Partagez|

You can´t take back the words you sent [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: You can´t take back the words you sent [Terminé] Jeu 9 Jan - 15:53


"James Stark, 21 ans, étudiant en médecine"


James a bien conscience que l´alcool au volant est dangereux non seulement pour lui mais aussi pour les autres usagers. Mais sur le coup, il n´y pense pas vraiment. Inconsciente jeunesse, diront-nous. Mais bref. Ils arrivent assez rapidement et instantanément James arrête Flóki avant qu´il ne puisse faire quoique ce soit, lui expliquant le stéréotype du père qui tue son fils parce qu´il retrouve sa voiture sale. D´ailleurs, Flóki rigole, sans doute qu´il trouve cette remarque amusante. Enfin s´il connaissait son père, il ne rigolerait sans doute plus. Mais bref. Le laissant donc s´installer sur la couverture qui recouvre le siège, James contourne la voiture et prend place derrière le volant.

Démarrant ensuite, il s´engage sur la chaussé et allume l´auto radio pour contrer le silence. Mais même avec la musique ce silence n´est pas plaisant, si bien que Jame s´empresse de le briser afin d´en apprendre un peu plus sur celui qui profite de sa grande bonté. Il souhaite savoir ce que cet homme fait dans la vie. Et c´est ainsi qu´il apprend qu´il s´agit là d´un acteur comédien, professeur à l´université. "Acteur?" demande James, quelque peu étonné et lui lance un rapide coup d´oeil avant de reporter son attention sur la route "Et ... tu es connu? Je veux dire, je n´ai jamais entendu ton nom et dieu sait que le cinéma et tout ce qui s´y rapporte fait parti de mes grandes passions ..."

Bon, Flóki n´est peut-être connu qu´en Norvège? Quoique ... maintenant qu´il le dit, James se rappelle avoir déjà entendu parlé d´un certain Flóki dont le nom de famille était Thorsen, acteur scandinave qui a connut la spirale infernale de la drogue et tout ça. Serait-ce possible qu´il s´agisse de ce Flóki? Non, quand même pas. Il existe sans doute un nombre important de Flóki en scandinavie, non?  D'autant que bon, celui-là n´a franchement pas l´air d´un drogué. Mais peut-être que ce Thorsen dont il était question s´en est sorti? Enfin. En proie à des questionnement intérieur, James loupe la rue dans laquelle il devait tourner. "Eh merde" jure-t-il entre ses dents en actionnant son clignotant. S´engageant dans une autre rue, il fait demi tour et reprend la bonne direction.

Arrivant dans Old Ferry Drive, il reprend la parole. "Moi je suis étudiant en Médecine à New-York" dit-il, souriant, avant de s´arrêter devant le numéro 63. "Eh voilà Monsieur" dit-il en se reculant son siège et en se tournant vers Flóki "Encore désolé pour ma maladresse passagère d´avant hein ..." reprend-t-il avec une moue d´excuse et un coup d´œil sur les vêtements de l´homme.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Dim 12 Jan - 5:41

Avant que Flóki ne puisse s’asseoir, Jim dégaine l’arme fatale : la couverture. Il explique que son père le pendrait haut et court s’il retrouvait sa voiture salie. Le norvégien ne peut que rire face au stéréotype. Tous les hommes sont pareils, visiblement. Enfin bref. Une fois les deux hommes installés et la voiture faisant route, le jeune homme allume la radio. Juste avant de décider qu’il a quelques questions à poser. Notamment sur ce que fait Flo de sa vie. Il lui répond sans mentir, qu’il est comédien, maintenant aussi prof à Ashland. Et ça a l’air de surprendre le conducteur. Il répète un peu bêtement le mot ‘’acteur’’, avant de lui demander s’il est connu. Jim avoue que son nom ne lui dit rien alors qu’il est un passionné de cinéma. Flóki se retient de lui rappeler qu’il ne connait que son prénom.

— Assez je crois. Aux Etats-Unis je ne sais pas vraiment mais dans le nord de l’Europe oui, répond-il assez sincèrement. Mon nom de famille est Thorsen, ça doit te dire quelque chose ça.

Il ne sait même pas pourquoi il l’a précisé. D’ordinaire il s’en fout, mais là il a quelque part eu envie d’aider Jim à y voir plus clair. Ca ne mange pas de pain. Et puis ce jeune homme, s’il est aussi calé en cinéma qu’il le dit, a déjà forcément entendu parler de son père. Et peut-être de son frère ainé, qui est plus tourné Amérique qu’Europe, à la différence de Flo qui est davantage resté dans ses terres. Flo se rend alors compte que le conducteur vient de louper la route. Il pointe un doigt en direction de la rue, avec un regard désabusé, se demandant réellement comment il a pu passer la rue. Ce n’est pas comme s’il y avait un rond à six sorties ou un échangeur à quinze voies quand même.

M’enfin, Jim se reprend rapidement, et fait demi-tour dans une autre rue, avant de parvenir enfin à atteindre la bonne, Old Ferry Road. C’est à ce moment qu’il décide de répondre à la question que Flo lui avait posé. Celui-ci acquiesce simplement en apprenant qu’il étudie la médecine à New-York. Ça lui rappelle quelqu’un, du genre très vague, mais il ne fait pas l’effort de s’en souvenir. Premièrement parce qu’il n’en a rien à foutre, et deuxièmement, parce qu’il n’en a rien à foutre. La voiture s’arrête devant la maison au numéro 63. Jim en profite pour s’excuser une nouvelle fois, mais le norvégien balaye ses mots d’un geste de la main.

— C’est bon, pas besoin de remuer le couteau dans la plaie, souffle-t-il. Il tourne son regard vers sa maison, pose une main sur la poignée de la porte, puis se retourne vers Jim. Ça te dit un autre verre ? C’moi qui offre, lance-t-il de façon assurée.

Après tout, il est encore assez tôt. En tout cas trop pour se rentrer purement et simplement puis aller se coucher. Et il n’a pas envie de finir la soirée complètement seul.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Lun 13 Jan - 13:06

"James Stark, 21 ans, étudiant en médecine"

Thorsen. Ainsi donc cet homme est bel et bien ce Flóki Thorsen duquel les médias avaient parlés. Le drogué, l’acteur déchu, celui qui préfère la cocaïne à son travail d’acteur, fils honteux de Mikkel Thorsen. N’avait-il pas non plus lut un article dans lequel il était dit que Flóki engageait des Escort girl et qu’il couchait à droite et à gauche, principalement avec des prostitués ? Même si c’est peut être le cas, James n’y croit pas. Enfaite, il ne croit pas grand choses –pour ne pas dire rien- de ce qui est écrit dans la presse people. Et puis, le Flóki auquel il a affaire maintenant semble plutôt clean. Même si les apparences peuvent être trompeuses, il ne pense pas que cet homme soit encore addict aux drogues. Enfin, ne sait-on jamais.

Bref. A force de spéculations, James en rate la Old Ferry Rd, si bien qu’il est obligé de faire demi-tour sous l’œil ennuyé et peu compréhensif de l’homme. Enfin. Ignorant le regard de Flóki, il s’engage donc dans la rue et s’arrête devant la maison du scandinave. Se tournant vers lui, il lui sourit et s’excuse à nouveau. Mais l’homme fait simplement un signe de la main en lui disant de cesser de s’excuser avant de lui proposer de rentrer boire un coup. Liant les lèvres en une moue de réflexion, James détourne son regard et le porte vers la maison. Est-ce réellement raisonnable ? En plus du fait que Flóki soit un inconnu, il a déjà but un verre et le whisky n’est pas connu pour être un alcool doux.

Mais au final, à quoi bon ? La soirée est encore jeune et puis ce Flóki a tout l’air d’être quelqu’un d’intéressant dès lors qu’on apprend à le connaître. « Okay, ça marche » sourit James en hochant la tête. Se penchant, il coupe le contact puis se détache et sort de la voiture. Attendant que l’homme en ait fait de même, il ferma la voiture la voiture à clef puis suit Flóki vers sa maison. Patiemment, il attend qu’il ait ouvert la porte avant d’entrer dans le couloir. Il se tourne ensuite vers l’homme tandis qu’il lui dit de se mettre à l’aise dans le salon tandis que lui-même va se changer.

Si tôt dit, si tôt fait. James se dirige vers le salon et dépose sa veste sur le canapé. Puis, les mains liées derrière son dos, il commence à inspecter la décoration. Mais c’est une photo bien particulière qui attire son attention. Une photo de Flóki en combinaison de ski, qui, perché sur ses ski et entouré de d’autre gens, offre un énorme sourire à la caméra. Obligé de sourire à son tour, James s’approche de la photo et … a le déclic.

« Eh ! » s’exclame-t-il en se tournant vers Flóki qui est revenu dans le salon « C’est pas à l’Agnäsbacken, ça ? » il désigne la photo « C’est ça hein ? J’y étais aussi. » Il sourit.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Ven 17 Jan - 0:16

Flóki se doute que Jim a déjà entendu parler d’au moins un des Thorsen. Sûrement son père, peut-être son frère, ou peut-être lui carrément. Mais en toute honnêteté, il n’a pas vraiment envie de parler de ça ce soir. Il a autre chose en tête en fait. Un truc présent depuis le début, mais qui prend de plus en plus de place. Ce mec a vraiment de très beaux yeux. Même s’il rate la route et est obligé de faire demi-tour. Flo se montre un peu ennuyé par ce rallongement inutile, mais ne peut rien y faire de toute façon. Une fois arrivé, commençant à sortir de l’habitacle, l’acteur se retourne quand même vers le jeune homme pour lui proposer de rentrer.

Il croit un instant que Jim va refuser. A ce compte-là tant pis, il se trouvera un autre casse-croûte dans quelques jours. C’est pas les beaux mecs qui manquent, même si celui-là est vraiment... S’il se foutait de son langage, il dirait bandant. Mais vu qu’il se fout de son langage, il le pense effectivement. Enfin bref. Jim accepte après un moment de réflexion. Flóki lui rend son sourire, passant pour réellement sympathique alors qu’il a déjà quelques idées derrière la tête. Il ne va pas le brusquer non plus. Sortant complètement de la voiture, il claque la portière avant de se diriger vers sa maison. Il ouvre la porte, passe, puis la referme derrière Jim. Lui indiquant de faire comme chez lui, il le prévient qu’il va se changer.

Flo se dépêche un peu de se changer, en ayant bien marre de ses fringues collantes. Il opte pour un jean simple, droit, et un t-shirt tout aussi simple. T-shirt qui dessine assez bien son torse, faut avouer. Mais il a bien sûr oublié ce détail. Ironie. Quoiqu’il en soi, il retourne au salon enfin à l’aise. Il trouve Jim en pleine inspection, plus particulièrement au sujet d’une photo encadrée. Le jeune homme s’exclame d’ailleurs qu’il connaît le lieu où cette photo a été prise, le nommant. S’approchant, assez intrigué, il finit par sourire en voyant de quelle photo il s’agit.

— C’est ça ouais. C’était y’a deux ans, précise-t-il avec cette petite nostalgie dans le regard.

Il vit tout de même à des milliers de kilomètres de sa famille, alors chaque occasion se revoir, surtout depuis qu’il va ‘mieux’, est source de joie. Il a toujours été proche d’eux, sans parfois en donner l’air. Bon, il y en a bien un qu’il ne peut que difficilement supporter, mais il fait avec, pour les autres. Reprenant pied, il se redresse et se décale un peu en se rendant compte qu’il avait vraiment fini proche de Jim. Après réflexion, c’était peut-être pas une mauvaise chose, mais autant faire celui qui ne complote pas. Il lui offre un sourire gentil de sa composition, puis lui propose à boire.

— Alors, tu veux quoi ? Bière, whisky, scotch, vodka, smirnoff... Sirop, jus de fruit, coca, limonade, café ? demande-t-il naturellement, bien qu’avec un certain ton amusé sur les derniers choix.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Jeu 23 Jan - 15:21

En inspectant le salon de Flóki, James se demande sérieusement ce qu´il ici. Certes, boir un coup avec un inconnu et sans doute mieux que de passer des heures à se morfondre seul dans son coin à la maison, mais ... voilà. Cette situation a quand même quelque chose de fortement bizarre. Il ne saur dire quoi, par contre. Pour l´instant, James décide de mettre cette pensée de côté afin de s´intéresser plus près à un photo. Il s´avère qu´il a eu raison concernant ses affirmations! C´est avec un sourire quelque peu fière que James continu son inspection avant de se tourner vers Flóki qui, depuis la cuisine, souhaite savoir ce qu´il veut boire.

James se tourne vers lui et, s´approchant de la cuisine, écoute les propositions de l´homme "Oh non ne t´embête pas. Je prendrais simplement un verre d´eau" il observe quelques instants la réaction du scandinave avant de sourire en coin "Je rigole. Met-moi un whisky coca s´il te plait" reprend-t-il en désignant la bouteille de whisky.

FLóki doit sans doute penser qu´il ne carbure qu´au whisky et c´est un peu le cas. Du moisn, quand il boit et qu´il fait la fête. Certes, il boit aussi de la bière ou de la téquila, mais déteste la vodka parce que c´est vraiment dégueulasse et qu´il se rappelle très bien du lendemain où, avec un pote de promo, il s´est bourré la gueule à la vodka. Il était malade comme un chien et avait l´impression de vomir de l´alcool pur. Mais peu importe.

Refoulant ces pensées, James reporte son attention sur Flóki. Il observe bien que son dosage n´est pas 1 volume de whisky pour 6 volume de coca, mais plutôt 6 volumes de whisky pour 1 volume de coca. Enfin. Ce n´est pas pour autant qu´il dit quelque chose et se contente de gratifier le Norvégien d´un hochement de tête et d´un sourire en attrapant son verre. Puis, ils vont s´installer sur la canapé. Après s´être mis un peu à l´aise, James se tourne vers Flóki.


"ça fait longtemps que t´es ici?" demande-t-il en prenant une gorgé de sa boisson "Je veux dire, en amérique, en général" reprend-t-il après avoir tiqué lorsque l´alcool lui a brulé la gorge "Tu t´y plais? Ta famille ne te manque pas parfois?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Sam 25 Jan - 16:28

L’alcool n’est sûrement la raison qui a poussé Flo a invité Jim. Il pense simplement qu’il n’a pas envie de se retrouver seul alors qu’il avait prévu de s’amuser ce soir, et le jeune homme lui est sympathique. En revanche, c’est peut-être bien l’alcool qui lui fait avoir ses arrière-pensées. Ça lui a bien effleuré l’esprit, au début. Alors que maintenant, plus il y pense, plus il en a envie. Quitte à avoir gâcher sa soirée, autant que le brun la répare en bonne et due forme. En revenant de la salle de bain où il s’est changé, Flóki décide de d’abord observer, puis d’agir. Jim lui pose des questions à propos d’une photographie, et le norvégien y répond comme si de rien n’était. Il faut dire aussi que les souvenirs qui se raccrochent à cette photo signifient quelque chose pour lui. Ainsi, pendant un instant, il n’a plus son plan en tête.

Pour un instant seulement. Puis, autant par politesse que parce que ça peut lui servir, Flo demande à son invité s’il veut boire un petit quelque chose, en énumérant pas mal de boissons. Jim lui répond avec sérieux qu’il ne prendra qu’un verre d’eau, provoquant l’incrédulité du comédien. Le jeune arbore ensuite un sourire en demandant un whisky cola. Flóki hoche la tête d’un air entendu, en allant chercher la bouteille de coca dans le frigo.

— Meilleur choix, lance-t-il.

Personnellement, ce n’est pas son kiffe. Un whisky c’est meilleur sans rien. Mais même avec du soda, c’est toujours mieux que l’eau. Enfin, le type continu quand même sur sa lancée, ayant commencée au whisky dès le bar. Il lui sert donc son whisky cola, avec naturellement plus d’alcool que de soda. Lui donnant son verre, le norvégien s’en verse un aussi. Il n’est plus à ça près, un peu plus de whisky ou un peu moins... S’emparant de son verre, il va rejoindre Jim et s’assoit sur le canapé. Le brun de tarde pas à poser des questions, Flóki a eu tout juste le temps de se poser un peu, et d’avaler sa gorgée.

— En Amérique vraiment, je dirais quatre ans et demi, à peine moins pour Shady Cove. Il n’a pas le temps de boire un peu plus que Jim le questionne de nouveau. Bien sûr qu’elle me manque. Mais j’suis pas mal ici, on vient pas m’faire chier.

Il décide de ne pas en dire plus, n’ayant pas envie de disserter sur sa vie et ce qui s’est passé pour qu’il finisse par atterrir en Oregon. Il prend enfin une bonne gorgée de son whisky, pouvant enfin le savourer comme il se doit. Il passera peut-être à la bière ensuite, il verra bien. Mais tout d’abord, il y a une question qui lui revient en tête. Il a, certes, un peu d’alcool dans le sang, mais pas assez pour le diriger dans tous ses actes. Quoiqu’il sent que le verre cul-sec de tout à l’heure n’était pas une très bonne idée. Il est surtout curieux, et borné. Ce qui l’amène à ouvrir la bouche.

— Pourquoi t’avais l’air de vouloir sauter d’un pont tout à l’heure ? demande-t-il de façon tout à fait naturelle, en sous-entendant bien sûr de quand ils étaient au Shelter.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Sam 25 Jan - 17:07


"James Stark, 21 ans, étudiant en médecine"

James a tout juste commencé à boire la boisson que lui a mixée Flóki, que déjà il sent l’alcool lui monter à la tête. Faut dire que l’homme n’a pas hésité à mettre plus d’alcool que de coca. Donc en plus du whisky et demi qu’il s’est prit avant … bref. Peu importe. Il a toute de même encore assez d’esprit pour demander à Flóki depuis combien de temps il est en Amérique déjà et si sa famille lui manque. Le scandinave lui répond être depuis 4 ans à peu près ici, aux USA et que oui, sa famille lui manque pas mal. Mais comme il est bien ici, alors il le vit plutôt bien.

« Je te comprend. » répond James en prenant une autre gorgé de sa boisson « J’ai beau habiter à New-York maintenant, ça reste tout de même le même continent, donc ce n’est pas comparable à ta situation et … je … je me perd dans mes propos » il rigole doucement et dévie le regard en se passant une main dans les cheveux, se sentant quelque peu honteux. C’est l’alcool. Voilà. Nous mettrons ça sur le dos de l’alcool.  Bref.

Puis, Flóki lui demande, de but en blanc, pourquoi il avait l’air de vouloir sauter d’un pont avant. James soupire doucement et reprend une gorgé de son whisky coca « Ma copine » souffle-t-il « Après quatre ans de relation elle me lâche, du jour au lendemain. Avec la simple explication qu’on a une vie bien trop différente l’un de l’autre, que depuis que je suis à New-York j’ai trop changé, que mes études ne servent à rien et que je suis devenu lourd et …bref voilà. » il relève son regard bleu sur Flóki et le regarde quelques instants avant de soupirer en reportant à nouveau son attention sur son verre « oui tu dois être entrain de te dire que je suis complètement con et immature de parler de ça, que ça n’a aucun sens de se morfondre. Alors ouais, j’vais fermer ma gueule et ne pas t’emmerder avec ça. » reprend-t-il assez froidement, sur un ton sec.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Sam 25 Jan - 17:43

Flóki ne tarde pas bien à voir les effets du mélange qu’il a servi à Jim. Il a peut-être mis trop d’alcool. Enfin, pas grave. Ca a au moins pour effet de lui délier la langue à ce petit. Après que Flo ait répondu à ses questions – depuis quand il est ici, est-ce que sa famille lui manque... –, le jeune homme y va de son expérience, ce qui n’est pas déplaisant en soi. Il dit qu’il le comprend, même s’il n’habite qu’à New-York et que c’est le même continent, sa famille lui manque aussi. Enfin ça, c’est ce que le norvégien comprend de sa phrase. Sans doute qu’avec le double whisky et demi de tout à l’heure, le brun commence à voir sa limite arriver. Il se perd quelque peu dans ce qu’il voulait dire, et s’excuse avec un petit rire honteux.

Flóki lui sourit de manière à lui faire comprendre que ce n’est pas grave de perdre le fil de ses propos. Surtout avec ce qu’il boit. Faut bien que ça finisse pas arriver. D’ailleurs, l’acteur en profite un peu pour lui demander ce qu’il avait tout à l’heure, pour qu’il ait l’air d’un dépressif. Lui sait toujours ce qu’il dit, et où il veut aller, c’est juste sa spontanéité qui s’accentue. Sa curiosité aussi. Là il ne pouvait plus tenir sa langue. Et ce que le jeune homme lui répond à tendance à le ravir. C’est purement égoïste, mais Flo n’en a rien à foutre. Vraiment. Il a appris que Jim était célibataire, depuis peu, après une longue relation. Donc une proie relativement facile. A ceci près que le brun est hétéro. Enfin, il a peut-être eu une expérience par curiosité, Flo ne sait pas. En tout cas, il a bien envie d’aller jusqu’au bout, le défi ne lui fait pas peur. Mais il ne montre rien, et arbore juste un air compatissant, désolé, compréhensif.

— Oh, désolé... Quatre ans c’pas une paille dis donc. J’pense qu’elle sait pas c’qu’elle rate. Un médecin ça gagne bien en plus, avec un peu d’jugeote elle t’aurais garder.

Voilà, un peu de franchise made in Flóki. Il prend une gorgée de son whisky, se disant qu’il est bon et qu’il devrait penser à en racheter de la même marque. Jim le regarde ensuite, soupire, retourne s’attarder sur son verre, puis devient assez sec dans ses propos. Selon lui, l’islandais est en train de le juger con et immature de se plaindre. Donc il va se taire et arrêter de parler de ça. Flo ne tique pas le moins du monde. C’est juste après que le jeune se soit tût que l’acteur prend la parole, de façon succinte.

— Ouais, tu devrais te changer les idées. Puis il reprend une gorgée.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Ven 31 Jan - 19:48


"James Stark, 21 ans, étudiant en médecine"

Quatre années de relations ne s’oublient pas comme ça, d’un claquement de doigt. Et pourtant dieu sait que James adorerait ce faire. Il adorerait oublier Maureen et ses propos désobligeant. Mais comment ? Comment se changer les idées ? L’alcool aide. Mais seulement sur le coup et James en connait bien trop sur l’alcoolisme pour vouloir y tomber dedans. Bref.  Flóki, affichant une moue compatissante, lui dit que quatre années ce n’est pas rien, que Maureen ne sait pas ce qu’elle rate et qu’un médecin gagne très bien. James ne peut que soupirer doucement. Si Flóki pense qu’il n’a pas sortie ces arguments à Maureen alors il se trompe franchement. Mais bon.

Puis, l’homme lui dit qu’il faut qu’il se change les idées. Encore une fois, James soupire, prend une longue gorgé de sa boisson, avale et se tourne vers l’homme « Et Comment ? Comment tu veux que je m’y prenne ? je veux dire … ouais, l’alcool ça aide, mais j’peux pas passer ma vie scotcher à une bouteille de whisky et j’en ai pas envie » il secoue la tête et porte son regard vers la télé éteinte en face de lui « Peu importe, je pense qu’il me suffit simplement d’attendre. Attendre que le premier pas de l’incompréhension soit passé et … on verra après. « il hausse les épaules et fini son verre d’un coup. Puis, le pose sur la table et se recule contre le canapé en un lourd soupir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Sam 1 Fév - 23:34

Flo ne ressent pas vraiment de scrupules, en ce moment à envisager d'utiliser la récente rupture du jeune homme. A vrai dire, c'est grâce à ça que Jim était au bar, donc qu'ils se sont rencontrés. Donc cette rupture lui a déjà rendu service. Donc, le norvégien compte bien pousser le vice un peu plus. Peut-être qu'il se mangera une beigne, mais il pourra toujours jouer le type un peu bourré qui ne sait plus vraiment ce qu'il fait. Ça marche ça, en général. De toute façon, le brun n'a pas l'air d'être un violent, et il est sûrement plus touché par l'alcool.

Flóki joue au mec compréhensif, un peu désolé, et du côté de Jim. Il dit quelques phrases bateaux pour la situation, aux quelles il insufle de la sincérité par son jeu d'acteur. Y'a pas à dire, ça aide. Il finit tout simplement par conclure que la meilleure chose à faire, c'est de se changer les idées. L'étudiant a déjà fait un pas en ce sens : le bar. Mais Flo avait autre chose en tête. Il garde un visage impassible, le genre de celui qu'on a lorsqu'on ne peut rien faire pour la personne d'en face à part un haussement d'épaules et une petite tape dans le dos. Jim lui demande ce qu'il pourrait faire pour oublier un peu tout ça, mis à part l'alcool. Il a l'air déprime, désespéré. Le pauvre. N'empêche qu'il finit son verre d'un trait, avant de le poser.

— Jamais facile une rupture, quoi qu'on en dise, soupire le scandinave avant de prendre une gorgée d"alcool. Par contre, y'a pas que la boisson pour te vider la tête. Il n'en dit pas plus, attisant ainsi la curiosité du jeune homme, à n'en pas douter. Allez, décolle-toi un peu du canapé, dit-il tout en buvant une gorgée de sa boisson. J'vais pas te bouffer hein, rajoute-t-il avec un sourire amusant, posant son verre sur la table.

Il revient vers Jim, lui sourit de nouveau, puis se penche et va l'embrasser. Sur la bouche. Comme si de rien n'était. Ça va encore être amusant ça.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Lun 3 Fév - 15:08

James ne sait même pas pourquoi il vient de dire tout ça à Flóki. Peut-être espèrait-il secrètement que cet homme ait une solution pour lui changer les idées; C´est fort peu probable, ils ne connaissent pas. Mais le scandinave semble tout de même réellement compatissante. A moins que ce ne soit que joué? Peu importe, James sent que ça lui fait du bien que de se sentir comprit. Flóki lui dit que les ruptures ne sont jamais faciles. Lorsque le jeune homme finit son verre et le pose sur la table, il reprend qu´il n´y pas que la boisson pour changer les idées. James relève le regard vers Flóki et l´interroge du regard puis, sans réfléchir, il fait comme demander et se décolle du canapé. Et pourtant, s´il avait sût ce qui se passerait par après, il ne l´aurait surement pas fait et serait resté plus vigilent.

Se penchant vers lui, le scandinave lie leur lèvres en un baiser et l´embrasse. Et ce avec une délicatesse et une tendresse déconcertante. James se fige subitement et, écarquillant les yeux, se tend. "Flóki ... !" il l´attrape par les épaules "A... arrête" il se recule et détourne le visage, repoussant l´homme "Ne fait pas ça. C´est ... c´est ..."

Il ne peut en dire d´avantage car au moment même oú le slèvres de Flóki quittent les siennes et que le scandinave se reculle légèrement, James sent que quelque chose lui manque. Il ne saura dire précisement quoi. Peut-être est-ce la chaleure de son corps contre le sien? La douceur improbable de ses lèvres? Il n´en sait rien. Mais, alors qu´il croise le regard de Flóki, il sent les muscles de son bas-ventre se contracter. Douloureusement mais en même temps délicieusement.

"C´est mal ..." souffle-t-il en se redressant.

L´esprit embrûmé par l´alcool, incapable de réfléchir correctement et le pilotage automatique enclanché, James s´avance vers Flóki et dépose, de lui-même, ses lévres sur les siennes. Tout d´abord timidement puis, prenant plus d´assurance, il pose une main sur la joue de l´homme et ... se laisse faire. Il laisse le loisir de Flóki de faire ce que bon lui semble. Il le laisse prendre les commandes. Et ce, même si, dans le fond, James se dit qu´il regrettera amèrement cette décision.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mar 4 Fév - 15:10

Ce type est adorable. Et naïf quelque part. Flóki se montre tout gentil, compatissant. Ce n’est pas totalement faux, il pense vraiment que les ruptures c’est toujours horrible. Raison de plus de ne pas commencer par se mettre en couple. Déjà ça, ça consiste en une erreur. Seulement, cette conversation le mène plus ou moins à son but. Jim ne trouve pas d’autres moyens de se changer les idées, hormis l’alcool. Et il ne veut pas de ça, étant donné les ravages que cela peut avoir. Le scandinave aurait pu évoquer la drogue comme solution, mais au final, cela créé plus de problèmes. Un petit joint n’aurait peut-être pas fait de mal à Jim en tout cas. Seulement, il a autre chose en tête. De plus amusant.

Il va déposer son verre sur la table avant toute chose. Puis, se tournant vers le jeune homme, l’embrasse avec naturel. Il reste tendre, pour ne pas le brusquer, et parce que lui-même n’est pas une brute. Jim le repousse, mais doucement, comme prévu. Flo ne s’attendait pas à ce qu’il lui rende son baiser dans la seconde. Il l’écoute perdre ses moyens, penchant un peu la tête sur le côté, avec une expression presque interrogative. Il est aussi amusé par la réaction du brun. Ouais, il est adorable. Jim essaie de se convaincre que c’est mal, mais tout le trahi. Le comédien lui laisse le temps, il devine que ce n’est que le fait de quelques secondes. C’est limite s’il ne fait pas le décompte dans sa tête.

Et, de sa propre volonté, Jim vient l’embrasser à son tour. L’alcool qu’il a dans le sang ne doit pas être totalement étranger à ce geste, mais qu’importe. Le jeune homme a encore un soupçon de conscience, preuve en est qu’il a tenté – tenté – d’empêcher ce qui arrive. Mais bon. Flóki ne va pas s’en plaindre. Il le laisse tranquillement prendre un peu plus d’assurance, ferme les yeux, profite déjà de sa victoire. Puis il choisit d’approfondir le baiser. Toujours sans brusquer les choses, il vient chatouiller de sa langue les lèvres du jeune homme, et le sent accepter. Un frisson lui parcourt le corps tandis qu’ils entament un ballet sensuel. Flo vient poser sa main à la taille du jeune homme. Ensuite, sans vraiment qu’il s’en rende compte, il incite Jim à s’allonger et il se retrouve au-dessus de lui. Il rompt doucement le baiser, pour pouvoir l’observer un peu. Souriant, il se rapproche.

— Je suis sûr que t’en as envie, hm ? souffle-t-il avant d’aller déposer quelques baisers dans son cou.

C’est qu’il aimerait bien le bouffer ce petit Jim, avec ses splendides yeux.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mar 4 Fév - 15:30

Jamais. Oh non jamais James aurait pensé en arrivé là en poussant la serveuse tout à l´heure, de manière à ce qu´elle renverse le contenu de son plateau sur Flóki. S´il avait sut ce qu´il se passerait par la suite, il n´aurait sans doute pas accepté le verre offert par le scandinave. Ou peut-être aurait-il, justement, accepter? James n´est aucunement homophobe, il n´a, tout simplement, pas encore l´occasion d´avoir une relation avec un homme. Il ne s´est contenté que des femmes. Mais dans le fond, il n´est pas contre le fait d´élargir son champs d´expèrience. Alors, lorsque Flóki répond à son baiser et qu´en plus il va taquiner ses lèvres avec sa langues, James l´accepte. Entre ouvrant légèrement les lèvres, il sent la langue de Flóki s´enrouler autour de la sienne. Par pur automatisme, l´américain accepte l´invitation à la danse, laissant l´homme prendre les commandes.

C´est ... électrisant, ennivrant. C´est doux et sensuel. C´est bon. Extrèmement bon. James clos à moitié les paupières, tandis qu´un long frisson lui parcoure l´échine lorsque Flóki pose une main sur sa hanche. Il s´y prend bien cet homme. A croire qu´il a une bien plus longue expèrience dans ce domaine. Trésaillant légèrement lorsque le scandinave le fait chuter sur le côté pour qu´il s´allonge, il s´agrippe par réflex à son t-shirt, sans pour autant cesser le baiser. Ce n´est que, lorsque Flóki se redresse, que James se rend compte du manque d´oxygène. Sa respiration s´est accélérée, en même temps que les battements de son coeur. Lorsque Flóki s´adresse à lui, sa voix semble lointaine. Si lointaine que James a du mal à comprendre ses mots.

Il se contente d´hocher la tête, n´ayant prit en compte que le mot [i]"Envie"[/b]. Car oui. Plus Flóki est éloigné de lui, plus il a envie de l´embrasser. Mais a-t-il réllement envie de plus? Il ne saura le dire. Pour l´instant il a simplement envie de sentir à nouveau le gout de Flóki contre ses lèvres. Alors, se redressant légèrement, il passe une main derrière la tête de l´homme et l´attire à nouveau vers lui. À nouveau il l´embrasse et de lui-même il approfondit le baiser.

Et pourtant, dans le fond, il sait que Flóki ne compte pas s´arrêter à un simple baiser. Qu´il en veut plus. Plus, dans le sens sex. Pénétration. Cette idée stresse James, qui se tend quelques peu lorsque la main du scandinave vient lui caresser le ventre en-dessous du nombril. Alors, posant une main sur le torse de l´homme, l´américain le repousse à nouveau et plonge son regard dans le sien.

"Je ne sais pas ..." souffle-t-il "Je ... tu es sûr que ..."

Il ne parvient pas a faire une phrase complète. Il ne sait plus rassembler ses idées. Cet enfoiré lui fait perdre ses moyens. Ce salaud avec son charme scandinave. Quel con.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mar 4 Fév - 19:13

Finalement ça s’annonçait plutôt bien. Flóki ne pensait pas que ça ira jusque-là en croisant pour la première fois le regard de Jim. Mais il n’est pas déçu. Pas du tout. Le brun paraît novice en la matière, cependant, il n’a pas l’air contre tout ça. Le norvégien ne sait pour quelles raisons il accepte, mais il s’en fiche, le jeune homme lui rend son baiser. Flo garde un peu les commandes, et le fait même basculer en arrière pour se retrouver sur lui. Il garde leurs lèvres liées, jouant encore un peu avec sa langue, avant de se séparer de lui. Il prend un peu de temps pour le regarder, le trouvant encore davantage mignon. Avec un sourire en coin, il lui pose une question qui ne nécessite pas forcément de réponse.

Jim ne fait que hocher la tête. Flo prend note de sa respiration plus rapide et de son pouls ayant lui aussi accéléré. Il va l’embrasser dans le cou sans cesser de sourire. Se redressant, il n’a pas le temps de faire quoique ce soit qu’il se retrouve de nouveau à embrasser Jim. Ou plutôt, c’est Jim qui l’embrasse. De son propre chef, il l’a attiré contre lui et approfondit maintenant le baiser. Flóki lui laisse les commandes pour ça, mais n’empêche pas sa main d’aller découvrir un peu le corps du jeune homme. Il glisse sur ses flancs, un peu son torse, puis descend jusqu’au niveau de son nombril, et même en dessous. Il pense à aller plus loin qu’un baiser, et pas qu’un peu. Il s’attend à un peu de résistance, bien sûr, mais compte bien aller au bout quand même. Que Jim le repousse de nouveau ne le déstabilise donc pas.

— Ca va aller, souffle-t-il avec un sourire rassurant. De sa main, il va caresser la joue du brun, puis la passe dans ses cheveux. Faut pas que t’es peur. J’te le répète j’vais pas te bouffer...

Puis il va l’embrasser tendrement, pour appuyer ses dires. Se reculant, il lui envoie un nouveau sourire confiant. Ils ne sont pas obligés d’aller vite. Ils ne sont même pas obligés de passer par la phase "pénétration". Flo peut lui faire plaisir de bien d’autres façons. Tant qu’il lui rend la monnaie tout va bien. M’enfin, Flóki aimerait vraiment aller jusque-là. Sauf que si ça lui fait trop peur à ce jeune, il ne va pas dire non à tout plaisir non plus. Retournant l’embrasser, il glisse une main sous le haut de Jim, caressant sa peau. Il laisse un peu durer ce moment, parce que c’est terriblement bon tout ça, puis se redresse légèrement.

— Le lit serait plus confortable tu crois pas... ?

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mar 4 Fév - 20:29

Se retrouver là, sous Flóki est, au final assez plaisant. Ses baisers sont doux, ses lèvres tendres et sucrées, sa voix mielleuse et sa proximité rassurante. La chaleur de son corps est tellement agréable. Mais les caresses de cet homme sur la peau de son bas ventre sont tout sauf rassurantes. Au contraire. James sent comment il se tend et il repousse Flóki, lui faisant part de son incertitude. Celui-ci répond d´une voix très douce, lui assurant qu´il ne veut pas le manger et appuie ces paroles par un tendre baiser. Le genre de baiser qui fait fondre James.

Il en oublierait presque la peur qu´il ressent en ce moment même et répond sans hésitation à ce baiser. Mais sa peur revient et prend de l´ampleur lorsqu´il sent la main de l´homme lui caresser le torse. Sentant sa respiration se bloquer, il fixe Flóki avec une lueur de réelle incertitude dans les yeux lorsqu´il se redresse et lui dit qu´ils seront surement mieux dans son lit. James met du temps à réagir, son esprit étant embrûmé par l´alcool mais aussi par l´adrénaline et l´endorphine que ces baiser et ces caresses ont déversés dans ses veines.

"Tu ... Je ne pense pas que ce soit une bonne idée" souffle-t-il une fois qu´il a reprit ses esprits "Ce n´est pas ce que..."

Mais Flóki ne le laisse pas finir sa phrase car, sans doute pour le faire taire et l´obliger à prendre la bonne décision, il retourne l´embrasser tout en attrapant discrètement son poignet. Puis, se redressant en s´appuyant sur le canapé à côté de lui, il le tire et l´oblige à se relever. Ne résistant aucunement, James se lève du canapé et le suit dans sa chambre. Une fois la porte refermée, le scandinave commence à enlever ses habits sans le lâcher du regard. D´ailleurs, celui de l´américain se fixe bien rapidement sur le torse maintenant mit à nu de Flóki et entre ouvre la bouche. C´est qu´il est bien foutu. Pas très musclé mais très bien proportionné.

Tout en soutenant son regard, James en fait de même. Il se déchausse d´abord, puis défait les boutons de sa chemise et la laisse tomber au sol avant de s´attaquer à sa ceinture. Mais, il n´a même pas le temps de l´ouvrire que Flóki est à nouveau devant lui à l´embrasser, l´obligeant à reculer. James fait comme ordonner puis s´assoit sur le lit avant de se remonter vers les coussins.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mer 5 Fév - 10:50

Ce n’est pas la première fois que Flóki tombe sur quelqu’un qui a l’air emballé, mais qui est encore mal assuré. Ça arrive. Il ne se démonte pas et se montre aussi rassurant que possible, y allant à coups de sourires et de baisers plus tendres et doux les uns que les autres. Certes, il ne compte pas le brusquer ni lui faire du mal, ou même le forcer, mais il aimerait bien finir par conclure. Il a cependant tout son temps. Jim a peur, c’est bien perceptible. Il est encore incertain. Flo attend patiemment qu’il parle, après qu’il lui ait dit qu’il serait mieux dans un lit. Le jeune homme en vient à répéter qu’il ne pense pas que ce soit une bonne idée. Or ça, ça ne compte pas dans les arguments recevables chez le norvégien.

En ayant un peu marre des tergiversions du brun, Flo va l’embrasser. Il le coupe dans sa phrase, mais qu’importe. Subtilement, il attrape son poignet. Se redressant par la suite, il le fait se relever avec lui. Jim ne montre aucune résistance, preuve que ses mots n’étaient que du vent, et le suit sagement jusque dans la chambre. Là, le comédien referme la porte, avant de fixer son regard sur jeune homme. Il n’a pas envie de perdre une miette de son expression et, déjà, il se sent le prédateur ayant capturé sa proie, et jouant un peu avec elle. Comme le chat qui s’amuse avec la souris avant de la tuer pour de bon. Ce ne sera pas aussi radical, mais le principe et le même. D’un geste, il se débarrasse de son haut, et sent immédiatement les yeux de Jim se poser sur lui. Il arbore un sourire quelque peu victorieux, alors que le visage du brun traduit son trouble.

Et l’étudiant qui ne tarde pas à se déshabiller lui aussi. Parfait. Tout simplement. Et Flo ne parle pas que du torse sacrément attirant qui se dévoile face à lui. Mentalement, il traite l‘ex-copine de Jim d’approximativement tous les synonymes d’idiote. Comment se casser quand on a ça ? A moins qu’elle ait trouvé mieux. Enfin bref, c’est pas le moment. Ne résistant pas, il se rapproche et embrasse le jeune homme, ne le laissant pas finir de déboucler sa ceinture. Une main sur la nuque, l’autre dans les cheveux, il fait quelques pas pour le faire reculer. Et dès que le baiser est rompu, il revient aussitôt à la charge. Jim finit par trouver le lit, s’y asseoir, et au final remonter vers les coussins. Flóki le regarde, et à ce moment, il se dit qu’il a peut-être menti, tout à l’heure, en disant qu’il ne le boufferait pas. Rien n’est moins sûr. Il cache néanmoins ces pensées, et va le rejoindre, se retrouvant de nouveau en position de force. Mais il retrouve la douceur qu’il avait tout à l’heure. Il va l’embrasser la bouche, puis dévie sur la joue, la pommette, descend jusqu’à la mâchoire et se glisse dans le cou.

— Oublie pas, t’as juste à te détendre, rien de sorcier, souffle-t-il d’une voix rassurante.

Il se redresse, lui sourit comme s’il n’était pas à deux doigts de lui sauter dessus, l’embrasse un instant, puis revient s’occuper dans la peau tendre de son cou. A croquer. Il y joue un peu, avec quelques coups de langues, alors qu’il descend de plus en plus bas. Ses mains explorent l’abdomen et les flancs de Jim, alors que ses lèvres découvrent son torse. C’est terriblement excitant de sentir tous ces frissons, cette respiration qui s’intensifie, ces battements de cœur d’une cadence folle. Et tout ça à cause de – ou grâce à – lui. Il va aussi taquiner quelque peu un des tétons du jeune homme, s’amusant de sa réaction pour le moins étonnée. Il y reste un moment, pour le plaisir de l’entendre soupirer.

Puis il descend encore, dépose quelques baisers sur son ventre, et va poser sa main à un endroit bien précis de son anatomie. Il entame quelques caresses, puis décide que le pantalon est de trop. Se redressant, il ouvre la ceinture et défait la braguette, non sans un regard pour Jim et savoir comment il appréhende la chose. Il le débarrasse ensuite complètement de son jean, ne lui laissant que son sous-vêtement comme secours. Un fin sourire se dessine sur ses lèvres, alors qu’il va s’emparer une nouvelle fois de celles du jeune homme. Il glisse au passage sa main entre l’élastique du boxer et la peau de son nouvel amant, jusqu’à s’emparer de son membre qui est pas mal réveillé... Cela dit, de son côté non plus, le comédien ne se sent pas endormi. Ça s’annonce bien.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mer 5 Fév - 14:45

C´est presque comme s´il était en transe que James suit Flóki dans sa chambre. Il ne prend même pas le couloir en compte et ne reprend ses esprits que lorsque le scandinave referme la porte et le pousse légèrement vers le lit. Puis, il fixe son regard sur Flóki, ou plutôt sur comment il met son corps à découverte. Il est bien foutu et beau. Du moins, est-ce l´impression de James. Cet homme n´est pas spécialement musclé, n´a pas des yeux extrèmement magnifiques et est plutôt du genre maigrichon, mais il n´empêche qu´il soit très bien proportionné. Il semble être à l´aise dans son corps, vu la facilitée avec laquelle il enlève son t-shirt et qu´il s´avance vers James.

Cette impression de facilité donne du courage à ce dernier qui, les mains légèrement tremblantes, commence à déboutonner sa chemise. En la faisant tomber sur le sol, il prend une profonde inspiration et s´apprète à s´attaquer à l´ouverture de sa ceinture mais Flóki est plus rapide. Posant une main sur sa nuque, l´autre allant s´agriper à ses cheveux, il oblige James à se reculer tout en l´embrassant avec délice. Le jeune homme frémit et, ne résistant pas, se retrouve bien rapidement sur le lit. Bien rapidement Flóki se retrouve à nouveau sur lui. Trop rapidement. Le coeur de James manque un battement et il se mordille la lèvre inférieure. C´est alors que l´homme entreprend de le rassurer à nouveau. Tout d´abord avec des paroles puis avec un baiser.

James le laisse prendre les commandes, délie ses muscles et s´oblige à se détendre. Ce qui est bien plus facile à dire qu´à faire car sous les lèvres de Flóki qui taquinent ses lèvres et son cou, l´américain à l´impression que chaque parcelle de sa peau touchée par la langue du bel homme s´enflame. La chaleur de son corps augmente, en même temps que son coeur se met à battre bien plus fort et que sa respiration s´accélère. C´est une torture. Une douce torture, que celle de la naissance de l´excitation au fond de soi.

D´ailleurs, Flóki le fait languir d´avantage, descend le long de son torse dépose quelques baiser autour de son nombril. Subitement, James trésaille lorsque le norvégien pose sa main sur son pénis. Un long frisson remonte le long de sa colonne vertébrale tandis que James étouffe un gémissement. De surprise ou de plaisir? Sans doute les deux. Toujours est-il qu´avec ses quelques massages, Flóki réussi à augmenter son excitation. Puis, il s´occupe de délivrer sa virilité du jeans bien trop serrer. Sans savoir comment il s´y prend, ce n´est que lorsqu´il sent un petit air frais entre les jambes que James se rend compte que l´homme a son érection en vue.

C´est dérangeant d´un côté, l´étudiant étant du genre pudique, mais d´un autre côté c´est terriblement excitant. Se tendant à nouveau en sentant les mains de Flóki se refermer sur son pénis, James clos les paupières et laisse échappé un nouveau gémissement. C´est décidé: il ira jusqu´au bout. Le point de non retour vient d´être franchi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Flóki Thorsen
• Professeur d'art dramatique •

Messages : 300
Date d'inscription : 07/09/2013

Description du personnage
Âge : 30 ans.
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : X

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Jeu 6 Fév - 18:09

Une fois dans les chambres, les choses s’accélèrent. Flóki enlève son haut, de même que Jim, et ils se retrouvent rapidement sur le lit. Encore une fois, le scandinave est au-dessus. Il a plus d’expérience en la matière, en  même temps. Il le rassure encore une fois, parce qu’il sent bien que le jeune homme est apeuré par ce qu’il va se passer. En agissant avec assurance, c’est comme s’il faisait comprendre à Jim qu’il n’y a rien à craindre, puisqu’il contrôle la situation. En fait c’est exactement ça, il contrôle tout. Il a quand même amené discrètement à cette situation, et après avoir vu l’étudiant sans t-shirt, il ne peut que se dire qu’il a fait le bon choix dans sa ligne de conduite. Bref.

Le plus jeune se détend bien sagement, alors que le plus âgé s’occupe d’embrasser son cou. Flóki se régale de toutes les sensations qu’il fait naître chez son nouvel amant. C’est toujours un délice, encore plus de se dire qu’il est le premier mec sur ce terrain. Certes, se retrouver dans le lit d’un presque total inconnu peut aussi être flippant, mais Jim n’a clairement aucune expérience avec un homme. Flo s’en fout, ça prouve une fois de plus qu’il peut se taper n’importe qui. Ca élargit vachement son champ d’action. Le jeune était aussi en proie à la détresse, ce qui aide. Néanmoins faut quand même savoir s’y prendre.

Le scandinave prend son temps. Ils sont entrés dans la phase où les mots ne sont pas nécessaires. Et c’est tant mieux. Il a ainsi tout le loisir de découvrir le torse de Jim avec ses mains et sa bouche. Et sa langue, c’est un petit plus. Il le nargue, il le sait, et il continu. Il aime bien jouer, voilà tout. Arrivant proche de son bas-ventre, il se redresse à peine en posant sa main là où c’est intéressant. Les lents massages qu’il entame ont simplement pour but d’emmener le brun encore plus loin. Il sourit en entendant le gémissement étouffé du jeune homme. Un délice. Lorsqu’il le juge opportun, Flo décide de le débarrasser de son pantalon. Bien trop gênant tout ça. Rapidement, Jim se retrouve nu comme un ver. Là aussi, c’est un délice. Ce gars est très – trop – bien foutu. Le norvégien se mord la lèvre inférieure en allant prendre les choses en main, au sens propre du terme. Souriant de nouveau après un nouveau soupir de son amant, il retourne l’embrasser. Faire gémir un type pareil, vraiment, ça n’a pas de prix.

Il entame donc de lents massages, calculés simplement pour le faire languir encore plus. Après quelques minutes, Flo le relâche, lui laissant une petite pause. D’un regard, il lui fait comprendre que c’est à son tour d’y mettre du sien. James ne met pas bien longtemps avant d’amener ses mains à sa taille, et de défaire son jean. Le scandinave se retrouve bientôt aussi nu que son jeune amant, et n’hésite pas à se presser contre lui, tout en l’embrassant avec avidité. Ce n’est même plus la peine de songer à renoncer. Il crève d’envie de passer à la suite, tout comme Jim apparemment. Cependant, Flóki prend son temps, n’ayant pas oublié que le jeune homme en est à sa première fois. Il reste doux et tendre dans ses gestes, mais ne cache pas sa passion, même quand il arrive au moment fatidique. Il fait tout pour que cela se passe bien pour Jim, tout en faisant gaffe à prendre son pied aussi, par la même occasion.

______________________________________________________________________________

 There's a thin line between genius and insanity. I've erased this line.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
• Personnage non joué •

Messages : 130
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé] Mar 11 Fév - 11:37

C´est chaud. C´est brûlant. Toutes les parcelles de corps touchées par la main baladeuse de Flóki s´enflamment, augmentant la température de son corps. Une fine pélicule de sueur sur le torse et les bras, le coeur battant à tout rompre, la respiration courte et saccadée, James trésaille lorsque Flóki attrape son membre en main. Un énième gémissement est étouffé dans sa gorge alors qu´il rejette la tête en arrière et qu´il attrape le drap dans ses mains. Puis, commencent les massages et ainsi la douce torture. James sent qu´il y prend du plaisir. Bien trop de plaisir à son goût. Il aimerait résister, mais sent que son pénis se durçit au fur et à mesure que Flóki le masse.

Il est lent. Trop lent. Trop doux. Comme s´il tenait les ailes d´un petit oiseau en main. Inconsciemment, James vient à penser qu´un peu de dureté serait la bienvenue. Mais il se garde bien de le dire. C´est alors que Flóki le relâche. Et au lieu d´un gémissement c´est un grognement qui se fait entendre. James sert les dents. Le visage fermé et prend conscience de la frustration dans laquelle il se trouve. Quel enfoiré. Il ne peut donc pas finir correctement son boulot ?! Sale con. Mais, alors qu´il voulait protester, Flóki lui fait comprendre qu´il doit, lui aussi, y mettre un peu du sien. James en oublie carrément sa frustation et se redresse sur un coude, fixant le scandinave.

Est-il réellement sérieux? Peu importe, James n´a pas le choix. Alors, se démerdant comme il peut, il débarasse le bel homme de son pantalon, les mettant ainsi à égal. Puis, Flóki décide que c´est à son tour de prendre du plaisir. Sans plus hésiter, l´homme se rapproche de l´étudiant et capture à nouveau ses lévres. Ainsi prit dans le rythme endiablé qu´entâment leur langue, James ne remarque pas que Flóki met son pénis en place. Ce n´est que lorsqu´il se redresse légèrement que James s´en rend compte.

Mais il n´a pas le temps de faire quoique ce soit qu´une vague de douleur se propage en lui. Il laisse un cris de douleur échapper ses lèvres, avant de serrer les dents, se mordre sur l´intérieur de la joue et maltraiter à nouveau le drap. Soufflant doucement, il tente de se détendre. Lentement, la douleur se transforme en plaisir. Même lorsque Flóki donne un deuxième coup de baissin, le pénétrant d´avantage, il se laisse faire, ne résiste pas et prend doucement conscience du plaisir qu´augure cette pénétration. Une fois que Flóki se soit complètement propagé en lui, il commence les va et viens.

Lent et compté, ils s´accélèrent de plus en plus, faisant ainsi grandir le plaisir que ressent James. Et même si ça sonne bien masochiste, cette douleur est une pure allégresse. La respiration s´accélère d´avantage, se fait haletante et enfin James arrive au point culminant de la pénétration. Rejettant la tête en arrière, il laisse libre court à son orgasme, hurlant presque le nom de Flóki. Une fois que celui-ci se soit déversé en lui, James se détend complètement et sent ses yeux se fermer tandis qu´il se recule contre les coussins. Submergé par la fatigue et l´alégresse de l´orgasme retentissant encore dans son bas ventre, il se prend le temps de reprendre ses esprits et contrôler sa respiration.

Ce n´est que lorsque Flóki se lève, lui coupant subitement la chaleur protectrice de son corps, que James rouvre les yeux. Il pose un regard fatigué et troublé sur le scandinave qui le fixe en retour. Silencieusement, il se lève et désigne les habits de James au sol. Celui met un certain temps à comprendre oú l´homme veut en venir avant de comprendre: ce n´était que du pur sex, rien de d´autre. Un coup d´un soir comme il a surement dut en avoir beaucoup.

Ne pouvant ni ne voulant protester ou résister, James se lève, attrape ses habits et commence à s´habiller. Silencieusement, il sort de la chambre de Flóki "C´est bon, je sais oú est la sortie" sourit-il doucement lorsque le scandinave s´apprête à sortir à son tour.

Avec un sourire et un hochement de tête, le bel homme le laisse sortir de la chambre. Seul, James va récupérer sa veste, vérifie que les clefs de sa voiture ainsi que son porte feuille sont encore à l´intérieur puis l´enfille et sort, ne sachant pas trop quoi penser de cette situation.

[Fin de la scène]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You can´t take back the words you sent [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

You can´t take back the words you sent [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Zone résidentielle
 :: Old Ferry Rd :: N° 63 - Maison de Flóki
-
Sauter vers: