Partagez|

You don't mean anything [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: You don't mean anything [Terminé] Mer 27 Nov - 22:19

En ce moment, la masse de travail au journal était assez conséquente et au moins, cela permettait à Noah de ne pas trop penser à ses problèmes d’ordre privé. Après ses doutes concernant Lucy et ses éternelles remises en question, il était un peu sur les nerfs et du fait, assez hargneux en ce moment. Après, bien sûr, il restait fidèle à lui-même et ne le montrait pas trop. Et puis de toute façon, son job l’empêchait de vraiment réfléchir. Il y avait tellement de choses à faire ! Avec certains collègues absents, il avait deux fois plus de boulot et ne savait plus trop où donner de la tête. D’autant que depuis quelques jours, il y avait un nouveau stagiaire au Journal, un gamin aux yeux du journaliste, appelé Morgan Smith. Pas un mauvais gosse selon Noah. Mais il n’avait seulement pas trop le temps de s’en occuper et n’avait pas non plus suffisamment confiance en lui et en son travail pour accepter de déléguer. Alors il devait seulement s’accommoder au mieux à sa présence. Il poussa un long soupir face aux dossiers qui l’attendait avant de tendre le bras vers l’interphone posé sur le bureau.

« Morgan ? » demanda-t-il. « Tu peux venir une seconde ? Une urgence ! »

Comme ça au moins, le gamin viendrait au pas de course. Satisfait, il retourna à son boulot avant de lever les yeux vers l’embrasure de la porte pour voir le jeune stagiaire. Le journaliste le trouvait vraiment sympathique, même s’il ne connaissait pas encore trop ses capacités. D’ailleurs, Noah avait bien entendu parlé de l’histoire entre lui et Christopher, l’ancien marine. Et comme ce dernier et Emily se faisaient la guerre… Hum, histoire compliquée. Il esquissa un léger sourire et le salua d’un rapide geste de la tête.

« Descends me chercher un café, s’il te plaît, j’ai vraiment pas le temps en ce moment. Ah, et sans sucre ».

Il jeta un coup d’œil malheureux en direction de la place occupée quelques jours plus tôt par sa si précieuse cafetière, qui avait hélas rendu l’âme récemment. Du coup, le temps de s’en procurer une autre, il était bien obligé de se contenter de la machine à café de la salle de repos. Dommage, cette cafetière était vraiment cool. Tout en songeant à ce drame tragique, il se tourna vers Morgan pour guetter sa réaction. Profiteur ? Sûrement un peu. Mais débordé, de toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Ven 29 Nov - 0:01

Morgan a manqué trois jours de cours pour rester avec Christopher, à la limite de pouvoir se lever. Il s’est occupé de tout à la maison. En retrouvant le chemin de l’université, il s’était souvenu qu’un stage devait débuter incessamment sous peu. Son choix a été fait il y a quelques temps déjà. Ayant connu l’univers d’une bibliothèque, il s’était orienté vers autre chose : le journalisme. Le journal de Shady Cove faisait parfaitement l’affaire, et ils l’ont heureusement accepté. Ainsi donc, cela fait quelques jours qu’il y est. En plein dans une période avec beaucoup de boulot, et moins de personnes que prévu. Lui ne s’en plaint pas. Il gêne le moins possible, observe, écoute, apprend, fait ce qu’on lui demande du mieux qu’il le peut. Et se contente de sa condition de jeune stagiaire. Il faut bien passer par là. Il n’est pas loin de la maison non plus, ce qui l’arrange, pour Chris. Concernant ses problèmes d’ordre privé, il les laisse de côté.  Surtout ce qui touche à son crétin de grand-frère. Le privé n’a rien à faire dans les bureaux du journal. Il a décidé de ne plus y penser, de toute façon.

L’interphone retentit soudain. On lui demande de venir rapidement. Le « on », c’est Noah Clarke. Le journaliste qui est plus ou moins responsable de sa pomme. Il est sympa, peut-être un peu sur les nerfs en ce moment, mais passionné. Depuis quelques jours, le britannique le voit trimer pour deux. Des collègues sont absents, ce qui n’arrange rien. Il comprend que l’américain n’ait pas forcément du temps pour lui. Il aimerait bien l’aider, il est un peu là pour ça aussi. Délaissant donc son affaire en cours – ranger, trier, classer des papiers –, Merlin se dirige rapidement vers le bureau du trentenaire. Il n’est pas vraiment sûr de son âge, mais à vue de nez, il doit être pareil que Chris. Il ne s’attend à rien de particulier, malgré "l’urgence", ainsi, en arrivant, il n’est pas réellement étonné que Noah lui demande un café. Sa machine a rendu l’âme il y a peu. Morgan observe un instant la pile de dossiers devant le journaliste, en se disant qu’effectivement, s’il veut tenir, un café est indispensable. Puis, avec un charmant sourire, il acquiesce.

— Je vous apporte ça tout de suite, répond-il avant de tourner les talons, refermant la porte derrière lui.

Il est stagiaire, c’est son boulot. Surtout que le journaliste a l’air franchement débordé. Peut-être que l’étudiant pourrait donner un coup de main, mais il n’est pas là depuis assez longtemps pour qu’on lui fasse confiance. Aussi, en l’état des choses, cela signifierait repasser derrière lui et prendre le risque d’avoir d’avantage de boulot à la fin. D’un autre côté, ce n’est pas en triant des papiers et en servant des cafés qu’on saura ce qu’il vaut. Morgan n’est pas le genre à se plaindre non plus. Il descend rapidement à la salle de repos, salue les deux personnes présentes, et va faire un café. Sans sucre. Le temps lui paraît bien long jusqu’au moment où, enfin, il récupère la tasse. Le tout, à présent, c’est de ne pas la faire tomber. Il prend alors son temps pour retourner au bureau en toute sécurité. Une fois il évite quelqu’un de justesse, une autre c’est quelqu’un qui l’évite. Infiniment soulagé d’atteindre la porte, il toque plusieurs coups pour manifester sa présence, et attend une réponse.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Ven 29 Nov - 18:06

Noah était un type bien, enfin la plupart du temps. Sauf quand ça concernait directement son boulot, là, il se montrait ambitieux et intransigeant. Il avait donc accueilli le stagiaire avec toute la froideur qu’il méritait en espérant qu’il n’empiète pas trop sur son territoire, avec l’intention malgré tout de lui apprendre deux ou trois trucs, parce que si le gamin souhaitait un jour ou l’autre poursuivre dans le monde du journalisme, autant qu’il le fasse correctement. Et il ne pouvait pas espérer mieux que d’apprendre auprès de Noah ! Surtout si ce dernier le recommandait auprès de ses confrères. Rien de tel pour bien commencer qu’un carnet d’adresses bien rempli. Enfin bon, pour l’instant, on en était pas encore là et comme Morgan n’était là que depuis quelques jours, le journaliste n’avait pas franchement l’envie de perdre son temps avec lui. Heureusement, il pouvait être vraiment utile, pour apporter le café notamment. Il esquissa un sourire face à sa docilité et l’observa disparaître pour le lui chercher. Au moins, ça allait lui faire gagner un temps précieux ! Il avait oublié à quel point cela pouvait être sympa de ne plus le faire par soi-même. De longues minutes plus tard, on frappa de nouveau à la porte et Noah leva les yeux.

« C’est pas trop tôt » ronchonna-t-il en apercevant Morgan. « Il y avait des embouteillages ? »

Exagérait-il ? Très probablement. Mais dans un journal comparable à une ruche toujours en activité, il fallait constamment être rapide, l’air pressé, et ne jamais lambiner – c’était très mal vu, surtout au journal de Shady Cove. Morgan devait donc apprendre à aller un peu plus vite s’il voulait rester dans la course. Après tout, un autre stagiaire pouvait très bien venir à son tour. L’idée était intéressante et les voir faire la course serait sûrement un spectacle des plus réjouissants.

« Entre, je vais pas te manger ! Pose la tasse ici, tiens ».

Il débarrassa rapidement un espace sur son bureau encombré tout en jetant un regard amusé en direction du jeune homme. Il arriverait peut-être à en faire quelque chose, mine de rien. Et n’oubliant pas de vue non plus qu’il était là pour une bonne raison, le journaliste se radoucit très légèrement et continua :

« J’aurais quelques articles ici qu’il faudrait relire et corriger, tu peux t’en charger ? Rien d’exceptionnel, mais si jamais t’as des rajouts à faire, n’hésite pas à m’en faire part… On sait jamais, t’as peut-être de bonnes idées ».

Il n’était clairement pas encore prêt à lui lâcher la bride mais c’était toujours un début. Des petits articles sans grande importance pour le tester et voir s’il était capable d’en gérer d’autres. Noah verrait bien, il pourrait même lui confier la rédaction de quelques piges. Enfin, ce n’était pas pour maintenant, il n’avait pas encore confiance en lui. Et le fait qu’il accepte qu’un gamin empiète sur son territoire était déjà un effort suffisant à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Dim 1 Déc - 1:22

Son stage commençait comme tous les stages. Morgan ne s’en plaint pas, il sait que ce n’est que le début. Faut le temps. Il ne pense pas être tombé sur le genre de type qui a un stagiaire sous le bras simplement pour le café. Il connaît des potes qui ont déjà vécu ça. Il est peut-être naïf, mai Noah ne lui est pas apparu comme un crétin. Au contraire, il avait l’air sympathique et à fond dans son travail. Apprendre auprès d’un passionné, ça n’a pas de prix. Rien qu’au niveau des professeurs, ceux qui aiment vraiment leur sujet se démarquent. Pour les professionnels, c’est encore mieux. Et puis Noah n’est pas un total inconnu en ville. Le britannique le connaissait de nom, c’est aussi ça qui lui a donné l’idée de venir ici. En attendant d’avoir plus de choses intéressantes à faire, il sait se rendre utile. Comme apporter le café. Même s’il a dû redoubler d’attention pour ne pas en renverser une goutte. Depuis 22 ans qu’il se connaît, la maladresse peut frapper n’importe quand, et il ne veut pas que ça lui arrive avec une tasse dans les mains.

D’ailleurs, alors qu’il revient après quelques minutes, le journaliste lui fait remarquer qu’il a mis trop de temps à son goût. Baissant légèrement le regard, Morgan ne fait aucun commentaire. Pas besoin de se justifier, ça ne servirait à rien. Pas besoin non plus de dire qu’il aurait pu se ramasser dans les escaliers. Il prononce une petite excuse, puis entre finalement. Il pourrait très bien se dépêcher comme tout le monde, mais surement pas avec un café brulant dans les mains. Il se dirige vers le bureau, alors que Noah y fait une place pour qu’il dépose la tasse. Il commence d’ailleurs à lui parler d’articles à relire et à corriger. S’il y a bien une chose qui n’échappe pas à Morgan, ce sont les fautes – et les cupcakes, mais c’est une autre histoire.

— Bien sûr, répond-il en hochant la tête.

C’est à ce moment qu’il dépose la tasse sur le coin dégagé du bureau. C’est aussi à ce moment que l’anglais éternue.  Et c’est finalement à ce moment que la tasse bascule. Rouvrant les yeux, après avoir porté sa main devant sa bouche, il voit la tasse vaciller. Trop rapidement. Il rattrape la tasse et la redresse. Mais un peu de café s’est déjà fait la malle sur le bureau. Morgan n’entend même pas si a Noah dit quoi que ce soit, seulement sa petite voix intérieure qui lui hurle des "warning" affolés. Juste quand, enfin, on lui donne des trucs plus intéressants à faire, il trouve le moyen se renverser du café. C’est un peu comme traverser tout un niveau de jeu vidéo et faire une erreur fatale face au boss de fin. On ne peut s’en prendre qu’à soi-même.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Mer 4 Déc - 16:55

A priori, Noah n’avait vraiment rien contre Morgan, au contraire, ça lui paraissait être un chouette gamin. Mais bon sang ce qu’il pouvait être lent. Bien sûr, ça n’était pas de sa faute, mais en attendant son café, le journaliste ne pouvait s’empêcher de se dire que Morgan avait intérêt de s’améliorer, parce que dans ce boulot, on ne pouvait lésiner. Oh bien sûr, des journalistes flemmards, il y en avait, même au sein du journal. Mais Noah ne pouvait pas se les encadrer, alors si Morgan était l’un d’eux, il aurait tôt fait de le renvoyer avec un coup de pied dans le derrière. Quand le stagiaire fit enfin surface, il s’excusa maladroitement avant d’entrer. Bon, au moins, il était poli.

« T’as le droit de prononcer plus de trois mots, aussi » fit-il remarquer d’un ton désobligeant.

Il ne connaissait rien de Morgan et même s’il s’en fichait complètement, il avait parfois l’impression d’avoir à faire à une statue de glace, une statue qui observait tout sans dire un mot. Et c’était assez flippant. Si ça se trouve, Morgan était en fait un psychopathe violent et méticuleux qui attendait son heure avant de le scalper sur place avec un pic à glace. C’était toujours les plus brimés qui se révoltaient. Le journaliste frissonna et se promit de surveiller ses arrières.

Au même instant, Morgan ne put réprimer un éternuement alors qu’il se préparait à poser la tasse sur le bureau, si bien que le café se déversa légèrement sur les feuilles que Noah étudiait. Le journaliste réagit au quart de tour et se releva subitement.

« Bordel ! » jura-t-il avec colère. « Tu peux pas faire un peu attention ? C’est trop demandé peut-être ?! J’te demande pas grand-chose, juste de m’apporter un café, et même ça, t’es pas capable de le faire correctement ! »

Des papiers prêts à être expédiés, en plus, ce qui fit davantage enrager Noah. D’ailleurs, Morgan ne devait pas être un psychopathe, en fin de compte. Non, il était juste maladroit et complètement à l’ouest. C’était juste un petit stagiaire de pacotille sans grande place dans le Journal mais s’il ne pouvait même pas se concentrer deux minutes pour apporter un café à son supérieur, il n’allait pas aller bien loin, le gamin. Noah fronça les sourcils et conclut :

« Et réponds quelque chose ! »

Il ne supportait pas de le voir planter là, devant lui, alors qu’il venait à moitié de renverser la tasse sur des papiers d’une grande importance. Ouais, là, le gosse venait de redescendre dans son estime.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Ven 6 Déc - 21:11

Noah paraît sympa, mais strict. Pour le coup, Morgan a l’impression d’être tombé sur le Christopher du journalisme. Quoique son amant soit pire puisque ces traits de caractères ne s’appliquent pas qu’au boulot. Bref, ce n’est pas le moment. En retournant au bureau avec la tasse de café, il se fait un peu sermonné par le journaliste. Non vraiment, s’il est autant sur les nerfs, un café ce n’est peut-être pas une bonne idée. Une tisane aurait été plus appropriée, histoire de le détendre un peu. L’anglais peut comprendre qu’il ait traîné un peu, mais ce n’est qu’une tasse après tout. En plus, Noah a pu continuer à travailler pendant ce temps, alors il ne voit pas où est le mal. Il s’excuse quand même, par sincérité et politesse. Et se fait rabrouer sur le fait qu’il a le droit de faire des phrases de plus de trois mots.

Comme d’ordinaire, Merlin n’en prend pas ombrage. Il ne dit rien, reste à sa place. C’est son chef après tout, se rebeller au bout de quatre petits jours ce n’est pas vraiment le programme. Noah doit s’en foutre que c’est à cause de sa maladresse et de, justement, l’empressement des gens qu’il n’est pas allé aussi vite que prévu. Morgan saura pour la prochaine fois. Et puis, il paraît un peu renfermé comme ça, mais c’est surtout parce qu’il ne connaît pas. Il sait se faire discret, mine de rien. Bien qu’il soit maladroit, et ce n’est pas nouveau. Au moment où il dépose la tasse de café, il ne peut retenir un éternuement, qu’il camoufle de sa main. Par contre, le liquide en profita pour s’exiler un peu. Noah réagit avec une vivacité et une colère qui surprend réellement l’étudiant. Après avoir redressé la tasse d’un mouvement, il en esquisse un autre de recul, lorsque l’homme fait une nouvelle remarque.

— Je- excusez-moi, répond-il rapidement.

Juste avant de détourner la tête et de camoufler un éternuement avec le creux de son coude. Ce matin aussi il avait eu une crise, mais maintenant il pense avoir attrapé froid. Ce qui le ferait vraiment chier. Avec la fatigue des derniers jours, en fait, ça ne l’étonnerait même pas qu’un microbe soit venu lui rendre visite. Le bon côté dans tout ça, c’est qu’il avait prévu le coup en embarquant un paquet de mouchoirs en papier. Finalement ça va lui être utile.

— Attendez, souffle-t-il en sortant le paquet de sa poche. Encore désolé...

S’emparant d’un mouchoir, il s’approche et éponge le café sur le bureau. Heureusement, il n’y en a pas tant que ça. Il sort un autre mouchoir et termine d’enlever le café renversé. Il n’ose même pas regarder les papiers pour savoir s’ils sont importants ou non. Il s’en doute très fortement. Et il n‘ose pas non plus jeter un œil à Noah. Il a l’impression qu’il va être renvoyé dans la minute. Et ce n’est pas comme si ça lui arrivait souvent de faire des maladresses de ce type... Il préfère être silencieux à ce sujet. C’est aussi pour ça qu’il ne pourrait pas faire serveur ou barman. Il n’est bien qu’avec les livres. Ca au moins, ça ne casse pas.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Jeu 12 Déc - 19:23

Noah n’était pas forcément le meilleur prof qui soit, surtout quand il n’avait pas le temps pour enseigner convenablement. Lui coller un stagiaire en ce moment, quelle idée stupide, il aurait préféré le renvoyer d’où il venait ! Oui mais voilà, maintenant Morgan était là et il n’avait plus trop le choix, il devrait faire avec. A la base, avoir un stagiaire était sympa. Se faire apporter le café, ne pas devoir se lever pour faire les photocopies… Mais il avait fallu qu’il tombe sur le stagiaire le plus empoté de la planète, et ça, c’était tout de suite moins bien. Déjà lent, il avait renversé la moitié du café sur les papiers éparpillés sur son bureau. Enfin, le journaliste exagérait, ce n’était pas grand-chose, mais tout de même, il ne pouvait pas faire attention, non ? Et en plus, il ne faisait que répéter qu’il était désolé. Qu’il change de disque ! Agacé par son comportement effarouché, Noah rétorqua :

« Tu ne sais vraiment dire que ça ? »

Il faillit lui demander s’il savait dire autre chose dans leur langue mais se ravisa, cette remarque n’était sûrement pas la bienvenue. Le gamin semblait juste un peu paniqué, inutile d’en rajouter une couche, même si le journaliste en avait vraiment très envie. Morgan tenta d’essuyer le peu de café avec un mouchoir en papier et Noah le regarda faire, le regard furibond. Pas que ça serve à grand-chose, m’enfin…

« Ça va, laisse tomber, c’est bon. Essaie juste de faire attention la prochaine fois, pour changer un peu ».

Il le dévisagea durant quelques longues secondes avant de se rasseoir confortablement dans son fauteuil et de saisir son café. Au moins, il n’était pas froid, c’était déjà ça. Après avoir poussé un soupir devant de la masse de boulot qu’il devait encore abattre, il releva les yeux vers Morgan et demanda :

« T’as besoin d’autre chose ? Des questions particulières ? »

Au point où il en était, il pouvait tout à fait y répondre ou lui apporter un peu d’aide, de toute façon, Morgan était déjà là. Et s’il ne s’occupait pas quand même un peu de son stagiaire, il risquait probablement de se faire taper sur les doigts, alors autant lui accorder un minimum d’attention. Et ne pas négliger que selon les rumeurs, il sortait avec un ancien marine et, accessoirement, ennemi juré d’Emily. Ça, Noah le gardait bien en mémoire, il n’était pas prêt de l’oublier !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Ven 13 Déc - 21:13

Il est du genre psychorigide ce gars-là, non ? Morgan est humble, poli, et sincère. Il est normal qu’il s’excuse pour avoir renversé du café. Il est bien élevé et respectueux, lui. Il fait attention comme il peut, il n’en a pas renversé une goutte depuis la machine, et il a éternué au moment où il ne fallait pas. Certes, niveau maladresse il en fait de belles sans le vouloir, mais des choses comme ça arrivent à tout le monde. Mais visiblement pas à monsieur Clarke. Agacé sûrement par la masse de travail qu’il a déjà, il est tout de suite moins enclin à être relativement calme. Ce n’est pas comme si l’anglais n’avait pas l’habitude d’être idiot, mais c’est toujours un peu saoulant à force. Le stagiaire comme le journaliste doivent faire l’un avec l’autre, c’est tout.

— Je peux dire autre chose mais ça m’étonnerait que ça vous fasse plaisir, ne peut-il s’empêcher de souffler, tandis qu’il sort un mouchoir en papier pour éponger un maximum de café.

Faut pas exagérer non plus. Finalement, à force de vivre avec Chris, il a appris à ne pas s’aplatir à chaque fois. Il a un peu peur pour la suite, et se demande même si Noah ne va pas le renvoyer. Tout court ou au fin fond des archives. Il va peut-être le refiler à un collègue. Ensuite, donc, le britannique tient sa langue, et se contente de faire son possible pour rattraper son erreur. Il ne relève la tête sur le journaliste que lorsque celui-ci lui dit de laisser tomber, de seulement faire attention à l’avenir. Pour changer. Il n’imagine pas à quel point il vise juste. Morgan hoche la tête, puis va jeter les mouchoirs utilisés. Noah se réinstalle dans son fauteuil, s’empare de son café, puis lui demande s’il a besoin de quelque chose ou s’il a des questions. L’étudiant relève la tête et se tourne vers lui, arquant légèrement un sourcil puisqu’en toute logique ce serait à lui de demander s’il peut faire quelque chose.

— Oui, se reprend-il finalement, avant de se rapprocher du bureau. Vous avez besoin de moi ? D’aide ? Pour.. quoique ce soit ?

Disons qu’il en a un peu marre de ranger, trier, ranger, classer, trier, photocopier... Il saute un peu sur l’occasion qu’il y ait tant de boulot – il l’a entendu soupirer. Il doit bien y avoir un petit quelque chose à faire pour lui. Histoire de prouver au journaliste qu’il sait faire quelque chose, à part renverser du café. Et puis, tout à l’heure, Noah lui a bien parlé de corrections et de relectures d’articles. C’est toujours ça.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Lun 23 Déc - 19:21

Ce gamin l’amusait de plus en plus, en fin de compte. Noah arriverait peut-être à en faire quelque chose au final, il était peut-être moins stupide qu’il en avait l’air. Et après, le journaliste pourrait se vanter d’avoir fait décoller sa carrière et ça, c’était déjà pas mal, ça ferait avancer la sienne en même temps. Enfin, à condition que le môme arrête de renverser du café sur les papiers de son supérieur et qu’il sache répondre plus de trois mots d’affilée. Mais le journaliste ne pouvait pas trop lui en demander, Morgan était nouveau dans le coin, c’était un bleu, rien de plus. Il se figea en entendant son murmure à peine audible, tandis qu’il continuait d’essuyer le café renversé, et Noah se figea. Bordel, s’il n’avait pas été d’aussi bonne humeur, il l’aurait renvoyé d’un coup de pied aux fesses pour son insolence. Mais c’était une belle journée, les fêtes approchaient et le journaliste était heureux, malgré le jeune type en face de lui. Un sourire narquois éclaira son visage tandis qu’il le dévisageait d’un air de conquistador.

« Très bien, je t’écoute. Qu’est-ce que tu as à dire ? »

Noah souhaitait savoir jusqu’où Morgan était capable d’aller, de tester ses limites, s’il avait suffisamment de piquant pour faire carrière dans le milieu. Peut-être pas jusqu’à le faire sortir de ses gonds, ce n’était pas le genre du journaliste, mais sait-on jamais… Et puis il était curieux de savoir ce que le gamin dirait à son sujet ou au sujet du Journal. On l’avait tant critiqué en tant que journaliste que peu de choses l’atteignait, il était rôdé par le job plutôt difficile. Ici, il fallait avoir un mental d’acier et ne pas franchement laisser de place aux sentiments. Morgan lui demanda ensuite s’il y avait quelque chose qu’il pourrait faire et le journaliste réfléchit une seconde avant de tendre le bras vers une liasse de papiers.

« Voici une liste d’articles à relire et à corriger, ce n’est pas grand-chose comme boulot, mais c’est déjà un bon début. Si t’as le moindre commentaire à faire dessus, signale-le. Je les veux demain sur mon bureau, c’est clair ? »


Autant lui mettre un peu la pression dès le début – comme si de la pression, il n’en avait pas suffisamment – pour le préparer un peu. Le but ultime de Noah n’était pas forcément de le descendre, au contraire. Mais de le préparer suffisamment. Parce qu’ici, on ne lui ferait pas de cadeau…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Lun 23 Déc - 22:46

Morgan ne se destine pas au journalisme. C’est seulement un stage pour lui. Si par la suite ça lui assurait des chances pour un emploi, ici ou ailleurs, dans ce domaine, c’est toujours bon à prendre. Il acquiert de l’expérience, ça aussi ce n’est pas négligeable. Enfin, pour avoir de l’expérience, faut aussi qu’il mène à bien ce stage, et par extension que Noah ne le prenne pas pour sa tête de turc. Et par une extension plus longue, arrêter d’être maladroit et savoir garder un café dans sa tasse sans en mettre partout. Le britannique, essayant d’enlever un maximum de café, ne peut s’empêcher de murmurer une réplique qui, malheureusement, est entendue par Noah. Celui-ci le met immédiatement au défi de compléter sa pensée. Merlin redresse la tête, un peu surpris, puis se reprend. Le journaliste n’a pas pris la mouche, le stagiaire ne va pas trop s’amuser à tirer sur la corde, de peur qu’elle ne craque, mais quand même.

— J’aurais bien aimé, mais on m’a appris à ne pas être grossier.

Il esquisse un petit "désolé" du bout des lèvres, comme Noah lui reproche depuis tout à l’heure de s’excuser. Une dernière petite botte en touche. L’étudiant la joue fine, mine de rien. Il a failli être coincé par ce journaliste mal léché. Il aurait préféré quoi ? Que Morgan lâche un bon juron bien senti, puis parte les mains dans les poches en rejetant la faute sur un bureau bancal ? Non vraiment, le britannique est ainsi, il ne changera pas, c’est peine perdu de vouloir le transformer en sans-cœur. Et puis là, en ce moment, il est face à un supérieur qu’il ne connait que depuis quelques jours. Il ne va pas jouer au plus fort, il n’y a rien en jeu. D’autant qu’il ne pense pas de mal de Noah, c’est juste qu’il est visiblement un peu surmené. Forcément, Morgan fini par lui demander s’il n’y a pas autre chose qu’il peut faire, quelque chose qui soit dans ses cordes. Le journaliste lui confi alors des articles à relire et à corriger.

— D’accord, dit-il en attrapent la pile de papiers que Noah lui indique, machinalement, il feuillette un peu et tombe sur un article. Ca commence bien, trois fautes dans.. Ah non, quatre fautes en trois lignes, lâche-t-il en fronçant légèrement les sourcils. Il relève son regard sur Noah. Je ne sais pas qui a écrit ça mais j’espère pour il ou elle que c’est dû à la fatigue, sourit-il, cachant la pression qui pèse sur ses épaules dans un petit coin de sa tête.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Mar 31 Déc - 15:05


Noah fut de plus en plus surpris par les réponses de Morgan. Si au début il l’imaginait seulement en gamin maladroit et incompétent, il se demandait si par-hasard, il ne s’était pas un peu trompé. Oh, bien sûr, il ne pouvait pas juger quelqu’un en si peu de temps, mais le stagiaire l’étonnait vraiment et il avait hâte d’en savoir un peu plus à son sujet. Son sourire s’élargit en appréciant ses derniers propos et il approuva d’un hochement de la tête. Morgan n’oserait pas et le journaliste s’en doutait pertinemment. Mais c’était bien mieux comme ça et Noah n’aurait pas accepté un mot de travers, ni que le gamin se moque ainsi de son supérieur, il l’aurait renvoyé sans ménagement. Morgan Smith n’était pas là pour se plaindre mais pour effectuer un stage, et si ce stage comportait des tâches ingrates, alors à lui des les effectuer sans broncher. On commençait toujours en bas de l’échelle, Noah en savait quelque chose. A l’époque, il avait souffert lui aussi, inutile d’épargner Morgan, c’était pas son job. Jugeant que la plaisanterie avait suffisamment duré, il conclut :

« Très bien, je préfère ça ».

Ensuite, ils parlèrent boulot, et ce fut tout de suite plus intéressant pour les deux. Morgan avait semble-t-il envie de s’y mettre dès maintenant et il accepta sans broncher la pile de papiers que lui tendait Noah. Hum, il n’avait pas sa langue dans sa poche, le gamin. Tous les stagiaires n’avaient pas forcément envie de dire de telles choses devant leur supérieur sans savoir qui avait écrit ces articles ! La plupart provenaient de l’une de ses collègues, que Noah connaissait vaguement, sans entretenir une relation autre que professionnelle avec elle. Il sourit de nouveau en entendant Morgan évoquer les fautes.

« Je lui dirai ça de ta part » ironisa-t-il. « Elle va adorer, c’est clair… Si tu peux faire mieux, t’en prive pas, je demande vraiment à voir. Tiens, d’ailleurs, on a qu’à tester. Sur quel type de sujets tu voudrais bosser pour commencer ? Si t’avais un article à écrire, ce serait quoi ? »

Noah n’avait pas prévu ça, mais quitte à tester le stagiaire, autant le faire jusqu’au bout. Ce serait une bonne façon de le jeter dans le grand bain, ça, de lui mettre un peu plus de pression. Restait à voir jusqu’où il allait aller. Le journaliste demeura silencieux, son éternel sourire suspendu aux lèvres et son regard illuminé, guettant la réponse de Morgan.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Mar 31 Déc - 18:53

Au plus grand bonheur du jeune homme, il a évité toutes les mines, et cette discussion est close. Noah conclut simplement préférer ça. Morgan n’a rien prévu, il a fait au talent. Le seul qu’il a c’est d’arriver à manier les mots lorsqu’il y réfléchi deux secondes. Il sait bien que les gens ont des préjugés sur lui. Alors oui, il est maladroit, parfois idiot, mais pas que. Son boss a l’air de le comprendre finalement, avec le sourire qu’il a eu. Et c’est loin d’être une mauvaise chose. Le stagiaire a aussi deviné qu’il essayait peut-être de le piéger, de le faire tomber dans le panneau de la liberté alors qu’il n’attendait que ça pour le virer au premier mot déplacer. Merlin n’est pas complètement stupide, tellement c’était cousu de fil blanc cette histoire. Il ne se plaint pas non plus généralement, alors il ne va pas commencer, surtout avec son supérieur.

Commencer en bas de l’échelle, l’anglais l’a parfaitement intégré. Malgré la famille d’où il vient, il ne se pense pas supérieur ou quoi que ce soit. Il est dénué d’orgueil de ce type ou d’arrogance. C’est comme ça. Donc il n’est vraiment pas mécontent de se retrouver avec du travail de correction à faire. Ca le change de classer, ranger, trier. Ce sujet de conversation est aussi plus agréable. Morgan n’a pas envie de traîner aux basses besognes encore longtemps, les cafés et les photocopies, ça va quelques jours mais pas plus. En recevant les papiers, il ne put s’empêcher une remarque en tombant sur quelques fautes d’orthographe. Il craint ensuite que ça ne joue en sa défaveur, mais n’attire que l’ironie de Noah. Sur ce coup-là, l’étudiant sourit simplement, un peu gêné mine de rien, alors que le comédien continu sur sa lancée, en disant qu’il en fera part à l’auteure. Puis sa question prend un peu le jeune homme de court. Il demande à voir ce qu’il vaut.

— Un article... ? répète-t-il avec une légère appréhension. Il fronce légèrement les sourcils, en baissant le regard, réfléchissant. Et bien, j’aurais sûrement moins de mal sur un sujet comme la littérature ou la culture en général, mais honnêtement, je ne suis pas contre découvrir autre chose. Relevant les yeux, il sourit. Je n’ai pas encore de préférence. Je pars du principe que plus j’en connaîtrais sur les facettes du métier, mieux ce sera.

Il est totalement sincère en disant ça, il ne souhaite que découvrir. Quoique s’il pouvait se tenir éloigné de la politique, ce serait mieux. C’est très loin d’être son domaine, et d’autres sont certainement beaucoup mieux placés que lui. Son domaine de base c’est quand même les bouquins, on ne le changera pas. Comme certains suivent les sorties cinéma, lui c’est les livres. Noah a voulu une réponse, il en a une honnête. Morgan n’a rien a caché, quoique ça en découle par la suite.

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Mer 1 Jan - 19:46

Le but premier de Noah n’était pas forcément de piéger son stagiaire avec toutes ses questions, parce que ce n’était pas son genre et, ensuite, il n’avait pas de temps à perdre pour ces bêtises. Lui, il voulait que le travail avance, point barre. Le reste, il s’en fichait. Il était de ceux qui privilégiaient le professionnalisme avant tout, dans ce genre de boulot, on avait pas le droit de laisser ses états d’âme ou ses rancœurs quelconques prendre le dessus. Alors oui, peut-être que Noah s’était, rien qu’une seconde, laissé dominé par ce qu’il savait au sujet de Morgan ; à savoir qu’il sortait avec l’ennemi juré d’Emily. Ça, il ne l’oubliait pas mais s’efforçait de le mettre de côté. D’une part parce que le pauvre Morgan, avec sa tête de gentil, n’avait sûrement rien à voir dans le conflit qui opposait l’ancien marine à sa meilleure amie. Et ensuite, parce qu’il était là pour faire un stage, pas pour subir une séance de lynchage gratuit par un journaliste rancunier et parfois machiavélique.

Si bien que Noah mit de lui-même un terme à cette conversation pour parler boulot et, enfin, tester les capacités de Morgan. Il n’avait pas prévu de le faire aussi rapidement, mais le gamin ne lui en laissait pas vraiment le choix. Alors, l’air sûr de lui, il lui proposa quel serait le type de sujet qui l’intéresserait à traiter et écouta sa réponse un peu hésitante au sujet de la littérature ou de la culture. De toute manière, le journaliste ne prenait pas beaucoup de risques, ce ne serait pas le genre d’articles qui ferait les gros titres, et peut-être qu’il n’apparaîtrait même pas dans le quotidien, c’était juste une manière de tester ses compétences actuelles, voir dans quel domaine il était le meilleur – ou plutôt, le moins mauvais.

« La culture, c’est bien » approuva-t-il. « Il y a pas mal de trucs à Shady Cove et dans les environs pour avoir l’embarras du choix à ce sujet. De toute manière, c’est un test, rien d’autre. Si c’est mauvais et truffé de fautes et d’incohérences, aucun risque que ça apparaisse dans le journal ».

Pour voir ce qu’il connaissait, ce dont il était capable sur le moment. Visiblement, la littérature le branchait pas mal, Noah aurait dû s’en douter. C’était déjà une bonne chose, il ne fallait pas seulement aimer écrire et s’intéresser au monde extérieur, il fallait aussi lire énormément. Un bon point – le seul ? – pour le gamin. Noah réfléchit une seconde avant de reprendre son ton plus froid de supérieur.

« Très bien, comme ça, les choses sont claires. Choisis un sujet de ton choix et impressionne-moi de tes prouesses. Je veux ton article pour la fin de la semaine sur mon bureau ».

Et il ne négocierait pas là-dessus. Ça laissait au moins quelques jours au jeune pour se préparer et rédiger, mais Noah le savait d’avance, la pression serait bien-là. Il l’avait connu suffisamment et la connaissait parfois encore aujourd’hui, alors bon… Le môme n’était pas au bout de ses peines.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Morgan M. Smith
• Étudiant •

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/03/2013

Description du personnage
Âge : 23 ans.
Côté cœur : En couple
Conjoint(e) : Christopher.

MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé] Jeu 2 Jan - 11:58

Cette histoire finit tout de même mieux qu’elle avait commencé. Tout d’abord, Noah a l’air d’avoir une meilleure opinion de son stagiaire, ce qui est quelque chose de non négligeable, surtout pour ledit stagiaire. Morgan ne doute pas que certains préjugés sont coriaces, et qu’avec le nombre effarant de commérages dans cette ville, on doit aussi dire des choses sur lui. Et sûrement que son boss, de par sa profession, doit être au courant de pas mal de choses. M’enfin ça, le jeune homme espère que ça ne compte pas majoritairement dans l’idée que le journaliste a de lui. Après la conclusion heureuse de ces questions étranges, simplement dues à un regain d’insolence de l’anglais, ils en viennent à parler du travail.

Sujet plus universel tout de même, et plus agréable autant pour l’un que pour l’autre. Quoique Morgan ait toujours de la tension sur ses jeunes épaules, il est un peu hésitant quant à sa réponse mais le fait du mieux qu’il le peut. Il avoue le domaine dans lequel il pense être le moins susceptible de se planter. Noah cherche en effet à tester un peu ses capacités. Le britannique pense bien qu’il n’aura pas l’occasion de faire les gros titres dans la semaine, mais ce n’est absolument pas ça qui le dérange. Il se fiche d’apparaître ou pas dans les pages du journal, ça lui donnera au moins l’occasion de montrer ce qu’il sait faire à Noah. Le journaliste approuve d’ailleurs son choix, quelque part, en disant qu’il y a à faire dans les environs niveau culturel. Il souligne quand même qu’avec fautes et incohérences, pas d’apparition dans le journal.

Morgan hoche la tête, déterminé quand même à bien faire, comme toujours. Si de toute façon, cela concerne la littérature, l’anglais a au moins cette assurance d’être en terrain connu. Lui ne suit pas son cursus pour du vent, il dévore tout ce qui lui passe sous la main depuis son plus jeune âge. Comme quoi, malgré ce que ses parents en pensent, on peut faire littérature et s’en sortir. Morgan se dit que ce serait là une bonne façon de leur faire comprendre s’il a un boulot. M’enfin ça, il verra plus tard, quand il aura ce boulot justement. Pour l’instant il n’est qu’en stage. Et même en stage il a un supérieur, et Noah se fait soudain plus froid et plus solennel et pose les règles. L’étudiant doit choisir un sujet et lui rendre l’article pour la fin de la semaine.

— D’accord, ce sera fait, répond-il avec un léger sourire.

Ça lui colle un max de pression d’un coup, mais c’est aussi très excitant. Il va finir ces corrections, et s’attaquer à son article. Il va falloir du boulot, mais il n’a pas peur. Pas encore en tout cas. Après une politesse, il tourne les talons et sort du bureau, afin de laisser Noah tranquille. Et il va directement se mettre au boulot.

[Fin de la scène.]

______________________________________________________________________________

Happiness only real when shared.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You don't mean anything [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

You don't mean anything [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Entreprises & Administrations
 :: Bureaux du journal
-
Sauter vers: