Partagez|

911, please ☆ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Amelia Kent
• Traiteur •

Messages : 490
Date d'inscription : 16/06/2013

Description du personnage
Âge : 28 ans
Côté cœur : Célibataire endurci(e)
Conjoint(e) : /

MessageSujet: 911, please ☆ Benjamin Mar 11 Fév - 12:36

Comme deux mercredis après-midi par mois, Amelia s'occupe des enfants de la paroisse.  Puisqu'elle ne les a pas vus la semaine dernière, elle a décidé de leur parler du jour de la Marmotte, fêté le 2 février.  Ils ont commencé l'après-midi par discuter, puis les enfants se sont mis à dessiner sur ce thème.  Une fois que ce fut fait, la blonde les réunit autour de la grande table centrale de la salle mise à la disposition par l'église et se met à leur expliquer comment cette fête est célébrée ailleurs dans le monde.  Elle en vient forcément à ce que leurs voisins de croyances, les catholiques, font et leur montre une courte vidéo sur le sujet.  Pour clôturer l'après-midi, la blonde décide de faire des crêpes avec les enfants, comme ils l'ont expliqué pendant le petit dessin animé.

Pour se faire, Amelia a bien évidemment décidé de les mettre au travail.  Elle les fait se laver les mains, puis s'approcher du plan de travail où elle avait prédisposé les différents éléments.  Tout en parlant aux sept enfants, elle essaye de leur répartir des tâches pour que chacun puisse participer.  Le but étant qu'ils préparent la pâte et qu'elle cuise les crêpes.  Elle n'a pas envie qu'ils risquent de se brûler bêtement.  Elle a choisi une recette avec de l'huile qui n'a pas besoin de reposer, puisque son temps est limité et qu'elle veut les faire participer.  La pâte une fois prête, la blonde alluma le feu en dessous de la poêle et la noisette de beurre fondit.  Elle papotait gentiment avec les enfants alors qu'elle dessina un rond de pâte dans sa poêle, à l'aide de la louche.  Sous leurs yeux pétillants, elle fit sauter la crêpe et la rattrapa adroitement.  Pour la seconde, elle leur proposa de tester, en faisant très attention, d'essayer de faire sauter une crêpe.  Un enfant, trop empressé, bouscule ses camarades contre le plan de travail.  La bouteille d'huile tombe et se casse contre le rebord de la taque de cuisson.  Sans même avoir eu le temps de faire quoi que ce soit, Amelia voit avec horreur les flammes s'agrandir dangereusement.  Les petits se mettent à crier de peur certains à pleurer.

« Okay, les enfants reculez-vous et restez calmes, ça va bien se passer.  Gwen, va vite frapper chez les voisins pour demander de l'aide et reviens tout de suite après. »

Demanda-t-elle à la plus grande.  Elle sait qu'elle ne doit absolument pas jeter de l'eau sur l'huile en feu, au risque d'empirer la situation.  Mais ça devient franchement inquiétant, les flammes atteignant lentement mais sûrement le plan de travail, puisque la tâche d'huile était aussi sur cette surface.

« On va sortir deux minutes.   Ca va bien se passer, je vous le promets. »

Tenta-t-elle de les rassurer, alors qu'elle les entraîna dehors.  Certains voulaient récupérer leurs sacs, mais Amelia réussit à les convaincre que ça n'était pas le plus important pour l'instant.  Qu'ils prennent juste leur manteau pour ne pas attraper froid et qu'ils la rejoignent très vite.  Une fois en dehors, elle croisa la voisine qui lui expliqua avoir appelé les pompiers. Elle n'a qu'un petit extincteur.  Cette dernière proposa à Amelia de garder les enfants pendant qu'elle s'occupe du feu.  Mel accepta et retourna à l'intérieur, munie de ce truc qui pèse lourd.

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benjamin Davis
• Pompier •

Messages : 90
Date d'inscription : 06/02/2014

Description du personnage
Âge : 31 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Mar 11 Fév - 15:21

Assit dans le petit camion de pompier qui roule à vive allure dans Shady Cove avec les sirènes allumées, Benjamin écoute avec attention les instructions de son supérieur. Apparemment, le feu s´est déclenché dans une sale de loisir dans laquelle se trouvent des enfants. L´appel est venu de la voisine. Malheureusement, ils n´en savent pas plus sur les origines de ce feux. Ce peut aller d´une nappe enflammée à un feu bien plus impressionnant. Ne préférant pas prendre de risques, ils sont 5 pompiers à débarqués sur les lieux.

En sortant du camion, Benjamin fait une très rapide inspection des lieux. Il remarque sans problème les enfants qui ont l´air tous paniqués. Quelques uns pleurent, d´autre semblent pétrifiés par la peur et ne bougent pas. Bref, un gros bordel. Heureusement qu´ils ne sont que 7. Et pourtant c´est une jeune femme blonde qui capte l´attention de Benjamin. Sans doute munie d´un extincteur, elle passe à nouveau la porte pour entré. Benjamin croit halluciner. Il fait un rapide signe à ses collègues de s´occuper de l´état des lieux.

A trois ils détalent en courant. Le pompier, lui, s´approche de la jeune femme, la dépasse, puis se tourne et la retient par les épaules pour l´empêcher de continuer à avancer, les autres collègues s´engoufrant à l´intérieur "Madame, restez dehors s´il vous plait" il accentue légèrement la pression sur ses épaules pour la forcer à reculer "Ce n´est vraiment pas une bonne idée. Mes collègues vont s´occuper de la chose" il lui offre un sourire rassurant "Ne vous inquiétez pas, tout ira bien"

Il lance un coup d´œil au-dessus de son épaule pour voir l´un de ses collègues ressortir de la salle et courir vers le camion. Au passage il lui fait un signe de la main comme quoi ce n´est pas très grave et que le feu ne sera pas dur à contrôler. Benjamin hoche une fois la tête puis attrape l´extincteur et le retire des mains de la jeune femme "Venez, vous serez plus en sécurité dehors"

Ce disant, il oblige la jolie blonde à se tourner et la pousse gentiment vers l´extérieur. Une fois dehors, ils rejoignent rapidement l´autre femme, sans doute celle qui à donné l´alerte. "vous pouvez me dire ce qui s´est passé?" interroge-t-il celle qui comptait jouer les héroïnes.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amelia Kent
• Traiteur •

Messages : 490
Date d'inscription : 16/06/2013

Description du personnage
Âge : 28 ans
Côté cœur : Célibataire endurci(e)
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Mar 11 Fév - 19:23

Un peu à la masse, Amelia n'est habitée que par les pleurs de certains enfants paniqués.  Elle s'en veut complètement d'avoir laissé la situation la dépasser elle a été vraiment stupide.  Elle aurait dû s'arranger pour que ça n'arrive pas.  C'est une cuisinière expérimentée, elle n'a jamais eu aucun de problème en cuisine à part un jour une friteuse qu'elle a réussi à éteindre à l'aide d'un linge.  Forcément, quand on travaille tous les jours avec ce genre d'appareils, on doit pouvoir les maîtriser.  Elle avait dû suivre plusieurs formations.  C'est pour cette raison qu'elle sait qu'elle va tout empirer si elle jette de l'eau sur le feu.  Heureusement qu'il lui reste un brin de lucidité malgré tout.  Elle se charge de faire sortir les enfants et d'essayer de les calmer par ses propos.  Malheureusement elle ne peut pas se déquintupler et à un moment, elle doit bien réfléchir à ce qu'il faut qu'elle fasse.

La voisine l'aide dans sa réflexion, puisqu'elle lui tend un extincteur et qu'elle lui propose de s'occuper des enfants. Amelia entend vaguement les sirènes mais n'y prête pas plus attention que ça. Tout se passe extrêmement vite et extrêmement lentement à la fois, c'est vraiment très compliqué à décrire ce qu'elle ressent en ce moment.  Dans son dos, les pompiers débarquent, mais Amelia ne les entend que de loin. Elle a la peur qui fait battre son coeur a tout rompre.  Elle a promis aux enfants qu'il n'arriverait rien à leurs affaires, alors elle devait agir.  Elle entra donc à nouveau et sursauta de tout son être lorsqu'elle se sentit arrêtée.  Elle retomba dans le monde réel et cligna plusieurs fois des yeux, avant de regarder l'homme qui lui faisait face et qui lui intimait de faire demi-tour.  

« D'accord, c'est pas moi, c'est les enfants, j'ai promis que ça serait vite réglé et que ça n'était pas grave. »

Souffla-t-elle.  Comment est-ce qu'elle allait expliquer ça aux parents ?  Plus jamais ils ne lui confieront leurs enfants.  Peut-être même qu'elle ne pourrait plus partir avec eux au camp.  Comment a-t-elle pu laisser une telle chose se produire ?   Voila qu'elle se retrouve devant la voisine et les enfants.  La plupart ont arrêté de pleurer et les garçons regardent avec beaucoup d'intérêt les pompiers.   Ils ont même... les yeux brillants !  Mel s'apprête à répondre au pompier, avant d'être interrompue par Owen, cinq ans.

« On faisait des crêpes et Alexandre m'a poussé.  Et j'ai poussé Sarah.... mais c'était de la faute d'Alexandre.  Et elle a cassé la bouteille.  Et il y a eu des flammes géantes. »

« C'était de l'huile. »

Arriva à souffler la blonde, avant d'être à nouveau coupée.  Le petit s'approcha de Benjamin, et lui demanda :

« Je peux aussi avoir un casque de pompier ? »

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benjamin Davis
• Pompier •

Messages : 90
Date d'inscription : 06/02/2014

Description du personnage
Âge : 31 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Mar 11 Fév - 20:54

Même si Benjamin aime bien être dans le feu de l´action -c´est bien souvent le cas de le dire...- il sait aussi que calmer les principaux concernés est tout aussi important. Aussi, les collègues le désignant souvent de complaisant, il va de soit que ce soit lui qui s´occupe de gérer la panique. Ainsi donc, il va, de lui-même, retenir la jeune femme qui s´apprête à entré à nouveau dans les lieux. Celle-ci ne semble vraiment pas avoir tous ses esprits. Le mode automatique enclenché, elle s´effraie brillamment lorsque Benjamin la stoppe. Fort heureusement, elle ne s´oppose aucunement au pompier qui lui ordonne gentiment de rester en dehors de la salle. Elle souffle des choses dont Benjamin ne comprend pas le sens, puis se détourne finalement.

Lui prenant l´extincteur des mains, le pompier la guide vers l´extérieur et ils rejoignent assez rapidement le groupe d´enfant. Posant l´extincteur au sol, Benjamin demande ensuite ce qui s´est passé. Ce n´est, pourtant, pas la principale concernée qui se met à parlé mais un petit garçon. Haut comme trois pommes, air troublé sur le visage, il parvient tout de même s´expliquer. Benjamine l´écoute avec attention et hoche la tête lorsque la jeune femme ajoute qu´il s´agissait de l´huile. Ceci explique donc cela. Fort heureusement, elle n´y n’a pas ajouté de l´eau, ça n´aurait fait qu´empirer la situation.

Mais, avant qu´un des deux adultes ne puisse dire quoique ce soit, c´est à nouveau le petit qui revient à la charge et qui demande de but en blanc s´il peut aussi avoir un casque de pompier. Benjamin éclate de rire puis retire son propre casque et le pose sur la tête du garçon. Bien évidement, il est bien trop grand pour lui et barre la vue. "Tu peux emprunter le mien pendant que je parle à la madame, d´accord?" il lui sourit gentiment.

"Elle s´appelle Amelia" reprend le petit en relevant maladroitement son casque. Benjamin reporte son attention sur la jolie blonde "Ok. Amelia donc..." sourit-il avant de lui tendre la main "Benjamin Davis" se présente-t-il. Il sert furtivement la main de la jeune femme "de huile vous dites? Vous n´avez heureusement pas eu le réflex de tenter de l´éteindre avec de l´eau. C´est déjà une bonne chose" il lance un coup d´œil en arrière commençant légèrement à s´inquiéter que ses collègues ne soient pas encore sortis, avant de reporter son regard vers l´avant vers les enfants puis vers la jeune femme "Les parents viennent les chercher à quels heures?"

Benjamin pense que ce n´est pas une bonne chose de laisser Amelia confronter seule les parents de ses enfants. Les parents étant bien trop surprotecteur, ils verraient d´un très mauvais œil un tel accident. Même si c´est un accident, qu´Amelia n´a aucune raison de se sentir fautive et qu´elle a bien agit, les parents ne s´inquiète que pour leur progéniture. Ce qui est compréhensible d´un côté. Toujours est-il que Benjamin compte bien rester au près de la jeune femme jusqu´à ce que le dernier des enfants soit parti.

______________________________________________________________________________


Benjamin Davis
Things don't have to be extraordinary to be beautiful
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amelia Kent
• Traiteur •

Messages : 490
Date d'inscription : 16/06/2013

Description du personnage
Âge : 28 ans
Côté cœur : Célibataire endurci(e)
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Mer 12 Fév - 10:29

Amelia est retenue d'aller plus loin par un pompier, qui lui demande de sortir et lui prend l'extincteur des mains.  Etant de nature carrément obéissante, la traiteur écouta donc les consignes du jeune homme, tout en essayant de retrouver ses esprits.  A présent, ni elle ni les enfants n'avaient besoin de s'inquiéter puisque des professionnels s'occupaient de leur sécurité.  Le plus difficile, dans ce genre de situation, c'est lorsqu'on est en présence de personnes qu'on doit rassurer, alors qu'on a soi-même peur.  On doit garder toutes les émotions au fond de soi et ça peut devenir rapidement difficile à gérer.  Heureusement, les secours étaient arrivés rapidement, bien avant qu'elle n'ait pu elle même se blesser en tentant un acte de bravoure.

A nouveau prête à coopérer au maximum, Amelia jette tout de même un coup d'oeil aux enfants. La plupart se sont calmés et il y en a même qui sont assez excités à la vue des pompiers.  C'est d'ailleurs le cas d'Owen qui se décide à prendre la parole quand le pompier se met à interroger Mel'.  Cette dernière ne peut s'empêcher de sourire à sa réplique, alors qu'il essaye de se dédouaner d'avoir poussé quelqu'un.  En même temps, elle est tout à fait d'accord avec lui.  La seule fautive, c'est elle. Elle aurait dû mettre l'huile ailleurs. En même temps, la salle n'est pas équipée d'une vraie cuisine et le minuscule plan de travail était bien rempli.  Trop sans doute.  La prochaine fois – bien qu'il risque bien de ne pas y en avoir – elle ne cuisinera plus que dans sa cuisine où à la boutique.  Elle est sure que Terry n'y verrait pas d’inconvénients si elle lui explique.  Quelque chose de ce genre ne se serait jamais produit là-bas !  Amelia complète les propos d'Owen en expliquant que la bouteille qui s'est cassée, c'était une bouteille d'huile.  Elle n'y avait jusque là pas pensé, mais personne n'avait été blessé par les débris de verre !  Quelle chance !   Elle n'ose pas imaginer ce qui serait arrivé si – ok, elle n'imagine plus.  Se contentant de regarder Owen avec des yeux ronds comme des billes lorsque tout ce qui semble lui importer, c'est de porter un casque de pompier.  Certains sont visiblement moins traumatisés que d'autres !

Le pompier a vraiment l'air adorable, d'ailleurs, il ne manque pas de prêter son propre casque qu'il pose sur la tête du petit garçon.  La seule chose qu'on peut voir dépasser du casque c'est son sourire ravi et fier.  Finalement, il essaye de regarder à nouveau l'homme qui lui fait face pour lui donner le prénom de la blonde.

« C'est ça. »

Souffla-t-elle, saisissant sa main et la serrant brièvement.  Lorsqu'il lui dit son nom, elle comprend qui il est et enfin, un grand sourire prend place sur son visage.  Ca n'est pas spécialement le moment de parler de leurs connaissances en commun maintenant, mais elle est tout de même contente de mettre un visage sur un nom dont elle avait déjà entendu parler.

« Je dirais bien que je suis enchantée, mais j'aurais préféré que ce soit dans d'autres circonstances. »

Avoua-t-elle, un peu déconfite, avant qu'il ne résume la situation.  Le pompier l'interroge ensuite sur l'heure à laquelle les parents sont censés venir rechercher les enfants.  C'est vrai qu'elle préférait ne pas y penser.  A cette idée, son coeur se remit à battre la chamade.  Comment allait-elle expliquer ce qui venait de se produire.  Passant une main sur son front, elle réfléchit.

« Ils doivent venir vers cinq heures moins quart. »

Elle regarda sa montre.  Une bonne dizaine de minutes... avant de se faire incendier... C'est le cas de le dire!

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benjamin Davis
• Pompier •

Messages : 90
Date d'inscription : 06/02/2014

Description du personnage
Âge : 31 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Ven 14 Fév - 16:55

Les accidents de cuisines sont si vite arrivé et peuvent prendre encore plus rapidement bien trop d´ampleur. Fort heureusement, ici ce n´est pas le cas. Du moins, Benjamin l´espère-t-il. Il n´a malheureusement pas put voir l´ampleur du feu, mais part du principe que ses collègues ont put le contrôler dans trop de mal. De toute manière, l´huile en feu est, malheureusement, une situation standard. Enfin. L´important dans toute cette histoire est, bien évidement, qu´Amelia et les enfants sont en sécurité dehors et qu´il ait put retenir à temps la jeune femme avant qu´elle ne commette une erreur qui aurait put lui être fatale. D´ailleurs, Amelia s´empresse de lui confirmer son prénom et lui serre brièvement la main avant de dire qu´elle aurait préféré le rencontrer dans d´autres circonstances.

"Je vous avoue que moi aussi" sourit Benjamin en haussant les épaules "Mais bon, ce n´est malheureusement pas le cas"

Il ne peut pas changer le cours des choses. Ils vont donc être obligés de faire avec. M´enfin. Pendant que le petit garçon est maintenant, grâce au bien trop grand casque de pompier, le centre d´intérêt de ses camarades, Amelia reprend que les parents viennent chercher leurs enfants vers cinq heures moins le quart. En même temps qu´Amelia regarde sur sa montre, Benjamin lance un coup d´œil sur la sienne et hoche la tête.

"Je vais attendre avec vous afin d´expliquer la situation aux parents" sourit-il en lançant un coup d´œil au jeune garçon qui se pavane devant ses camarades. Il secoue doucement la tête avec un sourire amusé "Je crois que je ne vais plus revoir mon casque..." dit-il à l´attention de la jeune femme avant que des bruits de pas lui proviennent de l´entrée de la salle de loisir.

Avec un certain soulagement, Benjamin voit ses deux camarades en sortir. Son sourire s´agrandit d´avantage lorsqu´ils font signe que tout est ok. Il se tourne vers Amelia "Vous voulez aller faire un état des lieux?" demande-t-il en désignant l´entré du pouce. Alors que la jeune femme s´apprêtait à répondre, l´un de ses collègues appelle Benjamin vers le camion. "Excusez-moi, je reviens"

Ce disant, il court vers son collègue et échange quelques paroles. Après un coup d´œil vers Amelia, l´homme hoche la tête, sourit, frappe gentiment l´épaule de Benjamin et monte dans la cabine du conducteur. Benjamin fait quelques pas en arrière et laisse le camion démarrer. Il se détourne ensuite, suit encore le véhicule du regard puis revient vers la jeune femme.

"mon supérieur me donne 40 minutes avant de devoir retourner à la caserne" dit-il en rejoignant Amelia "Je pense que c´est suffisant, jusqu´à ce que le dernier enfant soit parti, non?"

______________________________________________________________________________


Benjamin Davis
Things don't have to be extraordinary to be beautiful
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amelia Kent
• Traiteur •

Messages : 490
Date d'inscription : 16/06/2013

Description du personnage
Âge : 28 ans
Côté cœur : Célibataire endurci(e)
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Jeu 27 Fév - 12:30

Spoiler:
 

Amelia se contente de sourire à nouveau lorsqu'il confirme qu'il aurait lui aussi préféré qu'ils se rencontrent dans d'autres circonstances.  Elle n'est pas super proche de Samantha, mais c'est une jeune femme qu'elle a rapidement appris à apprécier et avec qui elle aime beaucoup collaborer quand elle a besoin d'un renfort. La rouquine est pétillante et c'est toujours une bouffée d'air frais que de papoter avec elle.  Ca fait cependant assez longtemps qu'elle ne l'a plus vue ou que son frère n'a plus forcément évoqué le sujet.  Elle a compris qu'il y avait un peu d'eau dans le gaz, mais elle n'est pas du genre à mener l'enquête et à fourrer son nez dans des affaires qui ne la regardent pas.  Si Asher veut lui en parler, il le fera.  Elle ne lui forcera jamais la main.

« Oh, tu n'es pas du tout obligé de faire ça... ! »

Elle n'avait pas envie d'embêter le pompier.  Déjà qu'ils étaient venus rectifier sa bêtise, sans eux, elle a du mal à imaginer qu'elle aurait réussi à dompter les flammes avec son extincteur.  Elle sourit à sa remarque suivante, voyant Owen être le centre d'intérêt de ses petits camarades.  Deux pompiers ressortent de la salle et Amelia s'apprête à répondre à la question de Benjamin, lorsqu'il doit s'absenter deux minutes.  Elle refocalise son attention sur les enfants.  Plus aucun ne pleure et elle peut à présent apercevoir certains sourires.  Mary vient tirer sur la robe d'Amelia pour attirer son attention.

« On ne va pas manger de crêpes, alors ? »

« Non chérie, pas aujourd'hui. »

Elle s'abaissa à la hauteur de l'enfant, avant de lui expliquer.

« Mais je te promets que la prochaine fois je vous amènerai plein de bonnes choses à manger. »

S'il y a une prochaine fois.  Si les parents l'autorisent jamais à garder leurs enfants.  Elle se relève, se mort un instant la lèvre et est sortie de ses rêveries cauchemardesques par le pompier.  

« Oh c'est vraiment super gentil. »

Elle était au fond d'elle même complètement soulagée de ne pas être seule parce que la situation n'allait pas être facile à expliquer.

« Tu crois qu'ils peuvent reprendre leur sac et leurs affaires à l'intérieur ? »

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benjamin Davis
• Pompier •

Messages : 90
Date d'inscription : 06/02/2014

Description du personnage
Âge : 31 ans
Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Jeu 27 Fév - 17:10


Fort heureusement, la situation est bien moins grave qu´elle n´y paraissait. Les enfants se calment -Owen, avec le casque de Benjamin, aidant, sans doute- et Amelia en fait de même. Benjamin la rassure rapidement, lui disant qu´elle a eu les bons reflex et fini par gagner sa confiance en lui disant qu´il restera jusqu´à ce que le dernier des enfants soit parti. Il vaut mieux que ce soit lui qui explique la situation aux parents, ou au moins être présent, ne serait-ce que pour rassurer la jeune femme. S´absentant quelques instant, Benjamin s´empresse d´expliquer la situation à son supérieur et réussi sans problème à le convaincre de lui accorder 40 minutes histoire de règler les quelques problèmes qu´il risque d´y avoir.

Une fois le camion parti, Benjamin retourne auprès d´Amelia et lui annonce qu´il restera. Il lui adresse un gentil sourire rassurant lorsqu´elle lui dit que "c´est vraiment super gentil". « c´est tout à fait normal Amelia » répond-t-il avec douceur « les parents ont toujours cette fâcheuse manie à surprotèger leur enfants. Je pense que si un ... nous diront `professionnel´... leur explique la situation ils seront moins apte à t´en vouloir »

Du moins, l´espère-t-il. Il ne critique aucunement le fait de protéger ses enfants, il critique ainsi simplement le fait que beaucoup de parents ne pensent qu´à leur enfant et ignore complètement les éventuels explications. M´enfin. Il ne va pas non plus s´avancer de trop. Amelia lui demande ensuite si, d´après lui, les enfants peuvent retourner à l´intérieur pour reprendre leurs affaires. Lançant un coup d´oeil vers l´intérieur, il affiche une moue de réflexion.

« Hm, je ne sais pas trop » avoue-t-il finalement en se tournant à nouveau vers la jolie blonde « Je serais plutôt d´avis qu´on y va tout d´abord nous deux, afin de se faire une idée de la situation. » il sourit gentiment « Un feu, ne soit-il que très minime, et même ses conséquences est quelque chose de plus ou moins traumatisant. Surtout à leur âge » reprend-t-il en désignant les enfants d´un coup de tête « Je te propose donc qu´on y aille nous d´abord. Et on verra après, ok? »

« Eh! Je veux venir avec moi!» C´est Owen qui, s´étend rapprocher à la manière d´un ninja, s´exclame. Il retire ensuite son casque et les fixe avec une très forte détermination. Benjamin l´observe quelques instants, puis s´accroupie pour être à sa hauteur « D´accord. Mais a condition que tu restes près de nous et que tu ne touches rien, comprit?» demande-t-il avec douceur sans perdre son sourire. Owen se redresse et hoche vivement la tête. Rigolant doucement, Benjamin lui tapote l´épaule et se redresse, puis se tourne vers Amelia « On y va? »

______________________________________________________________________________


Benjamin Davis
Things don't have to be extraordinary to be beautiful
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amelia Kent
• Traiteur •

Messages : 490
Date d'inscription : 16/06/2013

Description du personnage
Âge : 28 ans
Côté cœur : Célibataire endurci(e)
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin Mar 1 Avr - 14:51

Amelia est vraiment reconnaissante envers Benjamin qui se propose et s'arrange pour rester à ses côtés pendant l'arrivée des différents parents.  Elle hoche la tête lorsqu'il dit que ça sera sans doute plus facile pour eux si un « professionnel » leur explique les choses.  Elle se rend bien compte qu'elle a beaucoup de chance d'être tombée sur lui.  A l'instar de sa soeur, il est adorable.  Malheureusement, elle n'a pas le temps de discuter de famille pour l'instant.  Elle est toujours responsable des enfants pour quelques minutes et son cerveau est en surchauffe.  Ils ne seront pas trop de deux pour réagir de manière appropriée.  Elle lui demande finalement s'ils peuvent aller chercher les sacs des enfants.  Elle sait que les parents sont non seulement protecteurs envers leurs chérubins mais aussi envers leurs biens matériels.  Du coup, ça l'arrangerait de s'assurer qu'il n'y avait pas de dégâts de ce côté là.  Et puis elle n'avait pas envie non plus qu'un des petits attrape froid parce que sa veste est à l'intérieur.  

« D'accord. »

Elle n'était vraiment pas contraire.  Elle était prête à y aller seule à seule avec lui.  En fait, c'est sans doute bien mieux comme ça.  Comme il l'explique, la vue de la scène pourrait choquer les enfants.  Maintenant qu'ils ont - pour la plupart - retrouvé le sourire, Amelia n'a pas envie de remuer le couteau dans la plaie.  Mais c'est sans compter sur Owen, qui se montre vraiment très autoritaire pour son bas âge.  Il a au moins le mérite de faire sourire Mel et Benjamin.  Ce dernier prend le temps de discuter avec le petit, avant de finalement accepter qu'il vienne avec eux.  C'est lui qui s'y connait, s'il estime qu'Owen peut venir, elle ne va certainement pas objecter.

« Vous restez bien sage les enfants, je peux compter sur vous ? »

Demanda la blonde aux petits.  Elle ne risquait pas grand chose avec la voisine, curieuse, qui était restée dans les parages.  Elle suivit donc le pompier à l'intérieur du bâtiment.  La première chose qui la frappa fut une vraiment mauvaise odeur.  C'était très désagréable, mais elle ne dit rien.

« On n'a qu'à juste reprendre leurs affaires et puis ressortir.  Pas besoin qu'ils rentrent la-dedans. »

Conclut-elle, espérant qu'il soit d'accord.  N'ayant pas envie de s'attarder dans ce lieu.

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 911, please ☆ Benjamin

Revenir en haut Aller en bas

911, please ☆ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Commerces & Divertissements
 :: Rues de la ville
-
Sauter vers: