Partagez|

Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 19 Jan - 21:06

Comme tous les autres jours de la semaine, Damian s’était levé avec une boule au ventre. Il n’était pas à l’aise dans ce lit, dans lequel il n’arrivait pas à trouver le sommeil. Il espérait qu’il allait finir par s’écrouler tout simplement un soir car une fois de plus, Damian avait dormi 3 heures. Sa tête était grosse comme un ballon gonflable et sous ses yeux se dessinaient peu à peu des petits cernes. Il détestait sa nouvelle maison, et surtout la tournure que prenait sa nouvelle vie. En rentrant de ses cours il aimerait retrouver Helena et à chaque fois que ses pas l’emmènent vers chez elle, Damian se rappelle douloureusement que ce n’est plus le chemin qu’il devait emprunter. A chaque fois c’est le même schéma. Damian se sent triste, en colère, et rentre chez lui en ravalant tous ses états-d ‘âme en s’efforçant de sourire à sa mère qui lui préparait des bons petits plats. Il déteste ça et se déteste lui-même d’être à ce point dégoûté que Joan soit de retour. Ses paroles l’épuisent de plus en plus, il est dans un tel état de fatigue qu’il n’arrive tout simplement pas à se concentrer.  Il pense à Lena la plupart du temps, et c’en est insupportable. C’est la première fois qu’il se mettait dans un état pareil et quelque chose lui disait que même avec la meilleure volonté du monde ça n’allait pas passer aussi facilement.

« Bon, maman, je sors ! » Lance-t-il devant la porte, il entend un « mais on est que jeudi, t’as cours demain ! » Mais ne prend même pas la peine de répondre, en fait, il claque la porte en soupirant. Il n’en a rien à faire d’avoir une journée de cours demain. Peut-être qu’il n’arrivera pas à se réveiller avec un peu de chance. Il s’en bat les couilles, en somme. A pied, le jeune homme met quelques minutes à atteindre Rogue River Dr où vivait Ryan & Jesse. Ce soir, il savait que Ryan n’était pas là et avec son pote, ils avaient prévus de se faire une soirée. A dire vrai, Damian avait surtout prévu de se mettre à l’envers, histoire de se sentir bien, de s’évader un peu.

Installé dans le canapé de Ryan, une bière à la main, le jeune homme se sent bien, il est à l’aise et à l’impression de zapper toute sa journée. C’est juste parfait et Damian repose son attention sur Jesse, un sourire amusé sur les lèvres. « Bon alors, tu trouves Shady Cove toujours aussi pourri ou bien ? T’as fait des rencontres quand même depuis, à part moi, qui suis génial, bien sûr XD » Lance le jeune homme dans un léger rire. C’est probablement les quelques bières qu’il s’est déjà enfilé qui le détendent de plus en plus finalement. Ça faisait un bail qu’il ne s’était plus entendu rire. Et ouais...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Mar 21 Jan - 3:44


Ce soir, Jesse a prévu de rester à la maison mais pas complètement seul. Bien que Ryan ne soit pas là, il en a profité pour inviter Damian à passer à la maison pour boire quelques bières, discuter un peu, passer la soirée entre potes quoi. Et puis, il sait bien que Damian n’a pas encore l’âge légal pour aller trainer dans les bars le soir, alors autant qu’il vienne s’amuser et se détendre un peu à la maison. Ça lui fera pas de mal ! Il aurait pu lui proposer de faire ça le weekend plutôt qu’en milieu de semaine mais Jesse n’y a tout simplement pas penser et Damian ne lui a pas non plus rappelé qu’il a des cours le lendemain. En même temps à son âge, Jesse n’allait déjà plus à l’école et à force de rester dans cette ville en ayant quasiment rien à faire de ses journées, il perd parfois un peu le fil des jours de la semaine. Ça peut sembler être un inconvénient mais Jesse s’en accommode plutôt bien. Même s’il lui arrive parfois de s’ennuyer un peu, c’est surtout à cause du contexte dans lequel il est obligé de vivre. S’il était dans une ville bien plus grande, il ne rencontrerait jamais ce problème. Il commence aussi à prendre goût à avoir une vie sans aucune contrainte ni aucune responsabilité. Il est libre de faire ce qu’il veut et ça, c’est le pied !
Bien installés dans le fond du canapé, les deux hommes ont déjà vidé quelques bières. Les bouteilles vides qui s’accumulent autour d’eux sont là pour en témoigner. Jesse a vraiment la flemme d’aller les jeter au fur et à mesure mais bientôt, il n’aura pas assez que ses deux mains pour embarquer toutes les bouteilles en une seule fois. Il remarque bien que Damian descend ses bières plus vite que d’habitude mais il ne s’en inquiète pas vraiment. Il se dit simplement qu’il en profite et qu’il a bien raison. Lorsqu’il commence à le questionner et qu’il glisse en même temps un petit compliment pour lui-même Jesse se met bien rapidement à rire lui aussi.

- A part toi, ouais j’ai pu rencontrer quelques personnes mais Shady Cove, c’est vraiment pourri ! Lui répond-il en toute franchise. J’commence à trainer un peu plus dans les environs pour changer d’air, sinon j’supporterais pas.

Rester uniquement dans Shady Cove et ne jamais en sortir, ça ne serait vraiment pas possible pour Jesse. C’est même d’ailleurs à cause de cette ville s’il recommence à faire un peu le con en volant du carburant pour faire rouler sa voiture. Temps qu’il avait de l’argent, il arrivait encore à ne pas trop voler mais maintenant, il n’a plus tellement le choix.

- Par contre, y’a des filles plutôt canons dans l’coin ! Reprend-il avec un large sourire.  Même si j’sais pas trop c’qu’elles foutent dans ce bled paumé ! Ajoute Jesse, avant de se mettre à rire.

Les habitants de cette ville resteront toujours un grand mystère pour lui. Enfin, il a quand même du mal à imaginer les gens qu’il a rencontré vivre toute leur vie à Shady Cove. Il est pratiquement sûr que la plupart finiront par s’installer ailleurs quand ils en auront l’opportunité. C’est impossible de vouloir rester une vie entière dans cette ville et ça serait bien triste également.

- Et toi ? Comment ça se passe en ce moment ? Lui demande-t-il pour prendre un peu des nouvelles.

Même si Jesse ne lui a fait aucune remarque à ce sujet, il a bien remarqué que Damian a une tête moins en forme ces derniers temps. Il ne sait pas trop pourquoi et il se dit que c’est peut-être parce qu’il bosse trop tout simplement.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Mar 21 Jan - 20:16

Damian est vraiment soulagé de sortir de « chez lui ». A dire vrai il ne se sent pas à sa place dans cette nouvelle maison et depuis le départ. Ce n’est pas ici qu’il aimerait être. Ses nuits sont agitées, Helena lui manque affreusement et par moment il se plait à imaginer comment les choses auraient pu être cette année si sa mère n’était pas revenue. Il se fait clairement du mal mais Damian ne peut pas s’en empêcher, c’est trop frais, il est juste impossible pour lui de passer à autre chose. Qui plus est, il n’en a aucune envie. Son cœur est complètement brisé par cette fatalité, ce retournement de situation injuste. Il avait un peu perdu la notion du temps depuis le déménagement le temps était passé extrêmement vite et l’absence de Lena dans sa vie le rendait dingue. Il savait que sa mère avait l’occasion de la voir fréquemment puisqu’elle, va savoir pour quelle raison, se trouvait souvent au centre de loisir. Pourtant, il se souvenait qu’elle lui avait expliqué vouloir changer de voie et ne pas retourner à son ancienne activité. Il crève d’envie d’avoir des nouvelles de celle qu’il aime et pourtant n’ose pas poser la question à Joan, de peur que ça la pousse à s’interroger. Ce soir, comme les autres, le jeune homme cherche à s’évader un peu et ne manque pas de se barrer quelques heures seulement après être rentré des cours.

Pourtant, Damian savait que Joan était revenue pour se rapprocher de lui mais l’étudiant est mal, n’a pas envie de profiter de sa présence, qu’elle l’interroge, qu’elle creuse son mal-être. Il cherche à s’en débarrasser tout simplement et quoi de mieux pour se faire d’aller voir un ami et de faire la fête avec lui. Damian aurait pu rejoindre Ryan pour lui parler de ses malheurs mais ce soir, il a justement profité de son absence pour passer la soirée avec son jeune frère, avec qui il s’entend particulièrement bien. C’est quelqu’un d’amusant, de casse-cou et qui ne se prend absolument pas la tête. Tous les moments passés en sa compagnie ont été assez « rafraichissants » pour Damian.  Au bout d’une énième bière, le jeune homme reprend la parole en faisant de l’humour pour essayer de prendre des nouvelles de son pote.
« Bon, ça compense le trou perdu ! Comme quoi, je t’avais dit que y avait pas que des cons ici ! » Lance le jeune homme en apportant sa bière à ses lèvres. « Ah mais c’est clair que si tu restes qu’à Shady Cove tu vas étouffer quoi ! Heureusement que mon campus est à Ashland sinon je deviendrais ouf… » Lui explique à son tour l’étudiant. Il arbore un sourire malicieux en apprenant que son ami avait relevé le fait qu’il y avait des filles plutôt canons. Ce n’est pas faux mais Damian avait beau avoir rencontré des nanas sur le campus, il n’avait de yeux que pour Helena. Il baisse la tête en songeant à elle mais se focalise aussitôt sur son pote pour en savoir plus.

« Des nanas de Shady Cove ? Qui ça ? » Demande le brun avec une certaine curiosité à dire vrai. En tout cas, il était content que son pote s’éclate un peu dans le coin car au départ ce n’était pas franchement gagné. Lorsqu’il lui retourne la question, Damian attrape une fois de plus sa bière. Il hausse les épaules, en lui soufflant : « Tsais, j’ai dû déménager là, parce que ma mère est revenue vivre à Shady Cove… je te dis pas la merde. J’étais devenu indépendant, je me prenais pas la tête, et... ma mère elle est du genre super étouffante. » Balance le jeune homme, déjà un peu alcoolisé. S’il n’évoque pas sa situation amoureuse, probablement parce que ça le déprime à mort, le jeune homme n’hésite pas à parler du retour de sa mère. Il est en colère, et pourtant ce n’est pas de la faute de Joan, non, mais il a tout de même cette rancœur car elle a chamboulé tout son quotidien. « Limite j’ai envie d’aller vivre sur le campus mais je passerai pour un fils de merde un peu, je crois. » Fini-t-il par dire dans un sourire amusé, oui, au fond, dans son malheur, il commence à s’en battre carrément les couilles. Il broie du noir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Jeu 23 Jan - 1:32


Profiter de l’absence de Ryan pour organiser cette petite soirée entre potes n’est peut-être pas très sympa pour lui. Damian est ami avec les deux frères Perkins maintenant, mais Jesse n’avait pas tellement envie que son frangin soit là. Enfin, il ne l’a pas mis dehors non plus. C’est lui qui a choisi de sortir pour la soirée et sans son frère également. Jesse ne sait même pas où il est et il n’a pas cherché à le savoir non plus, tout comme il ne lui a pas précisé que Damian venait à la maison ce soir. Après un certain nombre de bières, les deux jeunes hommes commencent d’ailleurs à rire un peu plus et ce n’est que le début de la soirée. Jesse n’a aucun remord à laisser boire Damian et s’ils finissent complètement bourrés, c’est pas grave non plus. Ils sont pas là pour se prendre la tête mais bien au contraire pour se la vider de tout problème, se détendre et s’amuser.
Jesse se marre un peu quand Damian lui répond qu’il n’y avait pas que des cons à Shady Cove et qu’il le lui avait bien dit. C’est vrai que sur le coup, il avait eu du mal à le croire mais maintenant, il est bien forcé d’admettre qu’il avait raison. Il a rencontré des gens vraiment sympas dans le coin même s’il y a aussi un bon pourcentage de cons dans cette ville. En tout cas, ils sont d’accord sur le fait que vivre uniquement à Shady Cove… c’est la merde. Faut absolument se tirer ailleurs de temps en temps, assez souvent plutôt, pour pouvoir supporter cette ville. Pour Jesse, c’est sur que c’est plus dur encore de s’y faire mais il commence à s’y habituer. De toute façon il n’a pas tellement le choix. C’est pas comme s’il avait un plan B ou un autre endroit où squatter. C’est déjà bien qu’il puisse rester chez Ryan et il en est bien conscient. Jesse en vient bien sûr à parler des filles puisque, même s’il est pas du genre à donner non plus trop de détails, c’est le genre de sujet qu’on aborde assez souvent avec des bons potes. En voyant Damian lui poser immédiatement des questions pour en savoir plus, Jesse se met tout simplement à éclater de rire.

- Ça se voit que t’as grandi dans une ville de commères, toi ! Lui répond-il aussitôt en laissant tomber lourdement sa main sur le genou de Damian, la retirant ensuite.

Il se marre encore un peu en regardant son pote. Il ne le pense pas vraiment mais sur le coup, on pourrait croire qu’il cherche à faire la commère en manque de ragots. En général, ça ne dérange pas Jesse de parler des filles qu’il a rencontré mais depuis qu’il est à Shady Cove, il a appris à être plus méfiant. Tout le monde a l’air de se connaître dans le coin et il y a donc toutes les chances pour que Damian puisse connaître plus ou moins bien les filles dont il peut lui parler. C’est aussi un gars en qui il a une certaine confiance et il se doute qu’il n’est pas du genre à aller tout raconter au premier venu.

- Oh bah, on en croise pas mal des nanas canons ! Il suffit d’ouvrir les yeux ! Lance-t-il à son pote sans se douter de ce qui peut se passer dans sa tête. En ce moment y’en a deux que j’ai rencontré qui me plaisent plutôt bien. Joey Riggs et Nikki Pierce, ça t’dit quelque chose ?

Il apprécie énormément ces deux filles et pourtant, ça ne l’empêche pas de s’intéresser à d’autres filles encore. Il est comme ça Jesse, il aime avoir plusieurs conquêtes et ne jamais s’arrêter sur une relation plus sérieuse. Il n’est pas fait pour être en couple, il le sait très bien et il ne le cache pas non plus. Jesse finit par questionner à son tour Damian pour savoir un peu ce qui se passe dans sa vie ces derniers temps. Il se doutait que tout n’était pas simple pour lui en ce moment, mais cette histoire avec sa mère va bien au-delà de ce qu’il pouvait imaginer. Il a bien du mal à comprendre comment une mère peut être étouffante avec un fils si grand. Il ne connaît pas du tout la manière dont ça fonctionne chez Damian mais pour lui, cette relation n’a pas l’air très saine. Il a largement l’âge de commencer à prendre son indépendance, il ne voit pas en quoi ça peut faire de lui un mauvais fils de vouloir commencer à vivre sa vie.

- J’suis loin d’être un expert dans les relations mère-fils mais… faut qu’elle apprenne à te lâcher un peu. T’es un homme maintenant, elle va pas te couver toute ta vie ! Lui lance Jesse pour lui faire comprendre qu’il n’a pas à culpabiliser de laisser sa mère.

Si elle n’arrive pas à comprendre que son fils a grandi alors c’est à Damian de le lui faire comprendre. Tout le monde doit quitter le nid un jour, c’est dans l’ordre des choses.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Jeu 23 Jan - 16:37

Damian a le même objectif concernant Ryan et Jesse, il espère vraiment que ces deux là parviendront à s’intégrer à Shady Cove. Certes, ce n’est pas la ville rêvée mais s’ils ne se plaisent pas à ce point là, ils pouvaient toujours s’en aller, right ? Ils ont choisi de rester et Damian est le premier ravi d’ailleurs. Comme Jesse semble avoir un caractère plus facile que celui de son ainé, il n’a aucun doute sur le fait qu’il parviendra à se faire davantage d’amis, de rencontres, car, bien que Ryan ne soit pas un psychopathe, il a tendance à détester les autres plus facilement. Enfin, c’est ce qu’il avait cru comprendre avec le temps XD Il ne lui en faut pas grand-chose pour avoir envie de démolir quelqu’un tandis que Jesse, lui, semble être moins prise de tête, plus du genre à se laisser aller et profiter. C’est une très bonne chose, et le jeune homme l’interroge au sujet de ses nouvelles rencontres. Il ne veut pas être intrusif ou quoi que ce soit, c’était plus pour l’encourager.

« Naaaan, fin si, mais je suis pas une commère, je suis juste content pour toi ! » Lui explique Damian dans un léger sourire. Il est sincère, ce n’est pas quelqu’un qui répéterait tout ce qu’on lui racontait, bien au contraire. Il sait garder un secret mais  Jesse avait bien vite compris que Shady Cove était entouré de commères qui se plaisaient à exposer la vie des autres. Charge à lui de lui raconter ou non mais Damian espère tout de même que le brun avait suffisamment confiance en lui.

« C’est pas faux… » Répond le jeune homme en souriant, tandis qu’il réfléchit avant de lui répondre, au sujet des deux filles en question. « Joey, c’est la nana qui a le magasin bio, ou un truc du genre ? L’autre, Nikki, je vois pas qui c’est ! En tout cas tu perds pas ton temps, c’est cool (a) » Lui souffle Damian dans un sourire malicieux. Il ne connait pas tout le monde à Shady Cove, surtout à cause de son âge sans doute mais peu importe, il était content que son pote ait fait de nouvelles rencontres, des attaches peut-être ? Lorsque son ami lui retourne la question, Damian n’a pas le courage de lui parler de sa rupture, ça engendrera des questions auxquelles il n’a pas envie de faire face et préfère lui parler du retour de sa mère.

« Ouais mais tu vois… le truc c’est qu’on a toujours été proches mais quand elle s’est barrée à Seattle bah ça nous a éloigné et maintenant elle veut rattraper le temps perdu… pour moi, ça a été fait le premier soir de son retour, tu vois le genre !  Et elle est juste… trop, tout le temps là, maintenant. J’en avais plus l’habitude et c’est super relou. » Souffle le jeune homme, avant de finalement se lancer et lui demander quelque chose de plus sérieux :

« Sinon, t’as pas des joints à me filer ? Bon, faut que tu m’apprennes à rouler sérieux mais je crois que j’en ai besoin. Je te paierai, je m’en fous. » Il réfléchit un instant, à l’excuse qu’il pourrait lui fournir, trop fier pour lui avouer qu’il est dans un pareil état de tristesse à cause d’une rupture avec une femme. « Tsais les pcs, toute la journée, ça rend insomniaque, me faut un truc pour pioncer. » Explique Damian, l’air un peu plus nerveux. Il essaie de passer le tout en cherchant une nouvelle bière.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Mer 29 Jan - 0:38


La curiosité de Damian le fait rire et sa réponse encore plus. Même s’il le taquine un peu, Jesse sait très bien qu’il peut avoir confiance en lui. Ils commencent à se connaître assez bien tous les deux et puis surtout à devenir de bons potes. Il ne lui dit pourtant pas grand chose sur les filles, seulement leurs noms pour savoir si Damian les connaissait un peu ou pas du tout. Shady Cove est une petite ville et ça serait vraiment con de se mettre à lui parler d’une nana qui pourrait être une cousine ou une amie... Il préfère se renseigner un peu avant de dire quoi que ce soit qu’il pourrait regretter par la suite. Enfin, Damian ne semble pas vraiment les connaître mais il est plus jeune qu’elles, c’est sûrement normal. Seule Joey semble ne pas lui être totalement inconnue et Jesse acquiesce rapidement quand il lui demande si c’était bien celle qu’il pensait. Quand Damian lui dit qu’il ne perd pas son temps, Jesse se marre un peu plus. Il n’a pas tort, ça fait pas si longtemps qu’il est à Shady Cove et il a pourtant déjà quelques conquêtes.

- Ouais ! Lui répond-il avec un grand sourire. Y’en a eu encore une autre avant mais je l’ai pas revu.

Il n’a rien fait non plus pour la revoir et cette fille restera sûrement un coup d’un soir, ce qui ne dérange pas non plus Jesse. Il est loin d’être collant avec les filles, il aime se sentir libre et il laisse aussi toute leur liberté aux filles qu’il rencontre. C’est plus simple et ça limite aussi les risques de finir par s’attacher. La conversation change radicalement lorsque Jesse questionne à son tour Damian et qu’il lui parle des problèmes qu’il rencontre avec sa mère. Il tente quand même de l’aider un peu mais la situation semble bien compliquée et Jesse se sent un peu dépassé. Il se rend compte qu’il ne sait pas trop quoi dire à Damian puisqu’ils ont l’air d’avoir grandi dans des contextes familiaux assez différents. Une mère démissionnaire c’est pas ce qu’il y a de mieux mais une mère trop étouffante, ça a pas l’air terrible non plus. Même s’il n’a pas vraiment de conseils ou de solutions à lui donner, il écoute au moins ce que Damian lui dit. C’est peut-être pas grand chose mais si au moins ça lui permet de se défouler en vidant un peu son sac, c’est déjà ça. Jesse n’est pas mécontent de le voir vite changer de sujet même s’il est aussi très étonné d’entendre ces mots sortir de la bouche de son pote. Pendant une seconde, des souvenirs de Détroit - et surtout de l’ancien job de Jesse - semblent remonter un peu mais ça le fait rapidement sourire. Il sait bien que Damian n’a aucune idée de ce qu’il faisait avant, c’est sûrement pas le genre de chose que Ryan aurait été lui raconter. Jesse se met même un peu à rire quand il confit qu’il ne sait pas rouler les joints. Il ne sait pas quelles sont les vraies raisons de Damian mais une chose est sûre, il ne croit absolument pas à cette histoire d’insomnie à cause des ordinateurs.

- C’est pas la peine de m’sortir une excuse bidon, tu sais. Lui répond-il avec un petit sourire. Bouges pas, j’vais chercher le matos !

Il dépose sa bière sur la table basse et se lève du canapé pour aller faire un petit tour dans sa chambre. C’est quand même plus cool depuis qu’il a une pièce où caser tous ses trucs. Après quelques pas, il s’arrête pourtant et se tourne à nouveau vers Damian.

- Oh et évites d’en parler à Ryan, il aime pas trop ça. Ajoute-t-il avant de repartir en direction de sa chambre.

Il a déjà du mal à accepter que son petit frère fume des joints chez lui, s’il devait apprendre ce petit arrangement avec Damian, il n’apprécierait pas non plus. Peut-être qu’il ne dirait rien mais vaut mieux qu’il ne sache rien de tout ça. A peine quelques minutes plus tard, Jesse revient dans le salon avec une boite à la main et vient reprendre sa place sur le canapé.

- Et voilà ! S’exclame-t-il en posant la boite sur la table et en l’ouvrant devant eux, se tournant ensuite vers Damian avec un air très sérieux. T’as d’jà fumé des joints avant ? Au moins un p’tit spliff à une fête ou avec des potes ?

Il ne lui demande pas ça pour se foutre de lui c’est juste pour savoir s’il avait déjà fumé ce genre de chose avant ou si c’est la toute première fois pour lui.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Mer 29 Jan - 19:30

Damian se détend petit à petit, il cherche à se changer les idées tout simplement car il sait que ses pensées lui reviendront bien rapidement en pleine face lorsqu’il se retrouvera chez sa mère, une fois de plus. Damian trouve sa vie injuste en ce moment et la subit quelques peu. Tout est devenu compliqué, pénible. Heureusement, il se focalise sur le quotidien de son ami qui ne semble pas chaumer. Il aimerait pouvoir regarder des nanas et avoir envie d’elles, mais c’est certainement bien trop tôt pour l’étudiant qui vit et respire toujours grâce aux souvenirs de son ancienne relation avec Helena. C’est bien trop difficile, son cœur est brisé et il est certain qu’il ne parviendra pas à s’attacher à quelqu’un comme si rien n’était. Son ami semble avoir passé du temps avec certaines filles. Il est bien évidemment heureux pour lui ! Le fait qu’il passe du bon temps ne pouvait que l’enthousiasmer car c’est signe qu’il n’y a pas que de mauvaises et ennuyantes personnes dans le coin. « T’es du genre à avoir des relations d’un soir, toi ? » Lui demande le jeune homme, avec curiosité, pour apprendre à le connaitre davantage.

Après tout, il n’y a aucun mal à parler de nanas entre potes. Bien qu’il ne compte pas évoquer sa situation, il évoque surtout sa relation avec sa mère, qu’il trouve étouffante. Elle a toujours été ainsi mais jusqu’à présent, ça ne le gênait pas plus que ça. En effet, là, il trouve ça trop pour lui. Damian se sent à fleur de peau en ce moment et à bien trop besoin de solitude ou de quelqu’un qui ne lui rappelle pas tout ce qu’il vivait en ce moment. En effet, il est agacé par le retour de sa mère et a du mal à vivre la chose avec sérénité. C’est trop compliqué, et out ceci l’empêche de dormir la nuit, pourtant, il est crevé. Il cherche à évoquer ce sujet avec subtilité, et c’est probablement les bières qu’il s’est enfilé plus tôt qui lui donne l’assurance de le faire sans perdre ses moyens. Il n’avait jamais pensé demander un truc pareil à quelqu’un un jour, pas qu’il pense que ce soit grave, ce n’est pas la première fois qu’il fume des joints bien évidemment, mais c’était surtout pour tester, dans le cadre d’une soirée.  

« Merci, c’est cool ! » Lance le jeune homme, en affichant un sourire, malgré le fait qu’il remette ses propos en questions, il esquive tout simplement, et puis son pote s’en est déjà allé, ce qui l’arrange quelque part. Lorsqu’il se retourne pour lui demander de ne pas en parler à Ryan, Damian acquiesce. « T’inquiètes, ce sera notre petit secret. » Lance le brun, avec plus de bonne humeur cette fois-ci et dans un léger rire. Damian était quelqu’un de confiance, il n’allait pas en parler à Ryan si son ami ne voulait pas qu’il le fasse. Lorsqu’il revient vers lui, Dam’ sourit, et apporte sa bière à ses lèvres.
« J’ai déjà fumé, en soirée, mais ouais, j’ai jamais eu l’occasion de rouler quoi ! Et puis comme personne ne m’a montré avant bah… voilà ! » Lui confie Damian en se mordant la lèvre inférieure.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 2 Fév - 20:25


Ce n’est pas très bien vu, encore moins dans les petites villes, de multiplier les aventures d’un soir et de ne jamais se poser dans une relation plus stable avec une fille. Pourtant Jesse se moque bien de l’avis des autres, tout ce qui l’intéresse c’est de profiter au maximum de la vie et il n’a aucune envie de changer un jour son mode de vie. Il comprend que Damian est peut-être un peu étonné de le voir parler des différentes filles avec qui il a passé la nuit depuis qu’il est à Shady Cove, en particulier lorsqu’il lui parle d’une fille qu’il ne va probablement pas revoir. Il affiche un petit sourire quand Damian le questionne sur les relations qu’il a avec les filles, comme pour chercher à en avoir la confirmation.

- Et ouais ! C’est beaucoup plus simple comme ça ! Lui lance Jesse avec un grand sourire. Enfin, si elles veulent me revoir, j’vais pas dire non mais c’est pas pour autant que j’vais me caser avec.

Profiter des avantages sans avoir à subir les inconvénients, c’est comme ça que Jesse voit les choses. A Détroit, il était bien plus habitué à n’avoir que des aventures d’un soir mais à Shady Cove, c’est un peu différent. Cette ville est beaucoup plus petite alors il paraît évident que s’il commence à draguer les filles du coin, il y a toutes les chances pour que leurs chemins se recroisent à nouveau et même assez souvent. Ça peut être intéressant de rester en bon terme avec elles et peut-être de passer à nouveau quelques nuits ensemble. La seule difficulté sera de ne pas trop s’attacher mais Jesse n’y pense pas vraiment. Il se contente de voir ça au jour le jour.
En questionnant à son tour Damian, Jesse ne s’attendait pas à ce qu’il lui parle des problèmes qu’il rencontre actuellement avec sa mère. Il aimerait pouvoir aider son pote mais il se rend vite compte que ce n’est pas possible. Il ne connaît pas sa mère et il ignore tout de la relation que Damian peut avoir avec elle. Jesse lui conseillerait bien de se casser de chez elle, comme il l’a fait avec sa propre mère, mais il doute que ce soit la solution que Damian recherche. Il semble être malgré tout très proche de sa mère et c’est quelque chose que Jesse a bien du mal à imaginer.
Damian change heureusement de sujet pour lui demander des joints, soi-disant pour l’aider à dormir. Jesse ne s’y connaît peut-être pas en relation mère/fils par contre en ce qui concerne la drogue, il s’y connaît nettement mieux. Il ne croit pourtant pas à l’excuse que lui donne Damian et il le lui fait savoir, même s’il ne cherche pas non plus à lui faire dire la vraie raison. Jesse n’a pas besoin de le savoir et il estime que Damian est assez grand pour savoir ce qu’il fait, alors il n’a aucune raison de refuser de lui rendre ce petit service. Il le questionne un peu pour s’assurer que c’est pas la première fois qu’il fume un joint, il sait donc normalement à quoi s’attendre. Jesse sourit un peu quand il lui dit que personne ne lui a montré comment faire. C’est sûr que, contrairement à Jesse, il n’a pas eu la chance de grandir avec un grand frère comme Nick Perkins !

- C’est pas bien compliqué, tu vas voir. Lui lance Jesse en lui donnant une petite tape sur l’épaule pour le décoincer un peu. Bon bah, j’te propose d’en rouler un en même temps que moi. Comme ça, tu regardes comment j’fais et tu fais pareil.

Jesse ne lui laisse pas vraiment le choix en fait puisqu’il sort le matos dont il a besoin avant de faire glisser la boite sur la table vers Damian pour qu’il se serve à son tour. L’atelier roulage de joint est ouvert ! Jesse prend quand même son temps pour que Damian puisse regarder ce qu’il fait et le faire de son côté également. Il se fait pas trop de souci pour lui, il est sûr qu’il va vite prendre le coup de main. Après s’être servi en cannabis et en tabac, Jesse commence à refermer le joint et insérer le petit bout de carton, tout en montrant à Damian comment faire. Une fois terminé, il s’installe dans le fond du canapé tout en sortant son briquet pour allumer le joint.

- Alors tu t’en sors ? Lui demande-t-il après avoir tiré une première taffe.

Heureusement que Ryan n’est pas là, il serait pas très content de les voir fumer dans son salon.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Lun 3 Fév - 16:49

« Ouais, je comprends ! C’est pas comme si t’étais obligé de rencontrer une nana, de te caser avec et de lui faire 39 gosses, t’as le temps. » Lance le jeune homme en haussant les épaules. Ce n’est pas Damian qui allait juger Jesse, au contraire. Il part du principe que tout le monde ne fonctionnait pas pareil et que de ce fait, ils ne pouvaient pas tous agi de la même manière. Il faut de la diversité dans ce monde de toute manière sans ça, on se ferait drôlement chier. Lui, il n’a jamais été très axé sur les relations d’un soir, probablement parce qu’il a toujours été engagé dans de longues relations et qu’il est encore jeune. Qui sait ce que l’avenir lui réservait ? Il espérait quelque chose de joyeux… Damian partait dans l’idée qu’il méritait tout de même d’être heureux, il n’était pas une mauvaise personne. Il était tombé amoureux, avait des projets et ils se sont tous effondrés par le retour de sa mère. C’est d’ailleurs elle qui était au centre de la conversation durant quelques minutes. Damian ne compte pas lui exposer tous ses soucis mais, allez savoir, peut être pour justifier un peu la mine déterrée qu’il arborait en arrivant, il décidait de lui expliquer, en plus, qui plus est, il lui avait dit qu’il vivait chez la meilleure amie de sa mère, et maintenant qu’il venait de déménager, il se disait que Jesse voudrait savoir les nouvelles. C’est comme ça que ça marchait entre potes.

Ne s’attardant pas trop sur le sujet pour autant, Damian lui parle ensuite de joints. En fait, il aimerait pouvoir en consommer chez lui, un petit cours improvisé ne lui ferait pas franchement de mal, car, lorsque son pote revient à la charge, sans pour autant gober l’excuse qu’il lui avait fourni, Damian lui confie qu’il a déjà eu l’occasion de fumer mais pas d’en rouler un lui-même. A l’époque, ça ne le branchait pas plus que ça et il laissait les experts s’en occuper tout simplement. Jesse lui répond que ce n’était pas bien compliqué et lui donne une petite tape amicale sur l’épaule ce qui lui arrache un sourire. « On verra ça ! » Il acquiesce ensuite lorque Jesse lui propose de le regarder faire et de s’inspirer. « Comment tu sais quelle dose mettre là dedans ? » Lui demande Damian, en commençant à imiter ses gestes. Il zieute son côté et tente de faire la même chose. Niveau assemblage, ça n’avait pas l’air bien compliqué mais Damian n’avait aucune idée de « combien » d’herbe il fallait mettre dans ce truc. Bien qu’il semblait avoir bien réparti l’histoire, puisqu’il réalise qu’il y avait un dosage assez homogène entre le tabac et l’herbe… !  « Ouais, je crois, ça devrait le faire, j’apprends vite. » Souffle le jeune dans un léger rire, en passant sa langue sur la feuille pour finir de rouler le cône.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 9 Fév - 14:49


Même si Jesse ne demande pas à Damian la vraie raison qui le pousse à vouloir se mettre à fumer des joints, il a bien remarqué que son pote n’est plus vraiment le même depuis un certain temps. C’est peut-être à cause de sa mère mais ça lui semble un peu léger. Il y a sûrement autre chose derrière tout ça mais Jesse ne veut pas le questionner pour le forcer à avouer ce qui le met dans cet état. Damian a bien le droit de choisir ce qu’il veut partager ou non avec lui et de toute façon, Jesse est quand même décidé à l’aider. Fumer quelques joints, ça ne va pas lui faire de mal ! Au contraire, ça pourra lui permettre de se détendre un peu. C’est pas un problème pour Jesse de lui montrer comment rouler un joint et même de lui donner un peu de ses réserves pour qu’il puisse fumer quelques joints chez lui.
Tout en lui montrant comment s’y prendre, Jesse repense un peu à son frangin qui lui avait appris à rouler des joints bien avant de se mettre à dealer. Ça l’amuse de pouvoir le montrer à son tour à quelqu’un d’autre. Damian a l’air de piger assez vite et Jesse prend bien son temps pour le laisser observer ses gestes. Il se met à sourire quand Damian le questionne sur la quantité à mettre dans le joint. Sur le coup, il sait même pas quoi lui répondre puisqu’il le fait tellement automatiquement. Il ne réfléchit même plus à ce genre de chose, ça se fait tout seul.

- Oh bah… c’est à force d’en faire qu’tu trouveras l’bon dosage. Lui répond finalement Jesse en échangeant avec lui un regard amusé.

C’est sûrement pas ce genre de réponse qui va aider Damian à faire son premier joint mais avec le temps, il verra qu’il a tout à fait raison. La meilleure manière d’apprendre et de s’améliorer, c’est de s’exercer ! Même s’il se presse pas, Jesse termine de rouler bien avant Damian. Il observe toujours un peu ce que fait son pote de son côté mais il ne l’attend pas avant d’allumer son joint. Il essaie de savoir s’il arrive à se débrouiller mais sa réponse le fait bien rire. Il n’a vraiment aucun doute sur le fait que Damian va vite piger la technique.

- C’est p’t-être parce-que t’avais un bon modèle aussi ! Lui lance Jesse avec un grand sourire. Faut voir comment tu vas te débrouiller tout seul après.

Il cherche juste à le taquiner un peu mais généralement, quand on en a fait un, les suivants s’enchainent assez facilement. Il se fait vraiment pas de souci pour lui !

- Tiens. Dit-il tout en lui tendant son briquet.

Il n’est pas sûr que Damian en ait un sur lui et il mérite bien de goûter à son premier joint roulé par ses soins. Sauf s’il veut le garder en souvenir mais ça étonnerait vraiment Jesse.

- T’as besoin que j’t’en passe pour combien ? Demande naturellement Jesse avant de se reprendre. Enfin, quelle quantité ! On s’en fout du fric, c’est cadeau. Mais c’est juste pour cette fois, hein.

Il veut bien dépanner son pote pour la première fois mais faut pas qu’il prenne l’habitude d’être servi gratuitement. Les Perkins sont loin de rouler sur l’or et même s’il se voit pas du tout demander de l’argent à Damian pour ce soir, ça ne pourra pas toujours être le cas.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 9 Fév - 21:51

Le jeune homme ne cherche pas franchement à s’expliquer quant à son envie de fumer des joints. Il ne sait pas si ça intéressait vraiment Jesse de toute manière, et qui plus est, il n’a pas vraiment envie de rentrer dans les détails car, aux yeux du monde, le jeune homme était célibataire à la base et c’est un secret qu’il devait garder pour lui. Ça rendait les choses encore plus compliquées, il est vrai, mais quelque chose lui disait que d’en parler n’arrangerait clairement pas les choses, au contraire. Il sent que ça le minerait encore plus. Il essaie d’oublier, bien qu’il n’y parvienne sans doute pas. C’est seulement le temps qui arrangera sa situation. Lorsque son ami revient avec tout ce qu’il fallait, le jeune homme affiche un sourire plus détendu. Il n’a pas honte d’avouer qu’il n’avait aucune expérience dans le domaine. En effet, c’est la première fois qu’il avait l’occasion de se rouler un joint. C’est pour cette raison que l’étudiant observe attentivement les mouvements du jeune homme en face de lui pour les reproduire au mieux. Lorsqu’il est temps de doser, Damian cherche à savoir comment s’y prendre. La réponse de Jesse est assez floue mais il acquiesce. « Ok, bon bah soyons fous XD »

Lance-t-il en improvisant complètement pour le coup mais ça ne lui semble pas si mauvais. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il arbore un sourire en faisant preuve d’une fausse modestie pour le coup. Ça ne ressemblait pas à une patate comme il l’imaginait. La réponse de son pote le fait sourire. « C’est peut être vrai… » Lance-t-il, taquin avant d’ajouter : « Je t’enverrais une photo XD » Dit-il en se marrant alors qu’il le remercie d’un signe de tête après que son ami lui ait donné son briquet. Il allume son joint sans plus tarder en affichant un sourire.

« Oh bah je sais pas… ! Un gramme, ça fait combien de joints ? » Demande-t-il dans un air intéressé alors qu’il ajoute : « Oh je peux te payer si tu veux, fin je veux pas que ça te foute dans la merde ou j’sais pas quoi. » Propose-t-il, l’air sérieux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Sam 15 Fév - 0:44


Jesse n’était pas particulièrement tendu mais après avoir tiré quelques taffes du joint, il commence à se sentir vraiment détendu. Il se marre avec Damian, un peu plus même quand il lui parle de lui envoyer la photo de son prochain joint. Le pire c’est qu’il l’imagine très bien le faire pour lui prouver qu’il y arrive tout seul. Le sourire de Jesse s’agrandit encore quand il entend son pote le questionner pour savoir combien de joints il peut se faire avec un gramme. Après la pratique c’est au tour de la théorie !

- Tu peux t’faire trois ou quatre joints si tu les charges pas trop. Ça dépend de c’que tu veux en fait.

Chacun a ses petites préférences pour le dosage, certains préfèrent fumer des pétards assez légers d’autres un peu plus chargés. C’est en fonction des goûts et des envies. Il sait pas non plus si Damian a envie de fumer un joint juste de temps en temps ou plus régulièrement et peut-être que lui-même ne le sait pas vraiment. Jesse reprend un air plus sérieux quand il entend Damian lui proposer de le payer quand même mais il est hors de question pour lui de demander de l’argent à son pote ! Il a vraiment pas envie de lui demander de la thune alors qu’il l’a invité à passer la soirée chez lui. Il peut bien lui rendre ce petit service sans lui demander d’argent en retour. Ça sert aussi à ça les potes ! Et puis, en acceptant son fric, il aurait trop l’impression d’être à nouveau à Détroit. C’est derrière lui tout ça maintenant… enfin, du moment qu’il reste à Shady Cove. Ça serait sûrement une toute autre histoire s’il se trouvait encore dans sa ville natale.

- Mais non, c’est bon pour ce soir je t’ai dit ! Lui répond rapidement Jesse, sur un ton qui fait comprendre qu’il est inutile de revenir là-dessus.

Il comprend que Damian puisse vouloir lui acheter l’herbe mais c’est pas un problème pour lui. C’est pas comme si il en manquait et puis ça lui rappellerait vraiment trop son ancien job de lui demander du fric mais Damian n’est pas un client, c’est son pote. Il commence à deviner aussi qu’il doit pas forcément être à l’aise pour la quantité à lui demander et Jesse décide de prendre les choses en main.

- Bouges pas. Lui adresse-t-il en se levant du canapé.

Il s’en va dans sa chambre avec son joint pour réapparaitre dans le salon quelques minutes avec un sachet dans la main. Il s’installe à nouveau sur le canapé, laissant tomber le sachet sur les genoux de Damian.

- Tiens, en v’là dix grammes ! S’exclame Jesse avant de reprendre une bouffée de son joint. Tu m’dis quand t’auras plus rien et on verra ensuite.

Si Damian compte juste se faire un petit pétard à l’occasion, il en aura pour un moment avant de vider le sachet sinon, Jesse le verra revenir bien plus vite. Enfin il a quand même de quoi faire avec ça et au moins, il peut être sûr que c’est de la bonne qualité.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 16 Fév - 22:00

Damian acquiesce lorsque son pote lui parle du dosage, de combien de joints il pourrait se faire. Damian est curieux, intéressé. C’est toujours bon à savoir bien qu’il ne s’imagine pas devenir un gros consommateur pour autant, non. Il constate que son pote en face, semble avoir beaucoup de connaissances dans le domaine. « T’en as déjà vendu, avant ? » Ose lui demander Damian, sans être dans l’optique du jugement non, c’était juste pour savoir. Et puis, il n’est pas franchement en position pour lui dire que « c’était mal et dangereux », le Damian bienveillant et bisounours s’en était un peu allé dernièrement. Il n’en a juste plus rien à faire de rien en ce moment. Son cœur, son esprit semble être bien loin. Il est un peu « déconnecté » même dernièrement. Son ami insiste alors pour ne pas lui faire payer, ce qui lui arrache un sourire. « C’est cool, merci ! » Conclu le jeune homme, l’air sincère et en tirant sur le joint qu’il avait roulé lui-même.

Damian ne savait pas quelle quantité demander à son pote, il ne s’y connait absolument pas. Il ne cherche pas à le dépouiller ou quoi et Jesse peut bien lui donner ce qu’il a envie tout simplement. Il ne va pas faire le chieur en somme et acquiesce lorsque Jesse se lève pour aller chercher la marchandise dans sa chambre. Son pote revient et lui lâche le sachet sur les genoux. Damian l’observe, l’air intrigué, curieux. C’est la première fois qu’il se retrouve avec autant d’herbe entre les doigts.

« OK ! Bah trop sympa, merci ! » Dit-il, en doutant franchement qu’il reviendrait vers son pote prochainement. Avec toute cette dose, le jeune homme en aurait sans doute pour un bon moment, ce qui est parfait. Un par soir, ça ne pouvait qu’être parfait comme thérapie. En apportant son joint à ses lèvres, les yeux éclatés, il regarde autour de lui, alors qu’une sirène de police se fait entendre dans la rue. Ça pousse Damian, à se marrer. Il ne peut que commenter le truc. « Ca y est ils foutent les sirènes pour un excès de vitesse, ou un truc du genre, histoire d’amortir le coup gyrophares et compagnie. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 23 Fév - 23:52


C’est tout à fait normal pour Jesse de renseigner son pote sur les questions qu’il peut se poser. C’est pas évident de devoir tout deviner par soi-même et Jesse est assez content de pouvoir l’aider. Il est prêt à répondre à toutes les questions qui peuvent lui passer par la tête, toutes sauf celle que Damian vient justement lui poser… Et merde… Sur le coup, Jesse ne sait même pas quoi répondre. Il en a sûrement trop dit et pourtant, il ne lui semblait pas en avoir dit plus que n’importe quel fumeur d’herbe. Une fois l’effet de surprise passé, Jesse se rend vite compte qu’il est inutile de chercher à lui mentir. Premièrement, parce qu’il a confiance en Damian et deuxièmement, parce qu’il est resté trop longtemps sans rien dire pour qu’un « non » puisse lui sembler crédible à présent. Jesse s’est grillé tout seul mais il a été tellement étonné qu’il n’a même pas pu tenter de nier les faits. Il finit par se détendre, expirant doucement pour se remettre à respirer, puisqu’il en est carrément resté le souffle coupé. Reprenant une taffe du joint, il se met un peu à rire en repensant au choc qu’il lui a fait et à la tête qu’il a dû faire. Il aurait bien aimé voir ça !

- J’en ai vendu, ouais. Répond Jesse sur un ton à la fois calme et confiant. Quand j’étais encore à Détroit, j’ai arrêté maintenant.

Il lui avait déjà parlé, lors de leur rencontre, d’un boulot qu’il avait perdu et il ne doute pas une seule seconde que Damian aura vite fait le rapprochement entre ces deux données. Enfin, il ne va pas non plus tout lui raconter dans les détails. Damian n’a pas besoin de connaître les circonstances dans lesquelles Jesse s’est retrouvé obligé d’arrêter de bosser pour filer ensuite chez son frangin. De toute façon, il décide de retourner une nouvelle fois dans sa chambre pour aller chercher un peu d’herbe à filer à son pote. Sa réaction quand il lui donne le sachet le fait sourire. Ça se voit tout de suite qu’il n’a pas l’habitude d’en voir autant. C’est pas du tout le cas pour Jesse qui s’est plutôt vite habitué à stocker chez lui, pendant quelques années, de grandes quantités de cannabis et d’autres drogues encore. C’est qu’ils avaient réussi à avoir pas mal de clients réguliers avec Nick.
La sirène d’une voiture de flics commence à se faire entendre mais sur le moment, Jesse n’y fait même pas attention. C’est que lorsqu’il entend la réflexion de Damian qu’il réalise que des flics passent dans sa rue. Il est pourtant loin de s’en inquiéter et il se marre tout en restant assis dans le canapé.

- Qu’ils sont cons ces flics !

On pourrait penser que c’est l’effet du joint qui le rend à ce point détendu mais Jesse ne s’est jamais senti intimidé par des flics. Les savoir dans la rue, peut-être même tout près de la maison ne le rend même pas nerveux. Il sait aussi qu’il n’a rien à se reprocher, à part fumer une drogue illicite chez lui en entrainant un mineur avec lui. Il se tient plutôt bien depuis qu’il est à Shady Cove, si on oublie aussi la bagarre qu’il a plus ou moins déclenché dans un bar, la bagnole de flics qu’il a sans doute défoncé et quelques voitures dont il a volé l’essence… Il n’a rien fait de mal ! L’important dans tout ça c’est que personne ne l’a vu faire et Jesse ne se fait donc aucun souci. Il commence quand même à se demander ce qu’une voiture de police peut bien venir faire dans une rue habituellement si calme. Y’a que des baraques dans le coin, juste le « Warehouse » un peu plus loin…

- Ils doivent chercher à coincer des gars qui sortent d'la boite de nuit. Ces salauds doivent ruser pour mettre leurs quotas d'PV, c'est tellement mort dans l'coin ! Lâche Jesse, juste après une nouvelle taffe.

Il ne s’en inquiète vraiment pas. Sauf s’ils arrêtent Ryan pendant qu’il tente de rentrer chez lui, ça ne le concerne absolument pas tout ça.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Jeu 27 Fév - 15:18

La tronche que t’as tiré XD On aurait dit que je t’avais demandé si t’avais déjà enterré quelqu’un dans ton jardin ! » Lance le jeune homme avec malice, en profitant de ce fait pour se foutre un peu de sa gueule. Il est vrai que la réaction de son pote l’avait étonné mais il avait finalement répondu avec honnêteté. Il apporte sa bière à ses lèvres en ajoutant :

« Et t’as pas eu envie de continuer ici ? » L’interroge l’étudiant en l’observant. Il ne pense pas que ce soit un énorme crime, ce n’est pas comme si c’était de la coke, ou ce genre de trucs. Il hausse les épaules, en attendant la réponse du jeune homme, sans savoir tout son historique au sujet de son ancien job, des problèmes que son frère a, ce genre de trucs.  Il est dans l’ignorance mais ce n’est pas plus mal finalement car ce genre d’histoires ne le regarde pas. Il est focalisé sur la sirène de flics qu’il venait d’entendre et qui lui arrachait un sourire amusé. Il ne se passe tellement rien à Shady Cove – et ça, Damian ne va pas s’en plaindre, qu’il a l’impression que c’est un jour spécial.

La conversation se tourne alors autour des autorités. Le jeune homme est vraiment loin de se douter que son propre père était un ancien flic, il n’a jamais eu de problèmes avec eux, mais sur le moment, ça le fait délirer de les critiquer. Jesse semblai être dans le même mood. Il acquiesce à ses propos, non sans tirer une fois de plus sur son joint. L’ambiance était plutôt pépère et ça le détendait.

«  Ah mais c’est clair ! Y a genre un cambriolage par décennie, quelques excès de vitesses, ils ont que ça à faire ici. »

Commente le brun, en se marrant. Il pose sa tête contre le dossier du canapé avant de se faire une réflexion à haute voix.

« Chui sûr Ryan il serait déjà dehors avec sa batte de baseball à courir après la voiture. »

Lance Dam’ dans un léger rire. Il savait Ryan très impulsif, et surtout loin d’être fan des forces de l’ordre. L’image qu’il avait en tête le faisait sourire. Damian apporte à nouveau son joint à ses lèvres, en observant un instant son pote.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Jeu 6 Mar - 22:46


C’est pas grave que Damian connaisse la vérité sur le passé de Jesse à Détroit. C’est encore moins grave du fait qu’il soit venu lui demander de l’herbe ce soir. Ça serait vraiment con que Damian se mette à lui faire la morale ! Il sait qu’il peut lui faire confiance mais il s’y est tellement pas attendu que la surprise a été de taille pour lui. Damian en profite pour se foutre un peu de sa gueule mais ça le fait rire un peu plus. Jesse tire un peu sur son joint avant de prendre un air très sérieux pour lui répondre.

- Non, pas dans l’jardin… pour se débarrasser d’un cadavre, le mieux c'est d'aller en forêt. Dit-il avec un grand sourire sur la fin, parce qu’il a du mal à se retenir de rire.

Avec ses conneries, il va vraiment finir par lui foutre la trouille ! Jesse se marre pourtant et il doute franchement que Damian finisse par le prendre pour un tueur. Il n’a jamais tué qui que ce soit et il ne compte pas commencer un jour. Jesse a pourtant hérité du caractère impulsif qu’on retrouve chez tous les Perkins et il peut parfois se montrer violent, mais tuer quelqu’un c’est autre chose… Même en étant très en colère, il ne pense pas qu’il pourrait aller jusque-là. Il s’arrêterait avant enfin, il le suppose... Il pense vite à autre chose quand Damian le questionne à nouveau pour savoir pourquoi il n’a pas continué à vendre de la drogue dans le coin. Cette question le fait vraiment sourire. Il ne pense pas aux problèmes qu’il a rencontrés à Détroit mais plutôt à la première impression que lui a faite Shady Cove quand il est arrivé dans cette ville. C’est pas le genre d’ambiance où on imagine trouver un dealer au coin de la rue ! Pourtant, il ne peut pas dire que tous les habitants soient aussi sages que le décor le laisse imaginer. Il a rencontré déjà pas mal de gens de son âge qui fument de l’herbe. Pour les générations précédentes, c’est autre chose par contre.

- Hum, j’y ai jamais pensé en fait ! Et puis, mon fournisseur était sur Détroit. Même s’il m’reste pas mal de trucs, si j’commence à en vendre faudra renouveler les stocks…

Sans fournisseur, c’est plus compliqué mais malgré tout, cette idée lui reste dans la tête. Ça peut être une solution comme une autre pour arrondir un peu les fins de mois. Même si y’a le boulot avec Ryan, ça devient un peu plus compliqué maintenant qu’il vit chez le frangin et que ça entraine un peu plus de dépenses pour pouvoir vivre à deux. Ça sera pas non plus au même niveau que lorsqu’il faisait ça à Détroit mais c’est une idée à creuser finalement.

La sirène d’une bagnole de flic se fait entendre et ils commencent tous les deux à plaisanter là-dessus et même à se foutre carrément de la gueule des flics. Faut dire que Jesse est habitué à vivre dans une ville assez agitée où les forces de l’ordre ont de quoi faire. Ici, leur présence semble presque totalement inutile tant la vie est calme. Les flics du coin sont sûrement payés à rien faire. Damian confirme d’ailleurs cette idée. Lui qui a toujours vécu à Shady Cove, il est plutôt bien placé pour savoir ce qui se passe en ville ou plutôt ce qui ne s’y passe pas. Une ville trop calme, trop pépère, trop tranquille… Ça lui donnerait presque envie de mettre un peu d’agitation à tout ça ! Jesse se met à éclater de rire quand Damian se met  à parler de son frère. Il imagine bien la scène... Il voit même très bien le frangin avec sa tête des mauvais jours, la batte à la main, s’avançant avec son air grincheux vers les flics pour les chasser de chez lui. La haine des autorités doit être aussi un truc de famille pour les Perkins et même si Ryan tente de mener une vie plus calme, ce sentiment n’est sûrement pas prêt de disparaître.

- C’est p’t-être pour ça qu’ils ont mis la sirène. Ils ont déguerpis en vitesse avant d’se faire chopper par Ryan ! Ajoute Jesse en riant encore un peu.

Ça l’amuse et en même temps il doute que son frère soit vraiment capable de ce genre de truc. Il se préoccupe bien trop de ce que les gens pensent de lui pour risquer d’avoir de nouveaux ennuis avec la police. Même si ça ne l’empêche pas d’agir comme un chien de garde et d’aller gueuler un peu quand quelqu’un s’aventure sur son territoire. Sur ce point-là, Jesse est bien différent puisqu’il ne lui est même pas venu à l’esprit d’aller jeter un coup d’œil dehors pour voir ce qui se passe.


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Dim 9 Mar - 18:34

« C’est pas ça qui manque ici… c’est le bon plan, ouais. » Répond Damian en partant à rire à son tour. Bien évidemment, il n’avait pas pris son pote au sérieux. Ils ne se connaissent pas par cœur mais Damian ne pense pas que Jesse soit un tueur ou quelque chose comme ça, en tout cas, il serait bien surpris d’apprendre qu’il y avait des cadavres dans son placard.  En revanche, il n’est pas blanc neige, mais ça ce n’est pas spécialement quelque chose qui choque Damian. Après tout, ce n’est pas comme s’il était un junkie ou quelque chose comme ça. L’étudiant est quelqu’un d’ouvert d’esprit, il préfère apprendre à connaitre les gens plutôt que de les juger. Il ne cherche à changer personne car à son sens c’est quelque chose qui doit se faire lorsque l’on en a vraiment envie. Damian se demande plutôt s’il avait songé à reprendre ses petites activités illégales à Shady Cove. Comme quoi… ! L’étudiant acquiesce en entendant ses propos et renchérit aussitôt :

« Bah après j’imagine que si tu te mets à en faire pousser, de l’herbe, t’auras pas besoin d’un fournisseur, si ? » Demande Damian, par curiosité. Pas parce qu’il souhaite forcément l’inciter ou quoi que ce soit, mais à son sens, peut être qu’il ne réalise pas la gravité de la chose, faut dire qu’il n’est pas spécialement au top de sa forme en ce moment et tout lui passe carrément au dessus, rien n’est grave…. ! Surtout dans son état. Vachement détendu, il tire à nouveau sur son joint, qui l’achève encore davantage tandis qu’il a du mal à refreiner des sourires complètement stupides. Il est de bonne humeur, plutôt paisible en fait et c’est quelque chose qui lui manque récemment. Le jeune homme a l’impression que rien n’ira jamais mais c’est la situation actuelle qui veut ça. En attendant, ce n’est pas sa situation amoureuse qui est évoquée ce soir et ce n’est pas plus mal. Damian parle de Ryan, dans un léger rire en entendant ce que son jeune frère renchérissait.

« Haha, c’est ça quoi, ils ont pris peur les pauvres XD » Dit-il dans un autre rire, sans pouvoir s’empêcher d’imaginer la scène avec un certain amusement. Il est vrai que Ryan pouvait être très impulsif mais il imaginait que ce dernier était devenu un peu plus raisonnable avec le temps. Tout seul, il se marre à nouveau en écrasant le joint. « Ah bah je crois que je suis bien là ! XD » Annonce le brun dans un rire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jesse Perkins
• Sans emploi •

Messages : 224
Date d'inscription : 12/11/2013

Description du personnage
Âge : 22 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé] Sam 22 Mar - 0:17


Se relancer tout seul dans un trafic de drogue n’a jamais fait parti des plans de Jesse en venant à Shady Cove. Lui, tout ce qu’il voulait c’était retrouver son frère et peut-être avoir une vie plus tranquille et loin des emmerdes qu’il a pu avoir à Détroit. Pourtant, plus il y pense et moins il croit être capable de se ranger comme Mike ou même Ryan. Quand il voit le frangin essayer de changer pour devenir quelqu’un d’autre, ça l’énerve plus qu’autre chose. Même s’il se tient plus ou moins tranquille pour l’instant, Jesse n’est pas prêt de se calmer sur les conneries. Il a toujours été comme ça et il voit pas pourquoi il devrait subitement se mettre à changer. C’est complètement con d’essayer de modifier sa personnalité et il y a peu de chance pour que ça marche à long terme. Damian semble penser aussi que les gens ne peuvent pas changer si radicalement puisqu’il l’incite presque à reprendre un petit trafic de drogue en faisant lui-même pousser quelques plantes chez lui.

- Ouais, j’pourrais m’débrouiller comme ça… mais y’a Ryan. J’suis chez lui, pas chez moi et j’ai pas envie d’lui donner une raison d’me foutre dehors ! Répond Jesse en se mettant à rire.

Il sait pas si Ryan le mettrait vraiment à la porte pour un truc comme ça mais il ne sera pas content, ça c’est certain. Il tolère à peu près que Jesse fume autre chose que des cigarettes mais il ne serait sûrement pas d’accord pour qu’il se mette à vendre de l’herbe dans le coin et encore moins à cultiver du cannabis chez lui. Avec ce qui est arrivé à leur frère, ce serait assez compréhensible que Ryan puisse craindre qu’il arrive la même chose à Jesse mais lui, il ne voit pas les choses comme ça. Il ne s’est jamais fait prendre la main dans le sac et les quelques fois où les flics l’ont embarqué, il a toujours réussi à bien s’en sortir. Jesse a toujours eu beaucoup de chance à ce niveau-là et il est aussi assez futé pour réussir à s’en tirer plutôt bien, la plupart du temps, face aux ennuis.

Après avoir fumé et s’être moqué des flics et même un peu de Ryan, on peut dire qu’ils s’amusent bien ce soir et qu’ils sont parfaitement détendus tous les deux. Jesse lance même un petit coup d’œil amusé à son pote quand il écrase son joint, laissant ensuite le sien dans le cendrier.

- Héhé, j’veux bien t’croire ! Lance-t-il avec un petit sourire.

Il profite de s’être un peu décollé du canapé pour prendre une bonne poignée de chips dans le paquet qui traine sur la table. Que ce soit les chips, la bière ou l’herbe, tout est à portée de main, y’a juste à se servir ! Jesse se cale à nouveau dans le fond du canapé tout en mangeant un peu quelques chips. Plus il y pense et plus il se dit que ça pourrait être la solution à pas mal de problèmes de faire un petit commerce à lui, dans le secteur. Il ne doit sûrement pas y avoir beaucoup de dealeur dans ce coin paumé et il est à peu près sûr de trouver assez facilement une petite clientèle régulière. Enfin, il y repensera plus tard, quand il n'aura pas fumé ni descendu pas mal de bières et puis il y aura toujours à voir comment ça pourrait se faire sans que Ryan pète un câble. C'est des petits détails qu'il préfère laisser de côté pour continuer de passer une soirée sympa et sans prise de tête avec son pote. A la base, Damian est venu pour ça.



Fin de la scène

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Vous m'auriez vu hier, j'étais formidable [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Zone résidentielle
 :: Rogue River Dr :: N° 45 - Maison de Ryan
-
Sauter vers: