Partagez|

I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 3 Nov - 9:05

Christopher est assit sur le canapé du salon. Pieds posés sur la table basse devant lui, il a son regard fixé sur sa cheville gauche, mais ne la voit pas, ses pensées étant tournées vers un tout autre problème : Morgan. Ou plutôt la situation qu’il vit avec lui. Déglutissant, ses doigts se referment sur la tasse qu’il tient en main et la porte à ses lèvres. Fermant les yeux, il grimace lorsque le goût âpre du café se répand dans sa bouche. Un long frisson lui traverse l’échine et il soupire doucement. Même le goût du café ne lui plait plus, alors que c’est vraiment ce qui arrivait à le calmer. Mais non, plus maintenant.

Relâchant une main de sa tasse, il la passe sur son menton et sur sa joue, sentant les poils de sa barbe lui picoter la paume. Un second soupire s’échappe de ses lèvres. Toute cette situation lui prend tellement la tête et le travail tellement qu’il n’a plus envie à rien. Plus envie de se raser, plus envie de sortir, plus envie de faire du sport, plus de boire du café. Ça fait maintenant quatre jours que Morgan semble l’éviter. Non, il ne semble pas seulement, il l’évite, c’est un fait certain. Il fait tout pour ne pas se retrouver dans la même pièce en même temps que lui, monte tout de suite dans sa chambre en rentrant des cours, semble même passer plus de temps à l’université que d’habitude et ne descend que pour se préparer un truc qu’il mange dans sa chambre. D’ailleurs, il a même emménagé dans son ancienne chambre, laissant Christopher dormir seul dans son lit qui lui semble bien trop grand pour lui-seul.

Christopher veut bien lui donner le temps nécessaire pour digérer la rumeur et la façon dont il l’a apprise, mais maintenant il ne supporte plus l’attente. Il se doit de faire le premier pas. Après un petit moment d’hésitation, il prend une brusque décision : il doit aller lui parler. Maintenant. Tout de suite. Se redressant, il se lève et va, pieds nus, dans la cuisine. Là il jette le reste du café dans l’évier puis monte dans sa chambre. Il se change, troquant son jogging contre un jeans et son haut de survêtement contre un pull. Il met rapidement des chaussettes puis redescend, chausse ses chaussures, attrape les clefs de sa voiture et sa veste puis sort de la maison. Il se dirige ensuite vers sa voiture, s’installe au volant, met le contact, se remémore rapidement la route vers Ashland et démarre.

45 minutes plus tard, il entre dans la ville. 10 minutes après, il se gare sur le parking de l’université. 20 minutes d’errances et de demandes plus tard, il se retrouve devant l’amphithéâtre. Celui dans lequel Morgan a cours. Et effectivement, à peine s’est-t-il arrêté à côté de la porte que celle-ci s’ouvre. Il fait un pas en arrière, un flux d’élèves en sortant précipitamment. Son regard tombe sans mal sur Morgan qui passe devant lui sans le remarquer. Ou sans vouloir le voir. L’ancien officier le suit du regard quelques instants, hésite si c’est bien la bonne solution que celle de vouloir le suivre, avant de se redresser.

« Morgan ! » l’interpelle-t-il fortement pour que le concerné l’entende. Lorsque son amant se retourne et que leur regard se croise, Christopher se met en route vers lui.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 3 Nov - 13:33

Quatre jours. Morgan compterait presque les heures et les minutes. Quatre jours depuis la soirée d’Halloween. Quatre jours qu’il évite Christopher comme la peste. Quatre jours qu’il a repris possession de la chambre d’amis. Quatre jours qu’il passe autant de temps que possible à l’Université d’Ashland. Quatre putains de jours qui sont chacun plus éprouvant que le précédent.

L’anglais fait de son mieux pour ne pas se retrouver dans la même pièce que Chris simplement parce qu’être proche de lui, le voir, lui enserre tellement le cœur qu’il a l’impression de suffoquer. Il en vient même à manger dans sa chambre, et il ne se souvient plus de la dernière fois où il a vraiment regardé son amant. Sûrement juste avant de quitter la soirée, après ce n’est que brouillard en ce qui concerne sa relation avec l’ancien militaire. Au lieu de se laisser aller cependant, il bosse deux fois plus. Avec les partiels qui vont arriver, c’est de bon ton. La journée, il est donc très occupé, mais il dort peu. C’est la première fois qu’il fait de telles insomnies. Il n’y a que là qu’il pense à cette histoire, et qu’il pleure, parfois. S’il le faisait ailleurs, n’importe qui pourrait voir l’abîme de détresse dans lequel il est plongé.

A l’Université, il se montre nettement plus souriant, et plus joyeux. Il n’a plus goût à rien, mais il se force pour sauver la face. Personne dans son groupe d’amis n’est dupe. Ils ont deviné que c’était une histoire de cœur. Mais aucun ne sait ce qu’il se passe exactement. L’un de ses amis, avec qui il partage certains cours, fait tout pour lui remonter le moral, sans chercher à comprendre. Il est juste là, comme un soleil. Le britannique passe plus de temps avec Bradley, parce qu’il n’y a pas de prise de tête avec lui. Aujourd’hui encore, dans l’amphi, ils ne manquent pas de trouver un sujet pour rire. Encore un délire qu'eux seuls comprennent. Morgan en profite pour s’évader un peu. La rumeur lui prenant assez la tête lorsqu’il est seul, il la laisse de côté dès qu’il retrouve ses amis. Il ne sait toujours pas comment cette histoire va finir, en plus.

Le cours se termine enfin. Le brun est souriant à l'extérieur, même si à l'intérieur, il aurait voulu rester plus longtemps pour éviter de rentrer tout de suite. Il n'a pas envie de croiser Christopher. En sortant de l'amphithéâtre avec son ami, il ne remarque même pas que l'ancien militaire est là. Il rit encore, s'amuse un peu, tape un petit dans l'épaule de Brad lorsque celui-ci le charrie encore sur son homosexualité, que du banal. Même si Morgan ne dit rien à ce sujet, ses potes sont plus ou moins convaincus qu'il aime les hommes. Bradley est le premier à en être certain, allez savoir pourquoi, et il est aussi celui qui le taquine le plus à ce sujet, bien qu'il le respecte tout autant. Soudain, Morgan entend son prénom, d'une voix bien trop connue. Se retournant, il n'en croit pas ses yeux lorsqu'il voit Christopher venir à sa rencontre.

— Qui c'est ? lui demande discrètement Bradley, à qui ce manège n'a pas échappé.

Le britannique a senti le sol s'ouvrir sous ses pieds dès qu'il a posé ses yeux sur Chris. Il n'a pas le droit d'être là ! C'est le seul endroit où il peut être tranquille, l'américain n'a pas le droit de le poursuivre ici aussi ! Partagé entre la colère et la détresse, Morgan ne remarque pas que son ami suit l'évolution de son état d'un air soucieux. L'anglais serre fortement la bandoulière de son sac, et ne répond pas à la question de Brad. Le blond en vient à la conclusion que l'homme qui s'avance n'est pas étranger à l'état de son pote depuis ces quelques jours. Instinctivement, il se place un peu devant l'anglais, presque comme pour le protéger. Ce dernier pose une main sur son bras pour lui faire comprendre que ça ira. Du moins l'espère-t-il. Il n'a même pas la force de parler. Et son coeur bat de plus en plus vite à mesure que Chris réduit la distance qui les sépare.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 3 Nov - 15:45

Morgan n’est pas seul. Il est accompagné. D’un jeune homme. Blond aux yeux bien trop bleus, à la carrure bien trop parfaite, aux dents trop blanches, au sourire trop charmant. Mais le pire dans tout ça c’est que Morgan semble heureux. Il est souriant, il rigole. Ses yeux brillent et reflètent la joie. Et c’est ça qui blesse Christopher. Il ne veut que le bonheur pour son amant, il n’est pas égoïste au point de lui interdire la bonne humeur sous prétexte que lui-même est triste et déprimé. Il ne veut ni ne peut lui interdire cette joie. Mais putain ce que ça fait mal de le voir ainsi souriant.

Déglutissant et tentant de ne rien se laisser paraître, Christopher s’avance vers Morgan. Lentement la distance qui les sépare se réduit, ce qui laisse tout le temps à l’ancien officier de voir la réaction du blond. Celui-ci s’avance et se place devant Morgan, comme pour le protéger. Christopher marque un rapide temps d’arrêt. Il se met entre l’anglais et lui.  SON anglais. Son amant. Pourquoi ? Craint-il pour la survie du jeune homme ? Il devrait plutôt craindre pour la sienne s’il continue comme ça. Sourcils légèrement froncé et regard froid, Christopher observe comment Morgan pose une main sur le bras du jeune homme. Qu’est-ce qui lui prend le toucher ainsi ? Il n’a pas le droit ! Pas un autre homme. Non. Christopher sert les dents et relève légèrement le menton, avant de s’avancer à nouveau vers les deux amis.

« Je ne vais pas lui faire de mal. » dit-il sèchement à l’attention du blond. Son ton aussi glacial et dur que son regard, si bien que l’inconnu se place d’avantage devant Morgan.

-Tu m’excuseras de ne pas y croire une seule seconde hein, répond le blondinet du tact au tac, qu’est-ce tu lui veux ?

« ça ne te concerne pas » grogne Christopher en réponse, intensifiant d’avantage son regard, avant de reporter son attention sur Morgan. Il le regarde quelques instants, le désespoir pouvant surement se lire dans ses yeux, avant de regarder à nouveau le sale inconnu « Je suis juste venu le chercher pour lui éviter de prendre le bus. » il fronce les sourcils, se penchant légèrement vers  lui « Tu m’excuseras de ne pas être au courant qu’il fallait passer par sa secrétaire, avant. » Il le fixe, soutient encore son regard, puis se redresse et s’adoucit bien visiblement en se tournant à nouveau vers Morgan « Tu viens ? »

Christopher est bien décidé de rentrer avec Morgan. Et ce coute que coute. Doit-il l’entrainer de force avec lui. Il ne le laissera aucunement aux proies de cet inconnu, là.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 3 Nov - 18:51

L'anglais paraissait heureux à l'extérieur, grâce à Bradley. À l'intérieur il avait toujours mal. Et ce mal ressurgit soudain lorsque Christopher s'avère être là, à l'attendre, à la sortie de l'amphithéâtre. En chevalier servant, le blond se place un peu devant lui. Comme s'il sentait le danger et que son ami était trop faible pour se défendre lui-même. Morgan lui fait tout de même comprendre que ça ira. Après tout, Brad ne sait pas qui est Chris. Quoique s'il savait toute l'histoire, pas sûr qu'il réagisse mieux. Le brun n'a pas quitté des yeux son amant, il frissonne à son regard, anticipe ses réactions, bien qu'il aurait préféré que cela ne se passe pas comme ça. Il aurait préféré que Christopher ne vienne pas tout simplement.

Le ton de celui-ci est aussi tranchant que l'acier bleu de son regard. Et bien évidemment, Bradley répond du tac au tac. Morgan aurait soupir face à ces deux têtes brûlées qui, au final, se mettent sur la gueule à cause de lui. Son ami s'est d'ailleurs davantage placé entre eux. Merlin se déplace d'un pas et se place à côté du blond, ce qui lui permet de voir Chris. Il a raison au moins, ceci ne concerne pas Brad. L'anglais se soucie tout de même peu de son pote, par rapport à ce qu'il voit dans les yeux de l'ancien militaire. Il a l'air mal, mais ce n'est sûrement visible que pour lui, derrière ce masque de fer. Morgan fronce les sourcils un instant, lorsque Christopher dit qu'il veut simplement lui éviter de prendre le bus. Pour éviter que Bradley ne réponde à la provocation, le brun resserre son emprise sur son bras en le faisant reculer un peu. Au moins, il se tait. Mais plus pour longtemps.

— C'est dommage, on allait justement boire un verre et retrouver des amis, lance-t-il après que Chris se soit adressé à Morgan pour lui demander de venir. N'est-ce pas mon petit ché-

Il se coupe brusquement par un coup de coude du brun dans l'estomac. Bradley, en plus de se taire, rabaisse le bras qu'il comptait passer autour des épaules de son ami. Merlin a senti que ça allait dégénérer s'il prononçait le mot "chéri". Mais qu'est-ce qu'il a dans la tête celui-là !  Il ne sait absolument pas qui il a en face de lui en plus.

— Arrête d'être aussi crétin pour une fois, siffle-t-il en lui présentant un regard qui promet de terribles souffrances s'il continu à faire le con.

Mais Morgan ne comptait pas non plus rentrer tout de suite. En effet, il avait bien prévu de retrouver quelques amis, autour d'un verre. Pas d'alcool pour l'anglais, évidemment. C'est à son tour de s'avancer un peu, et de se placer davantage face à Chris. Un peu une manière pour lui de faire oublier Bradley et son arrogance. En portant son regard sur Christopher, il devient un peu plus doux, et carrément plus gêné. Il ne sait pas comment amener ça. Ce n'était pas prévu. Rien n'était prévu. Il devait simplement retrouver ses potes, il le leur avait dit, mais là, l'ancien militaire pourrait prendre cela comme une excuse. C'est simplement qu'il est mal tombé. Morgan n'arrive pas à soutenir son regard bien longtemps.

— Mais, hm.. c'est vrai qu'on avait prévu de... Enfin, d'aller retrouver des amis et... Ne t'inquiète pas on.. je rentrerai en bus... Désolé, souffle-t-il les yeux baissés.

Il aimerait dire tellement plus que ça. Mais il ne peut pas. C'est peut-être pour ça qu'il s'excuse. En fait il ne sait pas. Il sent l'émotion le gagner. Sa bouche devient pâteuse, son coeur palpite, ses mains ont de légers tremblements. Ce n'est vraiment pas une bonne idée d'être face à Chris.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Lun 4 Nov - 11:15

Christopher est entrain d´agir sur un coup de tête, il en a bien conscience. Mais il ne peut pas faire autre chose. Il n´aurait pas supporter d´attendre jusqu´au soir pour faire le premier pas vers Morgan. D´autant que jusque là il aurait encore trouvé d´innombrable excuses pour ne justement pas le faire. Autant en profiter de sa venue à Ahland pour lui parler, là, maintenant, tout de suite.

Malheureusement, Morgan ne l´entend pas de la même manière. Ou plutôt est-ce son cet abruti de blond qui ne veut pas le laisser partir. Il s´adresse à Christopher directement, disant qu´ils ont prévu de rejoindre des potes et ponctue ses dires par un `Chéri´. L´ancien officier se durcit brusquement et ferme les points tellement fort que les jointures de ses articulations ressortent blanc sous sa peau. Quel con. Quel débile. Pour qui il se prend cet enfoiré, sérieux? L´ancien militaire est tellement perdu dans ses pensées et ses envies de meurtres, qu´il ne prend les paroles de Morgan que partiellement en compte. Il ne reporte sa totale attention sur son amant que lorsque celui-ci fini par souffler un petit désolé à peine audible.

"Non ..." souffle Christopher en se radoucissant subitement et déliant les poings. Reprenant rapidement un peu plus d´assurance, il se redresse et amorce un pas vers Morgan "Non je n´ais ... MAIS PUTAIN! BARRE TOI MAINTENANT !!" s´exclame-t-il lorsque le Bradley se place à nouveau entre son amant et lui. Vivement, il lui empoigne l´épaule et le pousse sans retenue, avant de reporter un regard dur sur Morgan "Je ne suis pas venu jusqu´ici à Ashland pour repartir sans rien faire. Il faut qu´on parle. Et on peut le faire là ici, devant tes potes, j´en ai rien à foutre." il lance un regard assasin au blond qui se garde bien de s´avancer à nouveau, puis reporte son attention sur l´anglais "Désolé." dit-il sur un ton bien plus calme après avoir prit une profonde inspiration "Je suis désolé Morgan. Désolé d´être un connard égoiste, un enfoiré sans coeur et un salaud qui n´est pas foutu de t´avouer ce genre de chose." il déglutit difficilement et baisse le regard "Je ne te demande pas d´oublier mais de ... me pardonner"

C´est dans un souffle qu´il finit ses paroles. Il se recule d´un pas et se mord légèrement la lèvre inférieure. Il est prt à tout pour ramener Morgan avec lui, dans sa voiture. Il ne va pas reculer devant la difficulté. Il ne va pas fuir comme il sait si bien le faire. Non. Il va rester là, devant son amant, jusqu´à ce qu´il le suive. De son plein grés ou non.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Lun 4 Nov - 19:59

Bradley a toujours aimé taquiner Morgan, depuis qu'ils se sont rencontrés. Ils ne s'entendaient pas tout à fait au début, et puis ils ont fini par trouver un équilibre. L'anglais a l'habitude de ces petits surnoms, il répond souvent par une pique, d'autant que le blond fait seulement ça pour s'amuser. Il y a peu il a même eu une copine. Cependant, aujourd'hui n'est vraiment pas le jour pour l'appeler mon chéri, mon lapin, ou tout autre niaiserie du genre. Surtout pas face à Christopher. Merlin réagit rapidement et vient tout de suite prendre la parole. Aussi bien pour détourner l'attention de Chris que pour lui dire qu'il ne compte pas vraiment rentrer avec lui. Mais l'ancien militaire est plus têtu qu'une mule.

Son aura meurtrière disparaît dès l'instant où il s'adresse au brun. Celui-ci relève furtivement les yeux en le sentant s'avancer. Mais Bradley a la même idée. Le plus âgé l'attrape sans ménagement à l'épaule et le pousse, retrouvant sa rage de combattant. Morgan n'a que le temps de se redresser et d'ouvrir la bouche pour les séparer qu'ils le font d'eux-mêmes. Par chance, Brad reste ensuite en retrait ; il a du comprendre que Chris, impulsif comme il peut l'être, pourrait lui coller son poing dans la gueule. Alors que le début était bien parti, Christopher est désormais dur, dans ses yeux et dans son ton. Morgan le regarde, presque apeuré, et son visage se décompose lorsque son amant lui avoue qu'il est venu exprès, qu'il ne compte pas repartir bredouille, et qu'il ne se gênera pas pour parler devant ses amis.

Le britannique esquisse un "non" de la tête, interdit et plein d'appréhension. Il se demande ce que Chris va lui sortir, si bien qu'il ne s'inquiète même plus de Bradley. Pourtant, si ce dernier apprenait que c'est à cause ce type que Merlin est mal, qui sait ce qui lui passerait par la tête... Christopher se calme tout d'abord, un peu, puis s'avance, un peu aussi. L'étudiant fait l'effort de le regarder dans les yeux en l'écoutant parler. Par chance, l'américain n'est pas si explicite, et seul son amant peut tout à fait comprendre. Il s'excuse, de pas mal de choses qui le définissent plutôt bien pour le coup. Cependant, Morgan y voit comme un aveu. L'aveu qu'il a bel et bien été infidèle. Il entend la voix lointaine de Chris de lui demander d'au moins pardonner. Le brun ne sait même plus comment réagir, il vient de se prendre une flèche en plein coeur. Les derniers espoirs inconscients qu'il avait – parce que c'est un éternel optimiste – viennent de s'envoler.

— Je ne sais même pas quoi te dire, souffle-t-il en secouant la tête.

Il marque une pause, ferme les yeux et se pince l’arête du nez. Ses yeux le piquent, il sent qu’il pourrait vraiment craquer d’une seconde à l’autre, mais il sert le poing pour se contenir, et essaye de maîtriser sa respiration. Il relève la tête, ouvre la bouche, mais les mots meurent d’eux-mêmes. Détournant le regard, il se mord l’intérieur de la joue, tentant de se calmer et d’être sûr de pouvoir poser sa voix. Il voit alors Bradley, visiblement plus qu’inquiet. Un regard partagé plus tard, et Morgan est certain qu’il est sur la piste. Mais ce n’est pas le plus important pour le moment.

— Franchement Chris, qu’est-ce que- commence-t-il en posant les yeux sur son amant, mais il se stoppe un instant. Tu veux que, enfin.. Je peux pardonner beaucoup de choses.. tu, tu me connais, mais... Il voudrait soudain parler, mais le reste ne suit pas. Il prend un petit moment pour faire redescendre les larmes qu’il sentait déborder, avant de continuer. C’est trop... J’en peux plus... conclut-il faiblement, défait. Il ravale ses larmes et réprime de juste un sanglot. Quelle honte, en plein couloir. Il sent Bradley se rapprocher, il le repousse de l'avant-bras. Tu m'excuseras auprès des autres, faut que... Juste, laissez-moi seul.

Ceci vaut autant pour l'un que pour l'autre. Il sait que Bradley comprendra. Morgan se détourne ensuite et part, sans un mot de plus. Le blond ne le suivra pas, même s'il a du esquisser un mouvement dans ce but. En revanche, rien n'est moins sûr pour Chris, mais l'anglais aimerait qu'il lui foute la paix.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Lun 4 Nov - 20:45

Voilà, le premier pas est franchit. Le reste suivra automatiquement. Du moins, est-ce la partie trop optimiste de l´esprit de l´ancien officier qui le voit ainsi. La réalité le rattrape bien rapidement. Morgan est perdu et il le lui fait comprendre, autant par son air que par ses paroles. Le voir ainsi au proie des larmes enserre le coeur de Christopher qui ne souhaite qu´une seule chose: le prendre dans ses bras, lui caresser les cheveux et la nuque et lui murmurrer des mots doux à l´oreille. Il aimerait tant lui prouver par des mots ou par des gestes qui regrette amèrement cette situation et ce qu´il a fait pour s´y fourrer.

Lorsque Morgan refoule ses larmes, Christopher se raidit. Son amant va mal, très mal même. Et son blond d´ami semble le remarquer. Fort heureusement, il ne fait rien pour le toucher, l´anglais le repoussant même avant de baisser le regard, souffler qu´il faut le laisser seul maintenant et se détourner. Christopher se redresse et le fixe, le regard plein d´incompréhension. Il ne faut pas qu´il parte. Il n´a pas le droit.

"Morgan" dit-il doucement avant de se redresser "Morgan." reprend-t-il plus fortement, mais il ne voit aucune réaction de la part du jeune homme "Morgan, arrête!" sa voix se fait plus forte, plus suppliante "C´est toi que j´aime. Et tu le sais! Putain Morgan." il déglutit mais ne bouche pas pour autant "Ce baiser ne signifiait rien. Ce ... ce n´est pas ce que tu crois. Ce n´est pas ce que tout le monde croit, merde!" il sert à nouveau les poings, devant à son tour lutter contre les larmes "Bon sang Morgan ... je ..." sa voix se brise et il baisse le regard en fermant les yeux, montant ainsi une barrière contre la larmes qui se font de plus en plus présentent "Rentre avec moi s´il te plait..." le supplit-il plus faiblement "Je t´explique tout en chemin, mais je ... je ne veux pas te perdre. Pas maintenant. Pas demain. Jamais." lorsqu´il relève son regard il remarque que Morgan s´est arrêté et retourné vers lui "Ne me laisse pas. Je t´en supplit..."

Cet aveux va peut-être se retourner contre son amant. Sans doute le lui coutera-t-il quelques amis. Mais Christopher n´a pas réfléchit. Ces mots sont sortis tous seul, il n´a rien fait pour les retenir. Il espère sincèrement que son amant n´aura pas de problème à cause de ça, mais tout d´abord espère-t-il qu´il lui pardonne cette situation de merde dans laquelle ils se trouvent.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Lun 4 Nov - 22:03

Morgan en est maintenant persuadé ; Chris l'a trompé. Et pas un simple baiser. Ça encore, s'ils s'expliquaient, ça aurait pu passer. Mais pour lui, cela va bien au-delà. Il pense qu'il a couché avec un autre homme ! Un mec en plus, alors qu'il faut bien avoir en tête que Morgan était le seul et unique gars, le premier. Il se sent bafoué, trahi, humilié... Il pourrait en sortir pleins des synonymes de ce genre. Il est surtout profondément déçu. Et à côté de ça, il aime encore tellement Christopher. Ce qui se conclu par une confusion des plus totales. Il voudrait pardonner, comprendre ce qu'il a fait de travers pour que l'ancien militaire ait eu envie de voir ailleurs, or il ne peut pas. C'est au-dessus de ses forces.

Cette fois-ci, c'est lui qui fuit. Il a besoin de se retrouver seul, loin de l'ancien militaire, de Bradley, et des autres abrutis sans cervelle qui se sont arrêtés un instant pour savoir ce que signifiait cet accrochage. Pires que des vautours. Merlin a honte de s'afficher ainsi, mais il n'a pas d'autre échappatoire. A part la fuite. Son ami ne le suit pas, ne fait rien, compréhensif sûrement. Il devine que l'anglais a vraiment besoin d'être tranquille. Cependant, Christopher joue encore aux cons. S'il était simplement parti à sa suite, ç'aurait été plus simple. Mais là... Morgan ne réagit pas aux appels successifs, mais se fige comme frappé par la foudre lorsqu'il entend Chris lui dire qu'il aime. Les yeux écarquillés, il fixe le sol sans le voir, priant de toutes ses forces que ces mots n'ont pas été prononcés et que ce n'est que son imagination. Faux.

La dernière fois, c'est le britannique qui a craqué en public, de jalousie. Aujourd'hui, c'est Chris qui se fiche des gens présents. Certains se sont arrêtés, d'autres non, mais le brun est certain que tout le monde a entendu. Morgan écoute le reste. Il hésite entre le croire, le prendre en pitié pour se donner tant de mal, aller l'embrasser et lui dire que tout ira bien, le frapper pour calmer le trop plein d'émotion, ou se venger en choisissant un type à l'embrasser. Pourquoi pas Bradley tiens, l'ancien militaire le sentirait passer. Parce que monsieur pense qu'il n'y a que ça. Ils ont vraiment besoin de s'expliquer. Mais l'étudiant n'est pas dans ce cycle de vengeance. Il se retourne au moment où Chris lui dit qu'il ne souhaiterait jamais le perdre. Ça y est, les jeunes filles présentes doivent avoir des étoiles dans les yeux : que c'est romantique, et chouuuu. Non, c'est chiant.

Bien que déboussolé, le britannique se tient désormais plus droit, et il garde le visage fermé pour ne pas craquer à cause de l'attitude et des paroles de l'ancien militaire. Quel con. Lui dire ça, maintenant, là... Morgan aurait envie de crier un bon coup pour évacuer. Du positif comme du négatif, il l'aime autant qu'il le déteste. Il ne sait pas ce que les gens vont en penser, comment ils agiront, si ça se retournera contre lui, s'il aura des problèmes. On n'est jamais sûr avec les jeunes de son âge. Mais il s'en fout sur le moment. S'essuyant les yeux d'un revers de main, il revient sur ses pas et attrape Christopher par la manche, au niveau de l'avant-bras, puis l'entraîne derrière lui dans la même direction qu'il a voulu prendre un peu plus tôt. Il ne s'attarde même pas sur Bradley, il lui enverra un message plus tard, ça ira.

— Tu n'es qu'un pauvre idiot, dit-il de façon à peine audible

Par là, il qualifie aussi bien Chris que lui-même. Il se tait ensuite, et n'offre aucun regard à son amant. Une chance que les prochains cours commencent bientôt, il y a moins de monde dans le couloir. Cela leur évite des regards étranges. Pour une fois qu'il y a quelque chose qui sortent vraiment l'ordinaire, faut les comprendre ces petits étudiant. Mais le brun n'en voit pas le bout jusqu'à la sortie. Alors qu'ils passent les portes, Morgan garde le silence pendant encore un moment, le trainant toujours derrière lui jusqu'à ce qu'ils soient à peu près seuls. Il fait froid, ça aide, peu de gens restent dehors.

— Tu parles d'un baiser, on m'a rapporté bien plus, lâche-t-il finalement. Il ralenti le pas puis s'arrête complètement, et relâche Chris. Ton explication a intérêt à tenir la route, souffle-t-il le plus froidement possible, en se tournant vers lui, pour ne pas lui montrer son véritable état.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Mar 5 Nov - 15:33

Christopher ne souhaite qu´une seule chose: que Morgan lui pardonne ce dernier faux pas. Alors qu´ils se regardent et qu´ils sont face à face là, dans le couloir, l´ancien officier ne voit que Morgan. Lui et les émotions par lesquiles il passe. Il ne prend même pas en compte que les autres étudiants se sont arrêté. Il sait juste que Morgan lutte contre de quelconques ressentiments, avant de se décider.

Il se met en route, s´avance vers Christopher. Celui-ci, remarquant ce changement se redresse et reste immobile jusqu´à ce Morgan lui attrapa la manche de son pull. Sans hésiter, il se tourne et suit son amant, laissant la masse d´élève derrière eux. Respectant le silence de son chéri, il est tout de même on ne peut plus soulagé lorsque celui-ci prend la parole. Même si c´est pour le traiter d´idiot, c´est tout le même la première chose qu´il lui dit depuis près de quatre jour. Puis il s´arrête, le lâche et se tourne vers lui, lui demandant les vrais explications et lui intimant que son explication est obligée de tenir la route.

"Je n´ai pas d´excuse pour ne rien t´avoir dit, Morgan." souffle-t-il avant de relever légèrement le regard vers son amant "Je ne sais pas pourquoi je ne t´en ai pas parlé avant. Les occasions ne manquaient pourtant pas." il soupire et déflutit "Mais crois moi, ce n´était qu´un baiser. Un simple bisou, sans arrière pensées, dont seul Flóki Thorsen est l´auteur." il pince légèrement les lèvres "J´étais à la bibliothèque, il y était aussi, on a parlé et une femme nous a dérangé. Elle disait que ..." il baisse le regard "que c´est justement toi qui me trompait avec une autre personne" il se passe une main sur le visage en se redressant "Je ne doute pas de ta fidélité, que ce soit clair. C´est juste que... que tu... que ça m´a surprit. Tellement que Flóki a décidé de m´embrasser pour clouer le bec à la femme." il soupire à nouveau puis se reporte son attention sur l´anglais et s´avance vers lui "Je t´en supplis Morgan, crois moi quand je te dit qu´il n´y eu rien de plus, que ce bisou ne signifit rien, autant pour lui que pour moi."il déglutit "ça ne signifie tellement rien que je l´ai fait comprendre à Flóki à ma propre manière." il fixe son regard dans celui de son amant "Tu peux aussi lui demander carrément, il te dira exactement la même chose"

Il n´a plus rien a dire et il ne lui reste plus qu´a espérer que Morgan aille dans son sens.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Mer 6 Nov - 16:15

Morgan est toujours le premier à craquer, dans tous les sens du terme. Chris a certes fait le premier pas, mais il a réussi à persuader l’anglais de le suivre. Enfin, tout dépendra quand même de ce qu’il aura à dire. Le brun n’exclut pas la possibilité de rejoindre Bradley, ou de ne simplement pas rentrer avec l’ancien militaire. Si cela tourne au désavantage de ce dernier, le plus jeune sait qu’il aura un endroit où dormir. Même s’il ne souhaite pas en arrive à cette extrémité. Il a déjà pardonné, souvent, à beaucoup de personnes, au sujet de nombreuses choses. Cette fois-ci, il ne sait pas s’il le pourra. Pour lui, Christopher l’a vraiment trompé, et une fois que l’on a perdu la confiance de Morgan, il n’est pas aisé de la retrouver.

Il croise les bras, attendant les explications de son amant. Celui-ci commence par dire qu’il n’a aucune excuse pour ne pas lui en avoir parlé plutôt. Il en a conscience, c’est mieux que rien. Puis il lui demande de croire que ce baiser n’était rien, ne signifiait rien. Morgan est tout d’abord interloqué par le fait qu’il ne mentionne encore qu’un baiser. Ce Flóki Thorsen lui rappelle quelqu’un, il a entendu son nom de famille de la bouche d’une amie. Il sait maintenant d’où lui venait cette impression de déjà-vu. Lorsque Chris lui parle ensuite de comment et pourquoi, le brun est choqué. Clairement. Christopher se rattrape rapidement en disant qu’il ne doute bien sûr pas de sa fidélité. Mais il a été surpris, et cet homme en à profiter pour se jouer de la femme. Il s’avance, en même temps que l’anglais recule par réflexe en décroisant les bras. Il attend quand même que l’aîné ait fini de le supplier de le croire sur parole, de lui dire qu’il l’a fait comprendre à Flóki à sa manière – sûrement avec son poing –, et qu’il peut même aller directement lui demander il aura la même réponse. Si seulement...

— Un baiser... Me prends pas pour un abruti, réplique-t-il avec une certaine froideur. Il hausse le ton. On m’a dit que t’avais couché avec lui ! Il se sent vaciller en prononçant le mot, mais garde son regard vissé dans celui de Chris. Comment je peux être sûr que tu me mène pas en bateau hein ?! Sa voix déraille un peu, les larmes menacent. Mais c’est ça, t’as essayé avec moi, maintenant tu veux tester un autre mec. Tu t’es dit « oh, Morgan va me croire, pardonner, il est si naïf ce gamin », c’est toujours comme ça bordel ! Je suis toujours.. A chaque fois- ! Il s’arrête, reprend son souffle, essaie de remettre de l’ordre dans ses pensées. Je te faisais confiance putain... lâche-t-il entre ses dents serrées.

Il a la tête baissée, les yeux fermés, la main sur le front. Il ne sait pas qui croire. Il se souvient mot pour mot de ce que lui a dit Emily il y a quelques jours. Il se souvient de ce qu’il a ressenti, ça n’a pas changé depuis. Ça s’est même empiré. Et Chris qui lui dit qu’il a juste embrassé un autre type, juste un baiser. Les rumeurs ont tout exagéré, ou est-ce lui qui veut lui faire avaler des couleuvres ? Demander à ce Flóki, pourquoi pas, mais quelle garantie Morgan a-t-il ? Il s’est vraiment cru trahi, un large doute s’est installé, à la place de la confiance. Si ce que raconte Christopher est la vérité, il faudra tout de même du temps au jeune britannique. Pour démêler tout ça...

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Mer 6 Nov - 20:51

La réponse de Morgan ne se fait pas prier et est des plus cinglantes. Lorsqu´il répond, c´est sur un ton ferme et froid, assenant qu´il ne croit pas au simple baiser, que lui a entendu autre chose. Christopher aurait couché avec Flóki. L´ancien officier sent sa bouche s´ouvrir et ses yeux s´écarquiller. Figé, sur place, il a l´impression que l´environnement s´est brusquement fait silencieux. Il entend le sang pulser dans ses tempes en fonction de son rythme cardiaque qui s´est subitement embalé. Son coeur cogne tellement fort contre ses côtés que s´en est presque douloureux. Mais il ne sent rien. Il est comme paralysé.

Comment? Juste ... comment? Comment peut-il penser une telle chose? Comment la rumeur peut-elle avoir prise tant d´ampleur? Comment peut-elle avoir été tant modifier? Mais surtout: comment Morgan peut-il croire une telle chose? Il argumante en disant que Christopher doit surement avoir pensé qu´il pouvait se jouer sans problème de sa naiveté et de sa facilité à pardonner. L´ancien officier hallucine de plus en plus. Au fur et à mesure que Morgan parle, l´ancien officier sent d´avantage la température basse qui règne à l´extérieur. Son corps est parcouru d´un long frisson et il se fige réellement lorsque l´anglais lui dit qu´il lui faisait confiance.

"Qui ...qu´est-ce ..." bredouille-t-il avant de prendre une profonde inspiration, se redresser et se reprendre "Qui t´as dit ça? Qui t´as dit ces conneries?" demande-t-il d´une voix plus forte "Mais surtout ... surtout ... comment tu fais pour le croire? Comment peut-tu croires une seule seconde que j´ai put couché avec un autre mec?" son ton n´est pas énervé. Il est choqué, ne peut croire à cette révélation et cela s´entend quand il parle. "Et depuis quand est-ce que tu as une vision aussi négative de moi ...?" sa voix se fait plus faible "Comment tu peux pensé que j´ai ça en tête?" il déglutit et secoue la tête "Morgan, depuis le jour oú tu as mit les pieds chez moi, je ... je n´ai jamais pensé une seule seconde que tu étais trop naif. Depuis que ... que je t´ai avouer mes sentiments je n´ai jamais pensé une seule seconde au fait que je pourrais me jouer de toi." sa voix se fait à nouveau plus forte "Pas une seule seconde. Jamais. Jamais je ne te tromperais. Je ... putain!" Il se redresse, devant une seconde fois refouler des larmes de désespoir "Bordel Morgan. Comment tu peux penser ça de moi?" redemande-t-il, avant de battre en retraite. Baissant le regard, il se recule de deux pas "Je déteste cette situation, et je sais que je suis le seul fautif. Mais ... je..." il ferme les yeux "JE T´AIME MERDE!"

La derniére phrase est prononcée fortement. Non, elle est crié. Christopher a eu besoin d´extériorisé ses sentiments. C´est donc sur un ton suppliant, désespéré et on ne peut plus sincère qu´il lui dit. C`est sans doute la seule chose vraiment claire qu´il a put lui dire.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Jeu 7 Nov - 18:15

Morgan n'arrive pas à croire ce que Christopher lui a dit. Même si, au final, c'est la vérité, il n'y arrive pas. Cette rumeur a pris de l'ampleur. Beaucoup d'ampleur. Mais l'anglais n'a pas considéré ça comme une rumeur, car Emily le lui a dit franchement, en étant sûre d'elle. Pas comme quelqu'un qui serait venu le voir avec cet air curieux, de vipère, propre aux commères. Ainsi, il en veut terriblement à Chris de lui raconter des mensonges, et il le lui fait comprendre. Il est blessant, il le sait, c'est tout ce qu'il souhaite. Et c'est ce qu'il pense aussi. Il croit qu'il s'est fait berner. C'est souvent lui qui finit dans des situations pareilles, où il se rend compte qu'il a été pris pour un imbécile. Trop bon trop con, c'est connu.

Son expression est toujours dure lorsque Chris prend la parole. Celui-ci n'en revient visiblement pas que Merlin ait de telles pensées à son sujet. Il a l'air sincère... Bien sûr, le brun ne répond rien quant à la première question. Il ne dénoncera pas Emily, il le lui a promis. Christopher est n’arrive vraiment pas à croire ce que Morgan lui a balancé, et cela commence à l’intriguer. L’américain tourne les choses d’une façon qui le déstabilise un peu. Depuis quand a-t-il cette vision de lui ? Comment peut-il avoir autant perdu confiance ? Pourquoi croit-il que Christopher se joue de lui ? L’étudiant l’entend dire qu’il ne le tromperait jamais, mais il s’est arrêté à « comment ? ». Les yeux baissés, son regard est attiré par l’ancien militaire lorsque celui-ci se recule, puis il redresse franchement la tête quand il reprend la parole. D’une fois forte il lui dit qu’il l’aime. Voire il le cri. Il l’extériorise franchement.

Morgan en est soufflé. Deux fois en un rien de temps, ça a de quoi finir par atteindre le cœur. Il le sait qu’il est aimé, il sait qu’il l’aime en retour. C’est comme ça, c’est tout. Mais il n’arrive pas à se faire une idée de ce qui s’est vraiment passé entre Flóki et Chris. Peut-être que le fait que le britannique soit naturellement jaloux l’a rendu aveugle. Il a réagi au quart de tour, en prenant pour parole d’évangile ce qu’on lui a rapporté, sans même en parler avec Christopher – qui aurait quand même pu faire le premier pas. Le brun se rend compte qu’il est resté silencieux depuis tout ce temps, regardant simplement son amant sans tout à fait le voir. Le vent s’est levé en plus, un petit vent automnal qui rafraichit jusqu’aux os. Morgan resserre les pans de sa veste, et croise les bras, frissonnant légèrement. La température en plus de la situation tendue, c’est un mauvais calcul. Puis il se souvient de ce que l’ancien militaire voulait initialement.

— On rentre... ? demande-t-il d’une petite voix, alors qu’il lui tend la main, pour que Chris la prenne.

Morgan se fiche qu’ils retournent jusqu’à la voiture, aussi loin soit-elle, main dans la main. Même s’ils sont encore sur le campus, même s’il y a encore bon nombre de personnes pour les croiser, tant pis. L’anglais prouve au moins, par ce geste, qu’il accepte de s’afficher avec lui. Il lui tend une main pour briser cette glace qui était apparue. Il n’est plus énervé comme avant. Maintenant, il lui en veut simplement pour ne rien avoir dit dès le part. Et il espère que Christopher comprendra, entre autre, qu’il est sur le chemin du pardon, qu’il s’excuse à son tour pour avoir sur-réagit, et qu’il l’aime, toujours et malgré tout. Il a du mal à trouver les mots sur ce coup, c'est dingue.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Jeu 7 Nov - 19:23

En entendant les paroles de Morgan, Christopher sait exactement ce que le plus jeune peut ressentir. Il se sent blessé par ces propos. Le coeur serré, la bouche sèche, il a comme une boule au fond de la gorge qui l´empêche de ravaler ses émotions. Il se sent proche des larmes. De désespoirs, ceux là. Bien évidement, quand on est en couple, on ne peut s´empêcher de se faire des idées, de se demander comment le couple se brisera s´il se brise un jour. Seront-ils encore en de bons termes? Ce n´est vraiment pas sûr. L´ancien militaire est sûr d´une seule chose ici: qu´il ne veut pas perdre Morgan. Il garde encore espoir que le plus jeune rentre avec lui. Mais cet espoir diminue au fur et mesure que passe les instants de silence dans lesquels se mur l´anglais.

Que ce passe-t-il dans sa tête? Encore une fois, Christopher adorerait avoir des pouvoirs télépathiques. Il aimerait tant savoir ce à quoi pense son amant, ce qu´il est entrain d´imaginer. Pense-t-il que leur couple ait un futur? Réfléchit-il au meilleur moyen de le quitter? Si oui, oú irait-il? Chez ce blond, cet ami? Christopher pince les lévres et prend une profonde inspiration, déglutissant difficilement. Ce silence est insuportable. Il faut que Morgan dise ou fasse quelque chose. Peu importe quoi. Qu´il lui dise qu´il ne veut plus de lui, qu´il le repousse, qu´il l´embrasse, qu´il lui dise qu´il lui pardonne, qu´il lui dise qu´il a envie de manger un gros steack saignant ce soir, qu´il lui dise qu´il est devenu végétarien, qu´il veuille retourner en angleterre, qu´il le frappe. Peu importe. Christopher sert doucement les poings.

Puis, tout change. Morgan frissonne et croise les bras. L´ancien officier sent soudain l´envie de le prendre dans ses bras, de lui frotter le dos et de lui murmurrer des mots doux à l´oreille pour le réchauffer. Mais il n´ose pas. Morgan lui en voudra surement. Il ne lui fait plus confiance. Il l´a dit lui-même. Comment réagirat-il s´il se retrouve contre lui? Il n´en sait rien. Christopher sait juste que l´anglais lui tend la main en lui demandant s´ils rentrent. Écarquillant légèrement les yeux, l´américain fixe la main, comme s´il réfléchissait, comme s´il se demandait oú le plus jeune veut en venir. Puis, il relève doucement la tête, interroge son amant du regard, lit la sincérité sur son visage et sent ses lévres s´étirrer en un doux sourire. Déliant les muscles de ses avant-bras, il tend lui aussi la main et referme ses doigts sur celle de son amant.

Ce simple geste est electrisant. Bon dieu. Quatre jours sans toucher son chéri! Instantanément, Christopher se demande vraiment comment il a put survivre à ça. Alors, sans plus hésité, il tire un peu sur le bras de Morgan, l´attire contre lui, lui lâche la main et entoure ses épaules de ses bras. Posant sa joue contre la tête du plus jeune, il le garde dans ses bras, profitant de cet instant. Avec la proximité de son amour, l´ancien officier sent la pression retomber d´un coup. Fermant les yeux, il lui caresse lentement les cheveux puis descend tendrement sur sa nuque.

"On rentre, oui..." souffle-t-il en réponse.

Pourtant, il ne lâche pas le plus jeune, reserrant même un peu plus son étreinte. Lorsqu´il rouvre les yeux, son regard tombe sur le blond qui accompagnait son amant. Celui-ci les observe d´un peu plus loin mais ne s´approche, se contentant de soutenir le regard de Christopher. Celui remarque avec un certain étonnement que le jeune homme se met à sourire avant d´hocher une fois la tête. L´ancien officier répond timidement à ce sourire et ferme une fois les yeux, puis relâche son amant lorsque le blond se détourne pour partir. Il se recule d´un pas et abaisse ses mains.

"Tu devrais aller voir tes potes." déclare-t-il finalement avec une certaine tendresse dans la voix "Ou au moins parler au blond et t´excuser de ne pas aller avec pour boire un coup" reprend-t-il en désignant Bradley d´un coup de tête "La voiture est sur le parking, je t´attend là-bas"

Il reste pourtant encore sur place et attend jusqu´à ce que Morgan réagisse. Et tandis qu´il l´observe, les sentiments qu´il a pour lui prennent en plus d´ampleur. Il l´aime ce sale gosse. Il l´aime plus que tout.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Sam 9 Nov - 2:29

Morgan n’a pas envie de s’entêter plus que de raison, il n’a pas envie de prolonger l’erreur qu’a fait Christopher en ne lui parlant pas. L’américain a l’air sincère et, bien que le plus jeune soit encore un peu méfiant, il prend sur lui et fait le premier pas. Il l’aime ce grand crétin, envers et contre tout. Il ne souhaite pas que leur relation se finisse ainsi, il ne veut pas que ça se finisse tout court. Il n’arrive même plus à imaginer sa vie sans lui. Lorsque l’américain lui prend la main, après un regard d’hésitation partagé, un petit temps de suspense, l’anglais sait qu’ils vont rentrer ensemble. Il n’a qu’à peine le temps de remarquer à quel point ce simple contact lui a manqué qu’il se retrouve étreint par son amant.

Par pur instinct, il passe ses bras dans son dos et ferme les yeux. Il est apaisé, les larmes sont parties. Chris pense même à lui caresser les cheveux et la nuque ; son point faible. Blotti contre lui, le front contre son cou, Morgan n’a plus froid. Il ne pense plus à ce qu’il ferait s’ils venaient à rompre, il ne pense plus à rien de dérangeant. Depuis quatre jours il n’a plus profité de la proximité de Christopher, et il faut bien avouer que ces journées lui ont parus bien vides et quelques peu dénuées de sens. Comme s’il leur manquait quelque chose d’essentiel. L’ancien officier lui glisse en un souffle qu’ils rentrent, mais il ne bouge pas d’un pouce. Merlin n’est pas bien pressé non plus. Il se régale encore un peu de l’étreinte, puis se recule en même temps que Chris. Il est alors étonné d’entendre ce qu’il entend. Le bouclé lui dit, avec bizarrement de la tendresse, qu’il devrait retourner voir ses amis, s’excuser auprès de Bradley. Il précise où est la voiture, et qu’il l’attendra là-bas. Morgan, qui avait tourné la tête et avait aperçu son blond d’ami sur le signe de Chris, repose ses yeux sur ce dernier. Il le regarde un court instant, comme s’il attendait qu’il fasse un geste, puis c’est lui-même qui hoche la tête.

— Je fais vite.

Il se recule doucement, avant d’esquisser un léger sourire et de se détourner complètement. Il part sur les traces de Bradley, dont il voit la silhouette non loin. Il a dû les observer, Morgan ne voit pas d’autre raison à sa présence ici. Mais le blond ne le jugera pas, ni rien. Il est gentil. Le britannique l’interpelle alors et, lorsque son ami se retourne, il lui fait un geste de la main avec un grand sourire pour lui faire comprendre de l’attendre. De base, il a de l’aisance à sourire avec Brad, même quand cela ne va pas fort, mais cette fois-ci, c‘est de tout son cœur qu’il sourit. S’élançant pour le rejoindre plus rapidement, le brun a quand même un regard en arrière pour Chris. La situation ne pourra aller qu’en évoluant, de toute façon.

Arrivé au niveau de Bradley, il est un peu gêné par cette histoire, et ce dont le blond a pu être témoin. Néanmoins, il commence par s’excuser de ne pas pouvoir venir avec lui, pour retrouver les autres. En y repensant, ça le touche que Chris ait fait tout ce chemin depuis Shady Cove pour venir lui parler, le chercher. Le jeune américain pose tout de même quelques questions, plutôt d’ordre général (c’est le type avec qui il vit non, il a quel âge, c’est lui l’ancien militaire, et d’autres précisions sur son caractère). Subtilement, Brad grappille des infos pour savoir s’il traite bien Morgan, finalement. Ce dernier le note, mais ne souligne rien. Lui faisant promettre de ne rien dire à ce sujet à leur bande de potes – qui finira bien par l’apprendre... –, l’anglais se sépare de son ami, et prend la direction du parking pour retrouver Christopher.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Sam 9 Nov - 10:29

La proximité de son amant. Voilà ce qui manquait crucialement aux dernières journées passé. Christopher et lui ne se sont plus rapprocher autant depuis la soirée d’Halloween. L’ancien officier savait que quelque chose manquait, mais il ne savait pas ce que c’était. Ce n’est que maintenant, alors qu’il sent le souffle régulier de Morgan contre le creux de son épaule, que Christopher s’en rend compte : ce gamin lui a manqué. Même s’il était toujours là, avec lui dans la maison, ce n’était pas la même chose.

Alors l’ancien militaire profite de cet instant qui lui semble si particulier. Il en profite même d’avantage lorsque son amant lui entour la taille de ses mains ou qu’il aperçoit l’ami du plus jeune non loin d’eux. Silencieusement et avec un léger sourire, il fait comprendre à ce dernier qu’il n’a plus besoin de s’inquiéter pour l’anglais. D’ailleurs, c’est en voyant ledit ami que Christopher se rend compte qu’il vient sans doute gâcher une soirée à son amant. Prit de remords, il se recule et le relâche, lui disant d’aller au moins s’excuser au près de Bradley avant de désigner le parking où se trouve sa voiture. Après s’être observer quelques instants, c’est Morgan qui réagit le premier et se détourne pour aller rattraper son ami.

Christopher reste arrêté sur place et le suit du regard. Voir son amant interpellé le Blond, puis voir que celui-ci se retourne vers lui et qu’ils commencent à parler, ne lui plait pas. Il ne saura expliquer pourquoi. Sans doute est-ce de la jalousie. Savoir que le plus jeune n’a eu aucun mal à se faire une place dans la ville et auprès de ses camarades de classe, le fait se sentir tout bizarre. Il n’a pas le droit de lui en vouloir et ne lui en veut vraiment pas, mais il ne peut s’empêcher de l’envier. Déglutissant doucement, l’ancien officier dévie le regard et se détourne avant de se mettre en route vers le parking. Au moins ainsi il met un minimum de distance entre la discussion des deux amis et lui.

Arrivé à sa voiture, il l’ouvre et se glisse à l’intérieur. Le regard fixé sur l’avant, il lutte contre l’envie de regarder vers son amant. Christopher n’est pas sûr de supporter s’il le voit encore entrain de discuter avec le blondinet. Caressant lentement et distraitement le cuir du volant, il baisse le regard sur l’autoradio, hésite quelques instants, puis met le contact histoire d’allumer la musique. Et lorsque celle-ci se met en route, c’est pour passer une chanson de Billy Currington. People are crazy. Un léger sourire s’empare de ses lèvres. Elle est jolie cette chanson. C’est le genre de chanson qui ne prend pas la tête. Elle est, pour ainsi dire, multifonction. Lorsqu’on est joyeux et de bonne humeur, on la trouve entrainante. Lorsqu’on est triste, elle est d’avantage déprimante. Fermant les yeux, Christopher lâche le volant et recule sa tête contre le dossier. Il s’est arrangé avec Morgan, il l’attend pour rentrer, il sait que tout redeviendra normal. Alors pourquoi doute-t-il encore ? Pourquoi a-t-il cette impression bizarre que quelque chose va tout gâcher ?

Le bruit de la portière qui s’ouvre le sort de ses pensées. Se redressant, il tourne son regard vers Morgan et lui sourit lorsqu’il s’installe sur le siège passager. Attendant qu’il ait fini d’attacher sa ceinture de sécurité, Christopher se penche finalement, allume le moteur, enclenche la première vitesse et démarre. Il s’engage tranquillement sur le trafic lent d’Ashland. Un coup d’œil sur sa montre lui fait comprendre qu’ils décident de sortir de la ville à l’heure de pointe. Ils ne devront donc pas s’étonner d’avoir droit à des bouchons.

« Ce … cet ami. » demande finalement Christopher pour briser le silence. « Il s’appelle comment ? Il est comment … au niveau du caractère ? » Son ton n’est pas froid ou distant. Non. Il pose ses questions par simple curiosité, espérant ainsi découvrir si oui ou non ce jeune homme juge ou se joue de son amant. « Je ne juge pas, que ce soit clair hein » il tourne furtivement son regard vers Morgan « C’est déjà bien assez suffisant que je ne supporte pas Simon … ou Reid comme vous l’appelez. »

De toute manière, Christopher n’a –malheureusement … ?- pas le droit de contrôler tout ce que fait Morgan.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Sam 9 Nov - 14:29

Morgan était bien là, contre Christopher. Mais toute chose a une fin, et ils reprendront plus tard. L’anglais va tout d’abord rejoindre Bradley, qui était bizarrement là. Il était en train de partir d’ailleurs, mais le brun le rattrape rapidement. Ils discutent quelques instants, l’un s’excuse, l’autre pose des questions. Merlin lui fait promettre de ne rien dire à personne, et Brad lui fait à son tour promettre de tout lui raconter en détail. Avec un dernier au revoir, le britannique tourne les talons et part rejoindre son Chris, qui l’attend sûrement déjà à la voiture. Il ouvre la portière et s’installe côté passager. Il est accueilli par la radio et un sourire de l’ancien militaire.

Alors que la voiture démarre, il finit d’attacher sa ceinture, et se dit que tout va bien, pour l’instant. Ils rentrent ensemble, ils se reparlent, ils sont de nouveau proches... Ils remontent la pente. Et Morgan est vraiment curieux de savoir ce qui s’est réellement passé. Pourquoi exactement Flóki a embrassé Chris, qui était cette femme et qu’a-t-elle vraiment dit, quand cela s’est-il produit ? Et bon dieu, comment Emily a-t-elle pu lui raconter que l’américain l’avait trompé. Il est encore entre deux eaux, il y a des détails qu’il ne comprend pas. Pendant qu’il est encore dans ses pensées, il soupire en notant le trafic. Heure de pointe, quand tu nous tiens. Ils mettront sûrement plus de temps pour rentrer. Christopher prend soudain la parole, et curieux, il pose des questions au sujet de Brad. Morgan arque d’abord un sourcil, puis ouvre la bouche mais est pris de vitesse par l’ancien militaire qui précise qu’il ne juge pas. Et aussi qu’il ne supporte pas Reid, un seul suffit. Le brun ne peut s’empêcher de sourire un peu, faisant comme s’il n’avait pas entendu la dernière phrase.

— Bradley. Il s’appelle Bradley King, commence-t-il simplement. C’est le premier qui m’a abordé quand je suis arrivé à l’Université, on suit le même cursus à peu de choses près, explique-t-il. Niveau caractère et bien… Il est vraiment sympa, pas prise de tête, parfois arrogant, mais il est ouvert et je sais qu’il sera là si j’ai besoin de lui. C’est un ami, conclu-t-il, osant un petit regard vers Chris. Puis il ajoute subtilement une petite précision. Sa dernière copine le trompait avec un de ses potes, souffle-t-il.

Première info : il est hétéro. Seconde info : il pouvait comprendre Morgan, ce qu’il ressentait, bien qu’ils n’en aient pas parlé ouvertement. C’était tacite, ils se comprenaient à demi-mot. Même s’il s’avère que Chris ne l’a pas trompé à proprement parler. Brad est un véritable ami, c’est tout. Les relations de couple, de toute façon, cela ne ressemble jamais à un long fleuve tranquille.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Sam 9 Nov - 17:05

Et voilà. A peine démarré que déjà ils retrouvent dans un sacré bouchon. Arrêté au milieu de voitures, ils n’ont aucune possibilité d’en sortir pour prendre un autre chemin. Christopher se retient de soupirer lourdement. Il déteste les bouchons. D’autant que depuis que Morgan est monté dans la voiture et s’est installé sur le siège passager, aucun d’eux n’a décroché un seul mot. Le silence, bien qu’entre coupé par la voix calme du chanteur de Fleet Foxes a bien vite fait d’être stressant et assez insupportable. Ainsi donc, se penchant pour baisser légèrement le volume de la musique, l’ancien officier se tourne vers Morgan et prend la parole, voulant en savoir plus sur le blond qui l’accompagnait avant. Son amant, après avoir sourit, s’empresse de lui répondre.

Ainsi donc, Christopher apprend qu’il s’agit d’un américain, un certain Bradley King qui a été le premier à aborder Morgan et qui suit plus ou moins le même cursus universitaire que lui. L’ancien premier maître hoche doucement la tête. Il lui dit ensuite qu’il est gentil, facile à vivre, un peu arrogant mais tout de même ouvert d’esprit et qu’il est sûr que Bradley sera là pour lui si ça ne va pas. Pinçant légèrement les lèvres, Christopher l’écoute avec attention, une image de l’ami de son amant se formant dans sa tête. Puis, il apprend que l’ex copine de ce Bradley l’a trompé avec un de ses potes.

Instantanément, Christopher baisse les yeux et se détourne de Morgan. Le regard posé sur ses mains liées sur ses genoux, il voit comment ses poings se ferment presque automatiquement et s’empresse de délier les muscles de ses avant-bras. Ce n’est pas juste. Pourquoi ? Pourquoi Morgan était-il obligé de faire cette précision ? Christopher s’en fout réellement de savoir ça ou pas. Enfaite, pour tout dire il aurait préféré ne jamais apprendre une telle chose concernant ce Bradley. Ça voudrait dire qu’il est plus apte à remarquer les signes.

« C’est noté souffle-t-il simplement en se passant le revers de la main sur le front et en enclenchant la marche avant et en démarrant à nouveau.

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Sam 9 Nov - 22:26

Au début, ils ne parlent pas. Il n’y a que le silence tout relatif de l’habitacle, et la radio en fond sonore. Et par pur bonheur, ils tombent dans les bouchons. Au bout d’un petit moment, Christopher baisse le volume de l’autoradio et rompt le silence en posant quelques questions au sujet de Bradley. Par curiosité, par nécessité de trouver un sujet de conversation, sans doute les deux à la fois. Morgan ne sait pas vraiment mais il s’en fiche, du moment que Christopher n’en vient pas à détester le blond comme il déteste Reid. Sur ce point, l’anglais ne cherche même plus à comprendre. Il explique donc certaines choses au sujet de son ami de l’université, notamment qu’ils suivent plus ou moins le même cursus. Il lui résume aussi en deux mots son caractère, histoire qu’il ne s’inquiète pas.

Il dit aussi que Brad a été trompé par son ancienne petite-amie. Il n’aurait peut-être pas du. Du coin de l’œil, il remarque comment Chris se tend un peu, avant de se reprendre. Ce qui est fait est fait. Et puis ça ne peut pas faire de mal à Merlin d’avoir quelqu’un qui pourrait le comprendre. Christopher ne l’a pas vraiment trompé, il a encore un peu de mal à l’idée, ayant été complètement persuadé du contraire, mais il sait que Brad a pu savoir ce qu’il a traversé. Enfin, c’est un peu compliqué tout ça, mais il sait surtout que Bradley sera là quoiqu’il arrive. Que le britannique sorte avec un homme n’y change rien. La voiture qui redémarre le sort de ses pensées-ci, et son regard qui se reporte sur son amant le plonge dans d’autres.

— Comment.. comment ça c’est passé ? Cette histoire avec... Avec l’autre là, Thorsen, c’était qui la femme, elle disait quoi exactement.. ? demande-t-il, hésitant mais curieux.

Il ne sait pas si c’est le bon moment, si c’est ce qu’il faut dire, mais lui, il a envie de savoir. Ils en ont pour un moment pour rentrer à Shady, bien que tout devrait aller plus vite sur l’autoroute. Morgan tente donc d’en apprendre plus sur le pourquoi du comment du baiser. Au fond de lui, il est encore un peu perdu, il a besoin de certitudes.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 10 Nov - 10:52

Morgan était-il réellement obligé de préciser tout ça ? Etait-il réellement obligé de remettre le fait qu’il pense que Christopher l’a trompé au jour ? Non franchement, il aurait put s’en passer de cette précision. Vraiment. L’ancien officier ne trouve rien à répondre. Il ne veut tout simplement plus parler de ce qui a put se passer. Ainsi donc, au lieu de chercher quoi répondre, il dit simplement que c’est noté, ce qui peut signifier beaucoup de chose, avant de redémarrer et suivre le mouvement du trafic. Fort heureusement, il use d’une échappatoire pour faire un détour mais ainsi contourner tout le bouchon.

C’est en sortant d’Ashland que Morgan reprend la parole. Christopher, gardant le regard rivé sur la chaussée, l’écoute tout de même attentivement et, à part un peu léger froncement de sourcils en pinçant les lèvres, il ne réagit pas. Il veut savoir l’histoire exacte. Mais ce que Morgan ne sait pas c’est que Christopher lui a déjà raconté avec exactitude toute l’histoire. Il soupire simplement lorsque le jeune homme fini parler et laisse passer un temps de silence. Ce n’est que, après s’être engagé sur l’autoroute et avoir atteint une vitesse normale, que l’ancien militaire se recule dans son siège, lâche le volant d’une main et reprend la parole.

« Je te l’ai déjà dit, mais je te le redit. » il s’accoude contre la portière et se frotte la tempe avec ses doigts de sa main droite « J’étais dans la bibliothèque avec Flóki. Je discutais avec lui pour savoir quels livres prendre et …voilà. On parlait gentiment quand une femme est venue. Franchement je ne saurais te dire qui s’est. Peut-être une employée de la bibliothèque ? Je ne sais pas. En tout cas elle m’a dit que tu n’étais pas aussi fidèle que je pouvais le croire et que … » sa voix se brise et il déglutit. Le regard rivé sur la route, il laisse passer un long temps de silence, avant de prendre une profonde inspiration et se reprendre. « Je … enfin même si je ne doute pas de ta fidélité, je n’ai pas put réagir à ces paroles. J’étais … choqué, si on veut. » il se frotte la paupière de son œil gauche avant d’hausser les épaules « Flóki c’est un acteur, quelqu’un qui aime donc l’improvisation et qui n’est pas connu pour réfléchir des masses. Il est plutôt du genre à agir avant de réfléchir. » il tourne furtivement son regard vers Morgan avant de reporter son attention sur la chaussée « Il m’a donc embrassé. Mais un simple bisou. Rien de plus. Il n’y a que nos lèvres qui se sont touchées. Aucune émotion, rien de ce que je peux ressentir en t’embrassant toi. » il prend une profonde inspiration « Je n’ai pas répondu à ce baiser, encore plus choqué par l’acte de Flóki que par les paroles de la femme. Je lui ais ensuite fait comprendre à la force de mon poing droit de ne plus recommencer. » il se passe une main dans ses cheveux puis regarde au-dessus de son épaule, actionne le clignotant et accélère pour dépasser un bus « A la fête d’Halloween je l’ai revu. On a parlé pendant que tu étais parti aux toilettes. Il m’a de nouveau fait comprendre que ce baiser ne signifiait rien, absolument rien pour lui et que j’étais con de ne pas t’en avoir parlé avant. « il soupire à nouveau et se rabat sur la voie de gauche pour laisser passer un pickup « Oui, c’est vrai que j’aurais dut t’en parler, je sais que ça nous aurait éviter de passer ces quatre jours murer dans le silence et dans la tension. » il se frotte le front « Mais tu me connais Morgan. Je suis le dernier a me confier. Que ce soit sur un sujet concernant la marine ou que ce soit ce genre de sujet là, bien plus important, je … je n’y arrive pas tout simplement. Je bloque. »

C’est en voulant continuer sa prise de parole qu’il se rend compte qu’il parle depuis pas mal de temps. Alors, refermant la bouche qu’il avait ouverte pour continuer sur sa lancée, il referme les doigts de sa main gauche sur le volant et pose la main droite sur sa cuisse.

« Enfin voilà. Bref. Qui est-ce qui t’as dit que je couchais avec Flóki ? »

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 10 Nov - 13:06

C’est un fait, Morgan a cru que Christopher l’avait trompé. C’est comme ça, on ne peut rien y changer. Bien sûr, à présent il sait que c’est loin d’être la vérité. Mais il ne peut pas balayer d’un revers de main tout ce qu’il a ressenti. C’est encore là. Il en veut à Chris, mais plus pour être allé voir ailleurs, pour ne lui avoir rien dit. Il aurait pu lui en parler, lui expliquer la vérité bien avant que les rumeurs viennent tout gâcher. Il aurait du même. Mais il n’a rien fait. Pour ça, l’anglais lui en veut. Alors qu’ils font un petit détour pour éviter les bouchons, et qu’ils sortent enfin de la grande ville, il demande à l’américain de lui raconter ce qui s’est passé. Il a envie d’avoir la version exacte, même si, au final, l’ancien militaire lui a déjà fait savoir le principal.

Un court silence vient séparer les deux prises de paroles. Merlin attend sagement qu’il décide de lui répondre, et il ne le fait qu’une fois bien lancé sur l’autoroute. Le plus jeune fixe ses yeux sur la chaussée, et l’écoute lui raconter l’histoire de ce baiser. Chris a l’air un peu tendu, mine de rien. Il redit plus ou moins ce qu’il lui a déjà dit tout à l’heure, rajoutant un détail par-ci ou par-là. Mais il ne sait pas qui était cette femme. Morgan ne pense pas qu’elle soit une employée de la bibliothèque, elles sont toutes gentilles. D’après lui. Enfin bref, Christopher laisse passer un silence après cette partie, et le britannique se demande s’il est vraiment sincère lorsqu’il a dit ne pas douter de sa fidélité. Il parle d’être choqué, ou une connerie comme ça. L’étudiant comprend quelque part pourquoi, puisqu’on lui a fait le même coup. Mais quand même, lui-même est tellement loin d’avoir ne serait-ce pensé à ça. Il n’a pas vraiment ce que l’on peut appeler de l’expérience dans le fait d’être en couple, mais il y a des bases, des choses qui coulent de source.

Et puis Christopher développe un peu sur Flóki, du genre qu’il agit d’abord avant de penser aux conséquences. Il n’y a eu qu’un simple et tout petit bisou entre eux. Chris insiste bien là-dessus. Lorsqu’il précise que ce n’était en rien comparable avec ce qu’il ressent lorsqu’il embrasse son jeune amant, ce dernier se retient d’esquisser un sourire. Ce n’est pas le moment. Mais la comparaison est tout de même la bienvenue. En revanche, il ne peut s’empêcher de sourire quand Chris explique qu’il l’a frappé purement et simplement. Il reconnaît bien là son chéri. Pour finir, l’ancien officier parle de la soirée d’Halloween, et du fait que lui et Thorsen en ont discuté, et qu’ils n’ont pas dit que des choses stupides. En effet, Flóki lui a fait comprendre qu’il aurait dû en faire part avant à Morgan. Pour le coup, l’intéressé est plus que d’accord. Et même Christopher avoue ses torts, disant aussi qu’il n’arrive à se confier, tout simplement.

— Pourtant tu viens bien de le faire là, non.. ? souffle le britannique en baissant les yeux, profitant de la fin de la prise de parole de l’aîné. Franchement Chris, la prochaine fois, pense à moi, c’est tout ce que je te demande, rajoute-t-il, peu avant que son amant ne l’interroge au sujet de la personne qui lui avait raconté qu’il couché avec un autre. Morgan relève furtivement les yeux, puis secoue la tête silencieusement. C’est pas important... lâche-t-il finalement. Après un instant, il revient au sujet précédent, en profitant pour enterrer le sujet de "qui lui a dit". Tu en parles plus facilement de la Navy, par rapport à avant. Alors, ça viendra peut-être... Et tu pourrais, je sais pas, travailler un peu là-dessus pour.. pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise, ou quelque chose comme ça...

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Christopher S. Nicholson
• Vendeur •

Messages : 1983
Date d'inscription : 26/03/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Morgan M. Smith

MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé] Dim 10 Nov - 14:18

Lorsque son amant lui répond qu’il a bien réussi à se confier, là, sur ce coup, Christopher sent un léger sourire se peindre sur ses lèvres. Il n’a pas tort, vu tout ce qu’il a raconté en assez peu de temps. Mais ce n’est pas pour autant que ça vient aussi facilement. Puis, Morgan reprend, lui disant simplement que la prochaine fois il devra penser à lui et que c’est tout ce qu’il lui demande. L’ancien officier tourne furtivement le regard vers le jeune homme et hoche une fois la tête. La prochaine fois … il n’y aura tout simplement pas de prochaine fois. Il va s’en assurer lui-même. Jamais plus il ne se mettra dans une telle situation avec son amant. C’est horrible et insupportable. Tellement que l’ancien officier se demande bien s’il peut survivre si Morgan venait à le quitter et s’il venait à dépasser les bornes, assez pour que le plus jeune ne lui pardonne plus rien. Enfin.

Se doutant que son amant n’a pas fini de parler, Christopher se fait … et se crispe brusquement lorsque le plus jeune lui dit que « ce n’est pas important ». Bordel, quel gamin irréfléchi. Un peu que c’est important ! Christopher ne souhaite maintenant plus qu’une seule chose : mettre le doigt sur cette putain de personne qui a fait croire à Morgan ces choses. Le regard rivé sur la route, les doigts crispés sur le volant, les dents serrés et les muscles de la mâchoire contractés, son regard est dur et froid, imaginant déjà tout ce qu’il serait capable de faire à cette personne qui a foutu la merde entre eux.

« Ah c’est pas important ? C’que t’es marrant » dit-il sur un ton cynique et froid, ignorant délibérément les dernières paroles de son amant « T’en a d’autre des blagues de ce genre, hein ? » siffle-t-il  entre ses dents « dit le moi. Dit moi qui a eu la merveilleuse idée de te dire ça. Ça me concerne tout autant, alors le garde pas pour toi. » il se tourne vers Morgan « C’est qui ? »

Il freine brusquement pour prendre la sortie vers Shady Cove. Sortant donc de l’autoroute, il prend la direction vers la ville, tout en laissant libre cours à ses pensées meurtrières.

[Fin de la scène, à suivre.]

______________________________________________________________________________

 
"Happiness dwels in the soul"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

I am foolish, I am sorry, but sorry will never make it be alright. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: A L’EXTÉRIEUR DE SHADY COVE :: 
A proximité de la ville
 :: Ashland
-
Sauter vers: