Partagez|

Nice to meet you [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Nice to meet you [Terminé] Ven 20 Sep - 19:28




Nice to meet you
Encore une journée banale, une journée sans prendre de photo, une journée d’ennui au travail. Hermann avait débarqué suite à la mort de son meilleur ami, quatre ans auparavant, ne sachant pas quoi faire de sa pauvre vie. Récemment, il avait décidé de racheter le salon de thé du coin avec l'argent qu'il avait économisé sans but bien précis. Cette décision, il y avait réfléchi certes, mais c'était à la base un coup de tête, un simple moyen de se dire qu'il n'était pas rien. Ca faisait longtemps maintenant que Joe n'était plus là, pourtant il ne se passait pas un jour sans que Hermann se sente mal. Aujourd'hui, c'était un jour banal pour lui, comme tous les autres où ils devaient se lever pour aller au salon de thé. Les employés se méfiaient de lui à cause de son inexpérience, et ça se sentait. Il n'était pas vraiment le bienvenu, mais il faisait comme si de rien n'était, il souriait, il riait, comme il faisait d'habitude, même s'il aillait mal. En plein milieu de l'après-midi, les clients commençaient à affluer, mais Hermann ne s'en n'occupait pas vraiment, il ne faisait que gérer la caisse et le bon fonctionnement de l'endroit.
La clochette de la porte retentit encore, annonçant l'arrivée d'un énième client. Hermann leva la tête pour lui souhaiter la bienvenue et fut aussitôt troublé par le jeune femme qui venait de franchir la porte. Une belle blonde au visage fin, angélique. Il se leva alors de sa chaise derrière le comptoir et fit un signe de main à un serveur pour signaler qu'il s'en chargeait, quelque chose qu'il n'avait jamais fait jusqu'alors. Il s'approcha de la jeune femme, les mains moites, un peu tremblant. S'il avait eu son appareil photo, s'il était le même qu'autrefois, il l'aurait alors prise en photo une centaine de fois, assise à cette table, tranquillement. Lorsqu'il fut à sa table, il esquissa un sourire et la regarda d'un air doux. « Bonjour, je suis le nouveau propriétaire, je vous sers quelque chose ? » Cette simple phrase qui avait déjà du mal à sortir de sa bouche. Il resta là à l'observer un moment, à l'écouter passer sa commande. Elle avait une voix magnifique. Il se sentit assez ridicule à cette pensée, mais c'était comme si un rayon de soleil venait de percer son cœur. Ce n'était pas arrivé depuis des années, et ça ne pouvait que le faire se sentir bien, à son aise. Il se retourna alors pour transmettre la commande et continua à l'observer de loin. Il ne se rendait pas vraiment compte de ce qu'il faisait. Si Joe avait été là, il aurait sans doute rit et lui aurait donné un coup de coude pour l'inciter à l'inviter à dîner. Il sourit à cette pensée en baissant la tête. Son meilleur ami lui manquait, il n'était pas guéri. Tant qu'il n'était pas guéri, il ne toucherait plus à son appareil photo, c'était la promesse qu'il s'était faite autrefois.


Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Ven 20 Sep - 20:29





Nice to meet you
Hermann & Peyton


Je venais de fermer la boutique. Fin d'après midi obligeant. Ce n'était pas une période faste pour moi. J'attendais avec impatience un événement exceptionnel. Un contrat. Mais je ne pouvais pas provoquer un mariage moi-même. Je devais attendre que quelqu'un se décide à Shady Cove. Mes pas me dirigèrent presque mécaniquement vers le salon de thé de la rue. Je préférais m'arrêter là bas plutôt que de rester seule à la maison. J'aimais me sentir entourée. Le monde autour de moi me passionnait. J'observais souvent les gens. Leurs habitudes. Je m'imaginais leur histoire. J'entrais dans la boutique. J'y avais mes habitudes. Je nourrissais une passion pour leurs délicieux thés. Jamais il n'était aussi bon chez moi. Il y avait tellement de choix. Je réfléchissais déjà à mon choix. Je pensais me concentrer sur la simplicité aujourd'hui. Je choisis une table près de la fenêtre. Une depuis laquelle je pouvais voir la rue. Très rapidement, une jeune homme s'approcha de ma table. Je ne l'avais encore jamais vu ici. Il se présenta comme le nouveau patron. Je restais un instant silencieuse. Le regard posé sur lui. Son visage m'absorbait. Je me rendis compte qu'il fallait que je réponde. Je rougis, un peu gênée de mon silence. Je me raclai la gorge. « Oh... euh... Je vais prendre un thé à la menthe. » Simple mais efficace. Un sourire se dessina sur mon visage. Sans que je ne le contrôle vraiment. « Pour ma part, je suis une habituée. » J'essayais de poser ma voix. J'étais légèrement troublée par la présence du nouveau propriétaire. Sans trop comprendre pourquoi. Il y avait quelque chose chez lui qui me plaisait. Quelque chose qui m'attirait. En plus de son physique. Je sentais chez lui un charme fou. Mais il n'y avait pas moyen que je puisse lui plaire. Pas moi. Il fallait que je me réveille. Les histoires que j'avais étaient rarement autre chose que des histoires de cul. Je n'étais pas assez bien pour autre chose. Je le pensais sincèrement. Je sortis mon cahier de comptes. Pour penser à autre chose qu'à cette rencontre troublante, en attendant mon thé.



made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Dim 22 Sep - 15:18




Nice to meet you
Il ne pouvait s'empêcher de la regarder, il la fixait, comme pour immortaliser ce moment par sa pensée, à défaut de pouvoir prendre une photo. Il se savait pas vraiment pourquoi il avait arrêté la photo à la mort de Joe, après tout, il l'avait toujours encouragé à continuer. Joe n'avait pas grand chose à voir avec la photo. Pourtant, Hermann avait perdu toute motivation le jour de sa mort, il s'était juré de ne plus continuer ce rêve débile à ses yeux. Ca lui manquait, parfois, il cherchait encore son appareil photo autour de son cou lorsqu'il voyait quelque chose qui le subjuguait, mais il se rendait vite compte qu'il n'y était pas et reprenait sa route. Quelque chose s'était cassé en lui ce jour-là, et il se sentait obligé d'abandonner une des choses qui lui étaient les plus chères en contrepartie de la mort de Joe. C'était bizarre et stupide sans doute, mais il le voyait comme ça. Tu es mort, tu as abandonné ta vie et je me sens responsable alors j'abandonne la photo pour toi.
Il était perdu dans ses pensées en admirant la jeune femme mais on le réveilla bien vite en posant sa commande juste à côté de lui bruyamment pour lui faire comprendre que c'était prêt. Il sourit puis prit le thé et l'apporta à la table de la charmante cliente. « Donc vous venez souvent ici ? Vous devez sans doute mieux connaître cet endroit que moi ! » Il se mit à rire ironiquement. Il ne savait pas son nom mais crevait d'envie de lui demander.  Il n'était pas vraiment du genre à s'imposer lourdement, à demander le numéro de téléphone de la personne directement, pourtant cette fois-ci, il aurait bien voulu. Il y avait quelque chose dans son allure, son visage, sa voix, qui impressionnait Hermann. Il resta immobile devant elle, sans doute l'air un peu ridicule, il hésita à lui demander son nom, puis se retourna pour aller se poser derrière le comptoir. Il s'approcha ensuite d'un des employé. « Est-ce que tu connais son nom ? » Il n'osait pas vraiment lui demander en face. Il entendait les rires de Joe résonner dans son esprit comme s'il était là, qui se moquait de lui en lui disant qu'il aurait pu lui demander directement au lieu de faire son timide. Il sourit à cette pensée en baissant la tête, puis la réponse de l'employé le fit sourit de plus belle. « T'as qu'à lui demander directement. » C'était comme s'il était là, mais il ne l'était pas. Comment était-il possible qu'après tant d'années, il ressente encore ce vide ? Il souffla et prit son courage à deux mains. On aurait dit un gamin. Il s'approcha de la jeune femme. « Excusez-moi, est-ce que je peux vous demander votre nom ? C'est que, comme vous venez souvent apparemment, ça serait plus simple non ? » C'était pitoyable, il se sentait incroyablement pitoyable. Il avait envie de la connaître, d'entendre sa voix une nouvelle fois, de voir son sourire.


Code RomieFeather



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Lun 23 Sep - 11:26





Nice to meet you
Hermann & Peyton


J'avais pensé venir prendre rapidement un thé, avant de rentrer chez moi pour faire mes comptes. Et puis la donne avait changé. Mon avis avec. Brusquement, l'idée de prendre mon temps m'était apparue naturelle. Personne ne m'attendais à la maison. Seulement ma télé, mon lit et mon canapé. Rien d'autre qui vaille vraiment la peine. Pas âme qui vive. Rien que moi, et le silence. J'avais sorti mon cahier de compte, sur lequel je faisais semblant d'être concentrée. En vérité, c'était la partie de mon travail que je détestais le plus. J'étais nulle pour ça. Je n'y comprenais pas grand chose. Et surtout, mon esprit vagabondait ailleurs. Du coin de l’œil, je regardais celui qui s'était présenté comme le nouveau patron. Je me demandais vaguement depuis combien de temps il était en ville. Je ne le connaissais pas. Je ne l'avais même jamais vu. Pourtant, nous nous connaissions presque tous ici. De près ou de loin. Les chiffres se mélangeaient dans ma tête. Mon crayon était dans ma main. Comme suspendu par un fil invisible. Je n'avais encore rien écrit. Je fis semblant de gribouiller quelque chose sur le papier lorsqu'il s'approcha, ma tasse à la main. L'instant où celle ci passa devant moi, pour déposer sur la table ma commande, me sembla hors du temps. Mes mains se portèrent autour de mon cou. Comme pour attraper mon appareil. Mais il n'y était pas. Il se cachait, tapi au fond de mon sac. Je n'avais pas imaginé en avoir besoin entre la fermeture de la boutique et mon arrivée chez moi. Je relevai la tête vers l'homme qui me faisait face. Lentement. Pour ne pas me trahir dans la précipitation. Je ris à ses mots. En hochant la tête. « Oui, je serai capable de vous faire un exposé sur chacun des parfums de thé du salon ! » Depuis le temps que je venais ici, j'étais sûre de les avoir tous goûté. Un doute m'assaillit. Le nouveau patron pouvait très bien avoir décidé de tout changer. La provenance des thés que je connaissais par cœur n'était peut-être plus la même. « A moins, bien sûr, que vous n'ayez tout chamboulé ici... » Il avait au moins chamboulé mes habitudes. En général, après le travail, je venais, prenais ma tasse, l'avalais en un instant et rentrais. Aujourd'hui, j'avais envie de prolonger un peu mon moment de détente. De découvrir cet homme que je ne connaissais pas. Quelque chose m'attirait inexplicablement vers lui. Mais il était déjà reparti derrière le comptoir. J'avais presque envie de commander un de ces gâteaux que je m'étais toujours refuser, pour le faire revenir. Pour essayer tant bien que mal d'engager une discussion. Mais je ne pouvais pas. L'idée même d'avoir un gâteau sur la table me procurait des hauts le cœur. Je ne pouvais pas avaler tant de sucre d'un coup. Pas sans avoir l'impression de trahir mon corps. Je l'entendis à peine revenir vers moi. Lorsqu'il m'adressa à nouveau la parole, un sourire franc s'étala sur mon visage. Je ne comprenais pas bien en quoi connaître mon nom simplifierait les choses. Mais je le lui donnais avec plaisir. « Oh, bien sûr. Je suis Peyton, Peyton Miller. J'ai la boutique à deux enseignes d'ici. » Les commerces étaient tous au même endroit. Le centre ville étant petit, en proportionnalité avec la taille de la ville. Mon studio n'échappait pas à la règle. Je l'avais voulu dans un endroit où il pouvait être vu. Quelque part où il attirerait les regards. Pour qu'on ne puisse pas passer à côté. J'avais rempli la vitrine de milliers de photos, toutes prises ici, à Shady Cove. Je m'autorisai à poser une question à mon tour. A laquelle il n'était pas obligé de répondre. Après tout, sa vie ne me regardait pas, même si javais envie de la connaître. « Vous êtes en ville depuis longtemps ?! Je suis surprise de ne vous avoir encore jamais croisé... C'est si petit ici ! Tout le monde finit par se connaître. » Ma timidité laissait ma bouche s'exprimer toute seule. Des banalités en sortaient. J'aurais aimé pouvoir être un peu plus profonde. Montrer que je n'étais pas « blonde ». Mes comptes avaient totalement disparus de mon esprit. Mon thé aussi. L'un et l'autre gisait sur la table, devant moi. J'attrapai la tasse. Assez brusquement. Avant qu'elle ne refroidisse. Mes longs doigts s'enroulèrent autour. Je les fixais un instant. Je détestais cette vision. Chaque phalange ressortait beaucoup trop à mon goût. C'était le cas sur tout mon corps. On pouvait distinguer partout mes os. Je le haïssais.



made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Mer 25 Sep - 22:13




Nice to meet you
Après avoir déposer sa commande, il ne put se résoudre à partir sans lui avoir parlé. Il resta un moment debout, immobile à la regarder, puis sourit à sa phrase. Si elle connaissait si parfaitement la carte du salon de thé, elle avait une longueur d'avance sur lui. Lui, il n'était pas encore totalement habitué à l'endroit, il n'avait pas encore tout assimilé. Pourtant, il aimait ce lieu, cette impression qu'il avait d'être reposé une fois arrivé à l'intérieur. Beaucoup de gens se méfiaient de lui, et Hermann ne leur en tenait pas rigueur, à vrai dire, c'était compréhensible, il aurait été méfiant aussi si un nouveau propriétaire était arrivé sans aucune expérience. Il se serait demandé si tout n'allait pas changé à cause de lui, si l'équilibre d'autrefois n'allait pas changé pour le pire. Question que la jeune femme en face de lui semblait également se poser. Hermann sourit de plus bel avant de rire. « Oh si je prévois un grand changement ! » Il se tût un instant pour faire durer le suspens. « J'avais dans l'idée de repeindre tous les murs en fluo, le sol en bleu ciel, le comptoir en rouge, de changer toute la carte pour n'offrir que des cupcakes et des milkshakes à la fraise ! » Il se mit alors à rire franchement, comme il n'avait pas souvent ri depuis la mort de Joe. Il ne savait pas pourquoi mais la présence de cette cliente lui redonna le sourire d'un seul coup. Il s'éloigna un instant puis revint, lui demandant son nom d'un façon si pitoyable que s'en était affligeant. Il sentait déjà qu'elle allait le refouler, lui dire de la laisser tranquille, mais au lieu de ça, elle sourit. Elle lui sourit. Ca peut paraître idiot comme ça, mais le simple fait de la voir sourire le mit de bonne humeur. Il sourit également, l'air sans doute un peu idiot, mais il assumait. Elle s'appelait Peyton et tenait une boutique. La première question qui lui vint à l'esprit c'était de lui demander de quelle boutique il s'agissait, mais il n'eût pas le temps de lui demander qu'elle enchaînait sur une question. Le sourire collé au visage, il finit par s'asseoir en face d'elle, ne se préoccupant guère de ce que pourraient penser les employés en voyant leur patron assis au lieu de travailler. « Je suis là depuis... Quatre ans maintenant je crois ! Mais... Je ne sortais pas très souvent avant, à part pour aller travailler... Je ne me mêlais pas vraiment aux gens. Je sais ça peut paraître bizarre mais... J'ai eu une longue période de vide... Et vous ? » Il se tût alors, estimant qu'il avait déjà beaucoup parlé, peut-être un peu plus qu'il n'aurait dû. Il venait de dévoiler une partie de son histoire, sans doute la plus sombre, même s'il n'avait pas tout dit. Son sourire s'éteint un instant, devenant triste, nostalgique, puis il le regarda prendre son thé, ne bougeant pas de la place à laquelle il s'était installé, détaillant les moindres gestes de la jeune femme. Puis il se repris et sourit à nouveau, avec un peu moins de franchise cette fois. « De quelle boutique vous vous occupez ? C'est qu'il y en a tellement dans le coin ! » Il avait certes remarqué le studio photo, mais n'avait cédé à la tentation d'y rentrer, respectant toujours sa promesse qui lui apparu d'un coup comme stupide, mais dont il avait en un sens besoin pour se donner une raison de poursuivre sa voie. S'il avait eu son appareil, il aurait sans doute déjà fait un millier de portrait de Peyton, au risque de paraître louche. Tout ce qui le fascinait, il le prenait en photo, comme un moyen de garder en mémoire cet instant, ce passage de sa vie, comme pour garder une trace de son passage à tel ou tel endroit. Son appareil photo était aujourd'hui rangé soigneusement dans une boîte énorme, avec toutes ses photos, tout son matériel, à l'abri de son regard, pour ne jamais être tenté. En cet instant, il eût alors peur d'oublier cette journée, de n'avoir aucune trace de la jeune femme malgré le fait qu'elle soit proche, il eût peur de perdre la mémoire. C'était pour ça qu'il prenait autrefois des photos après tout. Il croisa ses deux mains, d'un air nerveux, comme s'il lui manquait quelque chose à saisir. Il attendait sa réponse avec impatience, se disant que peut-être, il pourrait lui rendre visite de temps à autre. Il avait envie de l'inviter à sortir, mais il se retint, ne voulant pas paraître trop vicieux, ce qui n'était pas du tout son intention, bien au contraire. Il voulait simplement connaître des détails sur sa vie, savoir quelle vie elle menait, il était curieux de tout découvrir, sans trouver de raison à cet intérêt soudain pour une personne qu'il venait de rencontrer.


Code RomieFeather



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Jeu 26 Sep - 19:16





Nice to meet you
Hermann & Peyton


Mes yeux s'arrondirent un instant. Heureusement qu'il se mit à rire. Si il avait réellement prévu de faire de cet endroit ce qu'il racontait, je n'aurais jamais pu y remettre les pieds. Pour la simple raison que cupcakes et milkshakes ne pouvaient pas entrer dans ma bouche. Il n'y avait aucun moyen, beaucoup trop de sucre. Mon rire suivit le sien, tout naturellement. La compagnie du nouveau propriétaire était agréable. Même si j'étais un peu surprise qu'il s'occupe de mon service. C'était rarement le rôle du maître des lieux. Je trouvais ça plutôt sympa, qu'il se mêle à ses employés. Le sourire qu'il me rendit lorsque je lui donnais mon nom était magnifique. Il semblait sincère. J'aimais cette façon d'être chez les gens. Il était souriant et avenant, en plus d'être terriblement beau gosse. Ma surprise fut de taille lorsque je le vis tirer une chaise à ma table pour s'asseoir dessus. Je jetai un œil aux alentours. Je n'étais pas la seule visiblement. Les employés nous regardaient avec un air de désapprobation. Pour ma part, j'étais plutôt contente. Etrangement, j'avais très envie que ma conversation avec le nouveau maître des lieux se prolonge. Je hochai la tête, compréhensive. J'avais moi aussi eu mes périodes de vide. De longs moments creux pendant lesquels je n'avais eu le goût de rien. J'espérais qu'ils étaient derrière moi à présent. Je lui souris. « Oh, je comprends. Les creux, j'ai connu ça aussi ! » Je haussai les épaules. Le tout était de savoir se remettre en selle, ce qu'il avait visiblement su faire étant donné qu'il était sorti de chez lui. Je fis un signe de la main, pour signifier le temps qui passe, et ris. « Oh moi, je suis là depuis presque toujours ! Et je pense rester là un moment encore !!! » Je n'avais jamais vraiment pensé à quitter la ville. Shady Cove était ma maison. Mes premiers souvenirs étaient ici. J'avais tout vécu dans cet endroit. Le plus dur comme le meilleur. Mes années d'études à Ashland, pourtant pas loin d'ici, m'avaient semblé infiniment longue. Dans ma chambre étudiante, le soir, je brûlais de revenir vivre à Shady Cove. C'était le seul endroit sur terre où je me sentais vraiment à ma place. Je connaissais presque tout le monde ici, de près ou de loin. Ca ne pouvait être pareil nulle part ailleurs, et surtout pas dans une grande ville. Je bus quelques gorgée de mon thé. « J'ai le studio juste en bas. Je souris de toutes mes dents. Je suis un peu la boîte à photos de la ville disons !! » Je fermai mon cahier de comptes. Ce n'était plus vraiment la peine que je fasse semblant à présent. Je ne me lassais pas de détailler l'homme qui me faisait face. Il avait quelque chose en plus des autres. Quelque chose de rassurant. Quelque chose que j'appréciais, définitivement. Sa façon de parler me subjuguait. J'étais ravie qu'il soit finalement sorti de sa tanière. Je me raclai la gorge. « Hum, en fait, je ne connais toujours pas le nom de notre nouveau propriétaire ?! » J'étais assez peu à l'aise dans ce genre de performance. Je ne savais pas jouer la séduction. J'étais condamnée à être moi, un peu intimidée. Mes joues avaient du se colorer un peu. Je finis mon thé en quelques instants, pour me donner un peu de contenance.


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Ven 27 Sep - 21:58




Nice to meet you
Il était perdu dans la contemplation de ses cheveux blonds, de ses yeux bleus, et le monde semblait s'arrêter de tourner. Elle sourit lorsqu'il répondit à sa question, en disant qu'elle comprenait, qu'elle avait connu ça. Hermann baissa un instant la tête, en souriant légèrement. La période de vide qu'il avait connu, elle avait été longue, et douloureuse. Il se demandait même s'il n'était pas toujours dans cette période d'ailleurs. Pourtant, il était sorti de sa tanière, il souriait à nouveau. Peut-être avec un peu moins d'éclat, mais il recommençait à sourire, à rire, doucement, mais sûrement. Il releva la tête lorsqu'elle lui annonça qu'elle était ici depuis presque toujours et qu'elle comptait bien y rester. C'était un bon point pour lui. Il se mit alors à penser qu'il pourrait donc la revoir souvent, lui parler souvent comme il le faisait en ce moment. Il rit doucement. « Vous allez pouvoir m'indiquer les meilleurs endroits où me rendre alors ! » Son sourire s'effaça peu à peu lorsqu'elle confirma ses craintes : «J'ai le studio juste en bas. Je suis un peu la boîte à photos de la ville disons !! » Il hocha la tête machinalement, faisant la moue en regardant les passants devant le salon de thé. Il passa ses mains dans son cou puis baissa la tête pour ensuite la regarder d'un air soudain triste. « Ah... Alors vous... Vous faites de la photo.. » Pour lui, c'était comme si on écrasait un couteau sur son cœur, pourtant, son intérêt pour la jeune femme ne cessait de grandir, mais la photographie était aujourd'hui pour lui un sujet tabou. Il avait toujours en tête cette stupide promesse qu'il s'était faite de ne plus toucher à un appareil photo, alors la savoir photographe était quelque chose d'inconcevable. Pourtant, il était incapable de se lever et de partir, il restait là, devant elle, à la regarder, à admirer chaque trait de son visage pendant qu'elle fermait son cahier. Il était subjugué, admiratif, il lui était impossible de bouger. Il était encore dans un sacré merdier. C'était comme avoir en face de soi le fruit défendu, celui auquel il ne faut surtout pas toucher mais auquel on rêve de goûter. Lorsqu'elle lui demandant son nom, il ouvrit la bouche sans rien dire, comme si les mots refusaient de sortir. Ses lèvres firent des mouvements dans le vent, mais sa voix ne répondait pas. Il s'éclaircit alors la gorge, un peu gêné par cette scène pitoyable. « Hum... Pardon ! Je m'appelle Hermann. Hermann Brittain. Enchanté ! » Il sourit alors franchement, oubliant totalement le fait qu'elle soit photographe. Ce fait lui revint vite en mémoire, mais sa curiosité l'empêchait de l'ignorer. « Alors... Vous aimez la photo ! Je suis passé plusieurs fois devant le studio et je n'ai pas pu m'empêcher de regarder la vitrine malgré... Enfin je n'ai pas pu m'en empêcher ! Vous êtes très douée ! Je faisais aussi de la photo il y a... un moment. Mais j'ai arrêté suite à … Quelques complications. » Il avait envie de tout lui dire et de tout lui cacher, il parlait trop, beaucoup trop, lorsqu'il était nerveux. Il joint ses deux mains pour les serrer nerveusement. « Pardon je parle trop, c'est un fait, je suis trop bavard ! » Il se frotta ensuite l'arrière de la tête gêné à nouveau. Il resta un moment silencieux, se pinçant les lèvres en la regardant, main sur son cou. Il secoua alors légèrement la tête pour se remettre les idées en place. Elle avait quelque chose qui lui donnait envie de parler, de sourire, de rire sans arrêt. Il était là, assis à une chaise, alors que ses employés le regardaient d'un mauvais œil en s'activant pour servir les clients. Il ne faisait pas attention au monde autour d'eux, comme si en cet instant, plus rien importait à part cette femme devant lui. Il arrivait même à ne plus penser à son meilleur ami, ce qui était quelque chose de rarissime. Il ne pouvait s'empêcher de la regarder en souriant. Elle sembla rougir un instant, mais il pensa se faire des idées. « Vous voulez un autre thé ? » Elle venait de finir sa tasse d'une traite et lui, il n'avait aucune envie d'arrêter ici la conversation. Il attendit qu'elle lui réponde, qu'elle lui dise si elle voulait un autre parfum ou le même, puis il se leva et alla chercher un autre thé au comptoir. Il passa ses mains devant son visage en se disant qu'il faisait n'importe quoi, qu'il devenait fou, à discuter ainsi avec une photographe, mais il ne pouvait s'en empêcher. Il se frotta le visage puis prit la tasse qu'on lui posa sur le comptoir et retourna vers Peyton. « Et voilà pour vous. » Il continuait de sourire franchement, ignorant ce que sa raison lui dictait : la fuite.

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Dim 29 Sep - 13:27





Nice to meet you
Hermann & Peyton


Je hochai la tête. Je connaissais la ville sur le bout des doigts depuis le temps. J'y avais mes petits coins favoris. Mais concernant les spots, il n'y avait pas grand chose à dire. Il n'existait pas ici des centaines de bars, restaurants ou boites. Tous les commerces étaient réduits au nombre de un. Il n'y avait pas vraiment de place pour la concurrence à Shady Cove. Mais je me ferai un plaisir de faire découvrir les environs au nouveau patron. Sans aucun soucis. Passer du temps avec lui ne pourrait être qu'un plaisir pour moi. Mon annonce fit l'effet d'une bombe. Le fait que je tenais un studio photo ne semblait pas bien passer. Sans que je sache vraiment pourquoi. Il ne me semblait pas avoir dit quelque chose de mal. Mais il fallait toujours se méfier, surtout avec les gens qu'on ne connaissait pas. Même avec mes amis, il m'arrivait de dire pile ce qu'il ne fallait pas. Comme avec Terry, la dernière fois que nous nous étions vues ici même. Je hochai à nouveau la tête. Quelque peu gênée par sa réaction. Je devins soudainement plus hésitante. Mon manque d'assurance légendaire refaisant surface. « Oui, en effet... Je fais de la photo.. » Je ne comprenais pas ce qui clochait dans mon métier. En général, il piquait plutôt l'intérêt des gens. De nombreuses personnes rêvaient de pouvoir vivre de leur passion, comme je le faisais. Mais sa tentative suivante me fit oublier son regard, qui m'avait semblé empli de déception, sans trop que je sache pourquoi. Je vis ses lèvres bouger dans le vide. Comme les miennes étaient aussi capables de le faire. Je ne pus retenir un éclat de rire. Je me reconnaissais dans ces bavardages silencieux. Je lui souris, la voix emprunte d'amusement « Ravie de faire votre connaissance, Hermann. Désolée de n'avoir pas su rester sérieuse ! » Ce petit moment de flottement m'avait finalement permis de reprendre un peu confiance en moi. J'aimais savoir qu'il était aussi timide, ou presque, que moi. Mes joues prirent une franche teinte rouge. L'effet saisissant du compliment sur mon travail. Si j'avais du mal lorsqu'ils concernaient ma personne, j'étais toujours touchée qu'on aime mon travail. Mon art. « Merci pour vos compliments. Je le connaissais à peine, pour ne pas dire pas du tout, mais son avis comptait déjà. J'étais heureuse qu'il aime ce que je faisais. Alors que j'avais pensé qu'il n'appréciait pas la photo. Oh, c'est tellement dommage, je suis sûre que vous auriez eu plein de choses à m'apprendre !! J'aime tellement discuter technique avec d'autres photographes... Mais ils sont rare à Shady Cove ! » Je haussai les épaules. C'était un avantage pour moi. Pas de concurrence. Mais parfois, les discussions avec mes compatriotes photographes de l'université de me manquaient. Je rêvais de voir ma boutique prendre un peu d'ampleur pour pouvoir me permettre de prendre un employé ou un associé. Quelqu'un d'aussi passionné que moi. Quelqu'un qui pouvait comprendre qu'on parle pendant des heures d'un seul et même cliché. Il y avait tant à dire sur une photo. Je n'eus pas besoin de réfléchir avant d'accepter un deuxième thé. C'était la meilleure excuse pour rester encore un peu auprès d'Hermann. « Volontiers. J'en prendrai un aux fleurs de jasmin s'il vous plait. » Je trouvais ce parfum terriblement féminin. Je n'imaginais absolument pas un homme en commander un. Je le regardai s'éloigner vers le comptoir. Je me trouvais pitoyable. Je me faisais toujours avoir par les hommes. Je tombais facilement dans le piège. J'étais trop fleur bleue. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Pas avec lui. Il y avait quelque chose qui me poussait à rester à cette table, à ses côtés. Sans que je sache vraiment quoi. Au moins, je faisais marcher son commerce. J'en étais déjà au deuxième thé. J'attrapai la tasse aussi vite qu'elle arrivait. J'avais besoin d'avoir quelque chose dans les mains. Pour ne pas les entortiller dans tous les sens et faire preuve de ma timidité dévorante. Ma main toucha un instant la sienne. Je la retirai aussi rapidement que je l'avais posée. Le rouge me monta à nouveau aux joues. « Hum... Merci. » Je me mordis l'intérieur de la joue. La douleur vive me redonna un peu de vigueur. « Bon, et... comment vous trouvez Shady Cove, depuis que vous avez commencé à sortir de votre tanière ? » Ma question me sembla instantanément idiote. Si il avait décidé de devenir propriétaire, il appréciait certainement l'endroit. Ou alors il était vraiment tordu.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Mar 1 Oct - 11:23




Nice to meet you
L'entendre rire de la sorte le fit sourire immédiatement, bêtement. Il avait l'air d'un idiot, d'un demeuré à côté d'elle. Il souriait comme s'il avait devant lui l'une des merveilles du monde. Pour lui, c'était tout comme, et bien que son métier était un risque pour lui, pour sa promesse débile, il ne pouvait pas détacher ses yeux de la jeune femme en face de lui. Elle s'excusait d'avoir ri, et lui ça le fit sourire d'avantage. Pourquoi s'excuser ? Elle avait le rire le plus merveilleux du monde. Elle se mit à rougir alors et il baissa légèrement les yeux, laissant échapper un faible rire bref. « Il n'y a pas à s'excuser pour ça ! » Hermann se laissait aller, oubliant cette promesse ridicule qu'il avait faite un instant. Joe n'aurait sans doute pas apprécié cette promesse de toute manière. Hermann se demanda alors bêtement si ce n'était pas lui qui l'avait envoyé ici, qui avait fait en sorte que lui et Peyton se rencontrent. Il secoua légèrement la tête. Décidément, il ne faisait qu'aggraver sa stupidité. Sa voix le sortit de ses pensées. « Oh, c'est tellement dommage, je suis sûre que vous auriez eu plein de choses à m'apprendre !! J'aime tellement discuter technique avec d'autres photographes... Mais ils sont rare à Shady Cove ! »  Il baissa d'autant plus la tête en souriant amèrement. Elle lui fit regretter de ne plus faire de photographie, et pour la première fois, il trouvait ça injuste de ne plus en faire. Il releva alors la tête, entortillant ses mains nerveusement. « Je n'étais pas si bon que ça ! Et puis... Je me suis fait une promesse, même si parfois je la regrette... » Il en disait beaucoup trop, mais c'était vrai, en cet instant précis il aurait adoré avoir son appareil sous la main et faire des portraits la jeune femme. En arrivant à Shady Cove, il avait eu un réflexe qui en disait long : il avait fait mine de prendre son appareil autour de son cou, mais il en était alors absent, rangé, caché dans une boîte qu'il n'avait plus jamais ouvert. Parfois lorsqu'il était seul chez lui, ça le démangeait de l'ouvrir cette boîte, prendre son appareil et partir en expédition autour de la ville pour voir quels beaux clichés il pourrait prendre, mais il se retenait tant bien que mal, il ne voulait pas céder. Lorsqu'il était plus jeune et que Joe était encore là, que la photo n'était pas tabou, il rêvait de pouvoir ouvrir son propre studio, comme l'avait fait Peyton, d'y exposer ses photos, de partir découvrir d'autres paysages, d'autres lieux à photographier pour enrichir son expérience, mais il avait été obligé d'abandonner son rêve. Parler de photographie avec quelqu'un lui manquait beaucoup, mais il n'abordait jamais le sujet. A Shady Cove, il n'y avait pas grand monde qui savait qu'il avait un jour fait de la photographie. Peu de gens savaient pour son passé, peu de gens savaient pour son meilleur ami et pour ses années de dépression. Pourtant, il avait envie de tout dire à Peyton, de vider son sac comme jamais il ne l'avait fait. Il avait besoin de quelqu'un qui l'écouterait, et il avait la sensation qu'elle pouvait très bien tenir ce rôle.
Il lui apporta son thé au fleurs de jasmin et leurs mains se croisèrent alors qu'il déposait sa tasse. Elle retira bien vite la sienne et lui ne put s'empêcher de sourire. Il la regarda un instant sans rien dire puis se rassit en face d'elle. Elle semblait gênée, mais enchaîna bien vite. « Bon, et... comment vous trouvez Shady Cove, depuis que vous avez commencé à sortir de votre tanière ? »  Il esquissa un sourire en coin, se retenant presque de rire à l'entente du mot « tanière » c'est vrai qu'on pouvait le voir comme ça. Il se frotta l'arrière de la tête en regardant l'extérieur du salon de thé, en réfléchissant à propos de Shady Cove. « Eh bien... Quand je suis arrivé ici, j'ai tout de suite aimé cette ville ! D'ailleurs, je me suis sauvagement retenu de la prendre en photo ahah ! -il pensa immédiatement que sa remarque était complètement idiote vu de l'extérieur- Sinon, je la trouve très agréable, plutôt calme. Enfin, c'est mon impression ! Je me sens plus... serein, plus calme ici... -Il eût alors une pensée pour son meilleur ami, se disant que lui aurait pété un câble à vivre dans une ville comme celle-ci, il se mit alors à rire tout seul, puis se reprit vite- Hum, pardon, je pensais. Et vous, si vous êtes là depuis si longtemps, c'est forcément que vous aimez cette ville ! Vous n'avez jamais pensé à partir ? » Il n'avait aucune idée de la raison qui l'avait poussé à lui demander ça. Ce n'était pas ses affaires après tout, qu'elle veuille partir ou non. Il secoua imperceptiblement la tête. Depuis quand était-il si hésitant, si sérieux ? Aucun de ses amis ne le reconnaîtraient s'ils débarquaient en ville tout à coup. Il regardait la jeune femme, totalement fasciné. Une fois encore, le monde semblait inexistant en sa présence, le temps passait sans qu'il en ait conscience. Il savait que ça prendrait fin, qu'elle allait sortir du salon de thé, qu'il allait devoir se remettre au travail. Plus le temps s'écoulait, plus il avait envie de le retenir. Il voulait en savoir plus, la connaître. Jamais il n'avait connu ça et il n'avait pas peur, pas même de son métier. A ce moment-là, avec elle, il n'avait pas peur d'enfreindre sa promesse. Il le regretterait peut-être, mais il s'en moquait éperdument.

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Mar 1 Oct - 13:15





Nice to meet you
Hermann & Peyton


Tant bien que mal, je contrôlais mes paroles. Ma timidité avait souvent tendance à me faire parler trop. Et trop vite. En général, dans ces moments là, je ne prenais pas le temps de réfléchir. Ma bouche allait plus vite que mon cerveau. Mais, face à Hermann, je prenais le temps. Je n'avais pas envie de passer pour une idiote. Ce qui m'arrivait incroyablement souvent. Là, je maintenais la barre. Il me rassura sur ma crise de rire. Celle que je n'avais pas pu empêcher en voyant ses lèvres s'agiter dans le vide, comme celles d'un poisson. Je ne m'étais pas vraiment moquée. Je m'étais simplement reconnue. J'avais une capacité énorme à rire de moi même. C'était plus simple, quand on se détestait comme je le faisais. La seule chose qui me plaisait chez moi, c'était mon art. La force que j'avais réussi à déployer pour monter ma propre entreprise. Je secouai la tête, souriante. « Je suis sûre que vous êtes trop modeste ! » La photographie était une passion. Quand on l'avait, on ne pouvait que devenir bon. Il suffisait de travailler pour. D'aiguiser son œil et sa technique. Certains avaient plus de facilités, j'avais eu cette chance. La photographie s'était révélée à moi, je n'avais pas eu besoin d'aller à sa rencontre. Je considérais que chacun était capable d'être un artiste, d'être doué pour quelque chose, pour peu qu'il le veuille vraiment. Et j'avais envie de croire que Hermann était doué. Quoi qu'il en dise. Je fronçais les sourcils. « Une promesse ? C'est pour ça que vous avez arrêté ?! Comment faites vous pour tenir une telle promesse... La photographie est devenue une addiction chez moi ! » Il y avait certainement une raison. Et une bonne. Ou moins bonne. Comme celle qui m'empêchait de dévorer des litres de glaces ou des tonnes de gâteaux. Mes questions me semblèrent soudain un peu malpolies. Après tout, cette histoire de promesse ne me concernait pas. Ca avait l'air d'être quelque chose d'important. Pas le genre de chose qu'on confiait à une parfaite inconnue. « Excusez moi pour ma curiosité ... Ca ne me regarde pas ! » Mais je rêvais d'en savoir plus. J'étais comme une gamine qui rêve de tout connaitre sur un sujet. Ce sujet était patron du salon de thé et s'appelait Hermann. Mais il me paraissait bourré de qualités. Trop bien pour moi. D'après ses dires, il avait déjà eu sa période de creux. Il n'avait pas besoin d'une fille comme moi en supplément. Il n'en voudrait certainement pas, de toute manière. Je hochai la tête, en l'écoutant, jouant avec mes doigts sur la tasse posée face à moi. Mon regard suivit le sien, vers l'extérieur. Vers les passants. Vers la ville de Shady Cove. Vers chez moi, en somme. Je ne relevai pas son petit trait d'humour sur la photographie. Je n'avais pas envie de le forcer à parler de quelque chose dont il n'avait visiblement pas très envie de discuter. « Vous avez raison. La ville est tellement calme. Et familiale. Pleine de sérénité. Presque tout le monde se connait ici... C'est assez génial à vrai dire ! » J'étais toujours pleine d'entrain quand il s'agissait de parler de Shady Cove. J'aurai presque été capable de faire de la publicité pour la ville, si me montrer ne m'avait pas gêné autant. En entendant rire Hermann, je me demandais un instant si j'avais dit ou fait quelque chose d'étrange. Mais je n'avais pas l'impression. Impression qui fut confirmée. Ce n'était pas moi. Je soufflai, rassurée d'avoir pu à nouveau laisser ma bouche s'emballer et parler plus vite que mon cerveau ne pensait. Je secouai la tête. Energiquement. Partir, jamais de la vie. J'étais trop bien ici. J'y avais ma famille, mes amis et du travail. Rien qui m'attirait plus ailleurs. Je ris. « Oh non, surtout pas !!! Je suis allée jusqu'à Ashland pour mes études... C'était déjà trop loin ! Shady Cove me manquait toute la semaine, je n'attendais que le week end pour y rentrer !! » Je bus quelque gorgée, plus lentement cette fois ci. Je ne voulais pas abréger trop rapidement cette rencontre qui me semblait hors du temps. Et je ne pouvais pas prendre une troisième tasse. Ni ma vessie, ni mon porte monnaie ne seraient d'accord. Il fallait que je garde de quoi vivre, en plus de ce que j'allais dépenser en récupérant ma voiture. Je fis un sourire malicieux à mon compagnon de table. « Vous allez voir, vous aussi vous finirez par tomber amoureux de Shady Cove. » Je laissai mon regard s'arrêter sur lui, lorsqu'il visait ailleurs. Je le trouvais d'une beauté à couper le souffle. Mais j'évitais de croiser son regard. Je ne voulais pas me trahir. Pas montrer qu'il me plaisait et risquer de briser la magie de cette instant.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Jeu 3 Oct - 10:06




Nice to meet you
Il eût un petit sourire en coin lorsqu'elle lui dit qu'il devait être trop modeste. Beaucoup de gens, y compris Joe, s'exaspéraient chaque fois qu'il osait dire qu'il n'était pas si doué. Pour lui, ce n'était pas le cas, toujours plus perfectionniste, toujours insatisfait. Il aimait certes les photos qu'il prenait, mais il trouvait toujours à redire, quoi qu'il fasse. « Non je vous assure, ce n'était pas si bien. » Joe l'aurait tabassé s'il avait été là. Il baissa légèrement la tête, réalisant qu'il venait de confier à une presque inconnue un secret qu'il n'aurait pas dû partager : sa promesse. « Une promesse ? C'est pour ça que vous avez arrêté ?! Comment faites vous pour tenir une telle promesse... La photographie est devenue une addiction chez moi ! » Hermann détourna un court instant le regard, l'envie soudaine de verser toutes les larmes de son corps venant d'apparaître. Il se mordit ensuite les lèvres puis la regarda de nouveau, ayant malgré tout l'étrange désir de tout déballer, de tout dire, de tout avouer, jusqu'à ses plus grandes craintes. Il eût un petit sourire en coin, puis ouvrit finalement la bouche. « On peut dire que c'est une promesse faite à mon meilleur ami.. En quelque sorte. Euh... -il se frotta le front, perturbé- C'est très dur de tenir cette promesse ridicule, mais... Je crois qu'aujourd'hui c'est à peu près tout ce qui me pousse à avancer. C'est... Stupide je sais... Et... Je parle beaucoup trop. » Il fronça les sourcils, se maudissant de parler de choses si personnelles à cette jeune femme qu'il ne connaissait pas, de prendre le risque de paraître totalement ridicule. « Excusez moi pour ma curiosité ... Ca ne me regarde pas ! » Il releva soudain la tête et secoua machinalement la main pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. « Non, ce n'est rien, c'est moi qui parle beaucoup trop ! » Il se frotta l'arrière de la tête, gêné par tout ce qu'il venait de dire. La discussion changea vite de sujet pour en arriver à parler de la ville. Il appréciait sa tranquillité, et le fait que ce soit une petite ville l'arrangeait grandement. Elle, elle était là depuis presque toujours, alors elle en savait long sur la ville. Elle connaissait tout le monde, enfin, presque. Une ville où tout le monde se connaissait... Ca rendait Hermann envieux. Lui, il ne connaissait pas tant de gens que ça, il venait à peine de sortir de sa période de dépression, peut-être même qu'il s'y trouvait toujours... Peyton paraissait enthousiaste au sujet de Shady Cove, de quoi encourager le jeune homme à s'y intéresser beaucoup plus. Il était à présent propriétaire du salon de thé après tout, il se devait d'en savoir un minimum sur sa ville !Lorsqu'il lui demanda si elle avait déjà pensé à partir, elle secoua la tête à la négatif, ce qui fit doucement sourire Hermann. « Oh non, surtout pas !!! Je suis allée jusqu'à Ashland pour mes études... C'était déjà trop loin ! Shady Cove me manquait toute la semaine, je n'attendais que le week end pour y rentrer !! »  Il se mit alors légèrement à rire, amicalement. Il en venait à se demander si elle avait bien fait des études de photo ou non, parce qu'après tout, être photographe n'est pas forcément la suite d'études supérieures ! Il posa sa tête sur sa main, son coude sur la table en la regardant, toujours plus curieux. « Vous avez fait des études de photo ? » Il semblait à Hermann que Peyton avait la vie que lui avait toujours rêvé d'avoir. Des études de photo, il en avait fait, mais elles n'avaient pas mené à grand chose... Elle, elle avait un studio où les gens venaient, dans la ville qu'elle avait toujours connu, entourée, connaissant tout le monde... Oui, il aurait voulu cette vie là. Elle devait sans doute aussi avoir un beau petit-ami avec lequel elle avait une complicité sans limite. Il secoua doucement la tête, ça ne le regardait pas. Que faisait-il là, avec elle, si elle avait un petit-ami ? Il préféra ne pas y penser et laisser la discussion se continuer sans songer aux conséquences. « Vous allez voir, vous aussi vous finirez par tomber amoureux de Shady Cove. » Il sourit alors doucement en détournant légèrement le regard. Oui il tomberait bien vite amoureux de cette ville... Une fois encore, il regarda les passants dans la rue qui défilaient, parfois pressés, parfois lents. Il revint bien vite à Peyton, qu'il évitait de trop fixer au risque de paraître indécent. « J'en suis certain ! » Il hésita un instant, sentant la question lui brûler la langue. « Vous... Vous et votre petit-ami devez être bien ici. » Il fronça les sourcils en baissant la tête pour qu'elle ne le voit pas lâcher un juron inaudible. C'était la pire façon de connaître la réponse qu'il attendait avec impatience. Il releva doucement la tête, faisant un geste de la main pour s'excuser. « Pardon, ça ne me regarde pas. » Il était incroyablement maladroit. Il se mit à rire nerveusement, sans vraiment de raison. Il n'était pas comme ça d'habitude. Il s'attira une nouvelle fois des regard malveillants des employés, puis il cessa enfin de rire, gêné. Il savait qu'il devait se remettre au travail, mais il ne voulait pas se lever, au risque de ne plus jamais avoir la chance de reparler à la magnifique jeune femme qu'il avait en face de lui.

Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Mar 8 Oct - 19:02





Nice to meet you
Hermann & Peyton


Je restais un peu sceptique. Hermann ne pouvait être que doué en photographie. J'en avais envie. J'avais envie de croire que nous avions une passion commune. Quelque chose qui nous unissait. Quelque chose qui ferait que nous nous entendrions à merveille. Il faisait certainement partie de ces gens, incapables d'admettre qu'ils faisaient du bon travail. Ceux dont je faisais partie aussi. Ceux qui doutaient. La photo était bien le seul domaine dans lequel j'étais sûre de moi. Je faisais confiance à mon talent. Et à mon sérieux et mon sens de l'autocritique, qui me poussaient vers la perfection. Je hochai la tête, puis passai à autre chose d'un signe de main. Je ne voulais pas le forcer à parler. C'était visiblement, et malheureusement, un sujet tabou. « Je ne pense pas que ce soit stupide... Il y a toujours une raison derrière nos choix. Mais ça ne me regarde pas ! » Un sourire s'accrocha sur mon visage. Encourageant. Je ne voulais pas qu'il se sente mal, ni gêné. Quand j'y pensais, mes années d'étude n'avaient pas été un si mauvais moment. J'en avais profité, comme tous les autres. J'étais sortie, assez souvent. Ca avait été le point positif de la ville d'Ashland, l'animation. Mais mon petit coin de paradis m'avaient manqué, l'air de rien. Sans trop comprendre pourquoi. J'étais attachée à cet endroit depuis toujours. Enfin, presque toujours... Puisque techniquement, je n'avais pas toujours vécu ici. Mais c'était tout comme. Mes premiers souvenirs étaient ici. A la question d'Hermann, je secouai à nouveau la tête. Mes études m'avaient permis d'ouvrir ma boutiques, je pratiquais la photo bien avant. Et à côté. « Non !! J'ai fait des études de gestion d'entreprise, pour pouvoir ouvrir le studio ! Je grimaçai. Malheureusement, je suis toujours aussi nulle en comptabilité !! » Je désignai le cahier qui gisait là, fermé. Les chiffres restaient un cauchemar pour moi, malgré la pratique. J'avais beaucoup de mal à me concentrer dessus. J'espérais pouvoir un jour m'associer à l'entreprise de traiteur de la ville, ainsi, Terry s'occuperait de mes comptes. Ils seraient non seulement beaucoup plus clairs mais aussi certainement plus justes. J'étais persuadée de faire des fautes partout. Je les relisais à chaque fois, sans arrêt. Je vérifiais et revérifais tout. « J'espère que vous êtes meilleur que moi pour ça !! » Je ris. Avec son statut de patron d'une petite boutique, il devait aussi s'occuper de ce genre de réjouissance. A la différence qu'il avait plus de données à prendre en compte puisqu'il avait des employés, contrairement à moi !! Je lui souris, tout le monde finissait par tomber amoureux de Shady Cove. C'était impossible autrement. La ville était pleine de charme. Je rougis à la question suivante. J'étais bien ici, seule. « Oh, euh... Je suis bien ici, c'est vrai. Je peux même me payer une maison avec jardin seule ! » C'était dit. C'était officiel. J'étais seule. Depuis un moment maintenant. Peut-être à cause de mes complexes. Ou peut-être pas. Je n'avais eu que des histoires officieuses. Des nuits volées par ci par là. Pour me consoler de ma solitude. Je bus la fin de ma deuxième tasse. Pour ne pas paraître trop gênée. Je n'osais pas retourner la question. Mais à écouter ce qu'Hermann avait pu dire précédemment, j'avais présumé, peut-être à tort, qu'il était célibataire. Je reposai la tasse et jetai un coup d’œil à ma montre. Je fourrai le cahier de comptes dans mon sac. Une besace de taille infinie. Pleine à craquer de choses et d'autres. J'avais mon porte-monnaie à la main. « Combien je vous doit ?! »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé] Lun 14 Oct - 1:08




Nice to meet you
Peyton attirait Hermann, c'était indéniable. Il avait l'impression qu'il pouvait parler avec elle de choses dont il ne parlait jamais, qu'il pouvait tout lui raconter sans peur et qu'elle l'écouterait avec le sourire. Ce sourire si charmant qu'elle lui lançait, qui le faisait frissonner. Il avait du mal à se retenir de na pas tout déballer, avec elle en face qui semblait l'encourager. Il avait envie de passer plus de temps avec elle, toujours plus de temps, si bien que même si l'heure de la fermeture arrivait, il pourrait passer toute la nuit à discuter avec elle, à lui parler, à l'écouter, à la regarder sourire et à l'entendre rire. Avec elle, il retrouvait l'envie absolument dingue de refaire de la photo, d'ouvrir cette boîte où tout était rangé, de passer son appareil photo autour de son cou et photographier tout ce qu'il trouverait beau dans cette ville, et il y avait beaucoup de choses sur sa liste. La photo avait toujours été sa passion et quoiqu'il fasse pour s'en débarrasser, jamais il n'arriverait à l'oublier. Toute sa vie, ça le poursuivrait, il le savait, il en était parfaitement conscient, et la présence de Peyton ne faisait que le lui rappeler. Pourtant, ça ne lui était pas désagréable, au contraire. Il lui demanda donc si elle avait fait des études en photo, ce que lui-même avait fait pour se perfectionner, pour en apprendre d'avantage, par curiosité. A son grand étonnement, ce n'était pas le cas pour elle. « Non !! J'ai fait des études de gestion d'entreprise, pour pouvoir ouvrir le studio ! Malheureusement, je suis toujours aussi nulle en comptabilité !! » Elle lui désigna un cahier posé sur la table, le même cahier qu'elle avait lorsqu'il lui apporta son thé. Il se mit à rire doucement. Il fallait dire que lui non plus n'était pas si à l'aise avec les chiffres, mais il se débrouillait tout de même pour gérer au mieux son commerce. Comme si elle avait lu dans ses pensées, elle lui fit remarquer qu'il valait mieux qu'il soit meilleur qu'elle dans ce domaine. Pendant un instant, il ne sut pas pourquoi elle lui disait ça. Etait-ce une allusion pour qu'il l'aide ? Mais rapidement, il se reprit, comprenant qu'elle faisait allusion au salon de thé. Ce qu'il pouvait être idiot de penser qu'elle lui demandait de l'aider alors qu'ils se connaissaient à peine. Il joignit son rire à celui de la jeune femme, cristallin, d'une fraîcheur qui lui coupait le souffle. Il aquiesça légèrement, incertain. « Eh bien, tout dépend de ce que vous appeler meilleur ! Je me débrouilles ! » Il était sous le charme. Il était pendu à ses lèvres et il ne pouvait plus s'en détacher. Il l'aurait écouter des milliers d'heures de plus s'il le pouvait. Elle le sortit de ses pensées en lui parlant de Shady Cove. Oui, il était certain qu'il tomberait vite amoureux de la ville, et pas seulement ! Il osa une remarque à son sujet, un moyen stupide de savoir si elle avait un petit-ami, tellement stupide qu'il lâcha un juron dans le vent, sans qu'elle ne puisse l'entendre. Mais à sa grande surprise, elle lui répondit tout de même. « Oh, euh... Je suis bien ici, c'est vrai. Je peux même me payer une maison avec jardin seule ! » Il esquissa un sourire qui prenait de plus en plus d'ampleur à mesure qu'il voyait ses joues se rosir légèrement. Elle était donc seule. Il ne put s'empêcher de sourire à cette idée, heureux mais pourtant surpris qu'une si belle et intéressante jeune femme ne soit pas accompagnée. Il baissa légèrement la tête en se pinçant les lèvres lorsqu'elle le ramena bien trop vite à la réalité. Elle finit son thé et rangea son cahier dans son sac. Hermann se redressa, incompréhensif. Avait-il dit quelque chose de mal ? Il en devenait totalement paranoïaque. Il n'avait aucune envie que la rencontre se termine ainsi, il avait envie de lui parler encore et encore. « Combien je vous dois ?! » Il fronça légèrement les sourcils, plutôt perturbé. Il ne pouvait pas lui faire payer le thé qu'elle venait de prendre. Il jeta un coup d'oeil vers la bar, puis croisa le regard froid que lui lançait l'un des employés. Il se leva douloureusement et partis chercher l'addition. Il prit le bout de papier et un stylo avant de marquer quelque chose au dos. Son collègue le regarda d'un air malveillant, sourcils froncés. « Tu comptes faire quoi là ? » Hermann ne prit même pas la peine de le regarder. « T'occupes, c'est moi le gérant maintenant. » Il avait sans doute eu tort de dire ça de cette façon, mais il n'avait aucune envie de recevoir un jugement de sa part. Il déposa le bout de papier dans une petite coupelle qu'il posa sur la table de Peyton. Il en profita pour prendre la tasse désormais vide sans oublier de lui sourire de la façon la plus éclatante possible et s'enfuit vite hors de la salle. Il allait peut-être se faire taper dessus mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Sur le papier, il avait écrit « Je ne peux décemment pas vous faire payer un thé que je vous ai encouragé à prendre. PS : Voici mon numéro, j'espère pouvoir discuter plus longtemps avec vous. » Il se cachait légèrement en cuisine en regardant la jeune femme par le hublot de la porte, ayant trop peur de paraître bien trop audacieux. Il n'était pas vraiment du genre à agir de la sorte, mais il n'avait pas pu s'en empêcher, l'envie de la revoir était bien trop forte pour qu'il puisse résister. Il était donc là, à l'observer de loin, sous les regards plus que suspicieux des employés du salon de thé, l'air d'un parfait crétin amoureux comme un lycéen d'une fille qu'il venait de rencontrer.

Code RomieFeather



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nice to meet you [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Nice to meet you [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Commerces & Divertissements
 :: Salon de thé
-
Sauter vers: