Partagez|

But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 14:57


    Depuis le jour où Reese a fait capoter tout mon mensonge, je ne l'ai pas revue. Juliana. La belle Juliana... Bien trop belle pour moi. Tout ce qui me reste d'elle, c'est le souvenir d'un baiser sucré et salé, à cause de mon putain de sandwich, et quelques photos mentales prises à la volée. OK, j'ai pu la voir de loin à Shady Cove, mais ce n'était pas comme entendre sa voix, sentir son odeur quand elle bouge, la faire rire. Je suis un idiot.

    J'ai laissé tomber à l'époque, j'allais de toute façon partir à Los Angeles. J'ai laissé le temps faire son effet là-bas. J'ai essayé d'oublier, de passer à autre chose, de me dire que c'était une erreur de plus et voilà. Je suis un idiot.

    Mais aujourd'hui, je me retrouve devant cette caserne de pompiers, comme la première fois où j'étais venu pour ce satané stage (que j'ai arrêté le lendemain d'ailleurs). Et aujourd'hui, j'ai envie de la voir. J'ai envie de lui dire, pardon, je suis désolé, mea culpa, je ne voulais pas, tu me plaisais, j'ai été con, je ferai n'importe quoi pour que tu me pardonnes. Je suis un idiot. 

    J'ai conscience de n'avoir strictement aucune chance. Mais que voulez-vous, je suis un idiot.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 15:23

Juliana se noyait littéralement dans son job pour oublier les problèmes de sa vie personnelle et pour l’instant, ça lui réussissait assez bien. Enfin presque. Il fallait qu’elle oublie sa sœur. Et tout ce qui s’était passé jusque-là. Pour l’instant ne s’était rendu compte de sa relation ambigüe avec l’alcool et c’était mieux ainsi. Ses collègues l’avaient finalement adoptée et la considéraient comme l’une des leurs. Sa seconde famille, après ces longs mois, c’était bien ses collègues. Elle était devenue très douée dans l’art de la dissimulation de ses sentiments si bien qu’aucun ne l’avait jamais soupçonné d’avoir un problème quelconque. Ce jour-là était plutôt tranquille, d’ailleurs, aucun appel urgent et elle en profitait pour vérifier l’état de tout le matériel et pour faire un peu rangement. Ce fut l’un de ses collègues qui vint la trouver pour lui qu’il y avait un jeune bizarre devant la caserne, qu’ils connaissaient vaguement puisqu’il avait effectué un stage chez eux,  stage qui d’ailleurs n’avait pas fait long feu. Juliana fronça les sourcils mais ne réfléchit pas et se dirigea vers la sortie.

Elle se figea en le reconnaissant immédiatement. Elliot Fisher. Son sang se glaça. Cette ordure qui lui avait menti sur toute la ligne en lui faisant croire qu’il avait été flic puis s’était reconverti en pompier. Sauver des vies, tu parles. Elle se souvenait encore s’être littéralement jetée sur lui pour l’embrasser avec passion, puis ne plus jamais avoir la moindre de ses nouvelles, et apprendre quelques jours plus tard par le biais de son meilleur pote qu’il avait menti et qu’il n’était qu’un pauvre étudiant paumé et un peu trop sûr de lui. Alors la rancune, elle était présente. Et pas qu’un peu. Mais le voir ici-même lui fit un horrible choc et elle resta quelques secondes immobile, trop secouée pour réagir.

Avant de se précipiter vers lui pour lui administrer sans vergogne une gifle violente. Heureusement qu’il n’y avait pas de témoin dans le coin. Les yeux lançant des éclairs, elle cracha :

« Ça, c’est pour t’être comporté comme un odieux salaud ! »

Elle ne lui pardonnerait pas de sitôt. Parce qu’elle avait accepté devant lui d’être vulnérable, elle l’avait embrassé avec passion et à l’époque, il lui plaisait tellement. L’un des premiers hommes qu’elle avait rencontré ici. Et le revoir après ces mois de silence la rendait folle de rage.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 15:33


    Pour éviter de poireauter trois mille ans devant cette caserne, je décide de me jeter à l'eau en demandant l'un des pompiers s'il peut appeler Juliana car j'ai besoin de la voir. Heureusement, le pompier n'est pas du genre curieux et s'exécute sans réfléchir.

    Et pendant qu'il va la chercher, j'ai les mains moites, je tourne en rond, je martyrise ma lèvre inférieure avec mes dents, si bien que je finis par l'entailler comme un con. Puis, le moment est venu, alors je ne sais pas quoi faire, je reste figé devant elle, la voyant s'approcher.

    Plus l'espace se réduit entre nous, plus je vois ses traits crispés, son expression peu sereine, bref, sa rage à mon égard. Je ne cherche pas à la fuir, j'ai décidé que j'assumerais pleinement mes actes.

    Et bam. Cette gifle aussi, je vais devoir l'assumer. Par réflexe, je porte ma main à ma joue d'ores et déjà enflée, et souffle, la respiration légèrement bloquée.

    - Ouch. Je bouge un peu ma mâchoire. Je l'ai méritée celle-là...

    Là, c'est le moment où je lui présente mes excuses et la supplie. Mais au lieu de faire ça, une force étrange me pousse à être plus stupide que pathétique...

    - Et c'est tout ? Une gifle et c'est fini ?

    Je ne veux pas qu'il y ait d'indifférence, je refuse que ça arrive. Ce serait pire que tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 15:47

La journée commençait si bien et voilà que Juliana était de nouveau en colère. A cause d’un type qu’elle croyait avoir oublié depuis le temps. Mais qu’est-ce qu’il faisait là, sérieusement ? Pourquoi était-il de retour ? Elle voulait bien le savoir. Entendre la raison stupide qu’il aurait à lui donner pour bien l’enfoncer ensuite. A ce stade-là, elle n’avait pas envie d’être gentille. Merde, il l’avait fait tourner en bourrique et bien comme il faut ! Et elle, quelle imbécile elle avait été, de croire qu’elle pouvait s’amouracher d’un gamin pareil. Mais il avait été tellement mignon à l’époque… Coupant court à ses divagations, elle rétorqua sauvagement :

« Quoi ? T’as envie que je t’assomme ? »

Parce que ça, elle pouvait le faire aussi. Et elle laisserait le corps gisant en plein milieu du parking en attendant que ses collègues viennent à sa rescousse – ou pas, d’ailleurs, par solidarité. Mais non, hélas, Juliana était quelqu’un d’à peu près civilisé, saine d’esprit la plupart du temps, et en venir aux mains avec Elliot serait s’abaisser à son niveau de gaminerie. Même si elle avait peut-être une chance de l’emporter avec tout le sport qu’elle faisait. Elle inspira profondément mais ressentait toujours une profonde fureur à l’égard du jeune homme, et ça durerait sûrement encore longtemps.

« J’ai rien d’autre à te dire, j’dois retourner bosser » continua-t-elle sur le même ton glacial.

Ce qui était assez faux puisqu’elle ne faisait rien de spécial avant de venir et n’avait rien d’urgent. Mais ce dont elle était certaine, c’est qu’il s’était bien foutu de sa gueule et qu’il en paierait le prix, un jour ou l’autre.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 15:55


    Je hausse les épaules quand elle propose de m'assommer. Pourquoi pas, ce ne serait pas refus, si ça peut l'aider à se sentir mieux me concernant. C'est vraiment dur d'être en face de quelqu'un qui vous déteste. Quelqu'un qui vous déteste pour des raisons justifiées et justes, mais pour moi, ce sont des raisons superficielles...

    Parce qu'au fond, je ne voulais pas lui faire du mal. Je suis la dernière personne à vouloir lui faire du mal. Mais...

    - ... J'ai été égoïste, je n'ai pensé qu'à moi en te mentant. Mes pensées s'élèvent enfin oralement. Je voulais te plaire. Je voulais avoir une chance. Je voulais prendre ce risque pour te prouver que l'âge ne compte pas, c'est con, c'est comme dans les comédies rom...

    Mais elle me dit qu'elle a du boulot. Mon coeur a un sursaut, et je me crispe, le souffle court.

    - Attends... Laisse-moi t'expliquer. J'voulais pas que ça finisse comme ça, je te l'aurais bien dit un jour. J'sais pas, je regrette vraiment, j'aurais jamais dû. Mais sincèrement, Juliana. Juliana, regarde moi. Regarde-moi et dis-moi sincèrement, est-ce que tu te serais un jour intéressée à moi, tout en sachant que j'étais qu'un pauvre étudiant de 24 ans venu faire un stage chez vous ?

    Je la regarde le plus sincèrement du monde. Et j'espère un comportement réciproque...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 16:12

Juliana ne s’attendait vraiment pas à ce qu’Elliot lui réponde de manière aussi franche et surtout détaillée, alors qu’elle le considérait seulement comme un gamin arrogant et complètement paumé. Saurait-il faire preuve de maturité ? Première nouvelle ! Alors elle écouta attentivement ses explications, les bras croisés, le visage toujours aussi fermé. Il voulait lui plaire. Comme si elle allait gober ça. Ce qu’elle pensait plutôt, c’était qu’il voulait jouer au malin pour épater la galerie et ça s’était retourné contre lui. Rien de plus. Il faisait ce qu’il voulait de sa vie mais il avait choisi de s’en prendre à la mauvaise personne. Juliana Stewart n’était en rien une jeune femme effarouchée qui se laisserait marcher sur les pieds. Rancunière ? Elle l’était férocement. Au même titre qu’elle pouvait devenir violente en un rien de temps sans se soucier des conséquences. Il avait fallu qu’il l’aborde, elle, comme si elle n’avait pas suffisamment d’emmerdes comme ça.

« Tu crois pouvoir m’attendrir avec tes belles paroles ? Désolée, tu tombes mal. En ce moment je suis aussi vide émotionnellement qu’un caillou. Merde, j’avais confiance en toi ! »

Elle n’avait pas besoin de se justifier. Mais finalement, peut-être que l’abandonner là à son triste sort était une mauvaise idée. Peut-être qu’elle devait plutôt prendre sur elle et l’écouter. Même si elle n’avait pas l’intention de lui pardonner un jour.

« Je… J’en sais rien mais… Enfin non, t’as raison » reconnut-elle finalement. « Probablement pas ».

S’il lui avait dit la vérité sur son âge et la véritable raison de sa présence à la caserne, elle ne l’aurait peut-être jamais vu autrement que comme un simple stagiaire. A la limite, il l’aurait fait marrer, elle aurait pu le prendre sous son aile comme elle l’avait déjà fait avec quelques jeunes, mais ça n’aurait pas été plus loin parce que ce n’était pas son genre. Mais là, il lui avait dit qu’il avait 28 ans, était un ancien flic et évidemment que l’idée lui plaisait.

« Mais c’est pas la question ! T’aurais dû assumer plutôt que de disparaître du jour au lendemain sans me donner des nouvelles. Et t’aurais aussi dû éviter que je découvre la vérité par ton meilleur pote ! »

Ça non plus, elle ne le digérait pas. Elle avait été au Warehouse uniquement pour se changer les idées et elle était tombée sur Reese Hastings.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 21:12


    J'ai les dents serrées en l'entendant répliquer ; Belles paroles, mon cul. Je suis sincère et je pense tout ce que je dis. Alors, un peu vexé, je ne réplique pas, et oublie de m'inquiéter au sujet de son absence d'empathie. L'heure n'est pas aux inquiétudes de toute façon. Je me dois d'assumer et de lui tenir tête, parce que j'ai un point de vue à défendre et je ne partirai pas tant que je n'aurais pas tout dit. 

    Je me sens un peu irrité, et décontenancé, je l'admets. Mais mon humeur s'adoucit quand Juliana finit par faire de même, l'espace de quelques mots. Quelques mots qui me redonnent un peu d'espoir. J'ai donc bien fait de vouloir tenter ma chance, non ? D'avoir inventé une vie pour entrer dans la sienne ? Et aussitôt en ressortir... De la manière la plus stupide qu'il soit. Je fronce les sourcils, et secoue la tête à ses derniers propos.

    - Je... Tout est allé très vite, Reese m'a annoncé ça en panique, j'ai paniqué à mon tour, j'étais mal. J'avais... j'sais pas, j'avais honte. Honte de t'avoir menti, et, de t'avoir... fait du mal ? 

    Je soutiens son regard à ce moment-là. L'avais-je marqué autant qu'elle, pour moi ? Je soupire.

    - J'n'ai aucune excuse qui justifie un comportement aussi stupide. Mais j'te jure, Juliana, tu... 'fin tu me plais... me plaisais. Beaucoup. Quand j't'ai vue ce jour-là, j'voulais avoir autant d'chance qu'un autre mec plus âgé. Mais, quoi, c'est vraiment que mon ancien taff et mon faux air mature qui t'ont poussé à... à... à me laisser t'embrasser ? 

    Et là, mes yeux cherchent une réelle réponse, sur ses lèvres, puis son regard.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 21:42

Juliana ne savait même plus si elle était contente de le voir, en chair et en os, devant lui. Avec sa si belle mâchoire. D’un côté, elle l’était, même inconsciemment, car elle se souvenait encore de son émoi la première fois qu’ils s’étaient vus, et de l’autre, elle aurait préféré ne plus jamais le recroiser et l’oublier complètement car ce serait sans doute céder de nouveau à la tentation. Et elle n’avait pas besoin de ça dans sa vie actuelle. Mais bref, ils n’en étaient pas là et la jeune femme se fichait bien de l’avoir vexé ou non. Il avait fait une connerie, qu’il assume, merde. Elle haussa les épaules.

« T’aurais pu te comporter comme un homme pour une fois et venir me voir au lieu de disparaître sans rien dire »

Elle savait que le mal était fait et qu’on ne pouvait pas revenir en arrière, mais malgré tout, elle voulait lui faire comprendre qu’elle avait été profondément blessée par son attitude puérile. Elle avait attendu des semaines qu’il se manifeste enfin, mais rien. Et puis sa vie avait repris comme si de rien n’était. Une seule rencontre, se disait-elle, rien d’autre. Le contact était bien passé mais il fallait aller de l’avant. Mais elle était encore trop fière pour reconnaître qu’elle avait attendu de ses nouvelles et qu’elle s’était sentie horriblement humiliée même si personne d’autre n’avait connaissance de leur échange passionné.

« Je vois » murmura-t-elle d’une voix légèrement plus adoucie. Entendre dire de la part d’un homme qu’on lui plaisait, même venant d’un odieux connard, ça avait de quoi réchauffer le cœur glacé d’une jeune femme « Non, il n’y avait pas que ça, évidemment… C’était pas non plus le fait que je débarquais en terre inconnue et que je ne connaissais personne mais… Ouais, j’crois que tu m’avais plu toi aussi. Un peu ».

Un peu beaucoup même. Mais trop de fierté tue la fierté. Reconnaître ça, c’était déjà pas mal. De peur qu’il s’imagine encore quoi que ce soit, elle fronça de nouveau les sourcils et continua pour bien enfoncer le clou :

« Mais sache que ça ne change absolument rien au fait que je sois encore très en colère contre toi ! »

Mieux valait prévenir que guérir.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 21:58


    J'esquisse le premier sourire depuis le début de notre conversation. Malgré le fait que ma mâchoire soit un peu engourdie par sa claque, je trouve encore un peu de force pour une esquisse amusée. Mais je la dissimule bien vite, reprenant mon sérieux comme si j'avais été vivement piqué ; Il ne faudrait pas que Juliana croit que je me moque d'elle. En fait, elle me fait sourire parce qu'elle est simplement trop mignonne à insister. A bien m'enfoncer. Je ne sais pas pourquoi, tout d'un coup, je suis plus détendu.

    Mais je ne devrais pas, la route jusqu'à son pardon est pavée d'obstacles, de dragons et de pièges empoisonnés. Je n'ai pas dit mon dernier mot, là-dessus j'ai l'ambition d'un loin. Parce que putain, elle me plait encore plus, maintenant que je la vois fâchée, je suis encore plus sous le charme. Merde, je l'ai vraiment pas oubliée. Comment je pourrais ? Vous l'avez vue ? C'est malade... 

    Je murmure alors, comme si ç'avait été une confidence.

    - Mais qu'est-ce que tu aurais fait alors, si j'étais venu te voir ? Tu m'aurais giflé, comme maintenant, et après ? Tu penses pas que tu m'aurais dégagé de ta vie ? Là... au moins... Ne te trompe pas Elliot, s'teplé. Là, au moins, enfin, le temps a rendu les choses moins... difficiles ?

    Je n'ose même pas la regarder tellement je crains la seconde gifle. 
    Ce qu'elle me dit ensuite, me donne un gros coup d'adrénaline. Pour me freiner, je me mords la lèvre inférieure, baissant même la tête pour ne pas être tenté, grattant le fond de mes poches nerveusement. 

    Je passe alors une main sur mon visage brûlant, reprenant mes esprits. 

    - Sois en colère contre moi aussi longtemps que tu en auras besoin, mais, laisse-moi m'excuser en bonne et due forme... Je peux ? 

    Là, je vous préviens, ça devient kitsch les gars. Je tends ma main vers la sienne, espérant qu'elle la prendra.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 22:16

Visiblement, il avait vraiment gagné en maturité, le bougre. Et il savait trouver les mots justes pour la faire flancher. Ça et son regard de chien battu perpétuel, Jul’ venait tout juste de se souvenir pourquoi elle s’était autant attachée à lui ce jour-là, parce qu’il était absolument adorable. Surtout quand il souriait, comme maintenant. D’ailleurs, pourquoi sourit-il ? Elle se posa la question mentalement mais le sourire disparut presque aussitôt et elle ne s’en formalisa pas. Au pire, si elle devait stresser à chaque fois que quelqu’un souriait devant elle, elle n’était pas sortie de l’auberge ! Alors elle préféra penser qu’il était juste heureux de la revoir ou qu’elle avait dit un truc drôle alors que bon, ses propos ne prêtaient pas à la franche rigolade.

« Moins difficiles ? » répéta-t-elle, presque outrée, avant de se rendre compte qu’il avait peut-être raison.

En règle générale, Juliana était rancunière. Un peu. Alors oui, Elliot avait raison, elle l’aurait sorti de sa vie sans demander d’explications s’il était venu la voir juste après avoir découvert la vérité. Aujourd’hui, elle était en colère, mais elle ne lui en voulait plus. Cela faisait des mois et depuis, elle était passée à autre chose. Enfin presque. Le revoir lui faisait plaisir, quoi qu’elle en dise et, même si elle devrait sûrement lui éclater la tête contre le poteau, elle n’en avait plus trop envie. Trop de violence en elle.

« Ouais, peut-être. Ok, si tu veux, je te laisse le droit de t’excuser. Mais dis-moi juste, c’était quoi ton but en venant ici ? Juste me dire ça ? Que tu t’étais comporté comme un gamin sans cervelle ? T’avais juste besoin de t’excuser parce que tu te sentais coupable ? »

Elle baissa les yeux sur sa main, comme si elle pouvait la mordre, et hésita. Il venait vraiment de la lui tendre ? Bon, soit. Elle la serra sans joie. Le contact de sa peau tiède la fit frémir et son cœur s’accéléra aussitôt. Bordel, quelle faible femme.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 22:33


    J'ai l'impression que mes arguments fonctionnent. Non pas que je me sois lancé pour mission de défendre mon ignoble mensonge, mais je suis tout de même heureux d'avoir donné ma version des faits. Il n'y aucune excuse dans le comportement que j'ai eu, et je m'en veux encore, mais la culpabilité est très vite recouverte par un sentiment de reconnaissance quand je sens que Juliana me laisse... essayer.

    Le fait qu'elle me déteste encore est une motivation de plus. Je ne sais pas encore si je veux qu'elle change d'avis, mais j'ai des raisons égoïstes de continuer à me justifier. Des raisons que Juliana demande à avoir, maintenant. Je pose un regard très doux sur elle, avec un sourire tout aussi tendre, et reprends enfin une respiration régulière. Je me hais d'avoir ainsi l'esprit apaisé après ce que j'ai fait. Mais... c'est l'effet qu'elle me fait. Je suis désolé.

    - J'ai envie de te dire que c'est pour m'excuser, que c'est pour assumer cette erreur, et passer à autre chose. Pour régler mes comptes, pour qu'on soit quitte, j'en sais rien. C'est un peu ça, mais c'est plus encore. J'avais juste... 

    Je fais une moue. Je n'ose pas, c'est étrange. Lorsqu'elle accepte de prendre ma main, je serre la sienne, avec prudence. Je l'attire vers moi, cependant, c'est un geste presque imperceptible, puisque c'est moi qui me rapproche le plus. Je refuse de jouer le romantique, mais là, à défaut, mon rôle n'est que moi-même et je suis chargé d'être le plus honnête possible.

    - J'avais juste tellement envie de te voir, et... d'entendre ta voix. 

    Je relâche sa main, je ne veux pas l'oppresser.

    - Je suis désolé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Mer 13 Nov - 22:49

Juliana n’avait pas envie de flancher. Elle ne voulait pas lui donner cette victoire parce que ce serait admettre qu’il possédait un quelconque pouvoir d’attraction sur elle et se montrer aussi vulnérable après ce qu’il avait fait lui donnait juste la nausée. Mais voilà, peut-être que son cœur n’était pas irrémédiablement gelé, et à son contact, elle se radoucit un peu. Même si elle n’oubliait pas les mensonges et le fait d’avoir disparu de la surface de la terre. Un flic ! Non mais où est-ce qu’il avait pu chercher une idée pareille. Avec son regard implorant, il ne ferait jamais peur au moindre criminel, il s’attirerait juste la sympathie des cockers.

Il avait besoin de la voir. Tout le reste, elle l’oublia. Mais il avait pensé à elle, ne serait-ce qu’un instant, il avait eu besoin d’entendre sa voix et cela la fit fondre. Il y avait trop longtemps qu’un homme ne lui avait pas dit une telle chose. Cela n’effaçait bien sûr rien, mais permettait au moins à la jeune femme d’être un peu plus compréhensive. Et de ne pas l’envoyer directement en enfer sans passer par la case départ. Il lui avoua ensuite clairement être désolé. Elle esquissa un très mince sourire, ne sachant trop sur quel pied danser. En fait, elle était juste complètement paumée.

« Merci » souffla-t-elle simplement, comme si elle lui était reconnaissante pour tout ce qu’il venait de dire.

Elle se tut ensuite. Il avait gardé sa main dans la sienne quelques instants puis la relâcha. Elle n’avait pas suffisamment de recul pour mesurer toute l’importance de la situation. Elle avait besoin de réfléchir, d’être seule, parce qu’Elliot lui était tombé dessus sans prévenir et qu’elle n’avait pas été préparée à l’accueillir. Alors elle inspira profondément et se contenta de répondre :

« Elliot… J’sais pas si je pourrais te pardonner un jour, vraiment. Je te suis reconnaissante d’être venue pour discuter mais ce qui s’est passé c’était… J’en sais rien. Mais on peut pas commencer sur des mensonges. Alors pour l’instant, je peux pas te dire que j’accepte tes excuses ou quoi que ce soit d’autre parce que je suis pas sûre de pouvoir les accepter un jour… »

Au moins elle avait été franche et honnête. Elle lui pardonnerait peut-être. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, elle était juste en colère qu’il se pointe comme une fleur. Sa colère passerait sûrement. Elle l’espérait.

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Jeu 14 Nov - 13:36


    Notre conversation a peut-être commencé à une gifle, mais elle ne finira certainement pas sur la même note. Aujourd'hui, je suis parvenu à quelque chose. Je crois que Los Angeles a un effet réellement positif sur moi. En même temps, quand on trouve sa voie, comment ne pas être différent.

    J'écoute ce que Juliana a à me dire, et je finis par acquiescer doucement. Je la comprends parfaitement, le contraire aurait été très étonnant, et même, je n'aurais pas supporté qu'elle me pardonne. J'ai besoin de lutter, pour elle, et parce qu'elle le mérite... Parce qu'elle le mérite. Cette pensée me gêne ; est-ce que je la mérite, moi ? Non, sûrement pas. Mais voilà, je ne peux pas faire autrement : elle me plaît putain, plus que n'importe quelle fille au monde, plus que Jasmine même. C'est dingue. Elle est tellement belle ça me rend fou.

    - ... Oui, d'accord.

    A ce moment-là, je plonge mon regard dans le sien. J'ai l'impression que ça dure très longtemps, mais c'est en fait très éphémère puisque son collègue ne tarde pas à l'appeler pour lui demander de revenir.

    J'esquisse un sourire tristement contraint.

    Je te dis à bientôt ? Prends soin de toi Jul'...

    Mes propos sont empreints d'une telle affection qu'il faudrait être sourd, et même aveugle pour ne pas remarquer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Juliana Stewart
• Pompier •

Messages : 649
Date d'inscription : 24/03/2013

Description du personnage
Âge : 32 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé] Ven 15 Nov - 18:32

Juliana n’avait clairement pas envie de lui pardonner maintenant, il lui faudrait du temps avant d’accepter qu’il soit de retour. Il l’avait horriblement blessée et la jeune femme souhaitait vraiment qu’il s’en rende compte. A ce moment-là elle ne s’était pas projetée, quand même pas, mais cet échange passionné entre eux lui avait plu et elle aurait souhaité continuer, parce qu’il avait été le premier – le seul ? – homme à s’intéresser à elle. Mais elle ne se laisserait pas atteindre aussi facilement, déjà parce qu’elle était complètement paumée dans sa vie actuelle, et ensuite parce que s’il voulait lui prouver qu’elle lui plaisait, qu’elle lui plaisait vraiment, il devrait se battre. Sociable et fragile en apparence, elle était à l’intérieur une véritable lionne qui ne se laissait pas marcher sur les pieds.

Au même moment, son collègue revint, sûrement pour vérifier que le gamin n’embêtait pas trop Juliana et qu’elle n’avait pas trop de problèmes avec lui. Ah, la solidarité ! Il l’appelait et elle sourit légèrement en lui assurant qu’elle arrivait très vite. De toute manière, elle n’avait pas l’intention de s’éterniser ici, du boulot l’attendait malgré tout et surtout, elle n’avait plus rien à dire au jeune homme.

« Ouais, c’est ça, à bientôt »
dit-elle d’un ton sans émotion apparente.

Elle le salua d’un geste de la tête avant de s’éloigner vers son collègue qui l’attendait. Elle ne savait plus quoi penser de cette entrevue. Elliot paraissait vraiment coupable de ce qu’il avait fait mais malgré tout, elle n’était pas entièrement convaincue. Elle connaissait son talent de manipulation et de comédie, si bien qu’elle ne pouvait lui faire confiance. Au moins, retourner à son job l’aidera à penser à autre chose. Du moins l’espérait-elle. Car vu comme c’était partie, elle aurait du mal à l’oublier.


[Topic Terminé]

______________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

But I knew I didn't see what you thought you saw in me. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Entreprises & Administrations
 :: Caserne de pompiers
-
Sauter vers: