Partagez|

Get fucked up worse that my life is

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Get fucked up worse that my life is Dim 2 Fév - 20:26

Get fucked up worse that my life is



Il est 17h.  Fin des cours. Damian soupire. Il est crevé, comme bien souvent. Il n’a pas spécialement envie de rentrer chez lui pour autant. Toujours le même conflit, toujours la même rage. En se sortant les fesses de la salle de cours, le jeune homme traîne sur le campus d’Ashland, il se roule un joint, que Jesse lui avait fourni. C’était devenu un pro du roulage. Autant dire qu’il était du genre à apprendre vite et cet « art » n’était pas une exception. Il gérait plutôt bien l’affaire et pour se détendre, en vue d’une soirée à crever, le jeune homme se fait un perso, histoire de se mettre bien tout simplement. Ce n’est pas la première fois qu’il faisait ça. Pour masquer ses yeux rouges qui s’amplifiaient encore plus à cause de ses yeux clairs, le jeune homme avait tout prévu. En effet, il s’était procuré un produit pour les yeux qui empêchait la chose.

Écrasant le mégot par terre, le jeune homme rentre dans sa caisse pour prendre le chemin de Shady Cove. Il avait quarante-cinq minutes de trajet à subir. Le temps n’était pas spécialement clément, en effet, il pleuvait franchement ce jour-là, et la visibilité était donc mauvaise. Ce n’est pas ça qui inquiète Damian plus que ça, en effet, il a toujours tendance à rouler rapidement, d’une manière peu raisonnable comme s’il se retrouvait dans une course de voiture ou quelque chose de ce genre-là. Au détour d’un virage, ce qui menaçait d’arriver, arriva, puisque les roues se bloquent et que Damian perd complètement la maîtrise du véhicule. Qui sait, dans un état normal, il aurait peut-être été plus attentif. Deux tonneaux plus tard, l’adolescent se retrouve bien loin de la route, et un airbag en pleine face. Pas de bol.

Sonné, le jeune homme met un certain temps à réagir et à capter ce qui venait de se passer tout simplement. Il a un mal de crâne foudroyant, à la nuque également. Il ne saurait dire s’il s’est fait mal autre part mais son objectif premier est de sortir de la voiture. Heureusement, il y parvient sans grande difficultés et s’éloigne du véhicule, l’air toujours aussi abasourdi, et à l’ouest en même temps. Il a tout de même l’intelligence de prendre son téléphone pour appeler une dépanneuse et les secours par la même  occasion. Les mains tremblantes, le jeune homme subit toujours l’après coup de l’accident, cette montée d’adrénaline qui l’empêche de réfléchir correctement. C’est vraiment lorsqu’une heure et demi plus tard l’étudiant se retrouve aux urgences, dans une salle à attendre qu’on s’occupe de lui, tout bêtement qu'il réalise. Il manque de s’endormir à nouveau, chose qui est sans doute déconseillé à force d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aria Jenkins
• Étudiante •

Messages : 39
Date d'inscription : 01/02/2014

Description du personnage
Âge : 26 ans
Côté cœur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Dim 2 Fév - 21:41

Damian Keller & Aria Jenkins.
Get fucked up worse that my life is.


Quelle loooongue et interminable journée ! Cela faisait déjà vingt-deux heures qu’elle était en garde à l’hôpital. Vingt-deux heures d’attente, de stress, d’ennui, de vomi, de sang, d’urine, d’odeurs nauséabondes, de pirates imbibés de vodka et d’enfants fiévreux… Les joies des urgences ! C’était toujours ainsi que les choses se passaient et elle y était habituée depuis le temps mais parfois c’était plus long et aujourd’hui c’était le cas. Elle avait eu le temps d’aller faire une petite sieste mais déjà il était l’heure de se relever pour s’occuper d’une sévère otite. Rien de bien compliqué. Une fois fini, elle se dirigea vers le comptoir pour papoter un peu avec une infirmière qu’elle connaissait bien et avec laquelle elle s’entendait plutôt pas mal et réviser en même temps.
__ « C’est long hein ? »
__ « Dingue ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu à faire une garde pareille. Ne se passe rien, pas même un truc vraiment excitant ! Rien… Pas l’ombre d’un petit accident… »
__ « On est horribles à attendre avec impatiences que les gens se fassent vraiment mal… »
__ « C’est l’jeu ma Pov’ Lucette ! Pour conjurer le sort je leur souhaite que nous les sauvions ! » Elle n’eut pas le temps mettre son stylo à la bouche pour le mâchouiller qu’elle du partir s’occuper d’un ivrogne qui avait décidé de se balader tout nu dans les couloirs. Elle savait les prendre bien qu’elle les supporte assez mal en réalité. Mine de rien cela lui prit plus d’une demi-heure et quand elle revint au triage on lui donna le dossier d’un « ado » accidenté de la route.
De toute évidence et puisqu’il n’était pas déjà dans les mains d’un médecin, il ne devait souffrir que de légères blessures. « Dommage » se dit-elle. Pourtant, elle était toujours très anxieuse à l’idée de devoir gérer quelque chose de particulièrement difficile. Au moins, là, normalement, à moins qu’une fulgurante hémorragie interne ne l’emporte subitement, elle saurait gérer seule.
Elle s’approcha de brancard avec un aide-soignant pour mettre  le patient dans un box. Tout en se faisant elle s’adressa au jeune homme qui semblait dans les vapes.

__ « Monsieur ? Je suis le Dr Jenkins, vous êtes aux Urgences de Shady Cove. Je vais m’occuper de vous. Monsieur ? » Elle lui mit deux claques afin de le faire reprendre ses esprits.
__ « Je vais devoir vous embêter un peu, vous pourrez dormir après. Pouvez-vous me dire votre nom et quel jour on est ? » Elle l’examinait en même temps. Petite lumière dans l’œil gauche, puis droit. Elle prit son poux, tension (ces trucs qu’ils font), écouta son cœur, prit sa température.
__ « Ses constantes sont bonnes. – Où avez-vous mal ? – Vous souvenez-vous de ce qu’il s’est passé ? » Elle faisait tout ce qui était nécessaire pour voir si il y avait quelque chose de cassé. Elle lui posait aussi toutes les questions susceptibles de lui apporter les réponses afin de le soigner au mieux. Les accidents de voiture pouvaient ne pas être anodins. Perte de conscience, simple inattention, perte de vue… Il y avait tant de chose qui pouvaient entrer en jeu. Elle devait savoir.

Elle aimait assez ce genre de trauma même si en soi ce n’était pas particulièrement excitant. Il était jeune, il semblait plus sonné que réellement mal en point, il se remettrait vite, elle n’en doutait pas.
Elle lui palpa l’abdomen, tout semblait à sa place et de taille normale. En gros, il fallait qu’il lui raconte tout.

Codes par Wild Hunger.

______________________________________________________________________________

Le Jour & la Nuit
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Lun 3 Fév - 18:54

Aux urgences, l’attente est longue, le jeune homme se fait royalement chier et les lumières de l’établissement lui donnaient mal aux yeux. Il était crevé, avait un mal de crane et avait naturellement hâte de rentrer chez lui pour une fois. Il n’avait même pas prévu sa mère à dire vrai et était certain que ce serait quelque chose qui lui retomberait sur le coin de la tronche à un moment donné mais peu importe. Le temps passe, et après avoir tenté de feuilleté un magazine, en vrai, le jeune homme se sent un peu partir. Il n’est pas complètement endormi, non, car il entend toujours l’agitement tout autour de lui, il ne faisait que reposer ses yeux finalement. En tout cas, il réalise ce qui venait de se passer, mais pas totalement. Tout s’était passé si vite qu’il est tout de même un peu secoué.  Il s’en veut clairement de ne pas avoir été plus prudent mais il était trop tard et rien ne semblait cassé chez lui, mis à part son petit cœur depuis quelques semaines.

Heureusement, dans un moment pareil, ce n’est pas à Lena qu’il songe et il rouvre doucement les yeux lorsqu’il réalise qu’une jeune femme est plantée devant lui et venait de lui foutre deux claques. « Hey. » Souffle-t-il en fronçant les sourcils alors qu’il peste pour sa défense : « Je sais où on est, c’est moi qui a appelé les urgences. » Répond le jeune homme en haussant les épaules, avant de répondre aux questions tandis qu’ils se retrouvaient bien rapidement dans un des box mis à disposition dans l’hôpital. « Damian Keller, on est le 3 février 2014. » Répond-t-il alors que la demoiselle faisait son job, c’est-à-dire, de vérifier qu’il n’allait pas claquer dans les secondes à venir.  Le jeune homme, un peu paumé, laisse son regard se perdre tout autour de lui alors que celle qui s’était présentée comme le Dr Jenkins s’adressait à nouveau à lui.

« J’ai mal aux cervicales, à la tête. » Explique doucement Damian, qui avait tout de même été drôlement secoué durant l’accident. « Dans un virage, j’ai perdu le contrôle de ma caisse, la route était mauvaise. » Explique Damian en plongeant son regard dans le sien. Il n’était pas tombé dans les pommes ou quoi que ce soit mais le choc a tout de même été violent, il a d’ailleurs sans doute une sacrée marque du airbag sur la tronche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aria Jenkins
• Étudiante •

Messages : 39
Date d'inscription : 01/02/2014

Description du personnage
Âge : 26 ans
Côté cœur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Lun 3 Fév - 21:11

Damian Keller & Aria Jenkins.
I need You.


Elle le palpe un peu partout tout en l’écoutant. Il n’a pas apprécié plus que cela les petites claques. Comme tous les patients à qui ils devaient en donner. Cependant, elle n’avait pas vraiment d’autre moyen. Il n’avait pas répondu tout de suite et semblait particulièrement ailleurs. Pas de fracture, il était clair quand il s’adressait à elle. Cas simple qui serait vite réglé, cependant, elle ne le laisserait pas sortir ce soir. Les petits jeunes voulaient toujours rentrer chez eux tout de suite, mais non. Il passerait la nuit ici. En plus, ils avaient des lits de libre, donc aucune raison de le renvoyer. Trop de précautions ? Non, mais il avait vécu un sacré traumatisme et ses douleurs à la nuque ne lui plaisaient guère.

__ « C’est bien, vous avez eu le bon réflex. » Il avait appelé lui-même les secours. Donc, oui, c’était bien, ça prouvait en plus que, sur le moment, il n’était pas en trop mauvais état. Après, il ne fallait pas forcément s’y fier. Il était indiqué sur son dossier qu’il avait pas mal somnolé durant le trajet jusqu’à l’hôpital et la somnolence n’est jamais un très bon signe même si, elle le savait, il n’avait pourtant rien de grave.

__ « Ok Damian. On va faire des radios des cervicales pour s’assurer que tout va bien et on vous prescrira des anti-douleurs. Vous allez avoir deux cocards. Pas énormes mais votre nez au pris un sacré choc et vous serez marqué sous les yeux. On vous donnera quelque chose pour estomper tout ça aussi. » Elle avait continué de l’ausculter mais au niveau de la nuque.
Pour ce qui était de son visage, il était tuméfié et surtout il aurait deux yeux au beurre noir. Merci l’airbag ! Il faudrait peut-être qu’elle le mette au courant. Tiens, qu’elle lui demande son âge aussi parce que s’il n’était pas majeur il faudrait prévenir ses parents. C’était leur politique à respecter. Il ne lui semblait pas bien vieux.

__ « Restez allongé surtout. Je vais vous monter en radiologie. – Frank ? Je le monte au troisième, trouve une chambre en attendant. Merci ! – Vous allez rester avec nous cette nuit et Franck va vous trouvez une chambre. » Elle pourrait se débrouiller avec le brancard et le reste pour le monter en radiologie. C’était assez lourd, surtout avec lui dessus mais c’était quelque chose qu’elle avait appris à faire et qu’elle faisait plus souvent qu’elle ne l’aurait voulu. Elle laissait faire les aides-soignants quand ils étaient présents mais elle appréciait aussi se débrouiller seule.

__ « Est-ce que vous voulez qu’on prévienne quelqu’un ? Vous avez quel âge ? Je vous demande ça pour les assurances et si vous êtes mineur on doit prévenir vos parents. » Si ça se trouve elle le connaissait en fait ? Elle n’en savait rien… Il ne s’agissait pas d’un des amis de Spens’ si ? Euh… Roh, peu lui importait. Elle allait le garder quoi qu’il arrive. Le soigner comme elle le devait et puis basta.

Codes par Wild Hunger.

______________________________________________________________________________

Le Jour & la Nuit
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Mar 4 Fév - 12:49

Passer sa soirée aux urgences n’étaient pas dans les projets de Damian ce soir, il est un peu en colère contre lui-même de s’être fourré dans une pareille situation mais également un peu inquiet pour cette douleur qu’il ressentait au niveau de ses cervicales. L’attente était longue, si bien qu’il somnolait un peu, en attendant l’arrivée d’un des docteurs afin de prendre soin de lui. Il n’a pas spécialement kiffé les deux claques qu’il s’était pris dans la tronche, mais lui fait remarquer qu’il est parfaitement conscient. En effet, c’était lui qui avait appelé les urgences et il savait très bien où il était, qui il était tout simplement. L’adolescent est maître de lui-même, bien qu’exténué par tout ce qui lui était arrivé en l’espace de quelques heures.  Le docteur soulève le fait qu’il avait eu le bon réflexe. Il acquiesce sans rien ajouter. Il se fait examiner docilement, sans ajouter quoi que ce soit, jusqu’à ce qu’on lui fasse remarquer qu’on allait lui faire passer des radios, qu’il allait avoir droit à des anti douleurs.

« D’accord, et ça va partir au bout de combien de temps ? » Demande aussitôt le jeune homme, pas qu’il soit spécialement inquiet mais puisqu’il avait l’occasion de poser la question. Il se doutait qu’on allait sans doute l’interroger à ce sujet, faut dire qu’il n’allait pas être très beau à voir. Le docteur en profite pour lui conseiller de rester allongé. Il s’exécute docilement, en apprenant ensuite qu’il allait devoir rester ici pour la nuit, en observation. Il soupire. Il aurait aimé pouvoir s’en aller, c’est certain. Les hôpitaux n’ont jamais été son dada, qui plus est, il est certain que sa mère allait réagir d’une manière excessive, comme toujours.  Tout en montant dans le service radiologie, le jeune homme relève la tête pour répondre à ses questions : « J’ai 18 ans. J’ai pas eu le temps de prévenir ma mère, donc heu… bah je vais vous donner son numéro, mais la faites pas paniquer au téléphone, sinon je vais en avoir pour la nuit-là. » Souffle le jeune homme en essayant de faire une dose d’humour bien qu’il était sérieux au fond. « Je vais pouvoir partir demain, hein ? » Souffle Damian pour être sûr. Bloquant sur le nom du docteur un instant, l’étudiant fini par rajouter dans la volée : « Vous avez pas une petite sœur par hasard ? » Lui souffle-t-il, en reposant sa tête.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aria Jenkins
• Étudiante •

Messages : 39
Date d'inscription : 01/02/2014

Description du personnage
Âge : 26 ans
Côté cœur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Mer 5 Fév - 14:12

Damian Keller & Aria Jenkins.
I need You.


En voilà un gentil patient. Il ne se plaint que quand on lui demande où il a mal, il se laisse faire et contrairement à ce qu’elle avait pensé quand elle lui avait annoncé qu’il ne quitterait pas l’hôpital avant le lendemain, il n’avait même pas râlé ! Pourquoi tous les patients n’étaient pas comme lui ? En plus… Il sentait bon ! Oui, elle ne le remarquait pas toujours, surtout que quelques minutes auparavant elle était avec un ivrogne… Mais lui, il sentait bon. Par contre, il avait cette mine boudeuse que tant de jeunes gens revêtaient ces temps-ci… A chacun ses problèmes, cela allait de soi mais récemment, c’était comme si toute la terre avait un problème. La crise surement. Enfin, pourquoi penser à cela alors qu’elle était avec lui dans l’ascenseur direction la radiologie ? Ah, oui, parce qu’elle ne savait pas faire la conversation… Du coup, elle se perdait dans des pensées (très) profondes et faisait comme si elle réfléchissait  à la confection du vaccin contre toute forme de cancer… Hum… Le plus vous aviez l’air absorbé par vos pensées, le moins les gens vous parlait ! Cela faisait longtemps qu’elle fonctionnait ainsi et à force de se faire, elle avait fini par être sur la lune assez souvent.
__ « Dans quelques jours si vous prenez bien de l’arnica, plus longtemps sinon. Pour les douleurs aux cervicales vous aurez surement à porter une minerve quelques temps mais je pourrais être plus précise qu’après avoir examiné vos radios. » Dans la lune mais toujours présente. Il le fallait car quelqu’un qui se trouve dans une situation comme celle de Damian, il a toujours, ou presque des questions à poser quand on s’y attend le moins !
__ « Ne vous inquiétez pas, on a l’habitude. Franck l’appellera et puis, il n’y a de toute façon pas à s’inquiéter. Plus de peur que de mal mais on est néanmoins contraints de la prévenir. » Obligés parce que si ils ne le faisaient pas, la mère pourrait bien se retourner contre l’hôpital pour ne pas l’avoir prévenu et porter plainte contre eux… Super ! Ils appeleraient et feraient en sorte de ne l’affoler puis, il bougeait bien la tête. Il bougeait aussi tout le reste de son corps. Au pire il y avait une petite fracture des cervicales mais vraiment rien de grave. Rien d’handicapant.
Attendez, il avait essayé de faire de l’humour ? Oh non, elle était encore passée à côté… Elle était nulle… L’étudiante en médecine fit comme si de rien n’était mais… Elle était nulle avec les autres !

__ « Sans les résultats des radios je ne peux vous l’assurer mais je doute sincèrement qu’il y ait quoi que ce soit qui nous pousse à vous garder plus longtemps. » Ah, les voilà enfin au bon étage. Elle poussait le brancard quand elle ne comprit pas tout de suite ce qu’il lui avait demandé.

__ « Hein ? Euh… Si. Oui. Spencer. Jenkins. Spencer Jenkins. C’est ma petite sœur. Vous, tu, vous… C’est une connaissance peut-être ? » Bah voilà ! En deux secondes il avait glissé de patient lambda à patient qui connait la famille ! Raaaaah ! Pourquoi ?! En plus, elle ne savait plus si elle devait le vouvoyer ou non ! A partir de dix-huit ans, elle disait vous, mais là, il connaissait Spens’ … Bon, elle fit tout ce qu’il fallait pour l’installer et laissa le radiologiste s’occuper de l’installer (après lui avoir donné son dossier.) Elle resta tout de même avec lui si bien qu’ils pouvaient toujours communiquer.

Codes par Wild Hunger.

______________________________________________________________________________

Le Jour & la Nuit
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Dim 9 Fév - 21:52

Spoiler:
 

Le jeune homme tente toujours un peu de réaliser la chose. Il avait tellement mieux à faire que de se retrouver aux urgences ce soir, et autant dire que ça l’agaçait. Bien évidemment, le docteur n’y était pas pour grand-chose et c’est probablement pour cette raison que le jeune homme se faisait plutôt calme. En effet, il se disait que le plus vite tout ceci se passait, et le plus vite le jeune homme pourrait passer à autre chose tout simplement ! Pour autant, il réalise la chance qu’il avait eue car l’accident aurait pu être pire. Le jeune homme n’est pas médecin mais se doute bien qu’il n’avait rien de cassé, la douleur n’est pas insurmontable. Plus jeune, Dam était quelqu’un de particulièrement casse-cou. En effet, le jeune homme avait tendance à faire de grosses chutes. Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait aux urgences.  Dans l’ascenseur, le brun reprend la parole pour l’interroger afin d’en savoir davantage après avoir appris qu’il aurait sans doute une sale tronche suite à l’impact du airbag sur son visage.

« D’accord. » Souffle le jeune homme poliment, en espérant ne pas avoir à porter une minerve, la douleur n’est pas si intense que ça, au fond mais qui sait, c’était probablement l’adrénaline qui le trompait. Il n’en savait rien, et faisait par la suite savoir à son interlocutrice qu’il fallait ménager sa mère car il n’avait aucune envie de la voir paniquer. Ce n’était pas grand-chose, l’important était-ce qu’il s’en était sorti sans grand mal. Il acquiesce en entendant la réponse de la demoiselle qui n’avait sans doute pas relevé son trait d’humour. « Elle est un peu du genre à paniquer pour rien, je voulais juste prévenir x) » Souffle le jeune homme en haussant les épaules alors qu’il cherche par la suite à savoir s’il allait rester plus d’une nuit ou non car ça l’emmerderait franchement que ce soit le cas. Sa réponse le rassure quelque part. « Je suis assez résistant je pense que ça devrait aller. » Se contente-t-il de répondre alors qu’ils s’élancent dans le couloir, qu’il réalise finalement que le nom du docteur ne lui était pas inconnu.

En entendant sa réponse, Damian ne peut s’empêcher d’arborer un sourire amusé, intrigué de la voir autant perdre ses moyens pour le coup. Ce n’était pas une question indiscrète ou quoi que ce soit. « C’est une amie, ouais. J’ai fait le rapprochement avec votre nom, et puis y a quand même un air de famille. Lance-t-il en arborant un sourire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aria Jenkins
• Étudiante •

Messages : 39
Date d'inscription : 01/02/2014

Description du personnage
Âge : 26 ans
Côté cœur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Sam 22 Fév - 19:36

Damian Keller & Aria Jenkins.
I need You.


OOups ! Il avait fait de l’humour. Elle n’avait rien compris, évidemment. Comme d’habitude. Le second degré elle en usait parfois, souvent avec son cynisme et sa légendaire ironie mais avec les patients… Elle ne voyait rien. De toute façon et très sincèrement, cela ne l’intéressait pas. Excepté les causes de leur venue aux urgences, elle ne s’intéressait à rien d’autre. Ils n’étaient après tout que des patients alors écouter ce qu’ils lui disaient quand cela sortait du contexte médical ne la branchait pas des masses. Grosse erreur selon ses collègues et professeurs d’ailleurs car pour certains cas, il était nécessaire d’en savoir plus. Encore quelque chose sur laquelle elle devait travailler. Miss parfaite ne l’était en réalité pas tant que cela !

Les radios furent vite faites et elle pu les lire sans peine. Pas de réel traumatisme. Pas de fracture donc. Comme prévu, rien de grave !
__ « Tout va bien ! Comme je vous l’ai dit, on vous garde cette nuit et vous immobiliser le cou, vous donner quelque chose contre la douleur et d’ici une petite semaine ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir. » Une affaire rondement menée. Un cas simple et réglé en quelques minutes. Parfait ! Tout ce qu’elle aimait.
Cependant, quelque chose la chiffonnait, il lui posait des questions personnelles. C’est ainsi qu’elle le prenait en tout cas. Les gens ne s’intéressaient que peu à elle du coup quand cela arrivait elle était toujours un peu surprise.

__ « Vous me semblez plutôt bien bâti oui. » Ouhla. Elle s’emballait là ! Ce n’était pas de sa faute ! Il lui avait tendu une perche ! Oui, selon elle, c’était une perche ! Il était costaud, enfin, bien fait. Jeune et beau et encore une fois, il sentait bon ! Ohlala ! Depuis qu’elle fréquentait Peter elle se sentait comme pousser des ailes. Elle avait pris confiance en elle et même si elle se sentait gênée de dire quelque chose de si anodin à ce jeune homme, elle osait plus. Après tout, elle avait réussi à séduire celui qu’elle désirait, plus rien ne pourrait l’arrêter ! Du moins, dans sa tête et quand elle n’était en face de personne !

__ « Ah, merci ! Je ne trouve pas que l’on se ressemble beaucoup mais je peux être objective. Vous étiez en cours ensemble ? Je ne connais bien que ses amis d’enfance. » Bon bah puisqu’il fallait parler, finalement, on ne l’arrêtait plus !
Elle le faisait maintenant redescendre pour le conduire dans le box où il allait passer la nuit. Il pourrait les quitter demain à la première heure.
Ils s’arrêtèrent à nouveau le temps d’être dans l’ascenseur puis une fois arrivés elle alla s’enquérir des nouvelles concernant la mère du jeune homme. Prévenue. Oui. Elle se chargea aussi de faire son ordonnance.
__ « Voilà pour les médicaments. Votre mère a été prévenue. Frank y a été le plus calmement possible. Voilà pour les médicaments. Votre mère a été prévenue. Frank y a été le plus calmement possible. Normalement, ça devrait aller, si vous avez votre portable dans le coin, n’hésitez pas à la rassurer vous-même. Je sais que les mères ont parfois tendance à trop s’inquiéter ! » Elle l’aida a mieux s’installer sur son lit et lui donna son ordonnance.
Codes par Wild Hunger.

______________________________________________________________________________

Le Jour & la Nuit
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is Jeu 27 Fév - 14:59

Spoiler:
 

Ok... bah merci. Répond le jeune homme, sans savoir quoi rajouter pour le coup. Il est rassuré de ne rien avoir eu de grave, bien évidemment et affiche un léger sourire de circonstances tandis qu’elle lui faisait finalement une remarque qui ne pouvait que le faire rire pour le coup. En effet, il ne pense pas vraiment qu’elle tente de le draguer ou quoi que ce soit, il prend ça plus pour de la maladresse qu’autre chose. Son regard se perd dans le sien un instant avant qu’il ne finisse par répondre : C’est gentil ! Relève Damian dans un sourire amusé. Il est vrai qu’il pratiquait certains sports pour se défouler et garder une certaine ligne car, en dehors, il était un gros mangeur.

En attendant, il finit par faire le rapprochement entre cette femme et Spencer. Elles ont sans doute un lien de parenté et en apprenant qu’elle était bien sa sœur, le jeune homme affiche un sourire plus grand. Il est vrai qu’elles ont tout de même un petit air de famille. A sa question, Damian secoue la tête. « C’est vrai que c’est difficile d’être objectif quand il s’agit de la famille... et non, je suis pas musicien ! Mon truc c’est l’informatique. L’informe Damian, tandis qu’ils quittaient le service radiologie.

Comme les choses se sont passées relativement vite, le jeune homme ne put s’empêcher de sentir un petit coup de fatigue l’envahir. Il avait hâte de sortir, de reprendre le cours de sa vie, bien que celle-ci soit un gros bordel en ce moment. Cet accident lui permettrait sans doute de relativiser un petit peu, allez savoir. Lorsque la demoiselle revient, c’est pour lui donner des nouvelles de sa mère et son ordonnance. « D’accord, et merci pour l’ordonnance. » Dit-il dans un sourire poli, en s’installant sur le fameux lit. « Ouais, je lui enverrai un message après.  Enfin... j’vais pas vous retenir trois plombes, j’imagine que vous avez mieux à faire. » Conclu le brun, en relevant les yeux, en sortant son téléphone par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Get fucked up worse that my life is

Revenir en haut Aller en bas

Get fucked up worse that my life is

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shady Cove :: SHADY COVE :: 
Entreprises & Administrations
 :: Health Center
-
Sauter vers: