Partagez|

Scared to death [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 17:56

Depuis leur dernière conversation durant laquelle Noah avait définitivement mis un terme à la prétendue relation entre lui et Lucy, il n’avait plus eu de ses nouvelles. Et ne cherchait d’ailleurs pas à en avoir car dans son esprit, c’était fini, le passé était effacé, mort et enterré. Et sa discussion avec Emily l’avait conforté dans son choix. En toute honnêteté, elle lui avait déclaré avoir toujours pensé que ça ne pouvait fonctionner entre eux… Et elle avait certainement raison. Mais malgré tout, Noah était perdu et les semaines passaient, il n’y voyait toujours pas plus clair. Il croyait qu’avec le temps, ce serait plus facile mais il avait tort. Rien n’était jamais facile quand ça concernait Lucy Nelson, il aurait dû le savoir pourtant. Donc, il n’avait pas eu de ses nouvelles depuis un certain temps. Et puis il venait de recevoir un coup de téléphone qui cherchait un certain « Mr Nelson ».

Au début, il avait cru à une blague, mais quand on lui indiqua vouloir le prévenir que Lucy Nelson se trouvait actuellement à l’hôpital et que c’était assez grave, le journaliste était devenu livide. Tout lui traversa l’esprit. Renversé par une voiture. Une mission qui avait mal tourné. Il imagina le pire et ses mains tremblèrent. Il ne chercha même pas à savoir pourquoi les médecins l’avaient appelé, lui et pas un autre, alors qu’il n’avait pas parlé à Lucy depuis un certain temps. Peut-être que son nom apparaissait souvent. Peut-être qu’elle avait essayé de l’appeler. Il n’en savait rien et pour le coup, il s’en fichait. Abandonnant tout ce qu’il était en train de faire, il saisit sa veste et ses clés de voiture, prévint ses collègues d’une urgence et se précipita à l’extérieur. Comprendre, plus tard. Pour l’instant, la seule chose qui revenait en boucle dans sa tête, c’était de savoir si Lucy allait bien.

Il crut qu’il n’arriverait jamais à l’hôpital, puis se gara en toute hâte sur le parking avant de courir vers le bâtiment principal. Au téléphone, on lui avait assuré qu’il n’y avait rien à craindre, elle allait bien, mais il restait sceptique. Et demeurerait inquiet jusqu’à la voir de ses propres yeux. A l’accueil, il se renseigna sur le numéro de sa chambre avant de grimper quatre à quatre les escaliers. L’étage, enfin. Il crut un instant se perdre dans les couloirs et dans d’autres circonstances, aurait pu en rire. Mais là, c’était Lucy qui comptait, et rien d’autre. Il n’aurait jamais cru pouvoir être si inquiet à son sujet. Finalement, il trouva la chambre et passa la tête par l’entrebâillement de la porte. Son cœur se serra en voyant sa silhouette allongée dans le lit.

« Lucy ? » souffla-t-il.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 20:10

Depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu, Lucy avait repensé à la discussion qu'elle avait eu avec Noah. Elle n'arrivait pas à passer à autre chose ! Ça pouvait être prit comme une forme d'obssession mais c'était comme ça, elle n'arrivait pas à se dire que pour lui, cela faisait de son passé, qu'il ne voulait plus la voir plutôt que de devenir un ami. Et d'un autre côté, elle voulait qu'il soit heureux et si cela voulait dire qu'il ne devait plus la voir eh bein...
Elle ne savait pas quoi faire, ne savait pas à qui en parler et se retrouver un peu bloqué par la situation. Jamais elle n'avait été dans un tel état par le passé. Elle en venait à un point où plusieurs fois par jour, elle appuyait sur le numéro de son ex petit ami mais raccroché même avant la sonnerie... Elle avait l'impression d'être une adolescente qui essayait de discuter avec celui qu'elle aimait sauf qu'elle, elle ne savait pas bien quels mots posés sur la relation qu'elle entretenait avec Noah... Pouvait on vraiment parler de relation d'ailleurs ?

C'est à force de se prendre la tête avec ça qu'elle s'est dit que la douleur qu'elle ressentait à l'estomac était sans doute du au stresse. Elle n'y prit pas spécialement attention, même si cela pouvait devenir insoutenable. Et c'est en se retrouvant presque immobilisée par la douleur en pleine rue que la jeune femme s'est retrouvée aux Urgences. Un diagnostic de la part des médecins d'Eagle Point, là où elle a fini, lui a affirmer que ça n'était pas du au stresse mais qu'elle avait laissé son début d'appendicite s'infecter et devenir une péritonite, qu'il fallait opérer de toute urgence. La policière n'aimait pas tellement cette idée, savoir qu'elle allait devoir être hospitalisée environ une semaine puis, qu'elle allait devoir attendre environ trois ou quatre mois après l'opération pour pouvoir reprendre une activité sportive régulière !... Elle pourrait reprendre son boulot trois semaines plus tard, mais il ne fallait pas qu'elle force trop, ni qu'elle reste trop immobile. Quelle plaie ! C'est le cas de le dire...

Dans les vapes quand elle se laissait conduire à Eagle Point, elle n'a pas pu donner de renseignements sur la personne à prévenir en cas d'urgence... Voilà pourquoi elle se retrouve complètement surprise, bien qu'un peu amorphe, au moment où elle entend la voix de Noah retentir dans sa chambre. Encore un peu groggy de part l'opération, elle tourne son visage vers lui.

Noah ?... Hey... Comment... ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 21:38

Noah craignait vraiment que ce soit quelque chose de grave, car on ne sait jamais… D’autant qu’il n’avait pas bien compris au téléphone, puisqu’il avait perdu le fil dès qu’on lui avait appris l’état de Lucy. Alors il avait accouru et était donc arrivé dans la chambre de la jeune femme essoufflé, les joues rouges et les cheveux en bataille. Pas vraiment l’allure d’un preux chevalier venant sauver sa jolie princesse mais là, en l’occurrence, elle était normalement déjà sauvée. De toute évidence, les contes de fée différaient complètement de la réalité. Il tenta de sourire en s’approchant du lit, peine perdue. Lucy faisait peine à voir. Sortir d’une opération n’était jamais simple et on était rarement aussi parfait qu’à la télévision ! La jeune femme semblait vraiment épuisée et le journaliste se sentit mal à l’aise. Ils ne s’étaient pas quitté en de très bons termes et il ignorait quoi dire.

Il attira une chaise près du lit et s’installa près d’elle, juste pour qu’elle sente sa présence. Elle lui demanderait peut-être de quitter la chambre, trop en colère après ce qu’il lui avait fait, mais pour l’instant, elle paraissait trop assommée pour être lucide. Elle tenta néanmoins de parler et il la rassura d’un léger sourire.

« T’inquiètes pas, tout va bien. Je sais pas trop pourquoi les médecins m’ont appelé, moi, mais… Il paraît qu’ils cherchaient un certain monsieur Nelson… J’ai pas osé répliquer ».

Son sourire s’élargit en songeant à cette anecdote. Après tout ce qui leur était arrivé, qu’on les prenne pour un couple lui faisait vraiment bizarre. Il ne savait pas trop s’il devait en rire ou en pleurer. Il posa un regard empli de bienveillance sur Lucy, encore groggy, avant de poser sa main sur la couverture, pour la rassurer. L’espace d’un instant, il avait été mort de peur. Peur qu’il lui arrive quelque chose de grave, peur de savoir que la dernière chose à lui avoir dite, c’était « je crois que c’est mieux de tout arrêter » et surtout… Peur de la perdre. Il ne l’aurait pas supporté.

« Comment tu te sens ? » demanda-t-il avec douceur, pour ne pas la brusquer.

Il ne voulait pas lui montrer à quel point il avait été inquiet et préférait arborer la mine calme et sereine qui le caractérisait toujours. Noah Clarke gardait sa fierté et n’était certainement pas du genre à dévoiler ses faiblesses, surtout pas devant Lucy. Alors il se contenta de la regarder avec gentillesse en attendant qu’elle reprenne ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 22:10

Lucy ne savait pas vraiment quoi penser quand elle s'est retrouvée à avoir un mal de chien à l'estomac, et même dans tout le corps ; un peu comme une énorme crampe. Elle était persuadée qu'elle se stressait trop comme ça ne lui était jamais arrivé avant, et qu'elle allait juste devoir prendre un peu de repos, des bons bains et points final. Mais en fait, il se trouve que c'était beaucoup plus grave que ça, qu'elle avait du passer une batterie de teste pour que l'on lui fasse finalement le bon diagnostique. Au final, heureusement qu'elle s'est retrouvée à avoir mal en pleine rue parce que sinon, son état aurait pu empiré ! Du moins, c'est ce qu'on lui a dit. Il paraît que les médecins sont des charlatants...

La policière ne s'attendait pas à voir Noah ici, maintenant. D'ailleurs, même si un sourire s'affiche sur ses lèvres, Lucy lui demande immédiatement – ou tout du moins, elle essaye – comment est ce que ça se fait qu'il soit ici ? Il n'est pas quelqu'un de sa famille alors, comment a t il su qu'elle se trouvait dans cet hopital ? Après, la petite blonde se retrouve tellement amorphe et fatiguée qu'elle ne se pose pas autant de question. Elle veut juste savoir comment il a su et ce dernier, après avoir prit place à côté d'elle, lui donne une réponse.

Ah... Ils ont du fouiller dans mon téléphone, les curieux !

Dit elle doucement avec un sourire. Elle se sent un peu partir des fois mais c'est que c'est juste à cause de la fatigue. Mine de rien, elle est assez contente de voir quelqu'un qu'elle connaît ici. Rester seule quand on est dans un hopital, ça n'a rien de marrant ! Là au moins, elle a quelqu'un avec qui elle peut discuter. Elle fixe un moment Noah et la seule chose qui lui revient en tête est la dernière phrase qu'il lui avait dite, comme quoi il fallait qu'ils arrêtent. Alors, son air devient un peu plus triste...

Un peu fatiguée...

Souffle t elle avec un léger sourire, baissant les yeux.

Tu n'étais pas obligé de venir... Tu devais être en plein boulot et puis...

Une seconde phrase revient dans sa tête : l'histoire de cette fille qui est dans sa vie maintenant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 23:27

Noah était heureux de voir que Lucy allait bien, malgré sa fatigue. Elle ne pourrait peut-être pas mener une discussion lucide mais elle pouvait au moins lui répondre et cela lui suffisait. Ce moment n’appartenait qu’à eux seuls. Même s’ils s’étaient quittés sur une dispute, même s’ils passaient leur temps à jouer au chat et à la souris, ils partageaient encore des moments rien que tous les deux, même si en l’occurrence, c’était dans un hôpital. La jeune femme lui répondit qu’ils avaient dû fouiller dans son téléphone portable et il hocha la tête. C’était l’explication la plus logique. Même si ça n’expliquait toujours pas comment son numéro s’était retrouvé en tête de liste.

« Sûrement. Au téléphone, ça avait l’air vraiment grave alors… J’ai pas vraiment réfléchi, je suis venu ».

Il n’osa pas rajouter qu’il avait vraiment eu peur, ce genre de familiarités, il ne pouvait se le permettre alors qu’ils n’étaient pas forcément en très bons termes.

« Je comprends » assura-t-il dans un souffle. « Je vais pas te déranger longtemps ».

C’était juste pour s’assurer qu’elle allait bien, et maintenant, il était rassuré. Même si pour le coup, il n’avait pas forcément envie de repartir. Les hôpitaux ça n’avait jamais été son truc et il savait par expérience qu’on ne s’y sentait pas bien. Lucy devait souffrir de la solitude, alors il ne l’abandonnerait pas. Sauf si elle lui demandait de la laisser seule et là, il accepterait sans hésiter. Avec déception quand même. Elle paraissait tellement… Tellement fragile. Bien loin de la Lucy qu’il connaissait. Peut-être était-ce à cause de son opération, du fait qu’elle était encore dans le cirage, mais il la trouvait différente. Après tout, il la voyait rarement sous cet aspect-là, aussi vulnérable. Devant lui, Lucy était toujours forte, une vraie dure à cuire.

« Je t’assure, t’as pas à t’inquiéter pour ça… Le boulot, c’est pas le plus important ».

Ses dossiers au journal attendraient, il ferait quelques heures supplémentaires pour compenser. Là, en l’occurrence, Lucy avait besoin de lui, le reste ne comptait pas. Il songea une minute à Rose. Il ne pouvait pas la chasser de son esprit non plus et ce, même s’ils n’étaient pas ensemble. Il l’avait tellement fréquenté ces derniers temps… Mais pour l’instant, il n’y avait que Lucy. Il resta donc assis près d’elle à dévisager ses traits tirés, en attendant qu’elle trouve la force de lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 21 Nov - 23:52

Plus elle restait longtemps dans cet endroit, plus Lucy se sentait fatiguée et réfléchissait à tout et n'importe quoi. Surtout à n'importe quoi et c'était sans doute du à la fatigue. Une spirale infernale en somme. Elle ne savait pas bien si ce qu'elle racontait à Noah était cohérent ou non, mais il semble la comprendre ; c'est donc que ça doit aller !
Que ce dernier soit ici aujourd'hui, cela lui fait un peu bizarre. Il avait voulu que ça soit terminé, lui avait dit qu'il valait mieux qu'entre eux, ça s'arrête, même si il n'y avait pas vraiment quelque chose de concret et en plus de ça, il lui avait balancé à la figure qu'il voyait quelqu'un d'autre. Mais voilà qu'aujourd'hui, il se trouvait à son chevet et que sur son visage, elle ne pouvait rien lire de tout ce qu'elle avait pu voir la dernière fois qu'ils s'étaient parlé... C'était une situation étrange.

Oh... Tu sais, c'est juste l'appendicite.

Elle n'ose pas ajouter qu'il y avait plus que ça, qu'elle aurait pu se chopper quelque chose d'encore plus grave si elle n'avait pas été à l’hôpital maintenant. Il s'est déjà retrouvé très inquiet à cause d'elle, pas la peine d'en rajouter une couche.

Tu me déranges pas...

Assure t elle en venant poser sa main sur la sienne, celle qui se trouvait sur la couette. Elle lui offre un nouveau sourire et pousse un léger soupir de fatigue mais aussi parce qu'elle sait qu'elle va devoir passer du temps ici, seule. Puis, qu'elle va devoir passer du temps chez elle, seule... Après, il est certain que ses papas ne la laisseront pas toute seule une fois qu'ils seront au courant de tout ça ! Ils s'arrangeront pour qu'elle reste ses trois semaines de convalescence chez eux !

Noah... Je veux pas que ça s'arrête.

Lui dit elle en le regardant dans les yeux. Elle a l'impression de lui faire des aveux sur son lit de mort et de profiter de la situation pour lui faire part de ses sentiments vis à vis de leur relation... ça n'est pas très juste de faire ça et elle s'en rend compte... Mais elle ne sait pas quand elle l'aurait eu à nouveau face à elle sans cet incident...

Je sais que tu vois cette fille, que tu as l'air de l'apprécier beaucoup... Je ne te demande rien du tout, juste... Je te fais part de ce que je ressens...

Elle déglutie et remue légèrement dans son lit, mal à l'aise.

Je me sens pas très bien de te dire ça maintenant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Ven 22 Nov - 0:27

Pour une fois, Noah savait que cette conversation ne pourrait déboucher sur une dispute. Parce que Lucy n’était pas en état, d’une part, et ensuite, parce que lui avait été tellement inquiet qu’il se voyait mal réagir autrement. Il était juste content de voir qu’elle allait bien. Et il aurait largement préféré oublier leur précédente conversation. Toutes leurs précédentes conversations ces dernières semaines. Sur ce coup, il se sentait tellement con. Et dire qu’il aurait pu la perdre… ça, il ne l’aurait pas supporté. Elle lui assura d’ailleurs que ça allait, ce n’était que l’appendicite, mais il secoua la tête, l’air sérieux.

« Ça aurait pu être beaucoup plus grave ! »

Parfois, les opérations bénignes entraînaient d’importantes complications et le journaliste préférait ne pas penser à ce qui aurait pu se passer sinon. Il restait pâle et n’était pas tout à fait remis. Maintenant, il devait se convaincre qu’elle allait bien. Et il fut heureux d’entendre qu’il ne la dérangeait pas. Il retrouva le sourire. Un sourire qui disparut presque aussitôt quand elle prononça quelques mots, ces quelques mots que jamais il n’aurait entendre venant de sa bouche. Des mots qu’il avait lui-même dit quelques jours plus tôt, avant de se séparer définitivement. Elle ne voulait pas que ça s’arrête. Elle ne voulait pas que ça s’arrête… C’était sûrement parce qu’elle était complètement shootée à la morphine, un truc du genre. Elle ne pouvait pas être lucide en prononçant cette phrase, impossible. Il s’arrêta de respirer un instant et ne trouva plus ses mots.

« Lucy… »


Non, il ne savait vraiment pas quoi dire, il en revenait pas. En venant ici, il s’attendait juste à s’inquiéter de son état, à la rassurer, à parler un peu. Mais pas qu’elle lui dise ça. Elle ne pouvait pas, après tout ce qui s’était passé. Et puis il y avait Rose. Il n’était pas avec. Mais presque. Ils s’étaient trop rapprochés maintenant alors qu’au contraire, avec Lucy il s’était éloigné. Mais elle continuait d’obnubiler ses pensées, car malgré ce que disait Evan, Emily et tous les autres, elle avait toujours été l’unique à ses yeux.

« Je sais pas, je… C’est compliqué. J’arrive pas à t’oublier. J’ai essayé, je t’assure. Pendant des mois j’ai essayé de t’oublier. Y a rien qui marche ».

Ce n’était pas compliqué, quoi qu’en dise Noah. Au contraire, c’était très simple. Il ne voulait pas que ça s’arrête non plus. Peut-être parce qu’il était toujours dingue d’elle. Mais maintenant, il y avait Rose. Bon sang. Comme elle commençait à s’agiter dans son lit, il s’empressa de prendre la main de Lucy dans la sienne, pour la rassurer.

« Eh, t’inquiète pas… On est pas obligé d’en parler maintenant ».

Si cela la stressait trop, ils pourraient remettre cette conversation à plus tard. Comme ils faisaient l'autruche depuis des mois, ils pouvaient bien continuer un peu...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Ven 22 Nov - 0:49

Lucy ne s'imaginait pas se retrouver avec Noah à ses côtés quand elle a été mise dans cette chambre d’hôpital. Il faut dire qu'elle a essayé tellement de fois de le rappeler pour reprendre la conversation qu'ils avaient eu en ville la dernière fois mais se disait au dernier moment que, peut être pour lui elle était déjà terminée. Et c'est sans doute parce qu'elle a essayé de lui téléphoner quarante cinq fois que les infirmières qui avaient son téléphone se sont dit qu'ils étaient proches, qu'ils s’appelaient souvent et qu'ils devaient donc être quelqu'un de proche. « Mr Nelson ».
Assurant au journaliste qu'elle allait bien, que ça n'était qu'une appendicite, même si ça n'était pas le cas, elle veut le rassurer, ne pas le faire s'inquiéter d'avantage. Elle sait que Noah s'inquiète rapidement, elle sait comment il est. Elle le connaît bien.

Ne soit pas si négatif... Je suis là, je vais bien, non ?

Souffle t elle avec un léger sourire. A quoi bon s'imaginer ce qui aurait pu se passer alors que tout va bien ? Elle savait que c'était le truc de Noah de faire ça, de s'inquiéter pour elle à la moindre occasion. Il le faisait déjà à l'époque où ils étaient encore ensembles... Comme il semblait aussi inquiet à l'idée de la déranger, elle le rassure à nouveau sur cette chose là. Il ne la dérange pas. Avoir de la compagnie, cela lui fait du bien... mais aussi, elle peut comme ça lui dire ce qu'elle ressent, ce à quoi elle a réfléchit. Elle n'avait pas envie qu'entre eux, ça s'arrête. Ne plus le voir n'était pas sa solution préférée et il fallait qu'elle le lui dise.

Non...

Souffle t elle quand il commence à prononcer son nom. Elle connaît déjà ce ton là, sait que quand il commence à lui parler avec cet air là, la suite ne sera sans doute pas bonne. Elle a beau lui avoir dit qu'elle n'attend rien de lui, elle ne sait pas bien si c'est ce qu'elle veut... Lucy ne sait pas exactement ce qu'il se passe dans la vie de Noah, mais elle en connaît les grandes lignes. Elle sait qu'il y a une fille et cela lui suffit... C'est d'ailleurs le plus gros argument qui fait qu'elle n'a pas insisté la dernière fois.

En quoi c'est compliqué ?... Tu vois bien que je n'arrive pas non plus à tiré un trait sur...

A nouveau, elle déglutit. Dire « notre histoire », « notre relation » ou une quelconque autre expression en rapport avec « eux deux » est quelque chose de compliqué.

J'ai juste peur que... Si c'est pas maintenant, tu t'en ailles encore...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Ven 22 Nov - 1:07

Noah regrettait vraiment que les choses soient si compliquées. Que lui soit si compliqué. Il n’aurait jamais dû se prendre autant la tête, mais c’était dans son caractère et il ne changerait certainement pas. Lui et Lucy avaient besoin de discuter. Mais de discuter une bonne fois pour toutes, de jouer carte sur table au lieu de se défiler comme à chaque fois. Mais il ne savait pas si elle avait le courage et lui-même ignorait s’il trouverait la force pour mener une telle discussion ce jour-là. Elle lui assura qu’elle allait bien et il hocha doucement la tête. Elle avait raison, tout allait bien. Enfin presque. Ils passaient le plus clair de leur temps à se courir après et avant, c’était lui qui était toujours après elle. Aujourd’hui, les rôles paraissaient inverser. C’était à ne plus rien y comprendre. Il savait aussi que, étape incontournable, il devrait en parler avec Rose avant quoi que ce soit, mais avec son bébé à naître, elle avait sûrement d’autres préoccupations… Il devait savoir s’ils formeraient un couple un jour, s’il y avait une chance pour que ça marche entre eux.

Mais Lucy attendait sûrement une réponse, quelque chose, n’importe quoi, alors il ne pouvait se permettre de rester immobile de cette manière. Elle lui posa la question logique, la question qu’il se posait encore. En quoi était-ce compliqué ? En tout et rien à la fois. Tous deux savaient la vérité. Alors Noah inspira profondément et souffla :

« Tu le sais aussi bien que moi. On a déjà essayé, on était prêt à recommencer mais… ça n’a pas marché. On peut pas continuer éternellement ce jeu-là… »


Un jour ou l’autre, il faudrait bien prendre une décision. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, déchirante ou pas. Mais visiblement, ni l’un ni l’autre ne voulait la prendre parce que c’était sûrement trop difficile. Ni l’un ni l’autre ne voulait arrêter. Mais ils ne pouvaient pas non plus se mettre en couple officiellement, car leurs attentes étaient trop différentes. Lui était prêt à se poser, pas elle. C’était aussi simple que compliqué.

Il serra davantage sa main dans la sienne, le cœur battant, comme pour lui montrer qu’il était bien là, que c’était réel. Elle avait peur qu’il parte encore, ce qui était compréhensible.

« Non, cette fois je reste, je te le promets. T’as rien à craindre, je bougerai pas d’ici. Jusqu'à ce que je sois sûr que tu ailles bien ».

Il avait bien l’intention de rester là, de rester le plus longtemps possible, jusqu’à ce que cette conversation soit tirée au clair ou, tout du moins, jusqu’à ce qu’ils parviennent à un terrain d’entente. Ce ne serait pas facile, mais le journaliste ne voulait pas être en mauvais termes avec elle. Après ce qui venait de se passer, il n’avait plus qu’une certitude. Elle comptait encore…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Ven 22 Nov - 8:20

La dernière fois qu'ils avaient discuté devait être leur « discussion une bonne fois pour toute » mais, il se trouve qu'une fois de plus ils s'étaient retrouvé dans une impasse. Ils en étaient venu à se dire qu'ils feraient mieux de ne pas se revoir, que c'était mieux pour eux deux. Mais Lucy n'y pensait absolument pas ! Elle y a réfléchi pendant un bon moment, même encore aujourd'hui, devant Noah, ses pensées se tournent vers ça puisqu'elle n'hésite pas à lui en parler directement. Si cela la travaille autant, ça n'est pas pour rien. La policière se remet en question depuis cette fameuse dispute au parc et c'est d'ailleurs cet argument là qu'il lui ressort. Comme quoi ils ont déjà essayé de recommencer mais que ça n'avait pas marcher. Si elle était en état, Lucy aurait sans doute hors d'elle. Elle n'arrive pas à croire qu'il se cache encore derrière cette histoire ! Elle aurait préféré qu'il lui dise que c'était parce qu'il était amoureux de cette fille qui était dans sa vie. Là au moins, elle aurait comprit que tout soit confus et compliqué dans la tête de son ex petit ami.

Reprenant son souffle, respirant un bon coup pour ne pas se mettre à hurler et pour ne pas se fatiguer, elle décide de lui expliquer ce qu'il se passe de façon un minimum adulte. Crier aurait peut être eu le même impacte mais elle ne se sent pas d'humeur.

Noah Clarke. Le jour où tu ne te planqueras plus derrière cette histoire, fais moi signe. Peut être qu'à ce moment là, on pourra discuter pour de bon, et pour de vrai.

Elle le regarde d'un air sévère et dur, histoire qu'il comprenne qu'elle aurait pu lui hurler dessus et qu'elle n'est vraiment pas contente. Il lui avait assuré que cette histoire était du passé, qu'il ne lui en voulait pas, qu'il y avait réfléchi... Mais c'était apparemment un mensonge puisqu'il semblerait que ça soit l'argument qui lui fasse dire que leur histoire est compliquée. Elle a couché avec un autre, ok. Mais il n'était plus ensemble. C'est à la limite moins grave que ce que lui a fait puisqu'il semble être sous le charme de cette fille, amoureux peut être même !

Retirant finalement sa main de la sienne, elle secoue négativement la tête.

Je vais bien... Ce que je veux pas, c'est que tu t'en ailles pour encore échapper à cette conversation. On doit l'avoir, on doit se mettre d'accord. Tu ne peux pas me dire que tu n'arrives pas à m'oublier et l'instant d'après me dire que tu penses qu'on est pas fait l'un pour l'autre parce qu'on a soit disant « échouer lors de cette seconde chance »...

Elle passe une main dans ses cheveux et pousse un soupir.

On a pas eu de seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Sam 23 Nov - 20:21

Noah passait son temps à remettre au lendemain une telle conversation, car il le savait, prendre n’importe quelle décision lui déchirait le cœur. Il n’avait pas le choix, pourtant, il devait faire quelque chose. Mais quoi ? Dans l’histoire, quoi qu’il fasse, quelqu’un souffrirait. Et il n’avait pas envie d’infliger ça à qui que ce soit. Il fronça légèrement les sourcils, ne s’attendant pas à ce que Lucy s’énerve de la sorte. Il la croyait trop faible pour pouvoir discuter de choses aussi sérieuses, visiblement, il s’était bien trompé. Elle venait vraiment de l’engueuler, là. Mais elle avait raison. Il fallait mettre les choses au clair. Il aurait tellement aimé lui dire qu’il l’aimait encore, comme il l’avait déjà fait quelques temps plus tôt, lui dire qu’elle n’avait jamais cessé de compter. Mais malgré lui, il gardait en mémoire leur précédente rupture et leurs engueulades perpétuelles. Tous les deux avaient eu leur chance, il y a des mois. Ils l’avaient laissé passer. Maintenant, il fallait faire avec, il fallait accepter qu’ils ne soient peut-être pas faits pour être ensemble.

« T’as raison » répondit-il. « Je vais rester là et on va l’avoir, cette discussion. Jusqu’au bout ».

Il était prêt à en discuter, il était prêt à tout, mais il craignait l’issue de cette fameuse conversation. Il avait l’intime conviction qu’elle ne se terminerait pas bien, comme toutes les précédentes. Lucy retira sa main de la sienne et parut plus froide qu’auparavant. Elle était sérieuse, elle voulait vraiment mettre les choses au clair. Sa gorge s’assécha. Bon sang, ce qu’il aurait aimé être à un autre endroit… Mais par respect pour Lucy, il demeura immobile, prêt à entendre tout ce qu’elle avait à lui dire.

« La vérité c’est que… Je ne veux pas avoir de discussion pareille avec toi parce que je sais déjà comment ça finira. J’arrête pas de penser à toi, depuis des mois, t’es tout le temps présente dans ma tête, mais… Maintenant c’est différent. Je ne peux pas te répondre et te dire que je veux que tout soit facile entre nous, qu’on se remette ensemble, qu'on forme un couple. Je sais que tu veux pas de quelque chose de sérieux, que tu flippes, t'es pas prête et je le comprends. Mais j’arrête. J’en peux plus de me battre, Lucy, le jeu a trop duré. J’abandonne la partie… »


Il se tut en sachant à quel point ces mots pouvaient être douloureux. Mais il devait les prononcer. Tout n’était jamais facile entre eux et le journaliste n’en pouvait plus. Avec son job qui occupait déjà ses journées, il n’avait pas le temps en plus de mener une relation aussi tumultueuse. Cela faisait des mois qu’ils se tournaient autour, tantôt l’un venait, tantôt l’autre, et il était las de tout ça. Alors il inspira profondément et continua :

« Et puis c’est différent aussi parce qu’il y a cette fille… Je sais pas où ça peut conduire parce qu’elle a d’autres trucs à penser pour l’instant, mais j’ai envie que ça marche entre elle et moi, j’ai vraiment envie que ça marche ».

Noah s’efforçait d’oublier que Rose était enceinte puisque, évidemment, c’était un énorme frein à ses yeux. Mais cette fille était tout simplement géniale et il était sérieux en disant qu’il voulait que ça marche, même si ça n’était pour l’instant qu’au stade embryonnaire. Il était toujours aussi paumé et ne voulait pas abandonner Lucy, jamais. Mais elle lui posait une sorte d’ultimatum à cet instant précis et il le savait, il était au pied du mur. Si ça ne tenait qu’à lui, peut-être qu’il aurait pu se donner une seconde chance avec elle. Mais maintenant il y avait Rose dans sa vie et rien n’était plus pareil.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Lun 25 Nov - 13:18

Ça n'était pas l'ultimatum que Lucy recherchait mais elle savait que si ils continuaient à reporter cette conversation encore et encore, ils en souffriraient autant de temps tout les deux... et puis désormais, il y avait une troisième personne impliquée, ça, la policière l'avait bien compris. Cela ne lui sortait pas de la tête même... Noah avait une autre personne dans sa vie et même si ça n'était encore qu'un début, il semblait tenir à ce que cette relation mène quelque part. C'est pour ça que la jeune femme voulait savoir ce qu'il en était d'eux deux. Il y avait beau ne plus rien y avoir de physique entre eux depuis qu'ils s'étaient séparés, ces quelques baisers échangés mis à part, il existait encore quelque chose qui les liait. La preuve était là : ils ne s'étaient pas revu depuis leur semblant de discussion et voilà que, sans qu'ils ne demandent rien à personne, ils se retrouvaient encore une fois ensemble. Voilà pourquoi Lucy avait envie de faire le point. Ils ne savaient jamais quand ils allaient se revoir et cela devait être tout autant fatiguant pour lui que ça l'était pour elle. Ça n'était pas tellement de la colère, mais plutôt de la fatigue.

Quand il lui dit qu'elle a raison, Lucy est assez surprise. Bien qu'elle soit celle ayant proposé d'avoir ces explications l'un envers l'autre dans l'instant, elle ne s'attendait pas à ce qu'il accepte. Elle pensait qu'il allait lui dire que ça n'était pas le bon moment, parce qu'elle était alitée... Mais il n'en est rien ! Il semble déterminé à lui donner des réponses. Cela n'empêche qu'elle regrette déjà d'avoir retirer sa main de la sienne. Mais elle est tellement spontanée qu'elle en devient froide sans vraiment le vouloir...

Y'a que les idiots qui ne changent pas d'avis...

Lui dit elle dans un souffle.
Ce qu'il vient de lui dire l'a énormément refroidi et sa fierté est laissée de côté pour laisser place à sa sensibilité. Son cœur fait d'énormes bonds contre sa poitrine. Il pensait à elle sans arrêt, mais le problème, c'est elle. Il en a marre de se battre pour du vent. Il a trente ans, il est donc normal qu'il veuille se poser et c'est ce que devrait vouloir Lucy aussi. Est ce qu'elle a peur ? Est ce qu'elle ne cherche rien de sérieux ou est ce qu'elle essaye juste de se donner un genre ?... Depuis la dernière conversation qu'elle a eu avec Noah et qui énonçait déjà ce fait, Lucy ne fait qu'y réfléchir et elle en est venue à une réponse sure et certaine : la solitude lui pèse.

Elle déglutie. Oui, les paroles du journaliste sont très difficiles à entendre. Mais tout comme ce qu'elle lui a annoncé est la vérité, ce qu'il vient de lui dire l'est aussi. Sauf qu'il n'y avait pas que ça : cette fille. Lucy aurait voulu lui dire qu'elle pourrait se battre pour lui, mais si il y en a une autre pour qui il craque, peut être qu'elle ne peut rien y faire ? D'un autre côté, il venait de lui faire une très belle déclaration. La fatigue la reprend, mais ce coup ci, la fatigue post opératoire en plus de celle qui l'avait prise de cette énième « dispute ».

Et si... Si je te disais que j'ai envie de me battre pour toi ? Pour que ça marche ?...

Ose t elle en le regardant dans les yeux, venant chercher sa main du bout des doigts. Elle ne savait pas qui était la femme dont Noah voulait à cepoint se rapprocher et sans doute aurait elle lâcher immédiatement prise si elle avait su qu'il s'agissait de Rose. Elle l'adore et la fleuriste est sans doute la nana que Lucy aime le plus juste après sa sœur... Elle la sait enceinte, et tout ce que veux la policière pour son amie, c'est le bonheur. Mais elle ne sait rien de cette histoire alors...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Lun 25 Nov - 16:57

Noah n’aurait jamais pu prévoir qu’en venant à l’hôpital pour s’assurer que Lucy allait bien, il allait avoir une conversation aussi sérieuse avec elle. Conversation certes nécessaire, mais qui le prenait un peu de court. Il ne savait pas trop quoi lui répondre, d’autant qu’il était venu avec la conviction qu’elle ne voudrait plus jamais entendre parler de lui après ce qu’il lui avait fait lors de leur dernière rencontre, que c’était définitivement mort entre eux. Mais maintenant, Lucy semblait s’être ravisée et il ignorait la raison de cet engouement soudain. Pas de conclusion hâtive, c’était peut-être seulement à cause du fait qu’elle était faible et assommée par les médicaments. Le journaliste ne pouvait pas se permettre de jugement hâtif, surtout qu’il y avait Rose dans l’histoire maintenant. Quand il évoqua le fait qu’elle avait peur de s’engager, il arbora une mine vraiment surprise face à sa réponse. Il ne s’attendait vraiment pas à ce qu’elle lui réponde ça !

Etait-elle vraiment prête à s’engager ? Ou bien disait-elle ça seulement dans le but de lui faire plaisir ? Il ne voulait en aucun cas qu’elle se force en prononçant de telles paroles si elle ne les pensait pas. Il connaissait Lucy, elle le lui avait clairement dit des mois plus tôt, lors de leur première rupture. Elle n’était pas prête à s’engager et ils ne recherchaient pas la même chose. Cela restait gravé dans sa mémoire et revenait en boucle. Noah en était venu à se dire que c’était lui qui avait un problème, qu’il ne devrait pas songer à se poser maintenant et profiter de la vie. Mais la vie, il en avait déjà profité suffisamment, il avait un super job et avait réalisé bon nombre de ses rêves. Maintenant, il était seul. Et le soir en rentrant chez lui, cela le dérangeait de plus en plus. Qu’en était-il de Lucy ?

« Pourquoi ? » demanda-t-il avec intérêt. « Pourquoi changer d’avis maintenant, après… Après tout ça ? »

Elle disait ça peut-être uniquement sur le coup de l’émotion, alors le journaliste ne voulait pas se précipiter. Mais son cœur venait d’accélérer de nouveau parce que l’espoir renaissait encore. Pour la troisième fois certes, mais il était ainsi. Il était incapable de l’oublier, même si tout le monde lui disait que ce serait mieux de la rayer de sa vie définitivement. Il n’avait pas envie de lui mentir ou de lui faire de la peine concernant cette autre femme dans sa vie puisqu’avec Rose, il avait envie que cela mène quelque part. Mais Rose allait avoir un bébé et tout était beaucoup plus compliqué dans cette optique-là et, c’était bien normal, la jeune fleuriste aurait d’autres choses à penser plutôt que de s’engager dans une quelconque relation avec un homme. Et avec Lucy… Avec Lucy, c’était tellement différent. Quand ils se voyaient, ils se prenaient la tête, ils se crêpaient le chignon pour un détail insignifiant. Et quand ils ne se voyaient pas, ils pensaient continuellement à l’autre. Cruel paradoxe. Et quel bordel !

Lucy avait envie de se battre pour lui, comme il lui avait dit quelques temps plus tôt. Il avait pensé à la même chose au commissariat, ce n’était pas fini parce qu’elle valait le coup, sur le moment il le savait, il se battrait jusqu’au bout pour elle. Et aujourd’hui les rôles étaient tout simplement inversés. Là encore, Noah ne voulait pas se précipiter. Récemment, il lui avait dit une fois qu’il l’aimait, et c’était sincère. Mais pensait-elle la même chose de son côté ? Il inspira profondément et tenta de sourire.

« Et… t’es sûre que ça vaut le coup ? J’veux dire, c’est ça que tu veux, vraiment ? Te battre pour que ça marche ? »

C’est pas le genre de décisions qu’on prend à la légère et Noah voulait en avoir le cœur net. Ce serait difficile, évidemment, ni l’un ni l’autre ne savait où ça allait les mener, puisque ça avait déjà foiré une fois. Le journaliste n’était même pas sûr de vouloir réessayer encore. Parce que Lucy n’était pas du genre à vouloir se poser, parce qu’elle s’était envoyée en l’air avec Chase Hudson, entre autres. Alors il voulait être certain, à cent pour cent, qu’elle ne disait pas cela pour lui faire plaisir mais qu’elle le pensait, qu’elle le pensait vraiment. Ils avaient déjà fait trop d’erreurs comme ça. Mais ce qu'elle venait de lui dire, ce qu'il n'aurait cru entendre de sa part... ça le bouleversait complètement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Lun 25 Nov - 18:57

Les conversations sérieuses, ça n'est pas leur truc apparemment. Ils ont toujours fait en sorte de les occulter jusqu'à aujourd'hui mais la policière a décidé que c'en était trop et qu'ils avaient suffisamment souffert tout les deux de ce silence. Pourtant, Lucy aurait pu prendre leur dernière conversation pour acquise, se dire qu'il ne voulait plus rien avoir à faire avec elle et le laisser tranquille. C'est ce qu'elle comptait faire puisqu'elle n'a jamais réussi à lui téléphoner pour de vrai. Mais voilà, il a suffit qu'ils se retrouvent l'un face à l'autre à nouveau pour que la conversation s'engage encore.

Que Noah prennent les arguments de leur rupture pour arguments, elle peut le comprendre mais elle veut lui montrer qu'elle s'est mise à réfléchir. Ce qu'elle entend le plus souvent dans sa famille c'est qu'elle est une jeune femme dans la fleur de l'âge, avec une bonne situation ainsi qu'un petit appartement et que la seule chose qui lui manque c'est quelqu'un qui l'attend le soir quand elle rentre chez elle ou qu'elle pourrait attendre une fois rentrée. Rien qu'avec ça, ses proches seraient heureux pour elle et sans doute serait elle aussi plus à l'aise dans ses baskets. Lucy se pose énormément de question dont une seule à une réponse : quand elle se sent seule le soir, la seule personne à qui elle pense est Noah. Elle s'imagine bien à ses côtés, devant la télévision ou quelque chose dans ce goût là...

Parce que j'ai prit un an de plus... Parce que quand je me sens seule le soir, ça n'est pas à un autre que je pense...

Souffle t elle, le cœur serré. C'est assez dur de révéler ce qu'elle a sur le cœur au jeune homme. Elle ne s'est jamais montrée aussi ouverte avec lui ! … mais elle ne peut s'empêcher d'éprouver un blocage quand à cette autre personne dans la vie de Noah et à qui il semble vraiment tenir ou en tout cas, avec qui il souhaite que ça mène vraiment quelque part. Il est clair que c'est un peu se lancer dans l'inconnu que d'accorder une autre chance à Lucy. Elle n'est pas comme les autres femmes ; mais lui la connait bien. En tout cas, il connaissait l'ancienne Lucy, qui s'affirmait comme étant une femme indépendante et qui l'avait plaqué parce qu'elle ne voulait pas le faire souffrir d'avantage. Aujourd'hui, elle avait toujours peur de le faire souffrir mais elle voulait aussi qu'il lui laisse une véritable seconde chance. Peut être est ce leur conversation de la dernière fois qui lui a donné cette envie, sans doute est ce aussi à cause de toutes les questions qu'elle s'est posée ces derniers jours.

L'entendre dire qu'il ne voulait plus se battre confirmait ce qu'elle pensait, ils étaient tout les deux fatigués de se courir après et de ne pas savoir à quoi s'attendre à chaque fois qu'ils se croisaient quelque part. Mais Lucy s'imagine déjà le mal que cela peut lui faire de croiser le journaliste en compagnie d'une autre...

Et toi ? C'est ce que tu veux ?... Parce que si tu préfères que... Je te laisse tranquille pour que tu puisses être avec elle, tu as le droit... Tu n'as qu'à me le demander...

Lui répond elle en baissant les yeux. Même si elle n'en a pas envie, ça n'est pas l'ultimatum qu'elle cherche, pas du tout ! Elle veut juste être sure que l'un comme l'autre ils ne souffriront pas de cette décision finale. Si être avec cette fille est ce qu'il veut, Lucy se fera une raison... ça sera long, ça ne sera pas facile, mais si il n'y a plus aucun espoir, ça n'est pas la peine d'en rajouter et d'essayer jusqu'à n'en plus pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Mar 26 Nov - 20:23

Le journaliste ne savait pas s’il devait être content ou pas de la tournure des événements. Lucy semblait si frêle dans son lit d’hôpital, mais en même temps si sérieuse. Cette conversation n’avait peut-être pas lieu d’être ici et pourtant, Noah avait vraiment l’impression qu’elle leur était bénéfique. Dans cette chambre aseptisée, il n’y avait plus aucune barrière, ils pouvaient se dire tout ce qu’ils souhaitaient. Enfin presque. Noah gardait quand même en mémoire qu’ils passaient le plus clair du temps à se prendre la tête et qu’ils s’entendaient assez rarement ! Alors tout naturellement, il en était venu à lui demander pourquoi elle avait soudain changé, pourquoi elle était prête à se battre pour que ça marche alors que quelques semaines – mois ? – plus tôt, ce n’était clairement pas son truc. Et la révélation qu’elle venait de lui faire le cloua sur place. Elle aussi pensait à lui, elle pensait à lui quand elle était seule…Non, vraiment, il n’aurait jamais cru entendre un jour une telle chose. Se pouvait-il qu’elle soit sincère ?

« Ouais…  Ouais, je me dis la même chose ».

Il lui avait déjà dit qu’il pensait tout le temps à elle, ce n’était plus un secret désormais. Malgré ses multiples conversations avec Emily ou Evan, malgré Rose… Lucy n’était jamais complètement sortie de sa vie. Bien que leur rupture le tourmentait encore, il ne pouvait s’imposer une telle barrière sous prétexte qu’il craignait que ça recommence encore. Il ne savait pas quoi faire et il tentait de se remémorer ce que ses amis lui avaient dit. Non, ne pas les écouter, bordel. C’était sa vie, lui qui décidait. Mais il n’avait pas assez de recul sur le sujet.

« Pense pas à elle maintenant, c’est pas très raisonnable » sourit-il.

Il voulait seulement profiter du moment présent, parce qu’il avait peur de ce que pouvait bien réserver le futur. Un futur dont Lucy ne ferait peut-être pas partie. Et cette idée était insurmontable. Il avait été terriblement jaloux en apprenant qu’elle avait couché avec Chase et ce sentiment risquait de le coller un bon moment. Car si lui partait avec Rose, elle partirait elle-aussi avec un autre. Implacable logique. Elle lui demanda alors s’il était lui aussi prêt à se battre. Prêt… Il l’avait été des semaines plus tôt, quand il lui avait avoué l’aimer encore. Aujourd’hui, il ne savait plus trop, mais peut-être… Peut-être qu’il était prêt à essayer, et c’était déjà pas mal. Il inspira profondément et tenta de prendre un ton détaché.

« En ce moment, tout ce que je sais c’est que… Je veux pas que tu t’en ailles. J’aurais trop peur qu’il t’arrive quelque chose de grave si je suis pas là, comme aujourd’hui. J’ai envie de rester là. Tout le temps ».

C’était peut-être ça, la vraie réponse. Qu’il soit ici ou ailleurs, Lucy continuait d’obnubiler ses pensées et quoi qu’il se passe, il ne l’oublierait jamais complètement. Il l’avait toujours su. Evidemment, si elle lui avait dit catégoriquement qu’elle ne voulait plus jamais le revoir, il aurait fait son deuil, il aurait accepté. Mais visiblement, ce n’était pas ce qu’elle voulait. Ce n’était pas ce qu’ils voulaient tous les deux…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Mer 27 Nov - 14:20

Lucy n'aurait pas supporter que cette conversation reste sans fin encore plus longtemps. Même si elle la redoutait autant que Noah, elle préfère la situation dans laquelle ils sont maintenant parce qu'au moins, comme ça, ils sauront à quoi s'en tenir la prochaine fois qu'ils se verront... Quoi que pour le moment, même si la situation s'est débloquée, il vaut mieux être sur du final avant d'en conclure quelque chose de définitif. Ils en sont aux confidences, surtout Lucy qui vient juste de lui confirmer qu'elle pense à lui quand elle se sent seule sans vraiment le lui dire clairement, mais de façon pas trop caché pour qu'il puisse comprendre. Parler de ce qu'elle ressent n'est pas facile du tout pour elle parce qu'elle ne le fait jamais mais là, si elle voulait que cela se débloque, elle n'avait pas eu le choix.

Un léger sourire apparaît sur ses lèvres quand il lui dit penser la même chose. Elle le savait déjà puisque lui n'avait pas eu du mal à le lui dire il y a de ça quelques minutes... Mais elle ne pouvait tout de même pas se lancer dans une bataille d'avance perdue. Peut être est ce d'ailleurs pour ça que Noah s'est arrêté de se battre pour elle, parce qu'il l'avait fait trop longtemps et parce qu'il se disait que c'était peine perdue. Mais du côté de Lucy, c'est différent puisqu'il existe une troisième personne impliquée dans leur histoire. C'est pour ça que la policière aimerait savoir si elle doit abandonner ou si elle doit faire comme si elle n'existait pas.

C'est peut être pas raisonnable mais... ça peut être un mal pour un bien... ?

Lui répond elle, attendant de savoir si, de son côté, il était prêt à la laisser se battre pour lui et à l'aider à se battre pour eux. Jamais elle ne se serait imaginé dire ça à un homme ! Mais il n'est pas n'importe qui. Il occupe ses pensées depuis trop longtemps pour que cela ne veuille pas dire quelque chose et elle sait que c'est réciproque, que lui aussi pense souvent à elle ; qu'il l'aime encore...

Je ne vais nul part... Je risque de me faire engueuler par le médecin sinon...

Réplique t elle avec un sourire. Elle s'imagine bien qu'il a du vouloir dire qu'elle ne voulait pas qu'elle s'en aille de sa vie, mais elle préfère faire une blague plutôt que de rentrer dans le mélo dramatique. Sa main de nouveau sur la sienne, elle la serre légèrement.

Merci... D'avoir terminé ta journée plus tôt pour venir ici.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Mer 27 Nov - 17:50

Noah avait vraiment besoin de prendre du recul face à la situation improvisée, parce que là, clairement, il avait l’impression d’en perdre un peu le contrôle. Evidemment, il n’allait pas s’en plaindre, mais il craignait de s’emballer pour un rien et de se retrouver encore comme un con le soir avec ses cannettes de bière et ses chips devant la télévision éteinte. Ce n’était pas le genre de situations qu’il adorait, en toute sincérité. Alors il demeurait un peu sceptique. Mais s’il n’avait pas écouté sa foutue conscience, il aurait déjà laissé éclater sa joie, parce qu’il croyait jusque-là que Lucy n’en avait rien à cirer de lui. Et c’était faux. Sauf si elle le manipulait, évidemment, mais dans ce cas elle était vachement douée pour jouer la comédie ! Et puis à la base, elle était encore dans le cirage alors le journaliste se doutait bien qu’elle ne portait pas de masque, cette fois-là en tout cas. Il la voyait sous son vrai visage et elle aussi. Ce moment n’appartenait qu’à eux-seuls.

« Oui, sûrement » reconnut-il, la gorge nouée. « On peut… On peut toujours essayer ».

Il proposait cela avec retenue, sans savoir s’il devait y croire ou pas. Essayer, après tout, ne l’engageait presque à rien. Et Lucy avait raison, ils n’avaient pas eu de seconde chance, ils n’avaient pas eu le temps de se prouver qu’ils pouvaient faire des efforts et qu’ils avaient changé. Tous les deux. Ces dernières semaines avaient été tellement riches en émotion qu’ils avaient bien mérité un peu de calme ! Et puis essayer ne signifiait pas grand-chose. Pas besoin de parler d’engagement ou de quoi que ce soit d’autre, puisque Lucy devait toujours être effrayée par le problème. Rien d’autre qu’un peu de répit, une sorte d’armistice avant la reprise des hostilités. Il sourit face à sa réplique idéale pour détendre l’atmosphère déjà un peu tendue par toutes ces révélations. Oui, de toute manière, les médecins ne la laisseraient pas repartir comme ça ! Ni lui d’ailleurs, autant ne prendre aucun risque. Il frissonna quand Lucy reprit sa main, ce fut elle qui fit le premier pas pour cette fois, ce qui le soulagea un peu. Pas besoin de discuter davantage.

« Je te l’ai dit, c’est pas grand-chose, vraiment. Je préfère être avec toi qu’au bureau ! Le boulot, c’est pas le plus important. »

Plus maintenant. Son job lui parut tout à coup dérisoire. Là-bas, à part ses collègues, personne ne l’attendait vraiment. Et il était sincère en prononçant ces paroles. Un silence s’ensuivit, durant lequel Noah hésita, de peur qu’elle rechigne. Mais elle lui avait tellement manqué… Alors il inspira un grand coup, comme pour se donner du courage, avant de serrer davantage sa main. Le journaliste se pencha naturellement. Puis il posa ses lèvres sur les siennes et les embrassa avec passion, heureux de la retrouver, juste heureux de partager un moment avec elle. Ses yeux se fermèrent instinctivement puis il cessa tout simplement de réfléchir. Son cœur explosa.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 28 Nov - 15:22

Lucy avait beau sortir d'une opération difficile, elle avait les idées un minimum claires et savait que si ils n'arrivaient pas à avoir ce moment d'honnêteté maintenant, ça pourrait ne jamais se produire. Elle est un peu dans un état second et lui dit parle franchement de ce qui traîne dans sa tête depuis leur dernière discussion. Noah lui avait balancé qu'il n'était pas en colère, qu'il ne lui en voulait même plus d'avoir couché avec Chase, mais elle ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était faux... Jusqu'à ce qu'il lui dise que c'était parce qu'il y avait une autre femme dans sa vie. À ce moment là, elle pouvait comprendre qu'il se moque complètement de ce qu'il se passe dans la « vie amoureuse » de Lucy si lui avait déjà la sienne. Mais, le fait qu'il soit venu aujourd'hui, abandonnant son travail, était déjà une preuve que ce qu'il lui avait dit était juste pour se donner de la prestance. Lucy, de son côté, avait plutôt subit lors de cette dernière conversation. Alors, de se retrouver à cœur ouvert l'un devant l'autre, cela lui faisait du bien pour tout avouer.

La policière pouvait entendre de la retenue dans la voix de Noah quand elle lui propose de se laisser une seconde chance et peut le comprendre. Mais il ne pouvait plus nier une chose : il ressentait quelque chose pour elle, il le lui avait dit. Elle ne savait pas bien comment ils allaient gérer ça mais savait que quelque chose se passerait entre eux une fois qu'elle sortirait de l’hôpital. Soit il reviendrait vers elle, pour lui dire qu'une fois de plus, il a réfléchi à tout ça mais qu'il n'en veut pas ; soit ils se retrouveront et auront cette seconde chance ensemble.
Venant poser sa main sur la sienne, elle le remercie tout de même d'être venu pour elle. Il n'était pas obligé et aurait pu rediriger l'appel des médecins vers ses parents, sa sœur ou son coéquipier puisqu'il les connaissait... Mais il a préféré venir voir ce qu'il se passait et s'est sans doute inquiété pour elle, ce qui la touche beaucoup.

Un sourire aux lèvres quand il lui dit que le boulot n'est pas important, la jeune femme ne peut s'empêcher de repenser à leur relation. Leur job a été un point culminant de leur relation puisque c'est ce qui les éloignait de plus en plus l'un de l'autre... Quand ça n'était pas le premier qui était absent à cause de son travail, c'était le second. Mais la réflexion de Lucy s'arrête là puisque Noah interrompt le silence qui planait entre eux pour venir l'embrasser. Bien qu'elle ne s'attendait pas à ça, la petite blonde ferme instinctivement les yeux à son tour et vient passer une de ses mains sur sa nuque pour le rapprocher d'avantage d'elle. Alors qu'elle frôle sa langue de la sienne, une voix les interrompt. L'infirmière.

Excusez moi de vous déranger... Les visites sont terminées.

Et c'est un petit sourire aux lèvres qu'elle quitte la chambre, sous les joues rouges de Lucy qui ose un regard timide vers le journaliste. Son cœur bat à deux cent à l'heure.

J'ai... vraiment pas envie que tu t'en ailles...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé] Jeu 28 Nov - 18:17

Noah n’aurait peut-être pas dû l’embrasser de façon aussi spontanée, après tout ce qui leur était arrivé, ils n’avaient pas forcément besoin de ça… Mais plutôt de se séparer un peu, d’être au calme, de réfléchir. Mais sous l’impulsion du moment, le journaliste n’avait pas réfléchi aux conséquences. Et ce baiser-là valait bien toutes les explications du monde. Rien qu’un instant, il se sentait heureux. Essayer, pourquoi pas. Même si ça ne menait encore nulle part, même s’il devrait faire marcher arrière à un moment ou à un autre. Ils faisaient peut-être la plus grosse erreur qui puisse exister, au moins, ils la feraient ensemble. Noah aurait tellement aimé que ce baiser dure plus longtemps et retrouver Lucy telle qu’il la connaissait, mais hélas, une infirmière les interrompit en signalant que les visites étaient terminées. Pourquoi fallait-il que ce soit toujours au mauvais moment ?

Il réprima un soupir et s’écarta à contrecœur de Lucy avant de fusiller du regard celle qui venait les déranger. En même temps, la jeune femme devait être fatiguée, à cause de l’opération mais aussi après tant d’émotions. Il lui caressa tendrement le visage avant de lui souffler :

« Bon, je te laisse te reposer…. Je vais prévenir ta famille, t’inquiète pas pour ça. En attendant, tâche juste de reprendre des forces ».

Un sourire attendri éclaira son visage tandis qu’il se relevait, désireux de ne pas subir les foudres d’une infirmière un brin caractérielle. En guise d’au-revoir, il plaqua un ultime baiser sur son front avant de rouvrir les yeux. Lui non plus ne voulait pas la quitter, pas maintenant. Mais ils se retrouveraient bientôt. Enfin, le journaliste l’espérait.

« Appelle-moi quand tu sors d’ici, d’accord ? »

Bon sang, il n’aurait jamais pu penser avoir autant de mal de sortir de cette chambre aux murs dénués de la moindre décoration. Mais il avait besoin d’air. Personne n’aimait l’hôpital, et lui encore moins. Il lui adressa un dernier regard, un dernier sourire signifiant absolument tout, puis quitta les lieux, le cœur un peu plus léger.

[Topic terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Scared to death [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Scared to death [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: A L’EXTÉRIEUR DE SHADY COVE :: 
A proximité de la ville
 :: Eagle Point
-
Sauter vers: