Partagez|

a long time ago, we used to be friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: a long time ago, we used to be friends Jeu 16 Jan - 10:32


JAYDEN&HARPER

Les mains dans les poches, j'arpente les rues de la ville, mon automobile m'ayant quitté prématurément, je suis redevenu piéton depuis quelques jours et je dois avouer que ça me rappelle les années lycées. Oui, car à cette époque, je prenais les transport en commun, ou mon vélo, je rêvais comme tout adolescent d'avoir une belle voiture mais papa avait refusé de me l'offrir, je me souviens parfaitement de ses mots : "tu veux une voiture, trouve toi un job". Il m'aura fallu 2ans entiers d'économies pour pouvoir voiture le premier pris de la bagnole. Pas le genre d'engin qui faisait rêver les filles, enfin, pour ça, j'avais mon corps de rêve. (a) Bref, c'est là que je la vois, plus grande, plus rachitique mais toujours cet air sérieux sur le visage, dans le fond, elle n'a pas changé, et pourtant, ça va faire tellement d'années que je l'ai pas vu, que je n'ai d'ailleurs plus pensé à elle.

Harper, gamine, elle m'avait éhontément brisé le cœur à de nombreuses reprises, je l'aimais comme les enfants aiment, une simple tendresse, parfois de la maladresse, mais à l'époque j'étais vraiment sur qu'elle serait celle avec qui je me marierai, et elle qui me répondait toujours : "dans tes rêves alphonse". Je pense qu'elle m'aimait bien quand même, après tout, elle passait beaucoup de temps avec moi pour quelqu'un qui n'en avait rien à faire, même si je savais me montrer persévérant, elle faisait toujours tomber son ballon dans mon jardin (^^). Je me poste devant elle : « fourmiz, c'est pas vrai. Ca va faire quoi ? 10-15 ans qu'on ne s'est pas croisés ? » vous voulez surement des explications sur fourmiz, pas qu'elle soit une fan inconditionnel du dessin animé, enfin peut être, je n'en sais rien, mais je l'avais une fois défié de manger six fourmis et elle les avaient englouties en quelques secondes, elle avait même ajouté que c'était pas si dégueulasse. Moi, j'avais trouvé ça vraiment glauque, ça m'avait donné envie de vomir, mais c'était resté, et je ne sais pas, une part de moi n'a jamais oublié la gamine qui partageait son jardin et l'envoyait toujours bouler, mon premier "amour" en quelques sortes.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: a long time ago, we used to be friends Mer 22 Jan - 9:57

Depuis qu'on lui a imposé un congé forcé après la profonde dépression dans laquelle l'a précipité la perte de son premier patient, Harper s'est beaucoup rapproché de sa famille. Après près de neuf ans passés loin des siens, la jolie brune a décidé de leur accorder plus de temps, et surtout, d'apprendre à connaitre Cody et Sophie, son neveux et sa nièce qu'elle n'a vu qu'à une ou deux reprises avant son retour en ville.
D'abord en allant les chercher au centre lorsque Meryl et Alec étaient trop pris par leurs jobs respectifs pour le faire, ou bien en les prenant quelques fois chez elle pour le week-end, la jeune femme a découvert en eux, des copies conformes de ce qu'elle était enfant. Si Sophie est plus féminine qu'elle au même âge, elle a le même caractère bien trempé propre à la famille Cameron. Quand à Cody, du haut de ses sept ans, le petit garçon est une vraie tête brûlée qui ne recule devant rien. Pas de doute, ils partagent bien tout les trois le même sang.

Aujourd'hui, Alec étant en province pour le garage et Meryl ayant un carnet de rendez-vous chargé au salon, c'est tout naturellement qu'Harper a accepté de prendre les deux enfants chez elle pour le déjeuner. Trois saucisses-frites plus tard, la belle brune vient tout juste de déposer les petits monstres repus à l'école et se dirige tranquillement vers sa propre maison, pas mécontente d'être enfin de nouveau seule. Si elle adore ses neveux et nièces et a adoré les avoir pour le repas, elle est tout de même soulagée de retrouver un peu de calme après la tempête.

Marchant d'un bon pas, l'esprit à des kilomètres de Shady Cove, la jeune femme est stoppée par surprise dans son élan, par un corps masculin imposant, et une voix qui, si elle ne l'avait pas appelé par ce vieux surnom stupide dont elle avait presque oublié l'existence, ne lui aurait rien dit du tout.
Relevant les yeux vers Jayden Landon, dont elle n'a plus entendu parler depuis de nombreuses années maintenant, la jeune femme esquisse un sourire amusé qui s'agrandit légèrement lorsqu'elle constate que le temps a été plus que clément avec son voisin d'enfance.

-Jayden Landon! Toujours pas remis de cet épisode avec les fourmis? Questionne-t-elle avant de rire joyeusement.

En y repensant, Harper ignore si elle serait encore capable de manger des fourmis vivantes, mais force est d'admettre qu'elle s'était sentie victorieuse cette fois là, lorsqu'elle avait relevé le défit lancé par le garçon. Et quel garçon! Le voilà devenu un homme un vrai. Le genre d'homme qui ferait presque regretter à Harper de l'avoir repoussé lorsqu'ils étaient enfants et qu'il passait son temps à lui répéter qu'un jour, tous les deux, ils se marieraient.
Si elle n'était pas amoureuse de lui, - Harper n'est jamais tombée amoureuse de qui que ce soit-, elle aimait tout de même passer du temps avec lui. C'était avant qu'elle ne connaisse Chase et ses autres amis, mais elle garde un excellent souvenir de leurs jeux d'enfants.

-Alors? Qu'est ce que tu deviens? Questionne-t-elle pleine de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: a long time ago, we used to be friends Jeu 23 Jan - 16:34


JAYDEN&HARPER

Je l'observe quelques instants, pas de quoi la mettre mal à l'aise, forcé de constater qu'elle est toujours aussi jolie, probablement plus mais nous étions si jeunes la dernière fois que l'on s'est croisé que ce n'est pas bien difficile. Son souvenir est pourtant resté intact, je me souviens très bien des jeux que l'on inventaient, de toutes ses après midi passés ensemble dans le jardin de l'un ou de l'autre. De ses goûters préparés avec soin par maman lorsqu'elle venait. J'étais si fier de dire qu'un jour elle et moi on se marierait. Dans mon souvenir, maman avait beaucoup d'estime pour elle aussi. Ce que je préférais, la faire tourner en bourrique et tous les moyens étaient bons pour ça :  lui soulever sa jupe, lui dire qu'elle était pas assez forte pour faire quelque chose ou parfois, le simple fait de lui dire qu'on se mariera la faisait râler en quelques secondes. C'est dingue de la croise, surtout ici, je croyais qu'elle avait quitté la ville, en tout cas, c'était les dernières nouvelles en date. Je me dis parfois que je ferais mieux d'écouter un peu plus les ragots, surtout pour ce genre de nouvelles. « M'en remettre, j'en fais encore des cauchemars la nuit ! » Dans un élan presque trop naturelle qui n'allait pas forcément mettre la jolie brune à l'aise, je sors mes mains de mes poches, je me rapproche et je la prend dans mes bras et la serre quelques secondes contre moi. Une étreinte rapide et amicale, loin d'être oppressante, dans mes souvenirs, elle n'était pas du genre calin, ou était ce seulement avec moi ?

Un sourire béa sur le visage, ravit de la croiser comme ça par hasard. Une belle surprise en soit. Je lui répond : « J'ai repris le magasin avec mon père. Euh... J'en sais rien punaise, ça fait tellement longtemps, j'en ai des choses à raconter. » Je passe une main dans mes cheveux et la regarde encore une fois de haut en bas : « T'as grandis ! ça me fait vraiment plaisir de te voir, on va se prendre un verre ? » Fis je sur un ton enjoué, si elle ne pouvait pas, ce ne serait j'espère que partie remise. « Bon et toi alors ? De retour en ville ? En vacances ? » voyant que je l'assène de questions sans lui laisser le temps de répondre, la joie de la revoir surement, je me tais et me concentre sur elle. On avait grandi dans des cercles d'amis très différents tous les deux, seulement je gardais un souvenir terrible d'elle, même si elle avait fini par trainer avec ces tocards Chase et Nick, elle était restée entière, en tout cas, je l’espérais vraiment. Après tout, cette amourette de jeunesse pourrait tourner en une belle amitié. Nos cercles d'amis qui diffèrent ne seront plus vraiment un frein, on est adultes et matures aujourd'hui. Et puis, faut dire que ça semble être à la mode en ce moment de se rapprocher de personnes qu'on ne supportaient pas à une époque, même si ça n'a jamais vraiment été le cas avec Harper.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: a long time ago, we used to be friends Dim 26 Jan - 22:01

L'effet de surprise passé, Harper sent le temps la rattraper à une vitesse folle. Le temps où elle jouait avec Jayden lui semble être révolu depuis des siècles, et pourtant, la jolie brune se souvient toujours des jeux farfelus ou non qu'ils étaient capables d'inventer, des heures passées à parler une fois rentrés chez eux par talkies-walkies depuis leurs chambres respectives, les goûtés préparés par Mrs Landon... De merveilleux souvenirs! L'un des meilleurs semble d'ailleurs les avoir marqués tous les deux. Jayden plus encore, puisqu'il n'hésite pas à appeler la chirurgienne par le surnom que lui avait alors valu à l'époque cette aventure. Fourmiz... Qu'elle drôle d'idée!

Lorsqu'il lui avoue en rêver encore la nuit après qu'elle se soit étonnée de voir à quel point cette bêtise d'enfants a laissé sa trace dans son esprit, la jeune femme éclate d'un rire clair, amusée par cette "révélation". Relevant des yeux rieurs vers le jeune homme, elle observe brièvement son visage qui n'a pas tellement changé avec les années. Il a mûri bien sur c'est évident, mais il est encore tout à fait reconnaissable.

-Au moins, tu as continué de penser à moi!
Lance-t-elle malicieuse avant de lui adresser un nouveau sourire qui se crispe légèrement lorsqu'il la prend dans ses bras.

Effectivement très peu tactile, la jolie brune répond tout de même à l'étreinte du beau brun en lui donnant une très légère tape dans le dos avant de se détacher de lui. Elle a beau être tout aussi heureuse que lui semble l'être de le revoir, Cameron n'est pas fondamentalement quelqu'un de très expressif aussi se sent-elle légèrement soulagée lorsqu'il la relâche finalement.

De nouveau tout sourire, elle ne tarde pas à le questionner sur ses activités. Après tout, comme il l'a si bien souligné plus tôt, il y a des années qu'ils n'ont plus eu de nouvelles l'un de l'autre, et bien des choses ont du arriver dans leur vie! Curieuse, elle n'hésite donc pas à lui poser la question, et sa réponse la fait rire de nouveau.

- Du calme respire! Lance-t-elle avec un léger rire. Je savais pas que je continuais de te faire tant d'effet... Le taquine-t-elle, toujours très franche, sans pour autant prendre ses propres paroles au sérieux. Nan franchement c'est génial pour le magasin de ton père, il doit être super fier de toi! Ajoute-t-elle plus sérieusement en toute franchise avant de rire de nouveau.

Jayden semble tout excité de la revoir, presque autant que quand ils étaient enfants et qu'ils préparaient une nouvelle bêtise à faire ensemble.

-Heureusement que j'ai grandit quand même, mais t'es pas resté en reste! Fait-elle remarquer en l'observant de nouveau de haut en bas.

Ce qu'elle voit, la jolie brune ne peut que l'apprécier. Jayden a vraiment changé, et en bien. Il était, d'après les souvenirs qu'en a la chirurgienne, un bel enfant, mais l'homme qu'il est devenu n'a rien a envier aux autres, loin de là!

-Va pour un verre!
Finit-t-elle par accepter.

Elle n'a rien de mieux à faire, et l'idée de passer un peu de temps avec son ami d'enfance ne lui est en rien désagréable. De toute façon, la joie du jeune homme est communicative, et c'est proposé avec tant d'entrain, que la jeune femme serait bien en peine de refuser.
Lorsqu'il la questionne à propos d'elle-même et prend enfin le temps de respirer pour lui laisser le temps de parler, Harper hoche rapidement la tête avant de la secouer. Acceptant sa première proposition plutôt que la deuxième.

-Je suis revenue m'installer ici en Juillet.
Lui apprend-t-elle avec un léger sourire. Je bosse aux urgences d'Eagle Point. Reprend-t-elle avec une pointe de fierté dans la voix.

Jayden l'a connue enfant, il l'a vue évoluer différemment de lui lorsque tout les deux ont grandit avec des amis très différents les uns des autres, il sait sans doute à quel point elle a mal tourné, et c'est donc avec un certain plaisir qu'elle lui apprend sa nouvelle "position sociale". Finit la période où les Cameron n'étaient qu'un ramassis de bons à rien. L'honneur est sauf.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: a long time ago, we used to be friends

Revenir en haut Aller en bas

a long time ago, we used to be friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Commerces & Divertissements
 :: Rues de la ville
-
Sauter vers: