Partagez|

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 21 Aoû - 12:32

Si Christopher avait pensé pouvoir surprendre son ami, c’était sans compter sur les réflex et l’instinct de militaire de ce dernier. En deux temps trois mouvements, son ancien collègue se retourne lui empoigne l’avant bras et lui fait une clef de bras dans le dos. Christopher ne peut empêcher une exclamation de surprise puis un gémissement de douleur en sentant la tension dans son épaule. Et, pour couronner le tout, Daniel lui frappe l’arrière du crâne avant de, finalement, le lâcher. Grimaçant, Christopher se redresse et remarque Morgan à l’entrée. Sa grimace s’accentue. Putain, la honte que l’anglais le retrouve dans cette position. Enfin, il n’a pas le temps de se poser plus de question, que son ami dit qu’il va bien, avant de demander confirmation au principal concerné. L’ancien premier maître n’y répond qu’avec un grognement, avant de s’installer à table.

Passons le petit déjeuné ainsi que tout ce qui s’en suit et allons directement sur le port. Face à l’immensité du bateau, Christopher se sent tout petit. Rien à voir avec les navires de guerres et pourtant le Norwegian GEM l’impressionne pas mal. 15 ponts, 300m de longs … un bâtiment flottant quoi. Soit.

Christopher se tourne vers Daniel qui lui ne semble nullement impressionné, ce qui normal. Lorsque celui-ci croise le regard de l’ancien militaire, il lui sourit puis s’en suit des aux revoir bien plus chaleureux et agréable que leurs derniers. Après s’être penché vers Morgan et lui avoir chuchoté quelque chose à l’oreille, Daniel le prend une dernière fois dans ses bras et repart. L’ancien officier le suit encore longuement du regard puis soupire doucement et porte son attention sur Morgan quand ce dernier prend la parole.

« Tu verras par toi-même » répond Christopher lorsque le plus jeune lui demande comment sera leur chambre, avant de se baisser prendre sa valise en main. « Et oui, je suis déjà près depuis plus d’une semaine si tu veux mon avis » reprend-t-il en rigolant avant de s’avancer.

Il montre les billets au responsable, écoute attentivement les instructions pour trouver le chemin de leur cabine. Après leur avoir expliquer une fois le chemin de manière très vaste, le responsable repart, s’occuper des autres arrivants. Christopher reste immobile sur place, billet en main et observe l’homme … puis se tourne vers Morgan et le regarde.

« T’as compris quelque chose … ? » demande-t-il doucement. En voyant la tête du plus jeune Christopher soupire, désespéré « T’as écouté, au moins ? » Lorsque Morgan secoue doucement la tête avec hésitation, l’ancien militaire soupire à nouveau « Tu peux pas toujours attendre de moi que je fasse TOUT » se plaint-il avant de reporter son attention sur le pont, tentant de s’orienter. « Je sais qu’on a la cabine 8.081 côté bâbord donc … on tente notre chance par là-bas ? »

La chose positive dans tout ça : ils ont encore bien 10h pour trouver leur cabine, Christopher n’ayant pas envie d’être encore debout sur le pont à 22h entrain de chercher.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 21 Aoû - 15:58

Chris préfère ne pas répondre à la curiosité de Morgan, laissant flotter un "tu verras..." des plus irritants. Le plus jeune déteste quand il ne répond pas à ses questions, ce qui accentue davantage sa curiosité. Il n'a d'autre solution que d'attendre, et chez lui, patience et curiosité ne s'accordent pas. Il pousse alors un profond soupire. Il ne sait même pas où ils vont aller, leurs escales, et ça le ronge déjà intérieurement. L'ancien militaire est bien trop secret sur ce voyage à son goût. Cependant, il sourit tout de même en l'entendant lui dire être prêt depuis bien une semaine. Même s'il ne peut pas vraiment se mettre à sa place, il imagine bien que Christopher doit être plus qu'heureux de repartir en mer après tout ce temps.

Ils parviennent rapidement face à un responsable qui leur explique plus ou moins où se trouve leur chambre. L'homme repart ensuite s'occuper d'autres arrivants. Mine de rien, il y a beaucoup de monde qui embarque, et assez peu de personnel. Morgan est en train de détailler plus attentivement le bateau lorsque Chris lui demande s'il a compris quelque chose. Tournant la tête, perdu, interrogateur, l'anglais ne répond rien. Naturellement, le plus âgé lui demande avec un soupire s'il a au moins écouté. Avec quelque hésitation, Merlin finit tout de même par secouer négativement la tête. Un peu honteux, il baisse le regard lorsque son amant se plaint de sa passivité. Il avait vite décroché de ce que disait l'homme, puisque Christopher était sur le coup, mais il n'avait pas prévu que les explications soient trop vagues. Bref.

Finalement, relevant la tête, il jette des coups d'oeil à droite et à gauche. Ce n'est pas facile de s'orienter sur un bateau. D'autant que celui-ci n'est pas des plus petits. Chris reprécise le numéro de leur cabine, et propose de partir dans une direction, histoire de provoquer la chance. Morgan hoche simplement la tête. Il a bien compris que leur cabine se situait sur le huitième pont, à bâbord, mais il ne saurait pas s'y rendre. Il est de toute façon perdu, bien qu'il finira par s'y faire. Pour l'instant, il a un peu de mal, et n'y connait pas vraiment grand-chose en navire et navigation. Suivant l'ancien militaire, il a d'ailleurs tôt fait de le lui rappeler.

— C'est toi le spécialiste ici, lance-t-il avec un petit sourire.

Sourire qui s’agrandit lorsqu'il intercepte le regard de Christopher. Ils marchent, voire se baladent même, pendant quelques minutes. A un moment, au détour d'un couloir, Morgan croit apercevoir une visage familier, mais ce visage disparaît aussitôt. Il n'y prête pas plus attention, se disant qu'il a rêvé. Il n'aimerait pas qu'une de ses connaissances soit aussi de cette croisière, cela signifierait qu'elle le verrait avec Chris. Enfin soit. Au bout d'un moment, ils parviennent tout de même à atteindre le huitième pont. Ils ont donc fait la moitié du chemin. Et à force, petit à petit, après avoir croisé nombre de personnes elles aussi une peu perdues, ils parviennent à leur cabine. Et entrent.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 21 Aoû - 18:57

La passivité de Morgan est très souvent exaspérante et Christopher n’essaie même pas de le cacher. Mais, au fond, il n’est pas si énerver que ça, étant donné que le fait de chercher eux-mêmes leur chambre, leur permet ainsi de s’orienter et de découvrir un peu le bateau. C’est donc, avec assez de motivation et très peu de rancœur, que Christopher se met en route, Morgan à ses côtés. De toute manière, même si le plus jeune n’a rien écouter de ce qu’à dit le responsable, il doit tout de même avoir un minimum de logique. Et puis, c’est bien connu qu’à deux cerveaux on est bien plus intelligent et malin qu’à un seul. Soit. Morgan lui dit que c’est lui le spécialiste ici ce qui amuse notre ancien militaire.

« Fait moi monter sur l’USS George Washington et je te montrerais tout ce que tu veux sans jamais me perdre » répond-t-il avant de reporter son attention sur leur chemin « ici, c’est tellement différent …»

En même temps que de chercher leur cabines, ils en profitent pour se promener et inspecter un peu le bateau. Faut dire ce qu’il en est, avec ses 15 ponts, il est vachement grand. Et pour tout avouer, maintenant qu’il est à l’intérieur, Christopher est d’autant plus impressionné et a du mal à vraiment s’orienter. Mais le fait de se perdre à plusieurs reprises leur permet de savoir où se trouve le casino, le bar, la piscine –qui elle n’est, finalement, vraiment pas compliquer à trouver- la salle de sport, la salle de yoga –Christopher a bien rigolé en voyant quelques uns faire leur étirement et travailler leur souplesse – ainsi que les différents restaurants et la salle des buffets. D’ailleurs, voir les cuisiniers entrain de s’activer à préparer le buffet de midi rappelle à Christopher que, généralement, sur un bateau, on mange bien.

Mais finalement, au bout de même pas une heure, ils atteignent le pont numéro 8. Ils sont donc dans la bonne direction ! Après avoir croisé quelques couples –principalement des vieux, mais aussi pas mal de familles- ils atteignent la chambre 8.081. Yes, enfin ! Avec un soupire de soulagement, Christopher ouvre la porte et entre. Laissant Morgan en faire de même, il referme la porte derrière eux et remarque avec soulagement qu’elle les coupe du brouhaha environnant.

La cabine n’est pas aussi grande qu’une chambre d’hôtel, mais a tout le confort nécessaire. De toute manière, ils ne passeront que la nuit ici. Et puis il y a une salle de bain –très propre au passage-, un petit canapé devant et, bien évidement, la baie vitrée qui donne une vue imprenable sur la mer. Déposant sa valise à l’entrée, Christopher se dirige directement vers la fenêtre et regarde à l’extérieur. Un sourire s’empare de ses lèvres tandis qu’il observe le large avec les yeux brillants de joie et de hâte. C’est fout comment la mer lui a manqué ! Cet élément tellement impressionnant, dévastateur mais en même temps indispensable à la survie. Bref, Christopher sait qu’il ne regrettera pas sa décision. Mais, en se retournant pour demander à Morgan son avis sur la chose, son regard tombe sur deux lits.

« C’est quoi ce merdier ? » s’exclame-t-il en se dirigeant vers l’un des lits « J’avais pourtant demander une chambre avec un lit double ! » Vivement, il se dirige vers sa valise, s’accroupie devant et fouille la poche avant. Ressortant la feuille de réservation, il se relève et la parcoure rapidement en diagonal tout en se dirigeant à nouveau vers un des lits. « Voilà! » reprend-t-il en pointant un endroit du texte du doigt « C’est bien écrit un lit double. » il se tourne vers Morgan, l’observe quelques instants puis fourre la feuille dans sa poche et avise la porte « Je vais aller dire deux trois mots au responsable. Je reviens »

Ce disant, il s’avance vers la porte. Pas question de laisser passer cette faute de débutant.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 22 Aoû - 15:41

Chris et Morgan se mettent en chasse de leur chambre. L'ancien militaire explique qu'il est bien capable de se repérer les yeux fermés sur l'USS George Washington, mais que là, c'était une autre affaire. Au final, le fait qu'ils cherchent leur chambre n'est pas une mauvaise chose. Cela leur permet de se familiariser avec les lieux, de comprendre comment s'orienter, et de découvrir le navire. Et puis, ils en profitent aussi pour repérer les lieux clés. Se perdre aussi, mais ça c'est une autre histoire. Ce bateau de croisière est tellement grand, et être à l'intérieur donne l'impression d'être dans un immeuble flottant. Un hôtel grand standing avec piscine, bars, restaurants, casino, salle de sport, mais sur l'eau. Après ces péripéties donc, ils parviennent à leur chambre.

En même pas une heure. Vu l'immensité du paquebot, l'anglais prend ça comme un exploit. Il entre dans la chambre à la suite de Chris, et lorsque ce dernier referme la porte, le brun constate que le brouhaha extérieur n'arrive pas jusqu'à eux. L'insonorisation doit aussi fonctionner dans l'autre sens, donc... Enfin ce n'est pas le moment de penser à ça. Morgan observe alors la chambre. Elle n'a pas la taille d'une chambre d'hôtel mais pour deux personnes, c'est suffisant. Et puis tout le confort est là, ce n'est pas comme si ils allaient y rester la journée. C'est simplement pour la nuit. Un coup d'oeil à la salle de bain, puis le britannique reporte son attention sur les deux lits jumeaux — ce qui ne le choque pas plus que ça —, avant de poser son regard sur la baie vitrée.

Ayant déposé sa valise dans l'entrée, il fait quelques pas. Il regarde un peu la vue, mais est aussi attiré par Christopher. D'ici, il peut deviner son sourire, ses yeux pétillants, son expression de bonheur. Un sourire doux naît quant à lui sur les lèvres du plus jeune. Cette croisière va être géniale. L'américain se tourne d'ailleurs vers lui, encore souriant, mais ses traits changent lorsqu'il prend note des lits séparés. Morgan le suit des yeux, poussant un léger soupire quand il commence à s’énerver. Sortant la feuille de réservation, il déclare avoir bien précisé un lit double. Après un court instant à fixer l'étudiant, qui n'a rien d'autre à faire que hausser les épaules car il est plutôt hors du coup, Christopher se dirige vers la porte avec la ferme intention d'aller se plaindre. Ça commence bien.

— Non attends ! s'exclame le jeune homme en le retenant habilement par le poignet. D'abord, tu vas me faire le plaisir de te calmer, lâche-t-il en le forçant à lui faire face, puis il le fixe un instant, avant de sourire. Tu te perdrai à trouver un responsable, et ce n'est pas si grave en plus.

Il relâche son poignet, puis se tourne vers les lits. Faisant un ou deux pas, il pose ses mains sur ses hanches en réfléchissant, puis reporte son attention sur Christopher. Peut-être que c'est comme dans ces chambres d'hôtel. Quand c'est prévu pour deux, c'est souvent deux lits bas convertibles en un grand. Comme ça, cela fait aussi bien pour des amis que pour un couple. Là, ils ne peuvent pas prévoir à chaque fois, et peut-être qu'il n'y a tout simplement plus de cabine de leur classe avec un lit double. Et seulement un lit double. Pas un double et un simple, familiale, par exemple. Soit. Ils pourraient essayer de d'enlever les deux tables de chevet, de bouger les deux lits pour les coller l'un à l'autre, et de replacer les deux chevets de chaque côté. Ça ne mange pas de pain, de toute façon.

— On a qu'à rapprocher les deux lits, c'est fait pour je suppose, comme dans certains hôtels, propose l'anglais, en haussant les épaules.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 22 Aoû - 18:24

Christopher déteste faire des fautes. Ou déteste quand les autres font des fautes. Là, en l’occurrence, le fait que les responsables de la réservation de leur ont pas refilé une chambre avec un lit double a don de le faire sortir de ses gonds. Ou presque. Toujours est-il que Christopher compte bien aller se plaindre … mais oublie que Morgan est encore là, que lui a toute sa tête et toutes ses mains pour le retenir.

Et c’est d’ailleurs ce qu’il fait. Agrippant fermement son poignet, le jeune homme le retient. L’ancien militaire se tourne vers son amant, le regarde et s’apprête à le faire lâcher prise, lorsqu’il prend la parole. Disant qu’il va devoir se calmer, il argumente ensuite comme quoi Christopher se perdrait en cherchant un responsable. L’américain pousse un soupire. C’est vrai que vu comme ça le jeune anglais n’a pas vraiment tord. Se tournant donc complètement vers Morgan et lâchant la clenche de la porte, il l’observe s’approcher des deux lits. Fronçant légèrement les sourcils Christopher se demande où il veut en venir … et ne tarde pas à avoir sa réponse.

C’est avec un haussement de sourcil, qu’il l’écoute avec un certain étonnement dire qu’il leur suffit de pousser un lit et de le rapprocher de l’autre. Comme ça deux lits simples créeront un lit double. C’est ingénieux et Christopher y avait furtivement pensé aussi. Mais sur un bateau tout est fixé afin que, en cas de tempête, le mobilier ne se fasse pas la male. Quoique … Se dirigeant donc vers le lit, il essaie de déplacer la table de chevet et, à son très grand étonnement, y parvient.

« Sécurité -10 … » marmonne-t-il, s’affairant tout de même à ranger de manière à pouvoir placer le lit à côté de l’autre.

Il vient ensuite se placer à côté de Morgan et à deux ils assemblent les deux lits. Se baissant ensuite, s’accroupissant, Christopher vérifie s’il n’y a pas d’attaches ou quoique ce soit de ce genre … mais non, il ne voit rien. Se relevant, il hausse les épaules et lance un coup d’œil à son amant.

« ça va être marrant si le bateau se trouve pris dans une tempête » sourit-il.

Faut dire que lui-même, ça ne le dérangerait guère. Les sensations d’un navire qui tangue sont foutrement marrantes. Même si elle peut aussi très bien te rendre malade, c’est super fun d’essayer de chercher son équilibre. Enfin, ça l’était bien moins lors de sa dernière tentative de sortie en mer avant sa retraite. Mais passons.

N’y résistant pas d’avantage, Christopher se laisse, littéralement, tomber sur le lit. Le matelas et les ressorts amortissant sans problème sa chute, il soupire d’aise et regarde un instant le plafond, avant de se redresser. S’asseyant au bord du lit devant Morgan, il relève son regard vers le jeune anglais, lui sourit, puis passe une main sur ses fesses et l’attire contre lui. Son autre main allant rejoindre sa nuque, il l’oblige à se courber un peu et dépose un rapide baiser sur ses lèvres.

« J’ai bien envie de tester l’insonorisation de la pièce » souffle-t-il malicieusement.

Et, Avant même de laisser le temps à Morgan de dire ou faire quoique ce soit, Christopher se laisse tomber en arrière sur le matelas, entrainant le jeune homme dans sa chute. S’installant confortablement sur le lit, Morgan au-dessus de lui, Christopher capture à nouveau ses lèvres, les liants en un doux baiser qui prend rapidement plus d’ampleur.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 22 Aoû - 22:36

Heureusement que Morgan est là, sinon Christopher serait bien capable de laisser son mauvais caractère s'exprimer. Pourtant, ce n'est pas comme si leur douche ne marchait pas, où qu'ils n'avaient pas de fenêtre. Ce juste deux lits simples au lieu d'un seul, double. Qu'à cela ne tienne, le britannique essaye de les bouger par lui-même, et il y arrive. Il entend l'ancien militaire marmonner quelque chose à propos de la sécurité, alors qu'il vient l'aider. Puis, ensemble, ils déplacent un lit pour le coller à l'autre. Une fois cela fait, l'anglais regarde avec un regard interrogateur l'américain s'accroupir, puis se relever en disant que cela sera comique s'ils se trouvent pris dans une tempête. Pas très vif dans les domaines qu'il ne connaît pas, Merlin ne voit pas où il veut en venir.

Ce qu'il retient, c'est que lui n'aimerait pas expérimenter une tempête. Pour une première croisière, ce n'est sûrement pas ce qu'il y a de plus réjouissant. L'étudiant n'est pas friand de telles sensations fortes, surtout si elles finissent par la mort. Mais il passe bien vite à autre chose lorsque Chris se laisse tomber à la renverse sur le lit. Le matelas réagi bien en tout cas. Ça donne enive de se pelotonner sous la couette mouelleuse sur le matelas douillet. L'américain se redresse alors. Morgan, se decalant à peine, se retrouve face à lui. Il a juste le temps de lui sourire qu'il est à présent attiré contre lui. Une main sur les fesses et l'autre sur la nuque, Christopher lui vole un baiser. Le britannique, pour plus de facilité, pose un genou sur le lit, et s'apprête à y poser le deuxième quand son amant avoue avoir envie de tester l'insonorisation.

Son ton malicieux ne laisse aucun doute sur ses intentions. Et soudain, Morgan bascule en avant. Il est alors au-dessus de Chris, et l'embrasse. D'abord doucement, tendrement, puis avec de plus en plus de passion. Merlin n'a aucun scrupule à s'asseoir sur son bassin, prenant son visage en coupe pour approfondir encore l'échange. Il profite un long moment de l'échange, caressant la langue américaine comme il ne l'a pas fait depuis quelques jours déjà. Une de ses mains monte se glisser dans les boucles de l'ancien militaire, tandis qu'il sent une intrusion sous son t-shirt. La main dans son dos le fait agréablement frémir. Il romp le baiser au bout d'un long moment, mais toujours trop court à son goût. Rouvrant doucement les yeux, le brun les plonge dans ceux, plus pâles mais tout aussi profond, de l'ancien militaire. Ce qu'il y voit fait naître un petit sourire en coin sur les lèvres de Morgan.

— Tu sais ce qu'il te reste à faire... souffle-t-il.

Il a déjà le rouge qui lui monte aux joues, rien qu'en pensant à tout les bruits qu'il est capable de faire sous l'emprise du plaisir. M'enfin, ses pensées sont vite absorbées par autre chose. Se redressant, il se recule à peine et attrape le bas du t-shirt de Chris, histoire de lui signifier de l'enlever. L'ex-officier ne se fait pas prier, et le haut fini vite au sol. Morgan se mord la lèvre inférieure rien qu'à la vue de ce torse. Et dire qu'il ne pensait pas à tout ça il y a un quart d'heure, en quelques secondes il est réchauffé. Peut-être est-ce parce qu'il est jeune. Il pose ses mains sur les flancs de son amant, et revient l'embrasser. Il commence quelques caresses, doucement. Depuis sa première fois, ils l'ont bien sûr refait, et Merlin prend de plus en plus d'assurance.

Mais comme d'habitude, il aime bien et laisse volontiers Christopher prendre les commandes. Chacun agi naturellement en fait. Dès le premier coup, ils ont pris leurs marques finalement. Se séparant une nouvelle fois de lui, l'anglais envoie balader son t-shirt. La température est montée d'un coup. Puis, s'en vraiment comprendre comment, il se retrouve sur le dos, Chris au-dessus de lui, placé entre ses jambes. Ok, là, l'excitation, qui grimpait déjà rapidement en Morgan, vient juste de faire un bond. Peut importe si les voisins gueulent, le jeune homme ne se sent pas la force d'arrêter en si bon chemin.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 23 Aoû - 8:37

Même si on pouvait croire le contraire, ce n’est pas d’une envie soudaine que Christopher fait part à son amant. Non. L’envie de ce rapprochement de leur corps est déjà née en l’ancien militaire lorsqu’ils ont partagé le lit de Daniel la première nuit et est encore grimpé un peu lorsqu’ils y ont passé la nuit suivante. Mais Christopher a sut se contenir, étant donné qu’il ne voulait pas non plus déranger son ancien collègue, qui avait déjà fort à faire avec l’orientation de sexuelle de l’ancien premier maître.

Mais maintenant qu’ils sont seuls tous les deux, Christopher ne veut plus refouler son désir et, sans plus hésiter, il attrape Morgan par les fesses pour l’attirer contre lui. Le plus jeune n’émet pas de résistance, preuve qu’il en veut, lui aussi, d’avantage. Alors, avec un sourire malicieux, l’ancien officier va l’embrasser tendrement, avant de se laisser tomber en arrière. Morgan, tout d’abord quelque peu surprit, retrouve bien rapidement sa place sur Christopher et, s’installant sur son bassin, se penche en avant, lui entoure le visage des mains et l’embrasse. Timidement, doucement, puis de plus en plus passionnément. Fougueusement et amoureusement, l’ancien officier y répond sans se faire prier.

Puis, ils échangent leur rôle. Se débarrassant de son t-shirt, Christopher plonge sa main dans la poche arrière de son jeans et en sort un préservatif. Ouvrant le papier avec les dents, il sort la capote, se débrouille pour l’enfiler sur son pénis en érection, puis se penche à nouveau au dessus de Morgan.  Lui souriant malicieusement, il revient l’embrasser, tandis que ses mains passant sur le dos du plus jeune, remontant le long de sa colonne vertébrale puis dans sa nuque. Refermant le poing sur les cheveux de Morgan, il tire légèrement dessus, l’obligeant à reculer sa tête.

Un instant, Christopher cesse tout contact avec la peau anglaise, juste le temps de se passer la langue sur les lèvres, se délectant de la vue de cette gorge nue qui s’offre à lui. Avec un léger grognement de plaisir, l’ancien officier se penche en avant, dépose un baiser sous l’oreille de Morgan, mordille sa carotide, effleure sa clavicule, lèche le creux de son épaule.

« Je ne te le dirais sans doute jamais assez, Morgan » susurre-t-il en remontant vers son oreille « Mais tu es bien plus joli sans ce t-shirt qui gâche une si belle vue » Lui mordillant sensiblement le lobe de son oreille, Christopher abaisse ses mains et attrape le bord du t-shirt du plus jeune, avant de le lever. Se reculant légèrement, il passe l’habit au-dessus de la tête de Morgan puis l’envoie rejoindre le siens au sol. « Voilà qui est bien mieux » sourit-il en allant à nouveau embrasser le plus jeune.

Profitant donc qu’aucun tissu n’entrave son chemin, il descend le long du torse du plus jeune. Alternant baisers, coup de langue et morsures, il l’oblige à écarter ses jambes de manière à pouvoir se placer entre. Arriver en bas, au niveau du pantalon, Christopher n’a aucune pitié et ouvre le bouton avant de baisser le jeans et le caleçon. Après en avoir fait de même avec le sien, il remonte légèrement, lève furtivement le regard sur son amant, puis le pénètre.

Une fois l’acte sexuel de fini, tout deux n’ayant pas eu de mal à trouver le point d’apogée à leur bonheur, Christopher s’affale en avant. Hors d’haleine mais heureux, il sourit tendrement à son amant et l(embrasse, tandis qu’il se retire de lui. Déposant un baiser sur la commissure de ses lèvres, il se roule sur le côté et s’allonge sur l’autre lit. Tandis qu’il reprend sa respiration et que son regard est rivé sur le plafond, Christopher semble remarquer un changement.

« C’est moi ou … on a démarrer ? » demande-t-il en fronçant légèrement les sourcils.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 23 Aoû - 11:56

Se retrouver seuls, tout les deux, avec un lit à disposition, c'est sûr que ça donne des idées. Lorsqu'ils étaient chez Daniel, c'était de toute façon hors de question. D'ailleurs, Morgan n'y avait même pas réellement pensé tant la question ne se posait pas. Sans compter qu'il était plutôt fatigué. Là par contre, il prêt à en finir. Au sens figuré par contre. Il n'a pas envie le baisers, caresses, tortures de Chris s'arrêtent en si bon chemin. D'abord au niveau de sa gorge. Tout y passe, lobe d'oreille, carotide, clavicule... Avant que l'ancien militaire, n'ayant plus d'obstacle, descende à l'assaut de ce torse britannique. Le jeune homme ne fait rien pour retenir les soupirs et doux gémissements de plaisir qui s'échappent.

Puis il observe un instant Christopher se démener pour le débarrasser de son jean et de son caleçon, avant de faire de même avec les siens. Le plat de résistance ne va tarder. Morgan se place instinctivement de manière à lui faciliter les choses, et passe ses mains dans son dos de manière à l'attirer encore plus vers lui. Il se cambre et serre les dents sous la pénétration, mais c'est un gémissement de plaisir qui remonte de sa gorge. Il a un peu mal au début, certes. Comme à chaque fois. Cependant, c'est tout de même toujours moins douloureux que la première fois. La suite est carrément plus réjouissante.

Le sport en chambre laisse l'étudiant essoufflé, mais ô combien heureux. Le coeur battant la chamade, il peine à arrêter de sourire. Il répond naturellement aux baisers de Chris, lui aussi hors d'haleine. Une fois de plus, ils n'ont eu aucun mal à aller jusqu'au bout. Lorsque l'américain s'allonge à côté de lui, le déchargeant de son poids, Morgan pousse un long soupire avant de prendre une grande inspiration, cherchant un rythme normal convenant à ses poumons. Il se passe ensuite une main dans les cheveux, alors qu'il entend son amant prendre la parole. Il cesse alors tout mouvement, rouvre les yeux, et fixe le plafond comme si ça pouvait l'aider en quoi que ce soit. Mais ce n'est pas ça qui l’intéresse, puisqu'il se concentre davantage sur ses sensations. Et lui aussi sent un changement.

— Je crois bien oui... répond-il, avant de se redresser sur un coude et de se tourner de façon à voir par la baie vitrée. Je confirme : on bouge, lâche-t-il avant de rigoler légèrement, en se laissant retomber sur le dos. Je n'y crois pas, on était en train de.. alors que la bateau... Et bah, elle commence bien cette croisière, hein ? sourit-il en tournant la tête vers Chris.

Fait est qu'une partie de jambes en l'air a la capacité de soustraire au temps. En tout cas pour le plus petit, il en perd toute notion. Il ne sait pas combien de temps s'est écoulé depuis qu'ils ont grimpé sur le paquebot, ni pendant combien de temps ils ont testé le lit. Tout ce qu'il sait, c'est que le bateau a démarré. Morgan va caresser tendrement la joue de Christopher, puis se redresse et l'embrasse à son tour, avant de se relever complètement, remontant son caleçon mais délaissant complètement son pantalon.

— On monte ? Moi j'ai bien envie d'aller piquer une tête, t'en dis quoi ? demande-t-il, toujours avec un sourire, en regardant l'ancien officier.

Après l'approbation de ce dernier, l'anglais se rend dans la salle de bain, histoire de se débarrasser des preuves du bon temps qu'il a pris il y a quelques minutes. Lorsqu'il en ressort, il se dirige directement vers sa valise. Il la prend et va la poser sur le lit pour ensuite l'ouvrir et y chercher son short de bain ainsi qu'une serviette. Une fois prêt pour aller nager, il récupère son t-shirt, l'enfile, puis reporte enfin son attention sur Christopher. Est-ce qu'ils sauront retrouver le chemin de la piscine du premier coup ? Telle est la question.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 23 Aoû - 13:42

Lorsque Morgan lui confirme qu’effectivement, ils ont démarré, Christopher se redresse sur un coude, lance un coup d’œil par la fenêtre puis éclate de rire. Se laissant retomber sur le matelas, il pose ses mains sur son visage et cherche à se calmer. Putain ce n’est pas vrai. Lui qui pensait être le dernier à rater le démarrage du bateau, le voilà entrain de s’étonner de n’avoir rien ressenti. Bon, il a excuse valable, mais quand même. Enfin.

Lorsqu’il entend Morgan bouger à côté et reprend la parole, Christopher abaisse ses mains, gardant son sourire sur ses lèvres puis hoche vivement la tête. Oh oui qu’elle commence bien cette croisière. Reprenant un rire plus calme, il se redresse à son tour et s’installe sur le bord du lit, tandis que Morgan lui dit avoir bien envie d’aller piquer une tête dans la piscine.

« Pourquoi pas » répond-t-il avec un sourire en haussant les épaules.

Tandis que Morgan disparait dans la salle de bain, Christopher enlève le préservatif, le noue pour le fermer et le fait tomber dans la poubelle avant de remonter son pantalon. Refermant la braguette et le bouton, il se dirige vers la baie vitré et regarde vers l’extérieur. Arquant un sourcil, il remarque que le port est déjà assez loin. Ça doit donc faire à peu près 20 minutes qu’ils ont largué les amarres. Secouant la tête, amusé, Christopher se retourne lorsqu’il voit Morgan sortir en short de bain. Il l’observe quelques instants avant de se diriger vers sa propre valise. Il la fouille rapidement, en sort son propre short de bain puis disparait à son tour dans la salle de bain. Mais, passant à côté de Merlin, il pose une main sur son torse et lui embrasse tendrement la tempe.

« J’en n’ai pas pour longtemps » susurre-t-il avant d’entre dans la salle de bain.

Refermant la porte à clef derrière lui, il observe rapidement la pièce. Pas grande, mais bien agencé, elle est parfaite pour une personne. A la limite deux. Mais pas plus. Et puis de toute manière Morgan et lui ne sont pas des femmes, ils n’auront pas de mal avec la salle de bain. Bref. Se changeant donc, se lavant rapidement, il ressort ensuite. Après avoir mit son t-shirt ainsi que ses tongs, il va rejoindre Morgan a la sortie. Une serviette sur l’épaule, il se met en route, prenant tout naturellement à gauche. Son amant ne lui disant rien, Christopher est sûr que c’est la bonne direction.

Quoique, non, ce n’est pas vrai. Et il s’en rend compte après qu’ils aient passé 30 minutes a fureté le long des couloirs, être passé trois fois devant le casino et deux fois devant un membre de l’équipage qui les a bêtement observé au lieu de les aider. Mais soit. Finalement, ils se retrouvent sur le pont principal où se trouve aussi la piscine en se rendant compte que … eh bien, ils n’auraient eu qu’à prendre à droite à la sortie de leur chambre. Bref.

Ils déposent donc leurs affaires sur un transat et s’approche de l’eau. Morgan s’arrête devant lui et test la température de l’eau avec les doigts de son pied droit. Frissonnant, il semble hésiter finalement. Mais Christopher, en tant que connard de service, ne lui laisse pas le choix. Faisant bien attention a ce qu’il n’y ait personne dans la trajectoire de son amant, il le pousse vivement des deux mains. C’est donc avec l’élégance d’un phoque bourré que le jeune homme va rejoindre l’eau. En le voyant ressortir la tête quelques instants plus tard, Christopher éclate de rire.

« Tu devrais voir ta tête » rigole-t-il

Après s’être quelque peu calmer, il se redresse et contourne le bassin, préférant lui, une entrée toute en douceur par les escaliers. C’est vrai que l’eau est plutôt froide, finalement. Pauvre Morgan. Il a du boire la tasse en plus. Enfin. Toujours est-il que, une fois à l’intérieur, Christopher prend une profonde inspiration et plonge sous l’eau. Y restant quelques instants, il ressort ensuite en se passant une main dans les cheveux afin de les ramener vers l’arrière. Avisant Morgan, il se dirige vers lui et, avec deux ou trois coup de brasses, il est à ses côtés.

« règle d’or avec moi : ne jamais te placer entre une piscine et moi » sourit-t-il, puis le regarde et lui tapote la joue « Roh allez, rigole un peu, ce n’était pas si horrible que ça quand même, non ? »

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 23 Aoû - 19:04

Lorsqu'ils sortent de la chambre et prennent à gauche, Morgan a comme un doute. Mais comme Chris a l'air sûr de ce qu'il fait, le plus jeune ne dit rien. Seulement, après une demie heure de perdu, il se dit qu'il n'aurait pas du se taire. En effet, même en allant à la piscine, ils ont fini par se perdre. Et un homme de l'équipage les a regardé passer par deux fois sans même bouger le petit doigt. Fort heureusement, ils parviennent à atteindre leur but. S'ils avaient tourné à droite, leur tache aurait été facilité. Comme l'avait pressenti l'anglais, puisqu'il était parti du principe qu'avec leur chance, leur premier choix ne serait pas le bon. Il n'avait pas eu tort. Mais cela n'a plus d'importance, ils le sauront pour la prochaine fois, c'est tout.

Ils posent leurs affaires sur un transat de libre, à côté de jeunes femmes, visiblement amies, qui n'ont pas tarder à reluquer Chris et sa gueule de beau gosse. Néanmoins, pour une fois, Merlin ne s'attarde pas avec un regard noir du genre "pas touche". Il est plus amusé par le fait qu'elles ne doivent se douter qu'il y a peu, c'était lui que le beau bouclé embrassait. Que c'était son cou qu'il mordillait, sa peau qu'il léchait, que c'était en lui qu'il... Bref, pas maintenant. Le jeune homme s'approche de l'eau, et teste sa température du bout du pied. Elle est un peu fraîche. Un léger frisson plus tard, et il se demande simplement s'il ne va pas faire comme tout le monde et entrer tranquillement dans l'eau. Cependant, ces pensées sont mises à mal par un crétin répondant au doux nom de Christopher. Celui-ci le pousse sans ménagement dans le dos, des deux mains.

Morgan bascule en avant et n'a aucun espoir de retrouver un semblant d'équilibre. Il se retrouve à l'eau sans l'avoir demandé. Son avant-bras droit le pique un peu d'ailleurs, il a du se prendre un plat magnifique. Ressortant vivement la tête de l'eau, il tousse un peu pour éjecter l'eau qu'il a avalé, puis fusille du regard son amant en se passant une main dans les cheveux. Quel enfoiré. Il se fout de sa gueule en plus ! Après s'être un peu calmé, l'américain prend les escaliers pour descendre dans l'eau. L'observant, le britannique s'habitue facilement à la température. Lorsque Chris plonge sous l'eau pour se mouiller entièrement, Merlin s'avance un peu. Mais il est trop loin pour lui sauter dessus. Dommage. Il ne peut quand même s'empêcher de le trouver magnifique alors qu'il ressort de là, et s'approche de lui en quelques brassées. Et quand l'ancien militaire fini de parler, le plus jeune lui envoie une giclée d'eau rancunière.

— J'aurais pu me noyer avec la tasse que j'ai bu, dramatise-t-il très sérieusement.

Puis, en jeune homme de vingt-deux ans qui se respecte, il lui envoie encore plus d'eau sur à la figure. Il continu en moment à l'aveugler ainsi, avant d'arrêter et de profiter du fait qu'il soit à demi sur le côté afin de protéger ses yeux pour lui sauter dessus. Certes, il fera attention la prochaine fois à ne pas se placer entre une piscine et un Christopher. Mais ledit Christopher ne devra pas s'étonner de faire face à des représailles. S'appuyant de tout son poids sur les épaules de l'américain, Morgan lui fout la tête sous l'eau un instant. Il a un sourire en coin lorsqu'il le laisse reprendre son souffle et ressortir la tête de l'eau. Le brun passe alors ses bras autour des épaules de l'aîné, se retrouvant dans son dos.

— Règle d'or avec moi : ne jamais croire qu'on peut gagner facilement, lui susure-t-il à l'oreille, en reprenant la même formulation à dessein.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 24 Aoû - 8:03

Christopher rigole encore lorsqu’une giclé d’eau l’atteint par surprise. Par réflex, il se ferme les yeux et ne les rouvre que lorsque Morgan lui dit qu’il aurait put se noyer quand même. L’ancien militaire lève les yeux au ciel. Mais bien sûr. C’est vrai qu’il n’y a personne côté, que lui-même n’était pas là quand c’est arrivé et que jamais il ne sauterait dans l’eau pour sauver son amant. D’autant qu’effectivement, il est tellement petit qu’il n’a pas pied ici.

L’ancien officier est sur le point de rétorquer toutes ces belles choses, qu’il se reprend une seconde giclé d’eau. Puis une troisième. Puis une quatrième. C’est, en fait, une salve … non …. Une trombe d’eau qui lui tombe dessus. Aveuglé par l’eau, Christopher est tellement occupé à se protéger les yeux, qu’il ne remarque pas que Morgan s’est approché. Ce n’est que lorsque celui-ci passe à l’attaqué que l’ancien militaire sait qu’il est trop tard. Les yeux écarquillés et une exclamation de surprise plus tard, il se retrouve la tête sous l’eau. Se débattant comme un peu, il est finalement relâcher. Se redressant, tentant de reprendre une respiration normale, il cherche Morgan du regard afin de se venger, mais ne le trouve nulle part.

C’est alors que deux bras viennent lui entourer les épaules. Avec un sourire aux lèvres, Christopher se recule légèrement contre son amant. Ce dernier lui susurre à l’oreille que la règle avec lui c’est ne de pas penser pouvoir gagner aussi facilement. C’est sans mal que l’ancien premier maître remarque que son amant à utiliser la même formulation que lui-même tout à l’heure.

« Petit imbécile » sourit-il

Il lui attrape ensuite les bras et les écartes un peu, juste assez pour pouvoir se tourner facilement et ainsi faire face à son chéri. Continuant de sourire, il s’avance et dépose un baiser sur ses lèvres, tout en passant ses mains dans les cheveux mouillés du plus jeune.  Puis, se reculant d’un pas, il le lâche avant de se laisse tomber en arrière et se pousser du sol, de manière à se retrouver  à flotter sur le dos. Les yeux fermés, les bras et les jambes en étoile de mer, il sourit paisiblement, tous ses traits se détendant subitement.

« Y a rien à redire, l’eau est vraiment mon … »

Il n’a pas le temps d’en dire d’avantage qu’il entend furtivement quelqu’un crier ‘attention’ avant de recevoir à nouveau une giclé d’eau et se retrouver à nouveau sous l’eau. Paniquant, ne sachant plus où il se trouve, il ignore la douleur sourde à sa hanche et remonte assez rapidement à la surface. Hors d’haleine et toussant, son regard tombe sur deux jeunes qui le fixe d’un air désolé. Christopher se redresse en prenant une profonde inspiration et se tourne vers eux. Leur air désolé se transforme en peur. Le plus jeune des deux -14 ans à tout cassé- s’avance timidement.

-Désolé … dit-il je … on n’a pas vraiment regarder où on sautait et …

« J’ai crus remarqué » répond Christopher avec demi sourire en coin « Faites attention la prochaine fois hein »

Sans rien dire d’avantage, il se détourne et se dirige à nouveau vers Morgan. Une main posé sur sa hanche qui n’est quand même pas sans douleur, il secoue la tête et roule des yeux «Les jeunes de nos jours … dit-il « Moi, au moins j’ai eu la décence de vérifier qu’il n’y avait personne devant toi avant de te pousser. Au moins y aurait eu qu’un seul mort quoi …. » il sourit et se place devant le plus jeune qui le regarde avec les sourcils froncés « Je rigole mon chou » reprend Christopher et lui tapote la joue, avant de se placé au bord, à côté de lui.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 24 Aoû - 10:50

L'avantage de mesurer 1m80, c'est d'avoir pied à peu près partout dans une piscine. Là en l'occurence, il y a peu de chance de se noyer pour Morgan et Chris. D'ailleurs, le plus jeune a toujours aimé nager. Mais maintenant, il est accroché à l'américain, les bras autour de ses épaules pour le garder un moment contre lui. Après lui avoir dit qu'il fallait se méfier de lui, le brun arborre un large sourire. Surtout en entendant le "petit imbécile" qui lui va si bien en cet instant. Puis il obtempère quand Christopher se dégage un peu de son emprise pour se tourner face à lui. Le plus âgé l'embrasse doucement, caressant ses cheveux d'une main. Merlin sourit sous le baiser, et regrette qu'il ne dure pas plus longtemps. Chris se recule ensuite, et donne une impulsion pour se retrouver sur le dos.

Le britannique l'observe faire la planche, un petit sourire au coin des lèvres et l'envie de lui sauter dessus — encore. Il l'écoute commencer une phrase, avant de remarquer deux gamins inconscients s'apprêtant à sauter. Il prévient comme il peut Chris, avec un brusque "Attention !", mais il ne peut rien faire de plus. L'ancien militaire se retrouve sous l'eau, et Morgan retient sa respiration. Celle-ci ne repart que lorsque son amant ressort enfin la tête de l'eau, visiblement en un seul morceau. Le plus jeune n'a pas exactement vu où l'un des gosses a atterri, bien qu'il soit certain que l'américain a été touché. Il s'approche doucement, tandis qu'il voit les deux jeunes changer d'expression. C'est vrai que Christopher est impressionnant quand il le veut. Le plus jeune des deux s'excuse, et l'américain n'en fait pas grand cas, leur disant juste de faire attention.

Puis il passe vite à autre chose en revenant vers son amant. Ce dernier remarque bien qu'il a mal quelque part, mais relève les yeux lorsqu'il prend la parole. Il dit que lui au moins, il a fait attention ce qu'il n'y ait personne quand il l'avait poussé, comme ça il n'y aurait eu qu'un mort. Merlin fronce les sourcils, plus pour la forme qu'autre chose. Il se fait tapoter la joue, sous prétexte que Chris "rigole mon chou". Ledit chou soupire légèrement, avant de se placer vers le bord, à côté de l'ancien officier. Encore un peu et l'ancien militaire se faisait sauter dessus en bonne et due forme. Soit gentiment par Morgan, soit mortellement pas un des deux gamins. Enfin, passons. Le britannique pose ses bras sur le rebord, observant un instant les gens, dans la piscine ou non. Il y a pas mal de familles et de couples mine de rien. De vieux et de moins vieux. Il se demande furtivement combien il y a de passagers en tout. Puis passe à autre, reportant son attention sur Christopher.

— Tu as encore mal à hanche ? demande-t-il simplement, se déplaçant pour se mettre face à lui. Est-ce que tu veux un bisou magique.. ? sourit-il.

Il écoute ensuite la réponse malicieuse de l'ancien militaire et rigole doucement, passant ses bras autour du cou de l'américain. Il devra donc prendre son mal en patience, et attendre ce soir pour ce bisou magique. Mais l'anglais compte bien faire ce qu'il dit. Finalement, il n'en n'a pas eu assez tout à l'heure. Et il remarque peu à peu qu'il se déshinibe par rapport à ce sujet-là. Il rapproche un peu son corps du celui de Christopher, resserant son emprise, avec un petit sourire joueur.

— Je retiens, fais gaffe, souffle-t-il doucement.

Il maintient son regard un moment, avec un sourire de plus en plus large. Puis il cède. Leurs lèvres se retrouvent facilement, et restent scellées un long instant. Rouvrant les yeux pour une raison inconnue, Morgan tombe sur les deux jeunes femmes qu'il a remarqué tout à l'heure. Elles les fixent avec une expression indéchiffrable, qui s'apparente presque à une moue de défaite pour l'une. Perdre avant même de commencer, se prendre une veste avant même de demander. C'est con hein. Intérieurement, le britannique sourit. Extérieurement, il referme les yeux, et approfondi le baiser, heureux. C'est un plaisir sans nom que de montrer au monde qu'il aime son Chris, et que son Chris est justement à lui. Lorsqu'ils manquent tout deux d'oxygène, ils se séparent lentement, sans pour autant se détacher l'un de l'autre. Jetant un coup d'oeil aux jeunes femmes, Morgan arbore sans le vouloir un sourire narquois et fier, avec un regard de vainqueur.

C'est euphorisant.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 24 Aoû - 12:08

Un jour, Christopher va mourir. C’est un fait obligatoire. Il espère juste que ce ne sera pas pour aujourd’hui. En deux jours, il a vu sa vie défilé devant lui au moins 3 fois déjà. La première fois s’était a cause du croissant volant de Daniel qu’il n’a esquivé qu’au dernier moment. La seconde fois c’était quand ce même Daniel lui a bloqué le bras derrière son dos ce matin. Rien qu’en repensant à la tension présente dans son épaule à ce moment là, Christopher grimace légèrement. Et la troisième fois, ben elle vient de se passer là. Sérieusement, là, il aurait pu mourir ou au moins être sérieusement blessé. Mais au lieu de ça, il n’y a que sa hanche qui est touchée, et c’est tant mieux !

D’ailleurs, même Morgan semble savoir que quelque chose ne va pas et lui demande doucement s’il a encore mal, avant de reprendre, plus malicieusement, s’il ne veut pas un bisou magique. Christopher le regarde quelques instants, les yeux quelque peu plissés, puis affiche un sourire en coin.

« Ce soir mon chou » répond-t-il tout aussi malicieusement en passant sa main dans le dos du plus jeune afin de l’attirer contre lui.

Faut vraiment croire que le fait d’avoir fait l’amour il n’y a même pas une heure ne lui a pas été suffisant. Et pas qu’à lui ! Morgan aussi semble ne pas être complètement rassasié, car il lui dit directement qu’il retiendra sa proposition. Tant mieux ! Au moins ils sont enfin sur la même longueur d’onde en ce qui concerne ce sujet.

C’est donc avec un plaisir inouï que Christopher répond au baiser commencer par son jeune amant. L’attirant d’avantage contre lui, il pose sa main droite sur ses omoplates, la gauche allant lui caresser la nuque puis les cheveux. Dans son dos, il sent le bord de la piscine. Ne prenant pas en compte les gens environnant qui s’amusent sans en avoir quelque chose à faire de eux, l’ancien militaire sourit intérieurement. C’est sucré, doux et extrêmement délicieux. Sentir ce corps délicat contre le sien pourrait réveiller plus d’un désir en Christopher.

Mais pas ici. Ce n’est pas le moment de penser à de telle chose. Par manque d’oxygène, ils finissent par se séparer. Se contentant de sourire, l’ancien militaire garde encore longtemps Morgan dans ses bras.

Au bout d’une petite trentaine de minutes, après avoir fait seul quelques longueurs –Morgan ayant préféré se dorer au soleil- Christopher ressort de la piscine. Se dirigeant vers son amant qui est allongé sur le ventre sur un transat, l’ancien militaire se penche sur lui et essor ses cheveux dans son dos. Avec un éclat de rire, il se redresse lorsque Morgan se tourne et se lève en sursaut.

« Vient, j’vais t’expliquer quelques petits truc à savoir sur un bateau » sourit-t-il en attrapant sa serviette.

Après s’être rapidement essuyé, il chausse à nouveau ses tongs et attend que Morgan l’ait rejoint pour se mettre en route. Ensemble, ils commencent donc à marcher, s’éloignant du centre du navire et, donc, de la masse de gens. S’approchant du bord du pont, Christopher se penche au-dessus de la rambarde et regarde en bas. Faut dire que la hauteur est assez vertigineuse. Pas étonnant donc, que son amant craigne de trop s’approcher. Se tournant vers le plus jeune, l’ancien officier lui sourit et se remet en route.

« Je t’ai déjà expliqué en quoi consistait mon travail dans la Marine ? Je veux dire, en détail et tout ? » Il lance un coup d’œil et hoche une fois la tête à la répons négative de son amant « Alors, j’ai exercé le métier de Navigateur Timonier. Ce sont les ‘yeux du bateau’. Ça tu le sais déjà » Il continu à marcher, se dirigeant vers l’avant du bateau « Enfaite, le Navigateur Timonier doit savoir au centimètre près où se trouve le bateau sur le globe terrestre. Que ce soit à 3h du matin ou à 16h36, c’est lui qui dirige le navire. » il se décale un peu et laisse glisser sa main sur la rambarde de sécurité « Ce métier demande précision extrême. Il faut être très minutieux et ne rien laisser au hasard. T’as la responsabilité de tout un bateau et donc de l’équipage même. » un sourire se peint sur son visage « La pression qui repose sur tes épaules, en sortant du port par exemple, est vraiment immense. Surtout quand tu débute dans le métier. » il hausse les épaules « C’est sans doute à cause de ça que je suis tellement pénible en ce qui concerne l’ordre et tout ça. T’es obligé d’être droit et ordonné si veut réussir dans ce métier. » il tourne son regard vers Morgan « J’ai donc une très bonne excuse d’être souvent invivable, n’est-ce pas ? » il rigole doucement puis continue encore son chemin, en silence. « T’as des questions jusque là ? Vas-y lance-toi et profite de cette croisière pour tout me demander. »

Le bateau, la mer. Tout ça a un effet tellement positif sur l’ancien officier qu’il est près à répondre à toutes les questions de Morgan, soient-elle des plus loufoques ou plus personnelles.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 25 Aoû - 10:32

Là-dessus au moins, Morgan et Chris sont sur la même longueur d'onde. Le plus jeune avait raison la première fois, il devient de plus en plus accro. Peut-être pas jusqu'à y penser constamment, mais il faut dire qu'être seulement en maillot de bain, serrer contre son amant, ça n'aide pas pour penser à autre chose. Enfin. Après ce baiser en règle, et même si l'anglais aurait apprécier encore un peu les caresses sur sa nuque et à la base de ses cheveux, ils finissent par se séparer. Et puis Christopher décide d'aller nager. Merlin y reste un peu, appréciant au final la fraîcheur de l'eau, avant de sortir pour aller profiter un peu du soleil. Il s'étend sur le ventre, sur un transat, pendant de longues minutes. Il se fait sécher par les chauds rayons du soleil, avant de sentir soudainement de l'eau froide dans son dos. Se redressant brusquement, il ne tarde pas à poser ses yeux sur Chris, qui rigole comme un imbécile.

Il se demande furtivement si l'ancien militaire ne finira pas par dessus bord. Ou au fond de la piscine. Mais finalement, l'américain lui dit de le suivre, qu'il lui expliquera quelques petites choses. Toujours aussi curieux que... lui-même, en fait, Morgan ne se le fait pas dire deux fois. Il se relève, met ses tongues, ajuste son t-shirt, s'empare de sa serviette, et rejoint son ancien officier de copain un peu plus loin. Commençant à s'éloigner du centre du pont, et de la plupart des passagers, ils s'approchent du bord. Christopher se penche franchement pour avoir une idée de la hauteur, alors que le britannique prend plus son temps. Ce n'est pas le vertige le problème, c'est surtout de s'imaginer comment ce lourd paquebot flotte. Mais il finit bien par poser deux mains sur la rambarde, et par jeter un coup d'oeil. Il tourne ensuite les yeux vers Chris, lui rend automatiquement son sourire.

Ensuite, ils se remettent en route et le plus grand reprend la parole. Il commence par demander à Morgan s'il lui a déjà expliqué en détail son métier dans la marine. Le plus jeune secoue négativement la tête. Il avait eu quelques détails certes, mais n'avait jamais posé de question aussi directe. Il n'a jamais su si l'américain était dans de bonnes dispositions. Aujourd'hui, il ne va pas se plaindre en tout cas. Christopher lui parle en détail de son ancien boulot : navigateur timonier. Et Merlin écoute tout, du début à la fin. Il sourit quand son amant dit que c'est peut-être à cause de ça qu'il est pénible avec l'ordre, et qu'il a une bonne excuse pour être invivable. Le brun rigole doucement, avant de finir par se mettre à réfléchir lorsque l'américain lui demande s'il a des questions. Visiblement, l'air marin a un effet tout particulier sur Chris, puisque Morgan pourra en profiter niveau question.

— Il y avait des femmes sur les bateaux ? demande-t-il, comme ça, de façon irréflechie. Enfin, t'as déjà eu des supérieurs femmes ?

Pourquoi parler de ça, franchement. L'anglais ne se pose même pas la question, il attend juste une réponse. Il l'obtient d'ailleurs finalement. Bien évidemment, il a déjà d'autres questions sur le bout de la langue. Mais toutes les sortir d'un coup serait de un : impossible, et de deux : impossible. Ils s'approchent toujours du bout du pont, et c'est alors qu'une autre question naît dans l'esprit de Morgan. Plusieurs même, mais ça c'est un détail. Il se rapproche un peu de Chris, par habitude. Son regard est toujours porté sur l'océan. C'est qu'en dessous de tout ça, il se demande quand même où ils vont.

— Dis, tu as déjà vu des icebergs ? Et d'ailleurs, tu as déjà été dans quels pays, grâce à la Navy ?

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Lun 26 Aoû - 10:29

Christopher est fier de sa vie passée. Tellement qu´il ne comprend pas vraiment pourquoi il préfère ne pas en parler. Sans doute pense-t-il que ça fasse hautain? Doublé de son caractère de chien, ce ne sera sans doute pas bien vu. Faut croire que tout ça c´est l´effet croisière. Quoique le fait que ce soit Morgan son interlocuteur aide pas mal aussi.D´ailleurs, ce dernier profite bien visiblement de l´autorisation - encouragement?- de poser des questions à l´ancien officier. Rapidement, il demande s´il y avait des femmes sur le bateau et s´il a déjà eu des supérieures féminine.

"Ta curiosité ne s´amenuisera jamais, pas vrai?" répond Christopher en souriant, amusé, avant d´hcoher la tête "Mais oui, il y en a des femmes dans la Navy. Les hommes sont, certes, encore en majorité, mais les femmes commencent à réussir à percer dans ce milieu." il se tourne vers Morgan "D´ailleurs, tu te rappelle le Major Nelson que Dan a évoqué? Eh bien c´est une femme" il secoue doucement la tête "Elle est petite ... pas plus d´1m65. Difficile à croire que ce petit bout de femme a réussi a avoir une telle autorité sur Dan et moi ..." il s´arrête au bord du pont "Quand t´es petit ou que t´es une femme ... ou les deux en même temps ... dans l´armée, faut avoir une sacré dose de confiance en toi." il rigole doucement "Autant dire qu´elle, elle avait ces deux traits de caractère puissance dix"

Il relève son regard vers Morgan et, tandis qu´il l´observe, il se demande comment serait son propre caractère s´il n´avait eu le major Nelson en temps que supérieure. Serait-il tout aussi stricte et autoritaire? Serait-il tout aussi pénible quant àl´ordre? Et surtout, aurait-il tout aussi bien réussi dans son métier? Ce n´était pas dit.

"Pour les Iceberg ... non, j´en ai pas vue. Je n´étais pas sur le titanic" sourit- t-il "Les navires sur lesquels j´étais affecté n´étaient pas fait pour traverser les pôles. Et puis, pour tout te dire, ça ne m´a guère attiré. J´ai toujours préféré les pays chaud, va savoir pourquoi" Il s´adosse à la rambarde "A ce propos, je ne pourais pas te citer tous les pays dans lesquels j´ai été, on y sera encore demain" il croise les bras "Les principaux étaient l´Australie -deux fois-, La France, L´île de la Réunion, Haitie ... hm ... la martinique si je ne me trompe pas.L´Afrique à Djibouti, En Egypte au Caire ..." il soupire et se passe une main dans les cheveux, réfléchissant "Buenos Aires ... magnifique ville ! Je me suis juré d´y retourner" il sourir "indirectement aussi la Nouvelle Zélande étant donné que j´ai passé 13 mois en Australie. J´en ai profité pour passer 2 mois à Wellington et 3 semaines à Auckland" il hausse les épaules "voilà pour les pays ... s´il m´en vient encore à l´esprit, je t´en ferais part"

Il se redresse et lève le regard. Les yeux plissés à cause du soleil, il scrute le haut du bateau puis affiche un sourire et fait signe à Morgan de venir chez lui "Vient voir là" dit-il en se déplaçant légèrement vers la gauche. Laissant son amant se mettre à sa droite, il lui entoure les épaules du bras, se penche vers lui et désigne le pont supérieur du doigt "Tu vois la cabine là-haut? Avec la vitre?" Il se redresse "C´est là que se trouve le capitaine du bateau." il abaisse son doigt"Quand tu entre dans la NAvy, tu commences au pont inférieure. Tu peux donc te retrouver dans le ´ventre´du bateau sans aucune vue extérieure. Et plus tu montes en grade, plus tu montes les ponts et donc plus le confort sera là." il sourit, amusé "Moi j´ai fait une école de laquelle je suis sorti sous-officier. J´avais donc dès le début, droit à un certain confort." il abaisse sa main et resserre son étreinte sur Morgan "En plus de ça, mon lieu de travail était au près du capitaine, j´avais donc le droit d´être touuuuut en haut"

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mar 27 Aoû - 23:31

Morgan se demande toujours pourquoi Chris est réticent à parler de sa vie dans la marine. Peut-être que ressasser tout ça lui fait comprendre qu'il ne sera plus jamais là-dedans. Enfin, comme il veut bien parler et être interrogé, l'anglais ne va pas s'en priver. Il commence d'abord par demander s'il y avait des femmes, et il apprend que le Major Nelson, qui en a fait voir de toutes les couleurs à Christopher et Daniel en était une. Son amant part ensuite dans des détails qu'il écoute tout autant. Il sourit furtivement en se disant que lui ne serait absolument pas fait pour ce boulot. Il est grand et c'est un homme, certes, mais niveau caractère ça ne collerait pas. Et finalement, il se dit aussi que sans ce Major Nelson, l'américain ne serait pas comme il est aujourd'hui. Pas aussi pire, du moins.

Sans perdre de temps, dès que Chris a fini répondre à ses deux questions, l'anglais le relance avec deux autres. L'ancien militaire répond tout d'abord qu'il n'a jamais vu d'icebergs car les navires sur lesquels il était n'étaient pas fait pour les pôles. Il précise aussi que ça ne l'attirait pas, préférant les pays chauds. Adossé à la rambardé, il dresse ensuite une liste — non exhaustive — des pays dont il a foulé le sol. Entre autre : l'Australie, la France, l'Égypte au Caire, le Brésil avec Buenos Aires... Il ajoute aussi la Nouvelle-Zélande, indirectement. Morgan lui sourit, tourné vers lui et une main sur la rambarde. Il a vu tant d'endroits, et il arrive à se contenter de Shady Cove, cet homme est incroyable. Quoique cela vaille aussi pour l'étudiant. Par la suite, Christopher lui fait signe de se rapprocher encore et le brun se place à sa droite, les yeux levés mais ne sachant que regarder.

Il sent soudain un bras entourer ses épaules, puis suit du regard le doigt pointé vers les hauteurs. Quand Chris le questionne, il hoche vaguement la tête. Bien sûr qu'il la voit cette cabine. Il apprend alors que c'est là que ce trouve le capitaine. Quelle vue il doit avoir de là-haut... Il ne peut ensuite s'empêcher de sourire, lorsque l'ancien militaire lui avoir eu de la chance en entrant directement sous-officier, et donc en évitant les parties inférieures et peu confortables des navires. De plus, comme son travail était au près du capitaine, il avait le droit d'être en-haut. L'anglais sourit davantage en sentant la joie de Chris de se rappeler de ça. Encore un peu, et il verrait presque les étoiles dans ses yeux. Ah non, elles sont bien là. Rendant son étreinte à son amant, il en profite pour déposer un baiser sur sa joue.

— Quand je suis arrivé chez toi, je pensais que je ne te verrais jamais parler de tout ça avec cette expression, est-ce que tu en as conscience.. ? le taquine-t-il gentiment, rigolant un peu, avant de reporter son attention vers le haut. En tout cas, on doit avoir une vue exceptionnelle de là-haut. Je me demande quand même ce que ça fait que de diriger un paquebot, pense-t-il à voix haute.

Autant du point de vue de la barre que des hommes. Déjà qu'il ne sait pas ce que ça fait que de conduire un bateau d'une taille raisonnable, il n'imagine même pas pour un navire de cette taille. Encore moins pour un bâtiment militaire, du genre porte-avion. Et puis, conduire des hommes n'est sûrement pas de tout repos non plus. Il écoute ce que Chris a à dire, même s'il n'en a pas l'air. Il fait plutôt perdu dans ses pensées, mais il n'en est pas moins attentif. C'est comme ça qu'il est. En même temps que l'américain fini de parler, Morgan se tourne vers l'océan, et se penche un peu pour s'accouder à la rambarde. Y'a pas dire, le petit vent marin, c'est un régal. Par réflexe, il ferme les yeux en étendant à peine le cou, pour profiter davantage. Rouvrant doucement les yeux, les posant sur la mer, il reprend la parole.

— Quand j'étais tout petit, la mer me faisait peur, mais elle m'intriguait aussi. Je pensais que c'était la porte vers l'Au-Delà, Avalon, ce genre de trucs... Il hausse les épaules. C'tait la faute de ma mère tout ça, lâche-t-il, avant de sourire. Quoique je ne m'en suis pas trop mal tiré hein ? rigole-t-il légèrement avec un coup d'oeil vers Christopher.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Mer 28 Aoû - 14:56

Au final, Christopher se découvre un côté très bavard. Il y a de ça 6 mois, il n´aurait jamais pensé, ne serait-ce qu´évoquer la Navy sans ressentir une tristesse et un profond desespoir. Aujourd´hui, il ne ressent rien de tout cela. Seulement une petite nostalgie comme quand on parle du bon vieu temps. Jamais il n´aurait pensé pouvoir parler aussi ouvertement et avec une telle légèreté de son métier et de tout ce qui s´y rapporte. Mais sérieusement, il ne va aucunement s´en plaindre. Au contraire. PLus il parle, plus il a l´impression de ressentir ce besoin insatiable de se confier. Et une fois lancer, il peut très difficilement s´arrêté.

C´est pour cette raison qu´en plus de répondre aux questions du plus jeune, il lui explique encore plusieurs autre choses, susceptible d´intéresser Morgan. Enfaite, tout ce qu´il raconte intéresse Morgan. Mais là n´est pas la question. Lorsque l´anglais lui dit, avec un sourire, qu´en arrivant chez lui il n´aurait jamais pensé le voir parler de ce sujet avec cette expression là, Christopher rigole de bon coeur avant d´hocher vivement la tête quand Morgan reprend la parole pour dire qu´on doit avoir une magnifique vue de là-haut avant d´ajouter qu´il se demande quand même ce que ça fait, que de conduire un tel paquebot.

"mOrgan Merlin Smith ..." sourit-il en se tournant vers lui "Qu´as-tu donc fait de moi?" son sourire s´agrandit d´avantage, alors qu´il reporte à nouveau son regard sur la cabine et hausse les épaules après que Morgan ait reprit la parole "à la barre d´un tel batiment, tu te sens tout simplement invincible" reprend-t-il sans perdre son sourire avant d´hausser les épaules "Mais la navy n´est aucunement invincible, si tu te rappelle ce qui s´est passé à Pearl Harbor pendant la seconde guerre Mondiale"

Ce disant, il observe l´expression de Morgan, puis comment celui-ci se tourne vers la rambarde. Se penchant légèrement, il s´y accoude et regarde vers le large. Quelques instants de silences s´en suivent. Instant pendant lesquels Christopher se prend le temps de détailler son Morgan et de se dire pour la centième fois en deux jours, à quel point ce jeunot est magnfique. Les cheveux ébouriffé par le vent de croisière, le regard dans le vague, perdu au large, il a l´air tellement serein et tout simplement heureux. Sentiment réellement partagé par Christopher.

C´est alors qu´il reprend la parole. Parlant de son sentiment à l´égard de la mer, il capte rapidement l´attention de là ncien officier qui se met à nouveau à rire en l´entendant parler de la porte d´Avalon. Encore une référence arthurienne ! Depuis la venue de Morgan dans sa maison, Christopher a cessé de compter le nombre de références que fait ce jeune homme.

"Toi par contre, tu ne changeras jamais, pas vrai?" dit-il, sourire éternel sur les lèvres, alors qu´il lui caresse gentiment le dos puis la nuque "En ce qui me concerne, j´ai toujours aimé la mer" il se redresse et pose ses deux mains sur la rambarde "Je veux dire, j´ai toujours été plus attiré par l´océan que par la montagne. Mais je t´avoue avoir une sacré dose de respect pour elle." son regard s´assombrit trés légèrement "Elle est dévastatrice et parfois aussi meurtrière. Le maître mot est, sur un navire ou même au bord de la mer, `Vigilance´."

Il se rappelle très bien de toutes les tempêtes qu´il a vécu. De la panique qu´il a put ressentir, du stresse de ne pas réussir à faire correctement son boulot et même se rappelle-t-il avec eu l´impression que l´équipage et lui ne s´en sortiront jamais. Tout cela fait parti de ses mauvais souvenirs. Tout comme la guerre elle-même. Mais il ne veut pas y repenser. Pas maintenant, alors qu´il en en compagnie de son amant et qu´ils sont entrain de discuter.

Alors, son regard s´éclaircit à nouveau tandis qu´il se pousse de la rambarde et il donne une petit tape sur l´épaule de Morgan "Allez vient, on va manger, je suis entrain de mourrir de faim, là." il s´immolise et scrute rapidement leur vêtements "Enfin, après qu´on se soit changé, évidement." Ils ne vont pas non plus aller en tong, t-shirt et short de bain au restaut. Même si la plupart ici le fond, Christopher ne supporterait pas de manger habiller d´une telle manière.

Se mettant donc en route vers leur chambre, l´ancien militaire marche assez lentement, sentant que sa cheville se réveille à nouveau. Faut dire qu´elle n´est plus habitué à ce qu´il marche toute la journée à New-York puis que Morgan et fassent l´amour, qu´il nage et qu´ils se promènent encore toute la matiné du lendemain. Et même s´il a pensé à ramener ses anti-douleur, son tube de crème et même son attelle, il préfère que tout ça reste enfouit dans sa valise.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Jeu 29 Aoû - 19:42

D'après Chris, ce serait la faute de Morgan s'il en est venu à parler aussi facilement de son passé d'officier. Mais l'anglais veut bien plaider coupable, et plutôt deux fois qu'une, tellement le résultat est agréable. A propos des pensées du plus jeune, Christopher dit qu'on se sent invincible à la barre d'un navire pareil. Cependant, il ajoute aussi que la Navy n'est pas invincible. Bien sûr que l'étudiant sait ce qu'il s'est passé à Pearl Harbor. Enfin, vaguement, l'Histoire comme ça n'est pas ce qu'il y a de plus intéressant à ses yeux. Hochant simplement la tête, avec un léger sourire, Merlin se détourne ensuite vers le large. Il s'accoude à la rambarde, laissant glisser un silence. Puis il raconte ce qu'il pensait de la mer, lorsqu'il était enfant. Il avait une vision celtique de la chose. Maintenant cela à changé, évidemment, mais à l'époque il y croyait.

Le rire de son amant, sûrement suite à sa référence arthurienne, fait quand même plaisir à entendre. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas fait une. Quelques jours en somme. Quoique. Enfin, là n'est pas la question. Chris lance alors qu'en tout les cas, le britannique ne changera jamais. Un large sourire peint les lèvres de ce dernier, alors qu'il sent des caresses monter de son dos jusqu'à sa nuque. C'est ensuite au tour de l'ancien militaire de parler de la mer. Il avoue qu'il a toujours été attiré par elle, mais qu'il la respecte aussi énormément, puisqu'elle peut se montrer très dévastatrice. Et il doit en savoir quelque chose, avec tout le temps qu'il a passé en mer. Morgan imagine plutôt bien les tempêtes en plein milieu de l'océan, puisque déjà celles qu'il peut y avoir sur les côtes des îles britanniques sont impressionnantes. Mais lui n'a jamais été au milieu d'une.

Au moment où le brun lui jette un coup d'oeil, Christopher lui tape sur l'épaule en lui disant qu'ils vont manger, lui-même crevant de faim. En y repensant, c'est vrai que Merlin commence aussi à sentir la faim. Il se redresse, et hoche une fois la tête à la phrase suivante. Ça ne le dérangerait pas des masses de manger directement comme ça, en mode "je sors tout juste de la piscine". Néanmoins, ce n'est pas non plus comme ça qu'il a été éduqué. Ils se mettent alors en route vers leur cabine. Le plus petit calque son rythme sur le plus grand. L'observant du coin de l'oeil, Morgan remarque qu'il fait attention à sa cheville. Sans doute parce que celle-ci a été mise à rude épreuve avec tout ce qu'ils ont fait depuis un ou deux jours. C'est donc avec une certaine lenteur qu'ils retrouvent, du premier coup, le chemin de leur chambre. Ils se changent donc, puis ressortent et se rendent en direction du réfectoire, encore une fois sans se perdre.

Là, il y a déjà pas mal de monde. Mais il reste encore des tables de libre. De toute façon, ceux qui sont venus mangé tôt vont partir d'ici peu, et ceux qui vont venir mangé tard auront leurs places. Enfin, premièrement, le passage par le buffet. Bien qu'il ne soit pas un gros mangeur, voir tout ces plats appétissants lui ouvrent l'appétit et sa gourmandise se réveille. Même si Morgan a envie de tout goûter, il sait qu'il ne mangera pas tout. Alors il se prend d'abord une entrée normale, un plat, et puis un dessert, en quantité correcte. Bien que tous les desserts lui faisaient de l'oeil. Le repas se passe sans anicroches, à part un petit gamin qui donne du fil à retodre à ses parents.

L'anglais ne s'en formalise pas. Il voit bien Chris commencer, à s'accrocher à sa fourchette pour ne pas aller planter dans l'oeil de gosse caractérielle. Cependant, un petit sourire et une rapide caresse sur la joue pour le calmer, avec le petit mot taquin qui va avec, évitent le meurtre. Et les deux hommes repartent sur une discussion comme ils en ont l'habitude. Une bonne grosse trentaine de minutes plus tard et ils ressortent, repus. En tout cas pour Morgan. C'est vrai que l'on bouffe bien sur un bateau de croisière. Avec un court soupire, puis un sourire, le brun attrape la main de Chris, alors qu'ils se mettent à marcher sans but. Le type de balade désintéressée que l'on a seulement lorsque l'on est en vacances.

— Et maintenant ? Massage, bowling... Piscine ? Ou encore bronzette et farniente sur un transat... énumère-t-il, sur un ton léger. Oh et ce soir ? Y a des trucs de prévu ? demande-t-il, n'ayant rien vu concernant un quelconque programme.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 30 Aoû - 16:22

Christopher aurait bien aimé rester encore un peu avec Morgan et lui parler de ses souvenirs, mais son ventre lui rappelle qu’il n’a plus rien mangé depuis ce matin, 7h30. C’est donc pour cette raison qu’il dit à son amant que, s’ils ne vont pas directement faire un tour au buffet, il crèvera sur place. Le jeune anglais, n’ayant sans doute pas envie d’avoir la mort de Christopher sur la conscience ou ayant faim lui-même, décide de le suivre. Lentement à cause de sa cheville qui menace de se réveiller, ils se dirigent vers leur cabine qu’ils trouvent du premier coup. Tant mieux !

Après s’être rapidement changé –Christopher ayant opté pour un simple jeans et un T-shirt vert olive, tout ce qu’il y a de plus banal- il ressort avec Morgan dans le couloir. Ils se dirigent directement vers le réfectoire, qu’ils trouvent du premier coup. En entrant, l’ancien militaire marque un temps d’arrêt et grimace légèrement. La salle est bien remplie quand même … mais il y a quand même encore quelques tables de libre. Mais ce qui nous intéresse d’avantage c’est bel et bien le buffet.

Très grand. Très, très grand. Plusieurs tables remplie de plats, desserts, jus de fruit, alcool, entrée. Même un buffet de salade ! A voir tous ça exposé et présenté de manière impeccable, Christopher salive d’avance. Mais il n’a pas le temps d’observer le tout plus longtemps que Morgan se dirige promptement vers les assiettes. Il en attrape une et disparait dans la foule. Christopher le suit du regard, secoue doucement la tête en souriant puis s’avance à son tour. Il opte tout d’abord pour une simple salade composé avec une bonne vinaigrette à la fraise.

Il se dirige ensuite vers la table à laquelle s’est installé Morgan. Tirant la chaise et s’asseyant en face de lui, Christopher s’étonne quelque peu que le plus jeune n’a pas plus rempli son assiette. Enfin, il fait ce qu’il veut, après tout il doit surement connaître la capacité de son estomac. Alors, après avoir trouvé un bon sujet de discussion, Christopher s’attaque à la salade. Au fur et a mesure du repas –l’ancien militaire optant pour des plats végétariens des plus succulents- la discussion, portant initialement sur le cinéma, se transforme en échange de connaissances sur la Mythologie Nordique. Ou plutôt explication de la part du plus jeune. Et bizarrement, ce sujet suscite bien rapidement l’intérêt de l’ancien officier qui ne peut s’empêcher de poser plus de question. Intérieurement, il se dit qu’il va devoir se mette à faire des recherches sur les différentes mythologies s’il veut pouvoir débattre de ça avec son amant.

Après une bonne grosse demi-heure, ils décident de laisser leur place à des retardataires et sortent du réfectoire. C’est là que Morgan se tourne vers Christopher et lui demande ce qu’ils peuvent faire, avant d’énumérer de nombreuses possibilités. Massage, bowling, piscine, détente sur un transat. Christopher hausse les épaules.

« Tu peux faire ce que tu veux, moi j’opte pour faire la larve au soleil » sourit-il avant pencher légèrement la tête sur le côté « Ce soir y a une soirée James Bond au casino.  J’ai vu l’affiche avant, on passant devant. » il fixe Morgan et arque un sourcil « ça te dit ? »

Evidement, comme il pouvait s’y attendre, son amant accepte rapidement et sans hésiter cette idée. Ainsi donc, ils retournent à nouveau dans leur chambre –qui n’est, bien heureusement, pas bien loin du réfectoire-, s’y change à nouveau puis retourne au bord de la piscine. Par chance, ils trouvent deux transats l’un à côté de l’autre. Et malgré l’insistance de Christopher comme quoi Morgan n’est pas obligé de rester avec lui et que, s’il en a envie, il peut très bien faire autre choses, l’anglais préfère se dorer –ou plutôt rougir …- au soleil.

Et c’est effectivement ce qu’il fait. Alors que la peau de Christopher est encore bien habitué au soleil et qu’il ne se prend plus que très rarement un coup de soleil, celle de Morgan est typiquement anglaise. Ce n’est que bien trois heures plus tard, lorsque l’américain se réveille subitement, qu’il remarque le coup de soleil qui s’étend des épaules et de la nuque sur  une bonne partie du dos de Morgan. Se redressant et s’asseyant sur le bord du transat, Christopher reste quelques instants assit puis, avec un soupire, il se penche en avant et pousse Morgan du doigt.

« Hey, psst, Merlin » le réveille-t-il en s’approchant de son oreille « Va falloir qu’tu songe à te réveiller si tu veux pas faire d’avantage l’écrevisse » il sourit et dépose un léger baiser sur sa joue avant de se redresser  et se lever « j’vais aller dans la cabine, fait trop chaud ici. Et toi tu viens avec. » son ton se fait intransigeant, tandis qu’il attend que Morgan se soit lever.

De retour dans leur cabine, l’anglais va tout d'abord prendre une douche. Celui-ci n'ayant cessé de se plaindre de la douleur brulante depuis tout à l'heure, Christopher décide de fouiller son sac à la recherche de la crème. Une solution naturelle à la menthe avec un effet rafraichissant, excellent contre les courbatures, après le sport, les blessures articulaires ou, tout simplement, les brulures dues au soleil. Enfin.

« Vient, met-toi là et tourne toi vers moi » dit-il, lorsque Morgan ressort de la douche. Face au dos de l'anglais, il met une dose importante de crème dans les mains, se les frottes rapidement puis les appliques sur les épaules du plus jeune « Le vent est trompeur » dit-il doucement « grâce à lui tu ne sens pas l’effet du soleil … mais les rayons t’atteignent quand même avec une certaine intensité » il lui applique la crème sur la nuque et le dos « Te chopper un coup de soleil dès le premier jour … tu fais vraiment fort mon chou »

il rigole doucement et continue d’étaler la crème. Placer ainsi derrière son amant, Christopher en profite pour déposer un furtif baiser sur sa nuque puis dans le creux de son épaule. Inspirant avec bonheur la douce odeur de menthe qui se mélange à l’odeur corporelle et à la légère transpiration de son amant. Un cocktail d’odeur enivrant. Se redressant, reprenant l’étalage de la crème, Christopher se passe la langue sur ses lèvres. C’est fout comment cette simple odeur ravive ses fantaisies. Les choses qu’il a réussi à garder enfouit au plus profond de lui.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Ven 30 Aoû - 22:04

Morgan apprend que ce soir, il y a une soirée James Bond au casino. Ça peut être amusant, alors il accepte facilement. Il se voyait mal rester dans leur cabine directement après dîner. Certes, ils auraient certainement trouver une idée pour s'occuper, mais c'était l'occasion de sortir et rencontrer du monde. Ils auront tout le temps de passer leurs soirées ensemble lorsqu'ils seront rentrés. Pour l'instant, mieux vaut profiter. Pour la suite, Chris décide donc de jouer au mollusque allongé sur un transat. Après une rapide réflexion, l'anglais se dit que ce n'est pas une mauvaise idée. Il reprennent le chemin de leur cabine, se changent de nouveau, et le brun en profite pour embarquer l'un des deux seuls livres qu'il a pris avec lui. Au bord de la piscine, deux transats voisins leur tendent les bras. Ils s'installent alors, en même temps que le plus jeune esquive l'insistance de l'américain.

Il sait qu'il pourrait faire n'imposte quoi d'autre, mais il n'en a pas envie. Pas maintenant en tout cas. Morgan reste donc un moment au soleil, lisant, mais avec son t-shirt. Puis il va faire un tour dans la piscine, et enlevé donc son haut. Qu'il ne remet pas alors qu'il revient au transat un peu plus tard. Se séchant au soleil, plongé dans son bouquin, il en oublie que sa peau est du genre sensible. Trop britannique sans doute. Au bout d'un moment, la fatigue des derniers jours remonte. Jetant un coup d'oeil à Christopher, il sourit en le voyant endormi, puis s'allonge complètement sur le ventre, après avoir refermé son livre et l'avoir posé à côté. Grosse erreur. Ce n'est qu'une heure plus tard que Morgan se réveille, tiré de son sommeil par une voix bien connue. Se redressant sur les coudes, il n'écoute pas vraiment ce que dit l'aîné. Quoiqu'il comprend bien qu'il doit le suivre.

Se levant et rassemblant ses affaires, le brun commence à sentir une légère brûlure sur sa nuque. Il ne lui faut pas longtemps pour faire le rapprochement. Il pousse alors un lourd soupire, et essaie de se plaindre le moins possible de cette douleur. Mais ça ne marche pas à tout les coups. Une fois dans la cabine, Morgan file pour une douche rapide, de mise après le chlore de la piscine, et avant de retrouver avec de la crème étalée dans le dos. C'est donc cinq minutes plus tard qu'il ressort, une serviette à la taille et les cheveux encore bien humides. Puis Chris s'occupe de lui sauver la vie, parce que ce coup de soleil le fait bien souffrir.  L'observant fouiller dans sa valise, Merlin ne tarde pas à recevoir de nouveau des ordres. Il se retient de soupirer, alors qu'il se place comme demander. L'ancien militaire aura toujours cette habitude, c'est certain. Mais ce n'est pas bien méchant.

Par contre, dès que la crème à l'odeur de menthe lui rafraichit les épaules, le britannique se détend immédiatement sous le bien procuré. Sous la douche, il a fait son possible pour éviter cette zone, mais ce n'était franchement pas facile. Cette crème l'apaise, par chance. Il écoute bien entendu ce que l'américain lui dit, mais il ne répond pas. Il sait bien qu'il faut se méfier des rayons du soleil. Il note juste, avec un petit sourire en coin, la première phrase. Et là-dessus, il doit se retenir toute référence à Loki, le Dieu Malicieux, que l'on associait parfois au vent. Chris s'est déjà mangé de bonnes explications sur la mythologie nordique, alors l'étudiant n'a pas envie de l'achever. Lorsque la crème atteint sa nuque et son dos, il soupire d'aise, fermant les yeux et penchant un peu la tête sur le côté : il l'a son massage. Et puis le plus âgé se moque gentiment, avec un petit rire.

— Ha ha ha, c'est hilarant. Je n'y peux rien moi si ma peau elle réagit au soleil plus vite que toi à des provocations, rétorque-t-il avec un petit haussement d'epaules, et un sourire en coin.

Chris arrive bien à se contrôler, mais il peut réagir facilement. C'est un baiser sur la nuque et un sur l'épaule qui le tire de ses pensées. Un sourire s'étire sur ses lèvres. Le silence se charge de ce petit quelque chose que Morgan reconnaît de plus en plus facilement. Lui-même aurait presque un frisson le long de la colonne vertébrale. L'odeur de la menthe est des plus agréables. De plus, alors que les mains de Christopher étaient là pour la crème au début, le plus jeune sent bien comment elles s'attardent désormais. L'anglais prend note de demander plus de massages. Il ne savait pas qu'il massait aussi bien — autre chose que l'entre-jambe s'entend. Au bout de longues minutes de détente, Morgan rouvre les yeux, puis se tourne vers lui. Il a bien envie de traînasser un peu, de faire glisser sa serviette, d'enlever le t-shirt de son amant, de... Bref. Mais, après, il aurait un coup de barre. Or il préfère passer la soirée alerte que comater dans un coin. Alors, simplement, il passe ses mains dans celles de Chris, entremêlant leurs doigts. Il sourit légèrement, puis se rapproche.

— Maintenant... Tu vas aller te doucher, ensuite on se prépare, puis on va à la soirée au casino, dit-il doucement, puis il dépose un rapide baiser sur ses lèvres, avant de se reculer d'un pas. Et le bisou magique, ce sera ce soir hein, oublie pas, souffle-t-il avec un clin d'oeil.

A la remarque de Chris, Morgan rigole un peu, avant de se détourner pour partir à la recherche de ses vêtements. Et tandis que l'américain prend sa douche, l'étudiant sort son costard, pour être raccord avec le thème de la soirée et aussi parce que l'on ne débarque pas dans un casino en short et en tongues. Néanmoins, il ne retrouve pas une quelconque cravate ou un quelconque noeud papillon. Pourtant, il se souvient d'avoir pris au moins une cravate. C'est un peu un base. Mais il ne la retrouve pas. Avec un soupire, face à sa valise. Il fallait bien qu'il oublie quelque chose de toute façon. Au final, entre ça ou autre chose, il valait mieux qu'il oublie une cravate ou un noeud papillon. Il se redresse donc, s'habille sans plus se poser de questions. Un pantalon et une veste de costume noir, une chemise blanche, pas besoin de plus. Alors qu'il attache le premier bouton de sa chemise, ayant déjà enfiler son pantalon, il relève les yeux sur Chris qui sort de la salle de bain.

— Dis, on en profitera pour jouer un peu au casino ? demande-t-il, tout simplement parce que c'est une question qui lui est passé par la tête, tandis qu'il n'oublie pas non plus de dévorer discrètement des yeux son sublime Christopher.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 31 Aoû - 8:40

Pauvre Morgan quand même. Bien que ce coup de soleil ne soit pas des plus énormes, il doit tout de même lui faire bien mal. Heureusement que Christopher a pensé à tout et donc aussi à cette crème. Elle n’est pas franchement donnée, mais elle fait des miracles. Autant sur sa cheville que sur des brulures de ce genre. Sous ses doigts, Christopher sent que Morgan se détend rapidement. Sans doute est-ce grâce à l’effet rafraichissant, mais pas seulement. Enfin.

Une fois la crème étalé et ses fantaisies ravivées, Morgan se tourne vers lui et l’observe. Croisant son regard, la respiration de Christopher s’arrête, tandis que les muscles de son bas ventre se contractent délicieusement. Ce serait avec joie qu’il ferait tomber cette serviette qui est tellement sexy sur les hanches du jeune homme. Malheureusement, celui-ci brise ce silence érotique en lui ordonnant d’aller prendre sa douche avant de se préparer. Souriant, mais intérieurement déçu que cette magie se soit évaporée avec les paroles du plus jeune, Christopher hoche la tête.

«A tes ordres, Chef» dit-il avant de se mordiller la lèvre inférieure avec malice et envie après la deuxième déclaration de Morgan «J’y compte bien …» susurre-t-il et se penche en avant lui capturer les lèvres du plus jeune.

Se détachant avant qu’il ne soit trop tard, l’ancien militaire se détourne, attrape sa serviette, un sous-vêtement propre et son jeans noir, puis disparait dans la salle de bain. Il en ressort une petite vingtaine de minutes plus tard après avoir longuement apprécié l’eau fraiche sur sa peau chauffée par le soleil –et par Morgan. Habillé simplement de son jeans, il s’avance dans la chambre en séchant ses cheveux avec la serviette. Lorsque Morgan lui demande s’ils profiteront du casino pour jouer un peu, Christopher relève le regard, tète encore penché sur le côté, cheveux capturé dans la serviette.

« Si t’as des sous, ouais, tu peux jouer» dit-il innocemment avant de redresser la tête.

C’est à ce moment là que son regard tombe sur le costard que porte son amant. Arquant furtivement un sourcil, Christopher s’étonne quelque peu de le voir aussi … classe ? Sexy ? Beau ? Magnifique ? Sans doute que chacun de ces quatre mots réussissent à définir son amant. Pourtant, quelque chose le gène.

« Ta cravate … » souffle-t-il avant de secouer la tête « Tu l’as oublié, j’imagine ?» il sourit doucement puis se dirige vers sa valise. Là, il en sort sa chemise blanche, sa cravate rayée noire et bleu nuit ainsi que son veston noir. Il pose le tout sur le lit puis fouille à nouveau le sac et en sort une cravate rouge bordeaux qu’il tend à Morgan «Tien, ce sera mieux avec ça»

Tandis que son amant attrape la cravate et l’observe avec un drôle de regard, Christopher se tourne vers le lit. Il détaille rapidement ses habits, puis commence à enfiler le tout. Occupé à noué sa cravate autour de son cou, il lance un coup d’œil à son amant qui l’imite, plus ou moins bien. Enfilant ensuite le veston, il le ferme, remonte les manches de sa chemise puis se tourne vers Morgan. Lui tapant sur les mains pour lui faire lâcher sa prise sur sa cravate, il s’affaire à la mettre en place correctement.

« Voilà qui est mieux » dit-il en passant ses mains sur les épaules du plus jeune pour lisser un plis dans sa veste « ça te va bien tout ça » Il lui attrape le menton et se penche pour l’embrasser furtivement avant de se détacher et se diriger vers la porte. « Allez vient »

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Sam 31 Aoû - 18:53

Alors qu'il s'habille, Morgan se répète que ce n'était pas le bon moment pour laisser libre court à ses désirs. Pas tout à fait. Et il se dit aussi qu'attendre augmente aussi la flamme, mine de rien. L'américain ressort de la salle de bain, seulement vêtu d'un jean noir. Ne manquant pas de le détailler, l'anglais finit de boutonner sa chemise, alors qu'il accueille sa réponse avec un regard levé au ciel. Puis alors qu'il s'apprêtait à lui rétorquer qu'il savait encore comment ça marchait, il intercepte le regard de Christopher. D'un coup, il commence à se sentir mal à l'aise, se demandant ce qu'il a encore fait de travers. Ses yeux se détournent automatiquement, échappant à ceux de l'ancien militaire, avant de revenir sur lui lorsqu'il est question de cravate.

Merlin arque franchement un sourcil. Tout ça pour une cravate. Bien évidemment, le plus grand comprend tout de suite que c'est parce qu'il l'a oublié qu'il n'en porte pas. Le brun se passe une main sur la nuque, découvert. Il pousse un léger soupire, puis s'assoit sur le lit. Il attrape la cravate bordeaux que son amant lui prête avec générosité, non sans un certain regard scrutateur. Combien de cravates se trimballe-t-il l'américain ? Sans se poser plus de questions qui ne mènent à rien, Morgan met la cravate et la noue avec plus ou moins de facilité. Elle termine cependant bancale. Le britannique se lève, dans l'espoir de s'aider du miroir. Essayant en vain de rectifier le tir, il n'atteint pas la salle de bain que Chris prend les choses en mains.

Le forçant à lâcher le tissus, le plus âgé remet en place sa cravate. Il passe ensuite ses mains sur ses épaules pour enlever un pli, tout en lui disant que ça lui va bien, d'être habillé comme ça. Morgan reçoit un rapide baiser, puis repose ses yeux sur l'ancien officier lorsque celui rejoint la porte. Il a un instant de flottement, remarquant comment Christopher est vêtu. Honnêtement, tout lui va. Et ces habits, bien sans en faire trop. Ce qui fait ressortir la classe naturellement présente chez l'américain. Le brun retiendrait presque son souffle, mais soupire profondément, avec un sourire naissant. Il secoue la tête, ramenant ses cheveux vers l'arrière d'une main et s'avancant vers lui.

— Je perds encore mes mots, merci, lance-t-il, jouant l'irrité. Puis il pose ses mains sur le torse Chris, lisse un pli, avant de le détailler de haut en bas. Lorsque ses yeux se fixent dans les siens, son expression s'adoucit. Je n'ai rien à dire, tu es magnifique.

Peut-être même plus qu'à la fête de la Joncquille. C'était la première fois qu'il le voyait habillé de façon aussi classe en vrai. Il l'avait déjà trouvé sans égal, maintenant il comprend un peu mieux. Souriant, il va l'embrasser. Sauf qu'il s'attarde un peu. Mais aussi parce que Chris lui répond sans hésiter. Donc ce n'est pas uniquement de sa faute. Cependant, au bout de quelques instants, Morgan se détache, sans brusquerie. S'il continue, s'il s'écoute, il ne s'arrêtera pas au simple baiser. Il préfère se reculer maintenant, quoique peut-être pour une idée stupide. Son sourire s'accapare de nouveau de ses lèvres, alors qu'il abaisse la poignée.

— Et s'il y a une piste de dance, ou quoique ce soit du genre, tu n'acceptes pas d'invitation. Ok ? Il ouvre la porte, sort, et se retourne vers Chris. Pas que je serais jaloux, hein, mais c'est surtout que si une femme arrive à t'accoster, elle voudra te garder, et ensuite c'est le bordel. Il sourit davantage, montrant bien qu'il n'est pas sérieux. Je n'ai pas envie de faire couler le sang ce soir.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 1 Sep - 7:17

Lorsque Morgan lui dit qu’il est magnifique, il se sent quelque peu rougir, mais se détourne assez rapidement en espérant que son amant ne le remarque pas. Faut dire ce qu’il en est, Christopher ne se trouve pas spécialement beau. Même s’il sait qu’il n’est pas non plus rejeté par la nature, il se trouve tout bonnement banal. Son corps n’est pas aussi musclé qu’il le voudrait et sa grande taille l’a souvent gêné dans sa jeunesse. Nous diront simplement qu’il a réussi à s’accepter et a oublié ses quelques complexes. Il a accepté le fait d’être grand ainsi que d’avoir les cheveux bouclés et pas raide. A presque 30 ans le contraire serait franchement bizarre. Mais soit.

Après un baiser, ils sortent de leur cabine. Glissant la clef dans la poche arrière de son jeans, Christopher se dirige vers la droite et prend la direction du casino. Tandis qu’ils marchent dans le couloir, Morgan reprend la parole, lui interdisant d’accepter de danse s’il y a une piste pour ça. L’américain observe le plus petit et remarque bien rapidement qu’il n’est pas sérieux. Quoiqu’il doit très certainement encore avoir l’histoire avec Terry à travers de la gorge. Enfin, c’est du passé tout ça, non ?

« Tes demandes sont des ordres » répond simplement l’ancien premier maître avec un sourire.

C’est sans grands problèmes qu’ils atteignent ledit casino. A l’entrée deux videurs les détails avec un regard dure et froid avant qu’un d’eux ne s’adoucisse et les invite à entrer avec un sourire. Répondant à ce sourire par un bref hochement de tête, Christopher passe à côté et s’avance dans le casino. Après avoir fait quelques pas en avant, il s’immobilise.

Il laisse un regard circulaire coulé sur la salle. Ce n’est pas un grand casino si on le compare à celui dans lequel il était, un jour, à Las Vegas, mais il est immense si on se dit qu’il est sur un bateau. Des machines à sous, des roulettes russes, des boules et même deux tables de poker. En observant furtivement l’un d’elle, Christopher reconnait même le double hold’em. Enfin, il connait les règles et est même plutôt bon- lors des sortie en mer, ses collègues et lui ont joué d’innombrables parties- mais aucunement assez bon pour rivaliser avec toute une table. Et puis de toute manière, il n’a aucune envie de se mettre à jouer. Détournant les yeux, son regard tombe sur le buffet garni d’amuses bouches diverses et variées, des salades, des desserts, des gâteaux sucrés et salés et même des plats chaud. Bref, de quoi se régaler et prendre 10 kilos en une soirée.

Mais Christopher a faim. Faut croire que ce qu’il a mangé à midi était trop peu. D’ailleurs, il en fait par à Morgan qui n’hésite pas à l’accompagner au buffet. Ainsi donc, Christopher se serre copieusement en petits fours et en poissons, qu’il mange tranquillement, accoudé sur une table haute. Et, même si Morgan et lui s’ont entrain de discuter, il remarque que son amant n’est pas tout à fait concentrer sur leur conversation et qu’il est constamment entrain de regarder vers la piste de danse. C’est alors qu’il coupe court à leur discussion pour se tourner vers lui et lui demander, avec un énorme sourire, de danser avec lui.

Instantanément, Christopher fronce les sourcils. Il aime bien danser, ce n’est pas le souci, mais la dernière fois qu’il a dansé, ça c’est mal fini. Ce n’était pas avec Morgan, mais ça suffit pour réveiller les souvenirs de l’ancien militaire. Et puis, son amant lui a fait promettre une chose …

« Tu m’as fait jurer de ne pas accepter de danse. Donc la réponse est non. » dit-il avec un sourire amusé en coin. « Et puis, je suis en plein repas, là »

Il espère juste que Morgan ne se fera pas trop insistant parce qu’il n’est pas sûr de pouvoir résister à ce sourire et cette joie …

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 1 Sep - 11:25

Morgan ne se rappelle pas d'avoir dit un jour à Chris à quel point il le trouvait beau. Il l'a pensé beaucoup de fois, et impossible de se souvenir s'il lui a déjà dit en face. Il passe de toute façon rapidement à autre chose, et l'américain lui répond avec un sourire que ces demandes sont des ordres. Le plus jeune n'était qu'à moitié sérieux, mais l'histoire avec Terry a laissé de bien mauvais souvenirs. Bref. C'est sans difficultés qu'ils atteignent le casino. Face aux deux armoires à glace qui tiennent l'entrée, le brun sent une soudaine pression sur ses épaules. C'est toujours comme ça lorsqu'on le détaille durement et sans états d'âme. Il a peut l'impression d'être passé au scanner. Mais cette tension s'évapore dès qu'ils passent la porte et pénètrent dans le casino à proprement parler. Lorsque Christopher s'arrête pour observer l'immense salle, Morgan fait instinctivement de même.

Pour un bateau de croisière, c'est quand même un grand casino. Machines à sous, roulettes, poker, sûrement un blackjack qui traîne dans le coin. En tout cas pour le poker, l'anglais aime bien regarder, mais ce n'est pas lui qui jouerait. Déjà qu'il n'a pas vraiment de chance aux jeux, il sait qu'il n'aura aucune chance de dissimuler ce qu'il pense ou ressent. Surtout pour des joueurs qui ont l'oeil. A part cela, il y a aussi un bar, avec un buffet en prime. Un buffet qui éveille tout de suite la gourmandise de Merlin. Qui résisterait à toutes ces bonnes choses ? En tout cas pas lui. Et visiblement pas Chris non plus. Celui-ci se fait un plaisir de petits fours et de poissons. Le britannique prend quelques amuses bouches, surtout des minies pizzas parce que c'est délicieux, avec un salade composée par ses soins. Il ne manquera pas d'aller ensuite taper dans les desserts, ou plus particulièrement dans les gâteaux sucrés. Quoiqu'une crème brûlée le tente vachement aussi.

Il revient tranquillement vers l'ancien militaire, accoudé à une table haute. Morgan s'assoit sur la chaise qui accompagne la table, et commence à déguster ces petits délices, baladant son regard sur les nombreuses personnes présentes. Alors qu'ils sont en pleine discussion, le plus jeune remarque la piste de danse. Tout d'abord pas intéressé, une idée s'incruste dans son esprit et ne veut plus en partir. La conversation devient plus lointaine pour lui, et bout d'un moment, il se tourne carrément vers son amant pour lui proposer, de but-en-blanc, d'aller danser. Bien qu'il arborre un grand sourire, Merlin n'est pas vraiment assuré. C'est un orchestre qui joue, donc ce n'est pas les musiques de jeunes. Mais ça fait tellement longtemps qu'il n'a plus dansé de cette façon, genre valse. La dernière fois quand même, ces parents l'avaient poussés dans les bras d'une jeune fille de bonne famille, avec la mention implicite : nous avons déjà discuter avec les parents, si tu l'aime bien, les fiançailles ne seront pas un problème.

Comme quoi, ses parents le croyaient incapable de se débrouiller seul. C'était il y a un peu plus d'un an sûrement. S'ils le voyaient maintenant... Concernant Chris, après une froncement de sourcils, lui répond avec un sourire amusé que lui-même lui a fait jurer de ne pas accepter d'invitation de danse, donc il refuse. Morgan se renfrogne, prêt à lui rétorquer que si c'est lui ça ne compte pas, puis il soupire quand l'américain lui dit qu'en plus il est en plein repas. C'était implicite que les propositions concernées étaient celles venant d'autres personnes et non du plus jeune. Ce crétin l'a bien compris, c'est évident, mais il joue sur la signification des mots, et ce n'est pas marrant. Le brun garde une mine boudeuse. Il n'a pas l'intention d'abandonner aussi facilement, mais il va d'abord faire en sorte que Christopher pense le contraire. Il va juste attendre. Ils ont toute la soirée de toute façon.

— Il n'y a que moi qui ait le droit de jouer avec les mots, grommelle-t-il en retournant à son assiette.

Au bout de quelques minutes de silence, une discussion repart doucement, presque réticente. Du coin de l'oeil, Morgan surveille l'assiette de Chris qui se vide, petit à petit. Il se dit que cet idiot fait exprès de prendre son temps. Le connaissant, ça serait tout à fait envisageable. Le brun reporte alors son attention sur la salle. Une table de poker n'étant pas loin, il s'amuse quelques temps à voir qui gagne, qui perd, et qui est mauvais perdant. Des personnes attablées qui lui tournent le dos, il croit reconnaître un visage à un moment. Un homme, plutôt vieux mais bien conservé, les cheveux grisonnants mais la voix encore forte. Cependant, dans les quelques secondes où il a vu son profil, l'anglais n'arrive pas à se souvenir. Il aurait peut-être dû s'attarder sur sa femme, à côté, pour recouvrer la mémoire, mais il s'aperçoit qu'il ne reste qu'un petit four dans l'assiette de son amant. Or ce dernier prend encore son temps pour observer la salle. Merlin récupère la bouchée et la mange sans plus de cérémonie.

— Allez hop t'as fini, lance-t-il, après avoir avalé, puis il se lève et attrape Chris par la main pour le forcer à faire de même. Après tu prendra du dessert si tu veux, mais d'abord tu m'accorde une danse. Il le traîne sur quelques pas, mais il sent une réserve. Une seule ! Une toute petite danse de rien du tout. Pleaaaase, insiste-t-il, sans dissimuler un sourire et un regard suppliant et plein d'espoir à faire craquer un coeur de pierre.

Il aurait deux autres arguments sous la main. Le premier, c'est Chris qui l'invite, donc il ne rompt pas sa 'promesse'. La seconde, Morgan invite une jeune fille. Depuis plus d'une heure qu'ils sont là, il a eu le temps de voir passer du monde et pas que des thons, bien qu'ils soient sur l'océan. Et puis la musique s'arrête soudain, pour repartir plus lentement, à la manière d'un slow mais sans sombrer dans la berceuse. Là, le sourire indéfectible de l'anglais s'aggrandit, alors qu'il murmure un dernier "s'il-te-plaît". Disons que c'est ici, maintenant, ou forcément sur la croisière, mais ce ne sera sûrement pas à une soirée à Shady Cove avec toutes ses comeres et leurs commentaires à la con.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé] Dim 1 Sep - 12:56

Pensant que Morgan n’insistera plus après qu’il ait marmonné que seul lui avait le droit de jouer sur les mots, Christopher n’en fait plus grand cas. Mais c’est sans compté sur l’ingéniosité futée de son amant qui profite du fait que l’ancien militaire ait tourné son attention sur la piste de danse pour lui voler son dernier petit four. Christopher est sur le point de protester, mais se contente de soupirer … et soupire d’avantage lorsque Morgan lui attrape les mains pour lui demander à nouveau de danser avec lui.

« Tu ne lâcheras donc pas l’affaire ? » demande-t-il, désespéré, avant de refermer sensiblement ses doigts sur la main de Morgan « Bon allez, si c’est vraiment ce que tu veux … »

Il parle sur un ton comme si ça le faisait grandement chier que Morgan l’invite ainsi à danser, mais au fond il est content que ce soit le cas. Ça ne le dérange aucunement de danser avec son amant, enfaite. Enfin. Se dirigeant, donc, vers la piste de danse, ils se font une place entre tous les gens. Se tournant vers Morgan, Christopher hésite quelques instants puis, finalement, passe une main sur sa taille et l’oblige à s’approcher de lui. Souriant, il lui entoure la taille de l’autre main, ferme furtivement les yeux, se concentre afin de trouver le rythme lent de la musique, puis rouvre les yeux et plonge son regard dans celui du jeune homme.

« T’es vraiment chiant quand tu t’y met … on t’as déjà dit ça ? » souffle-t-il en levant la main droite pour lui caresser la joue, en profitant en même pour lui chasser une mèche rebelle qui lui barre le front « Chiant … mais adorable » Il se penche en avant et l’embrasse furtivement, avant de remettre sa main à sa place et continuer à bouger au rythme de la musique.

Bien qu’il sente vraiment bien là, dans les bras de son amant, Christopher est gêné par quelque chose. Il ne saura dire quoi. Il sait juste que ce quelque chose n’est aucunement moral, mais bel et bien physique. Et ce n’est qu’au bout de deux minutes de danse, qu’il sait ce qui le gêne : sa cheville. Cette putain d’articulation qui ne sait rien faire de mieux que de se manifester en plein moment merveilleux et agréable. Christopher décide de ne pas lui accorder d’importance … pour l’instant. Ce n’est qu’au bout d’une autre minute qu’il ne peut plus l’ignorer.

Alors, se détachant subitement de Morgan, il s’immobilise et se penche en avant. Grimaçant légèrement, il se masse le mollet puis descend vers sa cheville. Mais, au moment d’atteindre les malléoles, quelque chose ou plutôt quelqu’un lui rentre dedans. Le poids du corps déjà en avant, Christopher n’assure son équilibre qu’en s’agrippant à Morgan. Soupirant discrètement, il se redresse et se tourne vers la personne qui l’a poussé.

C’est un couple. Et celui-ci ne lui accorde aucune attention. Bien au contraire. S’était eux-mêmes immobilisé, le regard des deux est tourné vers Morgan et le fixent avec une surprises certaine.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le voyage est ma maison [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Le voyage est ma maison [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: A L’EXTÉRIEUR DE SHADY COVE :: 
Autres destinations
-
Sauter vers: