vomir lors d'une première tempête. Lorsqu'il ajoute qu'il est passé par là lui aussi, Morgan ne peut s'empêcher de sourire doucement. Il imagine un Chris aux traits encore juvénile pâle comme un mourant. Ou vert. Il hésite. Enfin bref. Il rouvre les yeux quand un baiser vient se poser sur sa tempe. Il regarde l'américain, puis hoche doucement la tête, avec un léger sourire. Celui que l'on a lorsque l'on va mieux.

— Oui s'il-te-plaît, ça serait super, dit-il doucement.

Il ne l'embrasse pas, mais le coeur y est. C'est vrai que parfois, lorsqu'il était petit, c'est avec un thé qu'il prenait ses médicaments. Sinon il refusait catégoriquement à cause du goût parfois atroce desdits médoc'. Il se relève ensuite, et se dirige vers l'evier. Là, il se rince la bouche pour s'enlever cette impression bizarre de l'après-vomi. Il reprend et recrache de l'eau bien cinq fois. Les pâtes étaient bonnes à la descente, mais là non. C'est horrible. Puis, naturellement, il se demande où Chris pourrait bien aller chercher du thé, alors que ce doit être encore le bazar sur la navire. Alors il met cette pensée en mots. Ou il commence. Ayant juste prononcé son nom, il se tourne vers où il croyait que l'américain était. Mais ce dernier est déjà parti.

Intérieurement, Morgan espère que sa cheville tiendra le coup. Il ne faudrait pas Christopher se fasse quelque chose en allant lui cherche du thé. Quelqu'un qui le renverse est tout à fait envisageable. Donc l'ancien officier a plus qu'intérêt à faire attention. Sinon le britannique se sentira coupable et... Bref. L'étudiant sort de la salle de bain, après avoir bu un peu d'eau et s'être nettoyé la bouche, puis il se laisse tomber à plat ventre sur lit. Fermant les yeux, il se tourne sur le dos peu de temps après. Il est encore un peu barbouillé, mais comme il n'a plus rien à vomir, on peut dire que ça va mieux.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 12 Sep - 14:33

Lorsque Morgan lui confirme avoir envie d´un thé, Christopher n´hésite pas bien longtemps. Se relevant, réprimant une grimace de douleur lorsque la tension sur sa cheville disparait subitement, il sort de la salle de bain, chausse ses chaussures et sort sur le couloir. Une fois la porte fermée, il se fige, autant à cause d´un papy qui lui coupe subitement la route, qu´étonné -voire carrément choqué- de la panique qui a prit possession des gens. Secouant doucement la tête, l´incompréhension se lisant sans mal sur son visage, il s´avance ... mais ne peut faire qu´un seul pas qu´il se fait bousculer par une femme.

-Putain! Mais faites attention où vous allez ! s´écrit-elle

"C´est bon" répond calmement l´ancien officier "ce n´est qu´une tempête, on n´est pas non plus entrain de couler à ce que je sache ..:"

Lui lançant un regard courouçé et ignorant son air serein, la femme passe à côté de lui. Christopher la suit encore quelques instants des yeux, secoue à nouveau la tête, puis se remet en route. Rasant les murs pour ne pas se faire renverser par les gens en panique, il arrive, finalement, sain et sauf, à la sortie du couloir donnant sur le pont. Marquant un temps d´arrêt afin de s´aviser qu´il n´y ait vraiment personne qui arriverait en trombe, il s´engage sur le pont mouillé et glissant.

Obligé de s´agripper à plusieurs reprises afin d´assurer son équilibre lorsque le bateau penche puis se redresse brusquement et penche de l´autre côté, il sent comment sa cheville se réveille assez vivement. Intérieurement, il se dit que ce n´est pas pour rien qu´il a été mit à la retraite, son articulation n´étant même plus capable de supporter une si petite tempête. Cette pensée lui aurait ruiner le moral, si son esprit n´était pas occupé par Morgan qui se trouve seul dans leur cabine.

Redoublant d´effort et d´attention dans les escaliers, il se dirige, boitant, vers un responsable. Celui-ci, occupé à distribuer des antivomitifs à qui le veut, observe Christopher et son pas irrégulier d´un oeil critique. Lorsque le membre de l´équipage souhaite prendre la parole, l´ancien militaire lève la main pour le couper, lui disant que lui s´inquiète plutôt pour son amant à qui la tempête ne réussie pas. Après un rapide froncement de sourcils, l´homme lui fait signe de le suivre et l´entraine dans une pièce adjacente.

Ce n´est qu´au boût d´une dizaine de minutes, après avoir engagé une conversation sur l´incompréhensible panique des gens, que Christopher ressort de la pièce. Thermos de thé en main et médicaments d´usages en poche, l´ancien premier maître est directement accueillit par le vent frais qui s´est levé entre temps. Vent qui, d´ailleurs, ne le lâche pas et qui s´engoufre sans état d´âme dans les mailles de son t-shirt, tout au long de sa traversé du pont.

C´est avec un bonheur certain que Christopher se retrouve à nouveau dans la chambre. Autant parce qu´il fait chaud, ici, coupé de la pluie et du vent, mais aussi parce qu´il peut enfin de poser, sa cheville commençant à atteindre le point culminant de la plainte. Déposant donc le thermos sur la table de chevet de son amant, il s´installe à ses côtés.

"Ton thé est là" chuchotte-t-il en lui chatouillant légèrement la nuque "Désolé d´avoir mit autant de temps, ce n´était pas voulut" s´excuse-t-il en délaissant la nuque du plus jeune et en se penchant en avant pour enlever ses chaussures "Si tu savais le bordel qu´c´est dehors" il soupire en se passant une main sur sa cheville "C´est horrible. Je peux comprendre pourquoi les gens sont paniqué, une tempête sur un bateau ce n´est pas rien. Mais qu´ils se montrent égoiste au point de te pousser de partout sans s´excuser ..." Il se tait, sachant pertinement que se plaindre à Morgan ne sert à rien, le plus jeune ne pouvant rien y changer.

Prit d´un violent frisson, il se redresse. Ses muscles se mettant à trembler, Christopher se décide à se lever. S´avançant doucement vers sa valise, s´accrochant pour garder l´équilibre, il troque ses vêtements mouillés contre des vêtements sec, puis retourne sur l´autre lit. S´y installant, adossé contre le mur, il attrape le tube de crème qui est posé sur sa table de chevet, s´en met sur les mains puis commence à se masser la cheville. Tout d´abord silencieux pendant quelques temps, il se tourne finalement vers Morgan et le regarde.

"ça va mieux?" demande-t-il tendrement

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 13 Sep - 10:52

Morgan essaie de penser à autre chose qu'aux mouvements du bateau, mais c'est plutôt difficile. Il respire le plus régulièrement possible, ne voit pas le temps passer. Allongé sur le lit, il enlève ses chaussures et remonte vers l'oreiller. Il espère simplement que tout ira bien pour Chris. S'il a été mis à la retraite, c'est bien pour une raison. Une tempête doit être dure à supporter pour sa cheville. Il aurait mieux fait de rester à la cabine, il n'aurait pas risquer une rechute. L'anglais secoue doucement la tête en soupirant. Il faut qu'il lui fasse confiance un peu. Christopher est assez grand pour savoir où sont ses limites. Enfin...

Lorsque le plus jeune entend le bruit de la porte, il ouvre un œil. A peine plus tard il voit un thermos de thé et des médicaments être déposés sur sa table de chevet. Il ferme un court instant les yeux, quand Chris s'installe à côté de lui et lui caresse la nuque du bout des doigts. Il s'excuse d'avoir été long, raconte comment les gens sont paniqués, tout en se massant la cheville. Merlin se redresse doucement, lui jette un regard inquiet, puis se sert une tasse de thé. Il prend les médicaments contre les nausées en même temps. Habitude. Et puis, il faut bien les avaler avec quelque chose. La boisson ne se voit pas mourir. Quelque chose de chaud fait vraiment du bien, avec cette pluie dehors.

Pluie que Chris a expérimenté. Il se change d'ailleurs rapidement. Puis il revient sur le lit et se passe de la crème sur son articulation. Le britannique lui, se rallonge simplement. Il se tourne sur le côté, cale sa tête dans la paume de sa main, et observe l'ancien militaire. Même si Christopher pense être un crétin, Morgan sait que c'est faux. Au contraire, il est gentil et sait être là pour les autres. Bien que parfois, il réagisse au quart de tour face à un étranger et que ça fasse des étincelles. L'étudiant revient sur terre lorsque Chris lui demande si ça va mieux. Il relève son regard vers lui, et sourit doucement en hochant la tête.

— Oui ça va, merci.

Et ça devrait encore aller mieux lorsque le médicament fera effet, et que cette tempête s'arrêtera, et que le bateau arrêtera de tanguer. Mais pour l'instant, il ne peut que prendre son mal en patience. Ses yeux se posent sur la cheville de Chris. Ça n'a pas du être facile de faire un aller et retour. Et puisqu'il était trempé, il a du traverser le pont. De quoi bien réveiller l'articulation.

— Et toi, ça va ? demande-t-il à son tour en le regardant. Puis il ferme les yeux, fronce un instant les sourcils et serre les dents. Maudite tempête. Tu crois que ça finira bientôt ?

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 13 Sep - 14:04

Christopher déteste sa cheville et toutes les conséquences que cette blessures à engendrées. Il déteste cette douleur aigue et mordante qui se propage sans état d’âme dans son mollet et, souvent même, jusqu’à son genou. C’est tellement horrible qu’il ne s’habituera sans doute jamais à sa situation actuelle. Les yeux fermés, il tente de réguler sa douleur par le biais d’une respiration lente et régulière. Mais rien y fait. Pas même les massages qui, généralement, le soulagent pas mal.

Alors, tentant de penser à autre chose, il se tourne vers son amant qui, après avoir vomit ses tripes, retrouvent peu à peu des couleurs. Ignorant son regard inquiet et souriant doucement en le voyant finir son thé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il lui demande s’il va mieux. Morgan lui répond par l’affirmative avant de lui retourner la question. L’ancien militaire dévie le regard vers sa cheville et soupire doucement.

« Pas vraiment » avoue-t-il finalement, même s’il n’a aucune envie d’inquiéter son amant « Ce n’est pas pour rien que ma retraite est aussi définitive, ma cheville ne supporte même plus que mon équilibre soit mit à l’épreuve d’une aussi petite tempête. »

Il déglutit, détestant que sa pensée d’avant soit ainsi formulé et prononcer à haute voix. Soupirant, il baisse le regard sur son pied et effleure la cicatrice avec un mélange de dégout et de regret. Puis, il allonge la jambe gauche, la droite restant pliée. S’adossant contre le mur, il recule légèrement la tête, sans quitter son articulation des yeux. Posant ses mains sur le matelas, il fait faire quelques mouvements à son pied. Doucement. Ainsi concentré, il ne prend que partiellement en compte que Morgan reprend la parole. Tournant finalement le visage vers son amant sans pour autant faier cesser les mouvements à son pieds, il lui sourit tendrement.

« Je ne suis pas devin » dit-il avant de se tourner vers la fenêtre « Mais j’ai comme l’impression que ça va encore du … »

Un craquement dans sa cheville le fait tressaillir et grimacer, le coupant dans ses paroles. Pliant à nouveau la jambe, il se penche en avant et se passe une main sur son articulation. Fronçant légèrement les sourcils, il sourit finalement. C’est comme-ci, par ce craquement, quelque chose s’était à nouveau débloquer dans sa cheville, lui redonnant la liberté de mouvement souhaité. Aussi, Christopher sent-il une amélioration au niveau de la douleur. Mais il préfère ne pas se faire se fausse joie.

« Je disais-donc » reprend-t-il en se tournant à nouveau vers son amant « je pense que la tempête va encore durer un bon bout de temps » il se penche un peu, prend appuie sur le matelas avec une main et va, de l’autre main, caresser les cheveux du plus jeune « Tu devrais te reposer un peu. Même s’il n’est pas encore bien tard. De toute manière les médicaments feront rapidement effet. »

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 13 Sep - 15:51

Morgan a vu juste. La situation n'est pas facile pour la cheville de Christopher. Elle le fait souffrir en raison de l'équilibre qu'il faut sans cesse retrouver pour éviter de se manger le sol. L'ancien militaire avoue donc que son articulation lui fait mal, puis ajoute que ce n'est pas pour rien qu'il est à la retraite. Il ne peut même pas survivre à une petite tempête. Et l'anglais se dit aussi que, si ça c'est une petite tempête, il n'a même pas envie de savoir à quoi ressemble une grosse. Mais il est aussi inquiet pour Chris. Il essaie cependant de le montrer le moins possible. Il sait que l'américain ne cherche pas à l'inquiéter plus que ça, et que ça ne servirait à rien.

Avisant tout de même la cheville du coin de l'oeil, l’étudiant décide de changer de sujet et lui demande s'il a une idée de la durée de ce foutu temps. Chris, faisant faire quelques mouvements à son articulation, sourit en disant qu'il n'est pas devin. Puis il est coupé lorsqu'un craquement provenant de son pied se fait entendre. C'était plutôt faible et rapide, mais même Merlin l'a entendu. Il se redresse sur un coude, adoptant un air inquiet sans même y réfléchir. Alors qu'il s'apprête à lui demander si tout va bien, il aperçoit le sourire de Christopher et retient toute question. Finalement, ça a même l'air d'aller mieux pour lui.

Il termine enfin ce qu'il voulait dire précédemment, se tournant vers Morgan. D'après lui donc, la tempête devrait durer encore un moment. Pas de quoi rassurer le plus jeune. Celui-ci ferme les yeux lorsque son amant lui caresse les cheveux, puis acquiesce doucement lorsqu'il lui dit de se reposer. Ce n'est pas bête. En y réfléchissant bien, il est même fatigué. Les médicaments devraient rapidement calmer ses maux de ventre, et ces machins peuvent provoquer des somnolences. Quoi de mieux que de dormir pendant une tempête hein ?

— Ce n'est pas une mauvaise idée, souffle-t-il, ouvrant un oeil sur Christopher. Puis il se relève, se change pour plus de confort, et revient dans son lit. Mais d'abord, tu m'as parlé de Montréal. Explique-toi un peu plus, sourit-il ensuite, avant de trouver une position plus confortable.

Christopher lui explique donc deux trois petites choses continuant, sur demande, de lui caresser les cheveux. Morgan soupire d'aise et ferme les yeux. Il pose quelques petites questions annexes, avant de s'endormir sur une idée de Canada et de hockey sur glace. Et de pancakes. Et de sirop d'érable. Sa gourmandise l'a rattrapé. Son sommeil est cependant léger, et il lui arrive de se réveiller plusieurs fois. Mais il retrouve les bras de Morphée tout aussi rapidement. A chaque fois.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 13 Sep - 19:50

Christopher est extrêmement soulagé lorsque la douleur s’amenuise d’avantage. Il avait déjà songé à l’idée d’aller à l’hôpital de Montréal lors de leur escale, mais, bien heureusement, il n’en sera pas obligé. Tant mieux, il n’avait aucune envie d’arriver dans cette ville et devoir passer une grande partie de leur temps de libre dans un endroit aussi immonde qu’un hôpital. C’est donc un regard, marqué par le soulagement, qu’il pose sur Morgan, avant de lui expliquer qu’il craint fortement que la tempête continue jusque tard dans la nuit et qu’il devrait se reposer maintenant et ainsi profiter de l’effet des médicaments pour réussir à dormir. Son amant n’est pas contre. Mais, cherchant une plus confortable position pour dormir, il lui demande de lui donner de plus amples explications concernant Montréal.

« J’admirerais toujours ta manie de te rappeler des choses aussi futiles, tu sais ? » sourit-il avant de s’approcher un peu plus de son amant. Main gauche continuant les caresses sur ses cheveux, il passe son bras droit autour de ses genoux et s’installe confortablement « Alors, Montréal c’est une ville du Québec, ça tu le sais j’imagine. Je suppose que tu sais aussi qu’on y parle français. Enfin » il sourit et apprécie les mouvements du bateau « Je me suis informé ce matin auprès du personnel du bateau et j’ai apprit qu’on aurait la possibilité de voir un match de hockey sur glace. Je pense que ce serait intéressant, qu’en dis-tu ? »

Pas de réponse. Avec un coup d’œil vers son amant, Christopher remarque qu’il a les yeux fermés. La respiration calme et régulière, l’effet somnifère des médicaments est lancé. Souriant, attendrit, l'ancien officier continue encore quelques instants les caresses puis enlève doucement sa main et recouvre Morgan de la couverture.

Se redressant, il s’étire un peu, fait craquer ses cervicales et délit les muscles de ses épaules, avant de se pencher en avant. Posant à nouveau une main sur sa cheville, il remarque que la température est toujours assez élevée et que la douleur n’a pas d’avantage diminué. Soupirant, il décide d'ignorer ça et il enlève son pull ainsi que son pantalon qu’il laisse simplement tomber au sol –un pantalon et un pull de plus ou de moins sur le sol ne changeront rien à l’état de la chambre- puis se penche pour récupérer son livre. Ouvrant la page marquée de L’hôtel New Hampshire de John Irving –bon dieu ce qu’il aime cet auteur- il se met à lire …

… et ne remarque pas le temps passé. Lorsqu’il relève le regard vers la montre, Christopher s’étonne que celle-ci indique 1h10 du matin. Arquant un sourcil, il hésite quelques instants, puis repose son livre sur la table de chevet. Lançant un coup par la fenêtre et s'immobilisant, il remarque que les mouvements du bateau ont cessés d’être aussi violents.  Depuis quand ? Il ne saura le dire. Toujours est-il que, d’un coup, il est très, très fatigué. Alors, éteignant la lumière, il plonge sous la couverture.

Il est réveillé par un bruit. Pas le genre d’horrible et énorme bruit, mais le petit son discret. Ouvrant un œil puis l’autre, il se redresse sur le lit. Son regard tombe sur Morgan qui est entrain de se changer. Apparemment, la nuit a été bénéfique à son amant. S’asseyant sur le lit en un soupire, Christopher se passe une main sur le visage puis dans les cheveux, baille et se masse les paupières pour chasser les vestiges de la fatigue.

« Il est quelle heure … ? » demande-t-il encore à moitié endormi avant de regarder par lui-même et écarquiller les yeux.

8h30 ! Dans 30 minutes ils arriveront à Montréal et ils n’ont pas encore prit de petit déjeuné ! Tant pis, ils trouveront bien un bar ou une brasserie pour déguster des pancakes au sirop d’érable. Soupirant doucement, Christopher frissonne en sentant le sol froid sous ses pieds et se lève … avant de se rassoir en grimaçant. Les dents serrées, la respiration arrêtée, il déglutit. Apparemment le calme de sa cheville n’a été que de courte durée. Soupirant, expirant lentement l’aire de ses poumons, il refait une tentative et se lève à nouveau. Habituant lentement sa cheville à supporter son poids, il fait finalement un pas en avant.

« J’crois qu’on va pas avoir le choix que de faire doucement aujourd’hui … » dit-il, désolé, tandis qu’il enfile et ferme son pantalon.

Après en avoir fait de même avec sa chemise, il attrape son attelle, l’observe avec dégout, hésite quelques instant, puis l’enfile aussi. Au moins comme ça il ne tente pas le diable et son articulation récupère une certaine stabilité. Relevant ensuite le regard vers Morgan, il lui sourit.

« T’étais déjà au Québec ou au Canada, toi ? » demande-t-il, curieux comme à son habitude.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 14 Sep - 23:28

Alors que Christopher parle, lui explique quelques petites choses sur Montréal et notamment un match de hockey, Morgan se sent sombrer. Il s'endort comme une masse, ne pouvant lutter. Même les mouvements de navire ne le dérangent pas. Il faut dire que les caresses dans ses cheveux l'ont aidé à se détendre. L'anglais ne se réveille réellement que bien plus tard. Ouvrant les yeux, il remarque que le bateau a retrouvé un mouvement calme. Il se tourne sur le ventre, s'étire, apprécié le fait de ne plus avoir la nausée, puis tourne la tête vers Chris.

Celui-ci dort toujours à poings fermés. Se levant silencieusement du lit, Merlin jette un coup d'oeil à l'heure. Il décide de s'habiller avant toute chose, pour laisser une chance à l'ancien militaire de se réveiller par lui-même. D'habitude, c'est l'aîné le premier debout. Alors que l'étudiant essaie d'être le plus discret possible, l'américain finit quand même par se réveiller. Il demande de suite l'heure, puis se lève du lit. Trop vite, car il est obligé de s'y reprendre à deux fois à cause de sa cheville. Morgan ne le quitte pas des yeux, mais se retient de tout commentaire. La nuit n'a pas été vraiment bénéfique pour tout le monde on dirait.

— Ce n'est pas grave, on est en vacances, on n'est pas pressé, sourit le plus jeune en réponse à ses excuses sous-entendues.

Le brun n'a aucun soucis avec le fait de devoir se caler sur le rythme plus lent de l'ancien officier. Si cela lui évite des souffrances, Morgan n'a pas besoin d'y réfléchir à deux fois. Il fait ensuite un détour par la salle de bain pour finir de se préparer. Ils accosteront dans relativement peu de temps. Lorsqu'il ressort de la salle d'eau, c'est pour tomber sur un Christopher en train de mettre son attelle. Cela signifie que sa cheville ne va pas bien, et qu'il craint que cela ne s'aggrave. Le britannique sait à quel point il ne porte pas ce machin dans son coeur. Mais l'américain détourné son attention en lui posant une question.

— Euh de quoi.. ? cligne-t-il, un peu à l'ouest, avant de se rependre. Ah oui. Ouais, plusieurs fois, pour le ski surtout. Là famille à un chalet dans les Rocheuses. Enfin, moi je ne skiais pas. Les seules fois où j'essayais, je passais à deux doigts de la fracture. Ça doit faire une dizaine d'années que je n'ai plus retenter. Il sourit, comme à son habitude, puis va enfiler ses chaussures. Par contre, je ne suis jamais allé au Québec. Et toi ? finit-il par demander en tournant les yeux vers Chris.

Il se redresse, tandis que l'américain commence à lui répondre. Morgan écoute, mais il pense en même temps à leur petit-dej' et à son ventre en train de crier famine. Il pense aussi à leur petit programme de la journée, mais ça il verra bien en court de route.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 15 Sep - 11:10

Christopher déteste cette attelle. Il déteste que sa cheville soit ainsi immobilisée et qu’elle entrave sa marche. Mais il n’a pas le choix aujourd’hui. Ils ont une grosse journée de prévue et la chevillière seule n’aidera pas à stabiliser l’articulation. C’est donc avec une sacrée dose de dégout qu’il met cette attelle en place et la fixe avec des gestes –malheureusement- très bien acquit. Mais, ne voulant pas trop y penser, il décide de se changer les idées et demande à son amant s’il était déjà au Québec ou au Canada. Remarquant que Morgan met du temps à répondre, Christopher relève son visage et observer l’anglais qui se tient devant lui, le regard baissé sur son attelle.

Souriant, amusé, lorsqu’il réagit enfin, l’ancien officier apprend que Morgan était déjà au Canada pour le ski. Il arque un sourcil, imaginant son maladroit d’amant très mal sur des skis. Et d’ailleurs, celui-ci s’empresse d’ajouter que lui-même ne skiait jamais, étant donné que qu’il passait à chaque fois à deux doigts de la fracture. Christopher secoue doucement la tête, ne s’étonnant guère d’une telle réponse, avant que Morgan ne lui retourne la question.

« Non » dit-il en secouant la tête. Relevant son regard sur son amant, il prend appuie sur ses genoux et se lève du lit « Je ne me suis jamais approché de la frontière Canadienne » il hausse les épaules et s’avance pour attraper sa veste « Ce sera donc une première pour nous deux »

Prenant sa veste en main, il s’approche ensuite de Morgan qui le suit du regard et se place devant lui. Souriant, Christopher pose une main sur sa joue et lui caresse tendrement la pommette de son pouce avant de se pencher et déposer un baiser sur ses lèvres. Il a comme l’impression que ça fait des années qu’ils ne se sont plus embrassés. La mâtiné de la veille, ils l’ont passée séparément. L’après-midi, ils l’ont passé ensemble mais n’ont pas eu l’occasion de s’embrasser réellement et le soir l’anglais à vomit.

« Toujours aussi délicieux » lui susurre l’ancien militaire en se reculant légèrement «Et essaie de ne pas trop t’inquiéter pour moi aujourd’hui, ok ? » il abaisse lentement sa main, lui caresse la gorge, puis la passe dans sa nuque et l’attire contre lui « Compte sur moi pour te prévenir quand ça va plus » il sourit, le sert encore quelques instants contre lui, puis l’attrape par l’épaule et l’oblige à reculer, plonge son regard dans le sien, puis s’avance et lui dépose un bisou sur le front « Allez, on y va. Je pense que ça pourrait t’intéressé de savoir comment un tel navire accoste dans un port. »

Ce disant, il lui tapote le creux de l’épaule puis passe à côté de son amant et ouvre la porte. Le laissant d’abord passé, il referme la cabine à clef derrière eux et, ensemble, ils se dirigent vers la sortie. Une fois sur le pont, Christopher se rend compte que la tempête de la veille et de la nuit à fait place à un temps radieux avec un grand soleil. Et pourtant, il ne fait pas chaud. Au contraire. Un vent frais les accueils, si bien que l’ancien officier décide, sans plus hésiter, de mettre sa veste.

« C’est vrai que fin Septembre il risque déjà neiger dans ce pays » dit-il en frissonnant.

Bon, il ne fait pas excessivement froid, du moins, pas assez pour qu’il neige, mais quand même. Enfin. Refermant donc sa veste, Christopher s’approche de la rambarde et se penche un peu. Souriant en voyant le port et les bâtiments de Montréal se dresser devant lui, il les observe quelques instants puis se tourne. Cherchant, quelques instants, Morgan du regard, il l’aperçoit un peu plus loin, restant à distance de la rambarde. Se redressant, Christopher tend sa main et lui attrape le bras avant de le tirer vers lui. L’obligeant à se placer devant et le retenant en lui entourant les épaules de ses bras, il le garde contre lui et lui dépose un baiser dans le cou.

« La première chose qu’on fera une fois sur terre ferme c’est de se trouver un bar et se prendre un bon petit déjeuné, ok ? » demande-t-il en un souffle.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 15 Sep - 17:12

Morgan se dit que quand même, heureusement que Chris a pris attelle et chevillière. Sinon ils ne pourraient même pas envisager, en cet instant, de voir beaucoup de choses. D'autant que c'est la première fois que l'un ou l'autre va au Québec. L'anglais saura se débrouiller de toute façon, étant donné qu'il sait parler français puisqu'il a vécu en France pendant deux ans. Cela fait un moment qu'il n'a pas vraiment pratiqué, il a bien gardé contact avec un ami de là-bas, mais sans plus. Néanmoins, il ne se fait pas de soucis. Ça lui donnera l'occasion de se remettre à niveau, et aussi d'appréhender en vie réelle l'accent réputé des Québécois. Il prend sa veste, tandis que Christopher se lève et en fait de même.

L'anglais ne peut s'empêcher de le garder à l’œil. Il craint pour sa cheville, malgré l'attelle. L'ancien militaire, sentant sûrement ce trouble, vient le rassurer. Il commence par l'embrasser. Merlin a l'impression que des siècles se sont écoulés depuis la dernière où leurs lèvres se sont touchées. Hier fût une journée plutôt chargée. Par la suite, Chris lui dit de ne pas trop s'inquiéter, et qu'il lui fera savoir si cela ne va vraiment plus. Profitant de son étreinte, l’étudiant hoche simplement la tête. Il essaiera. Il ne garanti rien, mais essaiera. Puis, se séparant de lui et déposant un baiser sur son front, l'ancien officier lui propose de sortir maintenant, comme ça ils pourront voir le navire accoster. Morgan accepte sans hésiter, et sort peu de temps après. Avec Christopher, ils se rendent sur le pont, où ils sont accueillis par un vent frais mais un grand soleil. Le britannique enfile sa veste, mais n'a pas si froid pour autant. Le temps de s'habituer en fait. Il sourit en entendant la remarque de son amant.

— N'y pense pas trop, on n'est même pas encore en septembre, lance-t-il, puis il inspire profondément. Ça tellement de bien une douce fraîcheur, avec un ciel dégagé, après la chaleur de l'été et la tempête d'hier.

Personnellement, il trouve ça agréable. Il ne referme d'ailleurs pas sa veste. Tout comme il reste plutôt éloigné de la rambarde, qui ne lui inspire pas confiance. Ils sont à une sacrée hauteur tout de même. Cela ne l'empêche d'observer la ville se rapprocher. Son regard est ensuite attiré par un mouvement de la part de Christopher, et celui-ci ne se gène pas pour l'attirer vers lui. Le plus jeune se retrouve entre ses bras, dos à lui, face à la rambarde où il pose ses mains. Il lui faut un instant pour respirer calmement et se dire qu'il y a peu de chance qu'une de ses maladresses ne lui coûtent la vie. Il sourit doucement lorsqu'il sent un baiser dans son cou, se laissant aller contre l'américain. Celui-ci a d'ailleurs une idée merveilleuse : trouver un bar pour prendre un bon petit-déjeuné.

— Avec plaisir ! répond Morgan sans cacher sa joie. Je suis en train de mourir de faim je crois.

Il rigole légèrement, avant de reposer ses yeux sur le paysage. La ville de Montréal se dessine devant lui, alors que le navire pénètre dans le grand port. Contrôler un paquebot pareil dans un port ne doit franchement pas être facile. Autant sur l'océan on a toute la place que l'on désiré, autant là, on peut être gêné par d'autres bateaux, et encore d'autres choses. Naturellement, Merlin ne peut s'empêcher de poser plusieurs questions à Christopher. Et naturellement aussi, ce dernier y répond. Il lui explique le fonctionnement de certains trucs, comment cela se passait avec la Navy... Ce genre de choses. Au final, ils n'ont pas vu le temps passer, et c'est à 9h07 que l'anglais pose enfin un pied sur la terre ferme. Après la tempête de hier soir, il est quand même plus rassuré. Défi de maintenant, trouver un bar, des pancakes, et du sirop d'érable. Et du thé. Pour Morgan, commencer une journée sans thé, c'est un peu comme se lever du mauvais pied. Il y a toujours quelque chose qui nous dérange. A la différence que lui, il ne peut pas être exécrable. Ayant commencer à marcher sur les quais pour rejoindre la ville, ils aperçoivent bien rapidement un bar, puis un deuxième dans la rue opposée.

— Alors, droite ou gauche ? demande le brun avec un sourire, heureux de pouvoir bientôt se remplir l'estomac.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 16 Sep - 14:59

Christopher garde Morgan serré contre lui. Menton posé contre sa tête, un sourire silencieux à prit possession de ses lèvres, profitant de la chaleur bienfaisante et electrisante que lui procure la proximité de son amant. Ce dernier, d´ailleurs, semble tellement fasciné par le fait de maneuvrer un tel bâtiment flottant dans un si petit port, qu´il se met à poser une multitude de questions. Questions auxquelles Chrsitopher n´a, malheureusement, pas toutes les réponses. Mais il essaie tout de même de répondre le plus clairement possible et du mieux qu´il peut.

Et finalement, à 9h07, ils mettent pied à terre.Habitué aux légers mais tout de même constant mouvements du bateau, Christopher est un instant destabilisé. Il laisse à son corps le temps que celui-ci à beosin pour s´habituer à avoir à nouveau un sol immobile sous les pieds, avant de rejoindre son amant qui s´est un peu avancé. Celui-ci lui demande de quel côté ils devraient aller. Christopher s´immobilise à côté de lui, regarde à droite et a gauche avec une moue de réflexion, tente de s´orienter un peu, puis hausse les épaules.

"Au pif ... à droite ?" dit-il finalement.

C´est donc à droite qu´ils prennent. Lentement, Morgan se calant sans problème sur les pas irrégulier de Christopher, il se mettent en route vers le centre ville. Silencieux entre eux,m il se contentent d´observer les allentours, l´ancien officier cherchant automatiquement des points d´accroches pour qu´ils retrouveront leur chemin au retour. En regardant les rues et les bâtiments qui se dressent devant eux, Montréal à bien vite faite de fasciner l´ancien militaire

"J´adore le Canada et le Québec" dit-il finalement "Je crois que ce sont les deux pays nordiques avec l´Islande dans lesquels je poserais les pieds." il rigole doucement, ayant été bien plus habitué aux missions dans les pays chauds du sud."Enfin ... écoute, on va pas faire compliqué, ok?"il désigne un bar/restaurant un peu plus loin dans la rue "il m´a l´air sympa, celui-là. ça te dit?"

Après que Morgan ait répondu par l´arfimative, ils s´y dirigent. Christopher marque un temps d´arrêt devant, lance un coup d´oeil à l´intérieur, parcour la carte du regard puis entre derrière Morgan. Une fois à l´intérieur du "cow-boy fringant", ils se font accueillir par un sourire chaleureux d´une serveuse qui leur attribus une place à la fenêtre. L´ancien officier et l´anglais s´y installent. Enlevant sa veste et s´asseyant, il étend sa jambe gauche puis attrape la carte. L´observe quelques instants puis la tend à Morgan.

"J´en ai pas besoin, je sais déjà ce que je veux." il s´avance au regard interrogateur de son amant et désigne une partie de la carte "ça, le `petit déjeuné made in Québec´"

Intérieurement, il se dit que s´il prend ce petit déjeuné, ça lui évitera de dépenser des sous le déjeuner.Quoiqu´ils pourraient aussi se partager tout ça. 2 oeufs, bacons, patates roties, tomates tranchées, salade, fêves aux lards, pains grillés avec confitures, Grilled cheeses, et deux pancake avec du sirop d'érables et de smyrtille. Il risque de prendre 3 kilo en un petit déjeuné mais .... fuck ! Ce n´est pas tous les jours qu´on a l´occasion de manger ça.
[/b]

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 16 Sep - 21:55

Droite. Les deux hommes se dirigent dans cette direction de façon arbitraire. Mais ça reviendra au même : ils auront un bon petit-déjeuner. Morgan se claque sur le rythme lent qu'impose la cheville de Chris. Ils sont silencieux. Cependant, ils ont au moins le loisir d'observer ce qui les entoure. L'anglais est plutôt ravi de découvrir la ville, et l'ambiance. C'est aussi le cas de l'ancien militaire qui avoue que le Canada et le Québec seront, avec l'Islande, les seuls pays froids qu'il visitera. L'étudiant sourit, puis hoche directement la tête lorsqu'il propose de s'arrêter là. Un petit bar restaurant sympa, pas encore trop actif. Quoique l'heure doit aussi jouer.

Le ''cow-boy fringant''. La carte n'a pas l'air mal non plus. Ils se font accueillir chaleureusement à l'intérieur, et la serveuse leur indique un table pour deux près de la fenêtre. Merlin se débarrasse de sa veste, qu'il pose sur le dossier de sa chaise, avant de s'y asseoir. Instinctivement, son regard se porte vers l'extérieur. Il ne se lasse pas de regarder la rue, les passants, et les quelques clients en terrasse. Christopher lui passe alors la carte, le tirant de sa contemplation de touriste. Morgan le regarde, un peu interdit, lorsqu'il lui dit savoir déjà ce qu'il veut. Pour s'expliquer, il lui montre le petit-déjeuner québécois. En regardant ce en quoi ça consiste, le britannique fait le rapprochement avec un bon brunch.

— Tu as faim aussi, je présume, lance-t-il en souriant, puis il reporte son attention sur la carte. On partagera si tu veux. Mais je vais quand même prendre des pancakes pour moi.

Il sourit doucement puis, avant même qu'ils n'aient le temps de débuter une conversation, la serveuse arrivent pour leur demander ce qu'ils désirent. Ils commandent donc thé, café, petit-déj', et pancakes en supplément — sirop d'érable compris — pour le brun. La jeune femme se retire avec un sourire, puis Morgan pose les yeux sur Chris. Il le détaille un moment, son menton calé dans la paume de sa main, avant d'ouvrir la bouche. Au dernier moment, il se retient de lui demander comment va sa cheville, étant donné qu'il est censé ne pas s'inquiéter. A la place, il lui pose une question sur le hockey.

— Tu sais à quelle heure se déroule le match de hockey ? Et où, aussi.. ? demande-t-il pour être un peu au courant.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 17 Sep - 15:03

Christopher n´est pas connu pour être un goinfre. Au contraire. Il fait parti de cette communauté de gens qui font péniblement attention à ce qui se trouve sur leur assiette. Même s´il ne se retient pas s´il a envie d´une pâtisserie et d´une glace ou autre chose de sucré, il fait tout de même extrèmement attention à retenir ses envies. Il essaie toujours de cuisiner des trucs frais, mange beaucoup de légume, a concidérablement réduit sa consommation de viande. Bref, il fait attention à se nourire sainement et de manière équilibré. Et c´est justement parce qu´il a tellement fait attention ces derniers temps qu´il ne se prive pas de ce petit déjeuné copieux. Et même si tout ça n´est pas ce qu´il y a de mieux pour l´énergie, il ignore, pour une fois, sa conscience et commande donc sans plus hésité le Petit Déjeuné Québecois avec un café. Morgan, après lui avoir proposer son aide pour finir au cas oú il n´arriverait pas à finir -aide bien évidement accèptée par Christopher- commande deux pancakes avec supplément de sirop d´érable et un thé.

Après que la serveuse soit partie -une petit femme qui, bien qu´ayant quelques kilo en trop sur les hanches, est tout ce qu´il a de plus charmant- l´ancien offier reporte son attention sur la rue. A 9h30, celle-ci est déjà pas mal animée. Même si la plupart de ces gens qui se promènent proviennent du Norwegian GEM, Christopher reconnait bien évidement plusieurs habitants de Montréal. Il a d´ailleurs pas mal hâte de découvrir la ville. Pour l´instant sa cheville tient le coup, mais ils n´ont pas encore beaucoup marché et l´articulation n´a pas une sensation que l´on appellerait "normale". Bref.

Il est sorti de ses pensées et ses contemplations par une question de Morgan. Une question très sencée, au passage. Il veut savoir oú et quand se déroule le match de hockey. Christopher pose son regard sur lui, le fixe longuements avec une mine neutre et réfléchit.

"Au Centre Bell, qu´il m´a dit le mec de hier" il fronce les sourcils, attend quelques instants puis hoche la tête "Ouais voilà, c´est ça, le centre Bell. C´est d´ailleurs les Hurricans contre les Canadiens de Montréal. Et c´est à ..." Il réfléchit à nouveau.

-A 21h ! lance un homme au bar. Christopher se tourne vers lui et l´interroge du regard oui, les Canadiens jouent contre les hurricans ce soir à 21h reprend-t-il en se levant. Attrapant sa bière -l´ancien militaire se demande furtivement comment il peut boir ça si tôt le matin- et se dirige vers eux Je suppose que vous êtes de la croisière il affiche un grand sourire Sont rare les touristes ... il se tait face à l´incompréhension de Christopher Oh pardon, c´est vrai que vous ne parlez pas le français. Je disais donc que les touristes qui souhaitent voir un match de hockey sont assez rare reprend-t-il dans un anglais parfait.

Effectivement, ce n´est pas tant par surprise que l´ancien officier fixait l´homme, mais bel et bien parce qu´il ne comprennait pas un traitre mot. Il a beau avoir passé plusieurs mois à Brest, ça fait plusieurs années qu´il n´a plus pratiqué. Mais pour tout avouer, il ne pensait pas être aussi rouiller. Enfin. Remerciant donc l´homme avec un sourire et l´écoute répêter le tout en anglais, tandis qu´une question se formule dans son esprit.

"En tant que natif de Montréal, vous pouvez nous indiquer deux ou trois choses qu´il faut absolument qu´on voit?" demande-t-il

-Oh oui ! s´enthousiasme l´inconnu Alors, il y a le vieux port déjà. Même s´il est plus beau et plus agréable enneigé, les mosaicultures sont très jolies maintenant, et ce soir y a aussi une fête de la lumière. C´est toujours trés joli tout ça.

Christopher échange un coup d´oeil avec Morgan. L´anglait semble être animé de la même joie et la même hâte que l´ancien officier.

-Alors Clint, on fait du tourisme? s´exclame la serveuse qui apparaît derrière le dénomé Clint. Celui-ci part à rire puis fait de gros yeux en voyant le plat déposé devant Christopher. Ce dernier s´étonne pas mal non plus. Enfin.

-Écoute Maggie, si des touristes veulent connaître notre ville, autant en profiter, non? rétorque l´homme.

Ladite Maggie rigole à son tour, souhaite un bon appétie à ses clients puis part en tapotant l´épaule de Clint. Celui-ci parle encore un peu avec les touristes puis les laisse en paix. Christopher le suit du regard en souriant amusé avant de reporter son attention sur Morgan.

"Bon ben, maintenant on sait ce qu´on va faire" il désigne le plat de son amant "régale toi"

Ce disant, il plante sa fourchette dans les patates roties et commence à manger.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 18 Sep - 15:59

Le match se déroulera au Centre Bell. Les Hurricans contre les Canadiens de Montréal. Morgan hoche une fois la tête, puis s'apprête à apprendre de l'heure de la bouche de Chris. Avant qu'un type au bar s'incruste dans la conversation, en français. Le britannique tourne les yeux vers l'homme, un peu perdu. Il a cru comprendre une heure, mais il n'a pas sûr. Puis le gars se répète. Le plus jeune parvient à saisir quelques mots, avec l'accent, c'est franchement compliqué. Surtout que cela fait longtemps qu'il n'a pas entendu parler français. L'homme s'approche d'eux, continuant à parler, avant de se rendre compte de la totale incompréhension de l'un. L'autre — Merlin — tentait de suivre. Et surtout : pourquoi il leur parlait ?

C'est quand il complète sa phrase que le brun voit un peu plus clair. Le gars était juste content, peut-être étonné, que des touristes veulent voir un match de hockey. C'est vrai qu'il y en a aussi aux États-Unis, mais ce sport est un peu une partie du Canada. Donc autant profiter du fait d'être là pour faire quelque chose que l'on ne ferait pas habituellement. Morgan l'écoute répéter le tout dans un anglais parfait, et ce dit qu'il avait saisi le principal. Au moins l'heure. Les chiffres sont quelque chose qui s'oublie difficilement. Christopher demande directement si le type n'aurait pas des conseils, des choses à voir en ville, puisqu'il est d'ici. L'inconnu montre un élan d'enthousiasme assez amusant, puis leur indique le vieux port, et leur dit qu'il y a une fête de la musique ce soir. Chris et l'étudiant s'échangent un regard, ayant la même idée en tête.

C'est alors que la serveuse intervient. Amenant les commandes, elle charrie son compatriote, avant de repartir, non sans que l'autre ait répliqué. Enfin. Le dénommé Clint parle encore un peu avec les eux hommes, puis les laisse en paix. Morgan ne le suit plus longtemps du regard, car son amant vient de prendre la parole. Affichant un sourire, il acquiesce. La suite de leur programme s'est décidée toute seule. Ensuite, il s'amuse de la taille du plat de l'ancien militaire, comparé à ses seuls pancakes, quand le plus âgé lui souhaite de se régaler.

— C'est plutôt à toi que je devrais dire ça, lâche-t-il en riant un peu. Je t'aiderais si tu n'arrives pas à finir, t'inquiète.

Le brun prend d'abord une gorgée de thé, puis se délecte d'avance de ses pancakes. Ils ont l'air moelleux... Juste avant de baver et d'avoir des étoiles pleins les yeux, il se reprend et commence à manger. C'est un délice, bien entendu. C'est orgasmique. Bref. Il savoure un moment ce délice en silence. Pour un petit-déjeuner, c'est parfait. Au bout de quelques minutes, il reporte vraiment son attention sur Chris, et avale sa bouchée avant de lui demander si son petit-déj' québécois est bon. L'américain répond bien sûr par l'affirmative. En tout cas, cette escale commence bien. Malheureusement vient l'instant où Morgan doit avaler son dernier bout de pancake. Quelle tristesse. Quelle déchirure. Mais qu'est-ce que c'était bon. Reposant sa fourchette, se léchant une dernière fois les lèvres, il regarde Christopher et son assiette.

— Tu t'en sors ? sourit-il, avant de reprendre une gorgée de son thé.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 18 Sep - 17:29

Christopher a souvent entendu parler de la chaleureuse hospitalité des Québécois. Mais que les deux premiers natif de ce pays soient si joyeux et si ouvert, l´étonne franchement. Ce n´est pas pour lui déplaire, bien au contraire. Il n´a juste pas l´habitude de voir tant de sincérité dans le visage d´une serveuse. Et puis, ce n´est pas en amérique qu´un parfait inconnu viendrait, de lui-même, aider deux touristes. Au contraire. En Amérique, on les aurait plutôt regardé d´un mauvais oeil. M´enfin. Pour tout dire, Christopher pourrait très bien s´y habituer à ça. Soit.

Lorsque son plat trés -trop?- bien garnit arrive, Clint s´étonne furtivement, continue de discuter encore un peu avec eux, puis repart comme non sans leur avoir souhaiter une bonne journée. Prenant sa fourchette en main, Christopher sourit à son amant et lui souhaite de bien se régaler. Après lui avoir retourner ce même souhait, Morgan s´attaque à ses pancake.

L´ancien officier, lui, prend d´assaut les patates roties. Puis le bacon. Puis les fêves. Puis la moitié du grilled cheese. Puis un oeuf. Prenant une gorgé de café, soupirant doucement, il se dit que ses yeux étaient surement plus grand que son estomac. Mais il ne va abandonné ! Pas avant d´avoir avaler au moin un des deux pancakes. Malheureusement, il n´avale pas plus que la moitié. Au moment où il se décide de poser les couverts, Morgan lui demande s´il s´en sort. L´ancien officier secoue la tête en s´essuyant la bouche avec sa serviette.

"J´vais exploser si je mange le reste" s´avoue-t-il vaincu avant de pousser l´assiette vers Morgan. "Tient, fait toi plaisir"

Morgan ne se le fait pas dire deux fois. Sous l´oeil amusé de Christopher qui boit tranquillement son café, le jeune anglais se transforme en estomac sur pattes et mange le reste. Même si la dernière bouché d´oeuf brouillé semble avoir du mal à passer, l´assiette est finalement vide et les deux amants, eux, sont remplis. Tandis que tous deux boivent leur boisson respiectives, ils se mettent à discuter de tout et rien, mais surtout sur ce qu´ils vont faire plus tard. C´est, après le commun accord d´aller visiter le vieux port, qu´ils payent leur petit déjeuné puis sorte du bar. La rue étant maintenant bien plus animées, ils suivent tout simplement le courant de la masse de gens, se disant qu´ils finiront bien pas tomber sur le vieux port.

Malheureusement, ce ne sera pas pour si tôt car ils passent devant un magasin vendant des produits high tech. Les différents écran plats, plasma ou autre, présentés en vitrine, montrent les informations du jour. Jettant tout d´abord un coup d´oeil vers l´un des écrans -le plus grand qui capte l´attention de la plupart des gens ici- Christopher se fige subitement. L´endroit filmé ne lui est pas inconnu. Pas du tout même. C´est la base de la Marine américaine à Washington. La curiosité suscité, l´ancien officier s´immobilise et écarquille les yeux en lisant ce qu´il y a écrit sur l´écran. 12 tués à cause de la folie meurtrière d´un ex-militaire, déjà connu par l´état.

"Putain ..." souffle-t-il

Il se sent mal d´un coup, a envie de rendre tout ce qu´il a ingurgité juste avant. Sa respiration se fait saccadée, ses mains se mettent à trembler. Il est figé, les yeux rivés sur l´écran cherchant à en savoir plus. Mais les informations ne font que passer et repasser les mêmes images. Il ne parvient pas à détacher son regard de la télévision. Son coeur a subitement accélérer ses battements, l´air pourtant si pur ici semble se faire rare. Il a l´impression de suffoquer.

S´il se met dans cet état c´est bien et bien parce qu´il y était, lui, à Washington. C´est là qu´il a apprit la plupart des choses essentielles de son métier dans la marine. Il y a connu des amis qui y sont resté et qui, logiquement s´ils n´ont pas été viré ou mit à la retraite, y sont encore. Font-il partis de ces 12 tués? Que s´est-il réellement passé? Sont-ils simplement blessé? Si oui, grave ou pas? Tant de questions traversent l´esprit de Christopher, tandis que son regard n´a pas quitté l´écran une seule seconde depuis qu´il s´est arrêté devant. Des questions qui seront longtemps sans réponses.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 18 Sep - 21:52

Le Québec est chaleureux. Comme sans doute tout les pays froids en ce bas monde. En tout cas, ces deux personnes avaient l'air ravies d'avoir à faire à des touristes. Ensuite, Morgan et Chris s'occupent de remplir leurs estomacs. Le plus jeune se dit d'ailleurs qu'ils n'auraient pas mieux manger sur le bateau. alors que lui-même à fini ses quelques pancakes, il demande à son amant s'il y arrive. Il a l'air de peiner un peu sur la fin quand même. Alors qu'il lui reste un pancake et demi, la moitié du grilled cheese, et des œufs brouillés. Il baisse les armes, en poussant l’assiette en direction de Merlin. Il lui dit de ce faire plaisir, et c'est exactement ce que celui-ci fait. Il n'est vraiment pas mécontent d'avoir des pancakes en rab.

Il s'avère que le reste n'est pas mauvais non plus. Mais, si le pancake est passé tout seul, gourmandise oblige, la dernière bouchée de l'assiette passe de justesse. Reprenant une gorgée de thé, il écoute Chris engager une conversation sur la suite. Qui dérive sur d'autres choses au final. De toute façon, ils partent sur le quartier du vieux port. Ils payent leurs consommations, puis sortent du bar. Au lieu de suivre une route précise, ils se laissent aller suivant le courant. La rue est plus animée, donnant un véritable souffle à la ville. Et puis, brusquement, Morgan se sent seul. Il tourne la tête sur le côté, mais Christopher n'est pas là. Il se retourne alors, commençant presque à flipper. Heureusement, il juste arrêté, figé, quelques mètres en arrière.

Le britannique revient sur ses pas, curieux de savoir ce qui captive l’américain. Il arrive à sa hauteur,  et voit dans la vitrine un écran plat retransmettant les infos. Des morts dans la base de la Navy à Washington, tués par un ex-militaire. Fronçant les sourcils, Morgan attrape par réflexe la main de son amant, alors qu'il se demande quand, comment, et pourquoi. La main de Christopher tremble légèrement, si bien que le plus jeune resserre son emprise, puis pose une main sur son torse. Morgan se souvient de cette base pour avoir questionné son ancien militaire de copain. Il sait qu'il s'est retrouvé là-bas un bon moment. Peut-être a-t-il des amis qui y sont encore.

— Hé, Chris, souffle-t-il, le voyant aller mal. Il sent les battements de son coeur, il voit ses yeux fixés sur l'écran, il remarque sa respiration anormale. Chris, calme-toi, relance-t-il avec une petite tape sur le torse pour lui faire prendre conscience de sa présence. Il délivre sa main, puis passe ses bras autour de la taille du plus grand, posant sa tête sur son épaule, regardant la télé. Mais il n'y passe pas plus d'information. Je pense que l'on n'en saura pas plus tant qu'on ne sera pas en Amérique, alors attends un peu pour te prendre la tête avec ça. Il relève les yeux vers lui, puis se détache en rattrapant sa main. On est en vacances, rappelle-toi, dit-il doucement.

Les vacances sont faites pour décompresser, pour penser à autre chose. Pour ne pas se morfondre devant un journal d'information déprimant. D'autant que si Christopher s'inquiète pour des connaissances ou des amis, il n'aura pas d'autre moyen de se renseigner que par le téléphone. Certes, le fait qu'une douzaine de personnes se soient faites tuer n'est pas réjouissant. Ce n'est pas "rien". Mais en même temps, que peuvent-ils faire ?

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 19 Sep - 15:14

Les intestins serrés. la respiration courte et rapide. les mains tremblantes. les battements de coeur rapide. Christopher n´a pas de mal à reconnaitre l´état dans lequel il se trouve: une crise d´angoisse. Voilà ce qui est entrain de lui arriver. Et il ne sait même pas pourquoi. Est-ce à cause du fait qu´il ait peur qu´un ou plusieurs de ses amis fassent partie des tué? Cette pensée fait frissonner Christopher. Passant de chaud à froid, il ne parvient pas à détacher son regard de l´écran.

Il ne remarque même pas que Morgan s´est approché et lui a attrapé la main, la serrant pour faire cesser ses tremblements. Il prend son amant en compte, que lorsque celui-ci lui frappe le torse. Une petite tape, dont la légère mais bien présente douleur sourde fait en sorte que Christopher reprenne conscience de ce qui l´entour. Clignant des yeux, il esquisse un pas sur le côté, mais sent un bras dans son dos qui le retient. Morgan. Celui-ci s´approche un peu plus de lui et pose sa tête sur son épaule.

Déglutissant, l´ancien officier s´oblige à fermer les yeux. Mais, malgré ses profondes inspirations, il ne parvient pas à ce calmer. C´est alors que Morgan prend les choses en mains. Avec une pression sur son flanc, il l´oblige à le suivre, à se décoller de sa place. Rouvrant les yeux, Christopher ne résiste pas et met de la distance entre le magasin et lui, comme s´il pouvait aussi laisser ces pensées négatives derrière lui. Mais, au détour de la rue, l´ancien officier s´immobilise, attrape Morgan, le prend dans ses bras et le sert contre lui.

Silencieux, il laisse la proximité de le calmer. Mais ce n´est qu´au bout de cinq minutes que les effets se font enfin sentir. Sa respiration devenant plus régulière, les battements de son coeur se normalisant, il prend une profonde inspiration.

"c´est pas vrai" souffle-t-il finalement "Ce .. ça ne peut pas être vrai putain" il ferme les yeux et sert Morgan d´avantage contre lui "Comment peut-on faire une chose parreille ? un ancien militaire encore plus ..."


Christopher secoue la tête et la pose contre celle de son amant. Il ne peut pas croire ce qu´il a vut. Ou plutôt ne veut-il pas y croire. Et pourtant ça c´est bel et bien produit. Un tueur fou à ouvert le feu sur la cantine de la Base militaire. Qui était-ce? Peut-être le connaissait-il? Un long frisson parcour l´échine de Christopher. Et s´il n´avait pas été mit à la retraite? Et s´il se trouvait encore maintenant à Washington? Ferait-il parti des blessés ou des morts? Il se crispe subitement, obligeant son esprit à virer cette pensée de sa tête. En sentant les caresses de son amant dans son dos, il parvient tout de même à se détendre à nouveau. Prenant une profonde inspiration, il se détache finalement de Morgan.

"Vient on continu" dit-il d´une voix rauque en attrapant la main de l´anglais et en l´entrainant derrière lui.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 21 Sep - 22:40

Christopher ne résiste pas, et suit bien sagement Morgan. Celui-ci décide de l'éloigner de cette foutue vitrine. En même temps, il se pose plein de questions. Concernant Chris, sa réaction, mais aussi cette actualité pour le moins dérangeante. Ils marchent peu de temps avant que l'ancien militaire ne s'arrête. L'anglais se demande tout d'abord ce qui se passe, avant de se retrouver dans les bras de son amant. Il se laisse bien vite aller contre lui, ressentant une détresse qui ne lui est pas commune. L'américain n'est pas ce que l'on peut appeler faible, mais tout ce qui touche à la Navy est un sujet sensible. De plus, dans le cas de cette fusillade, le coupable est aussi un ancien militaire.

Morgan respecte le silence de l'aîné. Il lui rend simplement son étreinte, puisque c'est la meilleure chose à faire. Il sent les battements de cœur se calmer peu à peu. De longues minutes plus tard, Chris se décide à prendre la parole. Il n'en revient pas qu'une telle chose ait pu arriver. Le britannique ne répond rien, et se contente de rester là, à le serrer dans ses bras. Il le sent frissonner, il devine qu'il se pose mille et une question, il le sent se crisper furtivement. Il commence alors à lui caresser le dos, avec douceur et tendresse. Christopher retrouve le calme relatif de tout à l'heure. Il fini d'ailleurs par se détacher de lui-même.

Puis il lui dit qu'ils continuent, et garde sa main dans la sienne. Merlin met un instant à se remettre au même niveau que lui. Après un instant, leurs doigts s'entrelacent, comme n'importe quel couple. Les deux hommes aimantent certains regards, mais ce n'est pas leur soucis. Et pour une fois, vraiment pas celui du plus jeune, pourtant plus enclin à ne pas s'afficher. Ils s'aiment oui. Il en est fier oui. Cependant, il pense qu'ils n'ont pas besoin d'afficher ce qu'ils pensent uniquement comme provocation. Lui veut juste vivre sa vie tranquille. Soit. C'est donc en silence qu'ils reprennent leur balade. Sûrement en direction du Vieux Port, ils n'en savent rien. Le brun n'en sait rien, en tout cas.

— T'es sûr que, que c'est la bonne direction ? demande-t-il. Non parce que, ça serait bête que l'on s'en éloigne en allant au hasard.

Sa voix est douce, pas du tout agressive ou contestataire. Ce serait la dernière chose à faire avec un Chris peu calme. Néanmoins, Morgan n'a pas l'impression qu'ils sont sur la bonne voix. Peut-être son sens de l'orientation est-il détraqué. En tout cas, il a plutôt l'impression qu'ils s'éloignent de toute eau pourtant synonyme de port. Alors qu'ils arrivent à un carrefour, l'anglais se décide à s'arrêter, puis tourne la tête un coup à droite et un coup à gauche avant de désigner du doigt la rue de droite. Il y a pas mal de monde dans celle-ci.

— Et si on essayait par là ? propose-t-il finalement.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 22 Sep - 8:57

Que Morgan accepte et respect son silence est ce qu’il y a de mieux pour calmer l’ancien militaire. Même s’il lui sera sans aucun doute impossible d’oublier tout ça dans la minute qui suit, il sait qu’il n’a pas le droit de laisser des telles pensées négatives gâcher leur escale. Ne serait-ce que par respect pour Morgan. Il n’a tout simplement pas le droit de l’attirer, lui aussi, dans les méandres de désespoirs et de détresse desquelles il a du mal à sortir en ce moment même.

Alors, se redressant et se détachant brusquement de Morgan, il lui attrape la main et lui dit l’oblige un peu à le suivre, disant qu’ils vont simplement partir. Peut-être qu’en voyant la ville et qu’en allant visiter les endroits conseillés par Clint, il arrivera à se changer les idées ? Quoiqu’il en soit, il ne doute pas que Morgan, lui, y arrivera. Il a la capacité d’atteindre Christopher et de réussir là où tout le monde à échoué auparavant.

Ainsi donc, il entraine son jeune amant derrière lui, avant de ralentir le pas et, sans lui lâcher la main, se placer à côté de lui. En silence, Morgan referme ses doigts sur les siens et, ignorant les regards que peuvent leur lancer quelques passants, il se cale sur le rythme de l’ancien officier. Celui-ci s’oblige à regarder les alentours et chercher des points d’accroche, histoire de ne pas sombrer à nouveau dans ses anciennes pensées, le silence n’aidant pas pour s’en sortir réellement.

Fort heureusement, c’est Morgan qui décide de briser ce silence qui commence à être pesant. Il s’interroge tout d’abord si c’est bien la bonne direction. Christopher hausse les épaules. Ne connaissant pas la ville, il a laissé ses pieds l’entrainer où bon leur semblaient. Finalement, il s’arrête lorsqu’il sent qu’on tire sur son bras. S’immobilisant et se retournant, son regard tombe sur Morgan qui s’est arrêté à un carrefour. Pensif et réfléchissant, il regarde à droite puis à gauche puis désigne la rue de droite, disant qu’ils devraient tester par là. Christopher observe la rue, hoche une fois la tête, mais ne peut rien dire que Morgan l’entraine dans la masse de gens présent.

« Au pire on demande notre chemin, non ? » propose Christopher.

D’après ce qu’ils ont vécu avant avec Clint et Maggie, il est à peu près certain qu’on ne les enverra pas balader ici. Sauf s’ils tombent sur des gens du Norwegian GEM. D’ailleurs, le comble serait, bien évidement qu’ils croisent Anna et Richard. Mais il ne veut pas y penser. Alors, suivant la masse de gens qui les obligent à marcher lentement, Christopher est intérieurement reconnaissant envers son amant d’avoir choisit ça.

« Ce ne serait pas cool si on se perdait » dit-il avec un sourire en coin, se doutant fortement que son amant n’ait aucun mal à mettre ces paroles en relation avec sa cheville. « Au fait, si veux entrer dans un des magasins ici, tu me le dit hein » sourit-il en avisant lesdits magasins « On a tout notre temps jusqu’à ce soir, et je doute qu’on reste debout à marcher toute la journée » Il hausse les épaules. Sa cheville déjà bien mise à mal suite à la tempête de la veille ne supportera pas que Christopher marche sans interruption jusqu’à 21h ce soir. « D’ailleurs, à mi … ce soir on mange au hard rock café, ok ? Il me faut un t-shirt pour ma collection »

Il voulait dire à midi, mais après le très copieux petit déjeuné … non, brunch, il ne pourra sans doute pas avaler une seule bouché avant ce soir.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 22 Sep - 21:45

Ils arriveront bien à se changer les idées. Montréal ne devrait pas être avare de belles choses. Morgan propose soudain de changer de direction. Comme parce qu'il a comme le sentiment qu'ils font fausse route. Et leur rajouter de la marche ne serait pas très judicieux, étant donné la cheville de Chris. C'est contraignant de vivre avec un handicapé quand même. Mais quand ledit handicapé s'appelle Christopher Nicholson... Ça change tout. D'ailleurs, l'ancien militaire fait écho à ces pensées, en disant que cela ne serait pas cool s'ils se perdaient. Il a aussi fait remarquer qu'ils pourront toujours demander leur chemin.

Morgan sourit en acquiesçant, il ne devrait y avoir aucun problème avec les gens d'ici. S'ils sont comme Clint, ils n'ont vraiment pas de soucis à se faire. Puis Chris lui dit que s'il repère un magasin, il n'a qu'à le dire. C'est vrai qu'ils ont du temps avant ce soir. Et il ajoute aussi qu'ils ne resteront pas debout tout le temps. Ce qui est normal. Et ce soir, il aimerait aller au Hard Rock Café pour manger. Il lui faut apparemment un t-shirt pour sa collection. L'anglais note pour lui-même qu'il n'a pas dit ce midi. Vu ce qu'il a mangé ce matin, lui non plus n'aura pas faim avant un bout de temps.

— Si je vois un truc, je te le dirais ne t'en fais pas, sourit-il d'abord. On se prendra un truc dans l'après-midi, si on a un petit creux, de toute facon. Mais à midi je me vois mal mangé normalement.

Il rigole ensuite, alors qu'ils continuent à parler un peu. Ils se laissent de toute façon portés par la foule. Il y a pas mal de monde dans cette rue piétonne, ce n'est pas trop mal. Ça les oblige à marcher lentement. Mais ils ne sont pas pressés, et puis c'est sans doute mieux pour la cheville de Christopher. Ils sont toujours mains dans la mains. Mine de rien. Merlin ne s'en rend pas compte tout de suite, tellement ça lui paraît normal. Lorsqu'il le remarque, un simple sourire peint ses lèvres. C'est le genre de choses qu'il se voit mal faire à Shady Cove, ou même à Ashland. Là, au moins, ils sont libres.

La journée se déroule sans accrocs. Ils ont fouiné dans plusieurs boutiques, sont arrivés dans le quartier du Vieux Port, se sont baladés un bon moment. En milieu d'après-midi, Morgan s'est pris un petit truc a manger. Il a eu faim, il a mangé. Bref. Ils se sont arrêtés aussi, sur un banc, dans un parc. Ils ne se sont pas ennuyés en tout cas. En revanche, le moment venu, ils sont obligés de demander la route pour trouver le Hard Rock Café. Le Québécois qui leur vient en aide et très aimable. Mais en raison du chien qu'il tient au bout de la laisse, Morgan reste proche de Chris, à demi derrière lui.

Le chien, un husky, n'a pas l'air méchant, et ne cherche même pas à dire bonjour à l'anglais à la manière canine. Mais celui-ci reste sur ses gardes. Il est on ne peut plus heureux lorsqu'ils s'éloignent enfin de ce gros toutou. Christopher à quand même pris le temps de s'extasier devant ce magnifique chien. Une conversation est si vite engagée. Enfin soit. Suivant l'itinéraire que leur a gentiment indiqué l'homme, le britannique décompresse finalement. Heureusement que son amant était là, sinon il n'aurait même pas pu bouger face à un tel représentant de la race canine. Par réflexe, il a même repris la main de l'américain dans la sienne. Marchant au rythme de Chris, il finit par soupirer.

— De tout les gens ici, il a fallut que tu demande à l'homme avec un chien. Avoue, tu l'as fait exprès, lâche-t-il, sans pour autant en vouloir vraiment à son amant.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 24 Sep - 14:48

Ce qui est bien chez Morgan, c´est qu´il a apprit à savoir quand il peut se montrer curieux, et quand il est préférable pour lui de se taire. Ici, en l´occurance, il agit et parle avec réflexion, réusissant sans mal à sortir Christopher de la spirale de détresse qui menaçait de l´aspirer et arrive à le calmer. Mais peut-être est-ce aussi l´ancien officier qui se fait plus docile et qui accepte de se laisser calmer? Ce n´est pas non plus à exclure.

Toujours est-cil que la proximité de son amant lui fait du bien. Celui-ci lui assure qu´il n´hésitera pas à faire signe lorsqu´il voit quelque. Chrsitopher se contente de sourire et, suivant la masse de gens, ils arrivent bien rapidement au vieux port. Ils y restent quelques temps, profitant de la jolie vue sur Montréal, puis vont se poser dans le parc dont a parlé Clint. Inutile de préciser que là aussi ils passent un très bon et long moment.

Puis, le moment arrive oú leur ventre réclament à manger. Il est 18h. Sans plus hésiter, donc, ils se mettent en route pour trouver le Hard Rock Café ... mais décident bien rapidement de demander leur chemin. C´est Christopher qui s´en charge de cette partie. Avisant un homme avec un très joli Husky, il l´arrête et, tandis qu´il lui demande le chemin, il trouve encore le temps de s´extasier devant le beau chien. Accroupit pour dire bonjour au toutout, Chrsitopher engage bien rapidement une conversation tournant autour des animaux. Ce n´est qu´en voyant que Morgan n´a pas bouger, qu´il se rappelle de sa peur panique de ces canidés. Sans plus hésiter, il gratouille une dernière fois le toutou derrIére l´oreille puis se redresse et, prenant Morgan par la main, dit au revoir à l´inconnu et repart avec son amant. Suivant la direction indiqué par l´homme, Christopher éclate de rire lorsque son amant lui demande s´il a fait exprès de choisir le seul bonhomme avec un chien en laisse.

"Ouais, j´avais envie que tu vois ta vie déffiler devant tes yeux" dit-il en passant son bras autour des épaules de son amant. "Mais avoue que ce chien était tout bonnement adorable"

Il écoute la réaction de son amant et repart dans un rire clair, sans pour autant lâcher l´anglais, en profitant même pour s´appuyer très légèrement sur lui afin de soulager un minimum sa cheville. Fort heureusement, le bar se matérialise bien rapidement devant eux. Ils y entrent, s´installent et ne mette pas longtemps à partir dans des débats aussi loufoque soient-ils.

Un Veggwrap avec potatoes ainsi qu´un t-shirt pour l´ancien officier et un hamburger avec frites pour Morgan, plus tard, ils ressortent du Hard Rock Café. Faisant un rapide détour par le centre ville afin d´admirer quelques jeux de lumières, ils n´ont aucun mal à trouver le centre bell ...

... Duquel ils ressortent avec une foule en délire car les Canadians de Montréal ont gagné leur jeu à domicile. C´est donc de très bonne humeur qu´ils retournent sur le bâteau. Mains dans la main, ils profitent encore de l´agréable température de la soirée - il doit être 23h30 ou quelque chose de ce genre- afin de remonter sur le pont. D´un commun accord, ils décident d´aller dans leur cabine. Morgan insistant pour se réveiller assez tôt afin de voir la sortie du port du Norvégian GEM, ils passent devant le réfectoir.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: A L’EXTÉRIEUR DE SHADY COVE :: 
Autres destinations
-
Sauter vers: